background preloader

Ouvrir et gérer vos comptes sur les réseaux sociaux

Ouvrir et gérer vos comptes sur les réseaux sociaux
Related:  `test 1017

Panorama des médias sociaux 2012 (The english version of this article is here: Social Media Landscape 2012) Il y a quelques années une analyste disait que dans cinq ans, les médias sociaux seront comme l’air (omniprésents). Nous sommes en 2012 et les médias sociaux n’ont jamais occupé une place aussi importante sur le web, à tel point que l’on en vient à se demander dans quelle mesure il est encore pertinent de dissocier les médias sociaux et le web. Pourtant, si l’on s’en tient à la définition que j’ai donnée (“Les médias sociaux désignent un ensemble de services permettant de développer des conversations et des interactions sociales sur internet ou en situation de mobilité”), il existe bien une différence entre un site web classique et les médias sociaux, surtout si l’on étudie de plus près les différents types de médias sociaux. J’insiste sur le fait que c’est bien un panorama des médias sociaux, et non des réseaux sociaux, car je croise encore beaucoup trop d’interlocuteurs qui confondent les deux.

When to tweet ? Quelle est la meilleure heure pour envoyer un tweet ? Est-ce que c’est quand les utilisateurs de la plateforme arrivent au travail, quand ils font une pause au bureau ou bien lorsqu’ils sont sur le point de terminer leur journée de travail ? Et savez-vous quel est le meilleur moment pour engager une conversation sur Twitter ? Dernièrement, vous avez été nombreux à me demander l’outil que je recommandais pour optimiser la visibilité des tweets. 1. When To Tweet analyse les derniers 100 tweets des 300 premiers abonnés à votre compte Twitter. La version pro (20$) passe en revue 250 tweets par abonné avec un maximum d’1 million d’abonnés. 2. TweetWhen est un outil proposé par Hubspot. Pour essayer TweetWhen, il suffit de donner seulement votre nom d’utilisateur. 3. L’accès à votre compte Twitter via le protocole Oauth est nécessaire pour que Tweriod fonctionne. 4. Timely analyse vos 199 derniers tweets et retourne le nombre de vos tweets qui n’ont pas atteint leur plein potentiel. 5. 6.

Paolo Freire Brasilia, 24 mars 2011 (Apic) Le Mouvement d’Education de Base (MEB) au Brésil a fêté jeudi 24 mars ses 50 ans au siège de la Conférence nationale des évêques du Brésil (CNBB) à Brasilia. En s’appuyant sur les principes d’éducation populaire chers au fameux pédagogue brésilien Paulo Freire, le MEB a permis d’alphabétiser près de 600’000 jeunes et adultes brésiliens, ces huit dernières années, et de développer leur conscience citoyenne. Le Mouvement d’Education de Base, un organisme lié à la CNBB, a fêté durant cette semaine son demi-siècle d’existence. Créée en mars 1961, cette entité sans but lucratif a pour objectif de «contribuer à la promotion humaine intégrale et à la résolution des inégalités sociales à travers de programmes d’éducation populaire libératrice tout au long de l’existence». Pas seulement apprendre à lire et à écrire

9 guides professionnels de responsabilité réseaux sociaux et chartes d’utilisation réseaux sociaux L’utilisation des réseaux sociaux / médias sociaux dans un contexte professionnel interroge les entreprises, institutions et associations dans le cadre de la responsabilité des employés, usagers, citoyens et internautes publiant, commentant et portant des appréciations au sein de ces services. Des bonnes pratiques existent : celles d’organisations qui ont réfléchi et formalisé des guides et chartes d’utilisation pour aider les collaborateurs et les usagers, consommateurs, citoyens à s’exprimer de façon responsable sur les réseaux sociaux. Netpublic.fr liste ici quelques-unes de ces bonnes pratiques qui peuvent aider à créer à prendre en compte cette nouvelle dimension de la communication en contexte professionnel. Guide de bonnes pratiques des médias sociaux : guide officiel des médias sociaux du Groupe France Telecom – Orange En 2011, Orange a publié sur Internet son guide de bonnes pratiques des médias sociaux. Guide du bon sens numérique Charte de la page Facebook Boulanger Multimédia

