background preloader

TOURISME SPORTIF EXAMPLE DE LA FRANCE.PDF

Related:  Analyse Sectorielle.oceanemoyeuxmarienunes

Il va y avoir du sport ! - L'Echo Touristique Face aux séjours farniente, les séjours sportifs grignotent des parts de marché chez les tour-opérateurs. Si le farniente a toujours de beaux jours, le concept de vacances sportives fait peu à peu sa place dans la production des voyagistes. « Au-delà de la dimension physique, c'est avant tout un moyen privilégié d'entrer dans l'intimité d'un pays pour une clientèle à l'esprit jeune », commente Guillaume Linton, directeur commercial d'Asia. Le TO se cale depuis deux ans sur cette tendance avec des produits qui combinent randonnées et découvertes. « Il y a un vrai besoin de se ressourcer à travers des séjours actifs, surtout pour les vacanciers urbains qui sont une part importante de notre clientèle », confirme Marion Hecquet de Terres d'Aventure. Le spécialiste qui a fait de la randonnée à travers le monde l'une de ses cartes de visite, constate un engouement croissant, en France et à l'étranger, « pour les activités sportives de plein air, en contact avec la nature ». Le brief

Sports extrêmes pour frissons garantis - L'Echo Touristique Sur terre, sur mer ou dans les airs, les accros de l'adrénaline multiplient prouesses et nouveaux moyens de se faire plaisir. Derrière eux, jeunes et moins jeunes suivent. Tour de chauffe... En montagne : descentes TGV Promeneurs s'abstenir ! Chez Destination Poudreuse, Snotour, Vélorizons, Arcanson, Chlorophyl, Aventures et Cie, Cap Liberté... Sur la mer : on s'envole ! Pour se donner des sensations fortes sur l'eau, il y avait le surf et le Hobie Cat, catamaran léger ultrarapide et "chavireur". Chez Sport Away, Fun et Fly, Club Méditerranée, Smartbox, Wonderbox, MagicDay, Destination Surf... Dans les airs : haute voltige S'envoler du sommet du mont Blanc comme d'un 6 000 m sud-américain ou népalais est le dada favori des parapentistes avertis, mais on peut préférer les sensations offertes par une chute libre (amortie en parachute !). Chez Eole Voyages, Oxylane, Peuples du Vent, Cap Liberté, Chlorophyl, Wonderbox, Rêves en Cadeau... En rivière : ça mouille ! « Pourvu qu'elle soit douce !

croisière «Football Passion » sur le MSC Splendida Du 26 octobre au 02 novembre 2014, la compagnie MSC Croisières propose aux fans du ballon rond une occasion unique de partager un bout de chemin avec leurs joueurs favoris. La compagnie de MSC Cruise lance pour cette année un voyage inédit intitulé croisière «Football Passion » sur le MSC Splendida, l’un des plus beaux joyaux de la flotte. La croisière, organisée avec le concours du voyagiste Tourexcel Voyages et un grand producteur vidéo, se déroulera du 26 octobre au 02 novembre 2014 dans les eaux de la Méditerranée. L’itinéraire emprunté par le navire durant cette traversée comprend des escales dans la ville de Marseille, à Barcelone, à Tunis, Palerme et à Rome (Civitavecchia). Durant la croisière, plusieurs joueurs ayant brillé par leur talent viendront personnellement recevoir leurs récompenses basées sur les votes des internautes. Vous aimerez peut être : A propos de l'auteur : Mélanie Delmer

v nements sportifs. Impacts conomique et social Événements sportifs. Impacts économique et social Éric Barget, Jean-Jacques Gouguet Collection Management et sportEditions De BoeckOctobre 2010 - 450 pages Les grands événements sportifs ne sont pas réductibles à leur seul impact économique sur les territoires d’accueil, comme le laisseraient penser la plupart des débats médiatiques sur le sujet ou les réponses à candidature de la part des organisateurs. Au sommaire 1. 2. Présentation du ou des auteurs (fonction à la date de publication) Éric Barget, docteur en sciences économiques, est maître de conférences à l'Université de Limoges, après avoir enseigné l'économie du sport pendant sept ans à la Faculté des sciences du sport de l'Université de Poitiers. Jean-Jacques Gouguet est professeur d’aménagement et d’urbanisme à la faculté de droit et des sciences économiques et chercheur au CDES-OMIJ de l’Université de Limoges. Mots clés Du même auteur, nous vous proposons

Impact économique | Economie des évènements sportifs L’organisation des évènements sportifs implique de lourds investissements de la part du pays ou de la ville hôte. Il faut réorganiser les lieux concernés, développer les transports, construire les infrastructures sportives nécessaires, autant de besoins qui nécessitent un budget très important. Avant d’organiser un évènement sportif, il faut donc examiner les retombées économiques afin de faire des bénéfices ou, dans le pire des cas, minimiser les pertes. Selon Peter Oppenheimer, stratégiste chez Goldman Sachs International, « Jouer [une] Coupe du monde comme un thème d’investissement est très difficile, car les variables à prendre en compte sont nombreuses et certaines ne peuvent pas être anticipées », (Alcaraz, 2014). Les journalistes s’attardent le plus souvent sur cette question de rentabilité. En effet, l’impact économique des évènements sportifs est de loin le plus discutable. Afin de maximiser le profit lié à l’événement, différentes politiques peuvent être retenues.

De l’émergence des stations balnéaires au tourisme sportif : Le mélange des genres à la lueur de l’exemple de la région Bretagne en France 1Tourisme, loisirs et sports tendent, en ce début de XXIe siècle, à s’interpénétrer, voire à se confondre, dans nombre de stations touristiques ou balnéaires. Et, plus simplement, dans des villes ou des lieux où les activités physiques et sportives, consommées en tant que pratique ou spectacle, deviennent des moyens d’attractivité, de communication et de promotion. C’est le mélange des évolutions sociales et sociétales, et des logiques économiques qui est discuté ici à travers l’exemple du tourisme sportif en Bretagne. 2Les modifications et le mélange de ces trois secteurs, longtemps considérés comme distincts, sont le reflet des profondes transformations sociales et culturelles que notre société a connues durant les trente dernières années. 4Trois méthodes de collecte des données ont donc été utilisées : 5- les questionnaires, comprenant 34 items remplis par 787 touristes sportifs visant à identifier leurs modes de sociabilité, leurs habitudes et leurs attentes ;

Conseils pour réussir ! l'EPE Je reçois pas mal de questions concernant le plan de votre EPE. J'ai donc décidé de créer un nouvel article plus spécifique. Vous devez présenter votre sujet et pourquoi vous faîtes cette étude. Allez du général au spécifique. Exemple d'introduction : Le tourisme culturel a pour but de ... . Important : Vous devez évidemment adapter tout ça à votre sujet ! Conseil personnel : Votre introduction doit faire une page. Partie I Partie I : Le contexte détaillé de l'étude avec présentation de la problématique 1. Présentez votre structure. 2. Présentez ce qu'on trouve dans votre structure. Vous pouvez faire une carte heuristique de l'offre. Voici la mienne pour mon EPE : Ensuite vous pouvez indiquer des chiffres clés : Faîtes des recherches.Vous pouvez établir un diagnostic SWOT dans un tableau comprenant les forces et les faiblesses de votre structure, les opportunités et les menaces se référant à votre structure. Voici mon propre diagnostic SWOT adapté à ma structure : 3. Partie II 1. Exemple : 2. 3.

Sport Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Spore. Le sport est un ensemble d'exercices physiques, se pratiquant sous forme de jeux individuels ou collectifs pouvant donner lieu à des compétitions. Définitions[modifier | modifier le code] Le sport moderne se définit par quatre éléments indispensables : La mise en œuvre d'une ou plusieurs qualités physiques : activités d'endurance, de résistance, de force, de coordination, d'adresse, de souplesse, etc.Une activité institutionnalisée, ses règles tendent à être identiques pour l'ensemble de la planèteUne pratique majoritairement orientée vers la compétitionUne pratique fédérée (sous la tutelle d'une fédération sportive) Ces piliers qui mettent surtout en avant l'organisation des différentes disciplines sportives n'excluent nullement les pratiques comme le sport-loisir, le sport-aventure, le sport-santé, le sport scolaire ou l'éducation physique et sportive. Histoire[modifier | modifier le code]

Retombées socio-économiques du tourisme sportif :Exemples des marathons en France 1L’économie du sport, que l’on aimerait renommer « l’économie des sports », n’est apparue que relativement récemment en France, traduisant un changement de perspective « qui considère le sport comme un produit (économique, social et culturel) soumis, au même titre que les autres produits, aux mécanismes d’ajustement d’une offre et d’une demande » (Pociello, 1991 : 10). L’économie sportive ne fut principalement constatée dans un premier temps dans les années 1980 que sur les marchés économiques importants. 2Nous conviendrons de ne pas analyser ici les différents motifs de ce « retard » ou désintérêt de l’objet « sport » de la part des sciences économiques et de gestion. 4Combiner sociologie, économie et tourisme sportif permet d’esquisser une compréhension sociale des conséquences de l’organisation d’une manifestation sportive locale. Il s’agit donc d’effectuer un choix théorique multidisciplinaire. 6Inversement, les approches sociologiques véhiculent moins de données financières.

SPORT (Histoire et société) - Économie, Coûts et avantages des événements sportifs Une ville ou un pays candidat à l'organisation d'un événement sportif majeur (jeux Olympiques, Coupe du monde de football) entend démontrer que celui-ci ne sera pas déficitaire et qu'il induit des retombées positives pour l'économie locale. Cela est devenu l'un des critères d'attribution des jeux Olympiques depuis ceux de Los Angeles en 1984. L'événement sportif est source d'externalités positives : animation, cohésion sociale, création d'activité économique, attraction touristique, aménagement du territoire (transports, infrastructures, services publics). Il comporte aussi des externalités négatives : hausse locale et momentanée des prix, du coût de la vie et de la pression fiscale, hooliganisme, effet d'éviction (fuite des touristes habituels non sportifs), récession économique après l'événement, nuisances pour les riverains, spéculation immobilière, détérioration de l'environnement. • Étude d'impact et multiplicateur

La plage, l'autre terrain de sport - L'Echo Touristique Les vacanciers des bords de mer ne recherchent pas forcément le farniente. Quand la plage devient un stade, une salle de fitness, un club de windsurf... sortez les serviettes ! Corse Pour accéder à Palombaggia, il faut bifurquer sur la route entre Bonifacio et Porto Vecchio, contourner encore quelques collines, avant de se poser sur le sable blanc. Chez Club Med, Nouvelles Frontières, Ollandini, Corse Voyages, UCPA... Grèce À la pointe sud de Rhodes, on dit que la mer Egée rencontre la Méditerrannée. Chez Fun et Fly, Ailleurs, Merîlia, Thomas Cook, Look, Jet tours, Héliades, Marmara, Ô Voyages, Nouvelles Frontières, Fram, Aérosun, Sport Away... Portugal Dernière plage avant le Cabo da Roca, à l'extrême ouest du continent européen ! Chez Transeurope, Jet tours, Visit Europe, Directours-Boomerang, Donatello, Voyageurs du Monde, Top of Travel, UCPA... Venezuela L'île au nord de la côte vénézuélienne, dans la mer des Caraïbes, est le paradis des véliplanchistes et des kitesurfeurs. Brésil

62% des Français jugent "risqués" les voyages d’aventure - L'Echo Touristique D’après une étude menée pour Groupama Assistance et l’Argus de l’Assurance, l’attrait pour "l’aventure" serait en baisse au sein de la population française, hormis chez les jeunes générations. Les Français deviendraient-ils plus frileux qu’auparavant ? Selon un sondage de l'institut Think pour Groupama Assistance et l'Argus de l'Assurance, 47% des personnes interrogées confient avoir "beaucoup moins envie d’aventure" que par le passé, contre 12% se disant "de plus en plus" attirées par ce type de voyages et d’expériences. 35% des sondés indiquent quant à eux avoir "toujours autant" envie de partir à l’aventure. Au global, 42% des personnes interrogées se disent en quête d’aventure, alors que 55% affirment ne pas en avoir envie. 59% des jeunes rêvent d'aventure Ces chiffres globaux masquent toutefois de fortes disparités générationnelles. Les moins de 35 ans en quête de sensations

Related:  krz