E-réputation ? Saviez vous que 78% des recruteurs font des recherches sur les moteurs de recherche à propos des candidats ? Et que 63% vérifient les différents réseaux sociaux de ces derniers ? Ces statistiques réfèrent au marché américain, mais l’importance de l’e-réputation dans la recherche d’emploi n’est plus à prouver… Nous vous en parlions dans notre dossier , checker et soigner son e-réputation est crucial. , une agence de marketing digital nous le montre une nouvelle fois via une infographie donnant les principales données concernant l’e-réputation et la recherche d’emploi. Quelques bons conseils sont donnés au passage pour améliorer celle-ci : Créez votre présence en ligne, ne laissez pas les autres le faire avant vous ; Cherchez votre nom fréquemment dans Google pour voir ce qu’il en ressort ; Faites la même chose sur Twitter, Facebook et les autres réseaux sociaux ; Sécurisez bien vos différents comptes ;

Non, il ne faut pas combattre la «fracture numérique» Tribune. Popularisé en 1996 par Bill Clinton qui parle de «digital divide», le concept de «fracture numérique» est dès ses origines marqué par une forte empreinte idéologique et s’inscrit en France dans la lignée de la «fracture sociale». Bien que contestée par la plupart des chercheurs, la notion revient fréquemment dans le débat public. L’emploi abusif de cette expression est loin d’être sans conséquence. C’est ce que nous démontrons à l’issue de l’exploration Capital numérique, une étude qui s’est intéressée aux pratiques numériques d’habitants de quartiers prioritaires. Parler de fracture numérique, c’est adopter une vision simpliste, binaire et donc tronquée de la réalité. Les habitants des quartiers «Politique de la ville» que nous avons rencontrés au cours de l’étude Capital numérique ne sont pas en reste. Parler de fracture numérique, c’est pointer du doigt un mal que seules des solutions numériques seraient à même de soigner. Prenons l’exemple de la dématérialisation. Tribune.

MediasSociaux.fr - Toute l'actualité des plateformes sociales (blogs, wikis, réseaux sociaux, microblog…) et du Social Business (marketing + CRM + commerce) MediasSociaux.fr The User Engagement Cycle Explained by David Spinks on Mar 20, 2012 Originally published on TheCommunityManager.com A lot of business experts will tell your company to “engage” people and “build community”, but what does that actually mean? It’s important, when hearing advice like this to ask “why?” and “to what end?”. The why, for me, has always been to create a positive emotional connection with users, resulting in a user experience that exceeds a simple matter of supply and demand. If someone were to build the same exact product as you, it’s the community that would keep your users around. With that goal in mind, after years of experimenting with different forms of engagement, I realized that there’s a logical flow of engagement that all communities take. It’s called… A lot of people think about it in a straight line… like this: User to Product –> User to Brand –> User to User That’s wrong. Let’s break it down so you can see how it’s cyclical… So… the Community Manager should have two goals: 1. 2. 1. 2. 1. 2. 3. Now go!

Neurosciences et pédagogie Dans le monde de l'éducation, c'est une innovation : améliorer l'enseignement et l'apprentissage par ce qu'on connaît du fonctionnement du cerveau. Et cela s'appelle la neuropédagogie. Domaine de recherche relativement nouveau qui fait la jonction entre les neurosciences et les sciences de l'éducation, il s'intéresse aux processus biologiques en jeu dans l'apprentissage ainsi que les expériences sociales et émotionnelles. La gymnastique du cerveau D'une manière pratique, les applications de la neuropédagogie mènent vers des évolutions dans la manière d'enseigner et d'apprendre et vise in fine à "stimuler de nouvelles zones du cerveau, à créer de nouvelles connexions pour faciliter les apprentissages". Dans un reportage de la chaîne Euronews sur le sujet, on se rend bien compte que cela n'a rien de sorcier. Mais la neuropédagogie ne s'arrête pas là. On sait par exemple que le cerveau retient sept fois plus d'informations si on les catégorise. En toile de fond, l'apprentissage Références

FredCavazza.net - FredCavazza.net

Related: