background preloader

Des ressources proposant des contenus libres de droits

Voici quelques sites Web à consulter afin de trouver diverses ressources à utiliser librement dans vos présentations TNI ou autre. Picto Il s’agit d’une banque constituée de plus de 600 images et illustrations, qui sont destinées à une utilisation pédagogique. Cette banque contient 102 images de dix personnages fantaisistes, allant du petit garçon à la souris en passant par le sapin de Noël et le piment. Le monde en Cette ressource propose plus de 23 000 images des régions du Québec et du monde. En plus des images de paysages, de monuments et d’animaux, on retrouve des images pour le domaine des sciences. Carrefour édu La section « Multimédia » de Carrefour éducation propose un moteur permettant de rechercher des images libres de droits dans plusieurs banques d’images en même temps, dont celles mentionnées ci-dessus. 1.

Minecraft et autres jeux vidéo auxquels vous pouvez laisser jouer vos enfants sans danger Atlantico : Minecraft passionne la jeunesse avec 50 millions de licences vendues. Au-delà de ses attraits pour les grands groupes comme Microsoft qui l'a récemment racheté, le jeu vidéo fait preuve de nombre d'atouts à même de séduire les parents des générations connectées. En quoi consiste Minecraft et quelles capacités ce jeu amène-t-il à développer chez l'enfant? Vanessa Lalo : Minecraft fait partie des jeux bac à sable. On peut faire tout ce qu'on souhaite, mais il n'y a pas d'objectif de jeu. On est dans un environnement libre, où, comme le dit la phrase de Lavoisier : "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Le jeu est entièrement évolutif et le joueur y agit à sa guise. Il y a un aspect collaboratif et créatif et l'univers est libre. Le succès de Minecraft vient aussi du retour aux valeurs anciennes. Parmi la multitude de jeux vidéo, comment reconnaître ceux qui ont des effets positifs pour les enfants ? Jeux "bac à sable" Jeu avec interactions sociales Jeux "puzzle"

Le respect du droit d’auteur, ça ne date pas d’hier! La volonté des auteurs de protéger leurs créations ne date pas d’hier. En fait, les origines du droit d’auteur sont très lointaines. Déjà dans l’Antiquité, les sociétés grecques et romaines condamnaient le plagiat puisqu’ils considéraient celui-ci comme un acte déshonorant (UNESCO, 2010). C’est quelques siècles plus tard, au Moyen âge, qu’une invention a marqué un moment décisif dans le droit d’auteur. L’imprimerie, et plus précisément la presse de Gutenberg en Europe, a vraisemblablement transformé de façon radicale les conditions de diffusion des œuvres imprimées (UNESCO, 2010). « Les dirigeants séculiers et le clergé, tant en Angleterre que sur le continent européen, ont vite reconnu la presse à imprimer comme un puissant instrument de pouvoir social et commencé à accorder des privilèges à certains imprimeurs afin de contrôler la distribution des œuvres imprimées. » (UNESCO, 2010). UNESCO. (2010). 1. À propos de l’auteur Véronique Lavergne

Démystifier le droit d’auteur appliqué aux œuvres numériques en éducation Permis, pas permis? Utilisation équitable? TBI / TNI / tablettes? Perdu(e) dans le jargon du droit d’auteur? Voici un dossier qui, on l’espère, vous aidera à y voir plus clair! Un dossier conjoint Carrefour éducation et Infobourg.com De nos jours, une foule de possibilités s’offrent aux enseignants afin de concocter des cours des plus attrayants. Le respect du droit d’auteur, voilà à quoi devrait réfléchir tout enseignant lors de la planification d’une période d’enseignement dans laquelle des ressources numériques sont exploitées. Un résumé de la loi sur le droit d’auteur dans les établissements scolaires ainsi que des exemples d’utilisations permises d’œuvres numériques en classe seront présentés dans ce dossier, dans le but de démystifier ce qui est permis de faire et ce qui ne l’est pas. 1. À propos de l’auteur Véronique Lavergne Véronique est bibliothécaire à l’Université du Québec à Trois-Rivières et formatrice en technologie éducative auprès des futurs enseignants.

créez un journal scolaire avec vos élèves ! L'éducation aux médias et à l'Internet, placée parmi les missions de l'Éducation Nationale est primordiale pour permettre aux jeunes de comprendre le système des médias, d'en identifier les règles et les codes, ainsi que de forger leur propre esprit critique. Quoi de mieux qu’un journal scolaire pour aborder un thème en profondeur ? En effet, on y traite de sujets sous différents angles (interview, article…), on compare les points de vue, on effectue des recherches pour alimenter notre texte… Madmagz devient alors l’outil parfait pour (re)découvrir et comprendre un sujet. Madmagz, c’est aussi un outil de création qui met en avant le travail en équipe et la collaboration. Plus qu’une simple simulation, les élèves sont amenés à réfléchir sur la répartition des tâches, l’harmonisation du style ou les échéances à tenir. La problématique des droits d’auteur se retrouve assez fréquemment dans le domaine de l’éducation. Quoi de mieux qu’un journal scolaire pour aborder un thème en profondeur ?

Le respect du droit d’auteur appliqué aux œuvres numériques : pas évident, mais possible! Somme toute, le droit d’auteur en enseignement n’est pas toujours évident à cerner. Les nouvelles technologies étant de plus en plus présentes dans nos classes, le respect du droit d’auteur appliqué aux œuvres numériques semble même être un défi pour les enseignants. Néanmoins, plusieurs solutions permettent d’utiliser légalement des œuvres à des fins d’enseignement, notamment grâce à la nouvelle loi sur le droit d’auteur en vigueur depuis 2012. L’exception à la loi d’utilisation équitable est un gain majeur qui assure davantage de possibilités aux utilisateurs. Évidemment, on ne doit pas abuser de l’utilisation équitable. Il faut se servir du gros bon sens et toujours se questionner à propos du but, de la nature, de l’ampleur et de l’effet de l’utilisation d’une œuvre en classe. Enfin, les prochains mois ou prochaines années apporteront certainement de nouvelles pratiques concernant le droit d’auteur dans les établissements d’enseignement. UNESCO. (2010). Olivier Ménard. 1.

L’utilisation du TNI et les droits d’auteur Depuis 2012, le projet de loi C-11, Loi modifiant la Loi sur le droit d’auteur, est plus adapté aux technologies nouvelles ou émergentes qui sont utilisées en classe, telles que le tableau numérique interactif. Cependant, il est essentiel de se familiariser avec les règles concernant le droit d’auteur afin de comprendre ce qu’il est permis de faire avec le TNI et ce qui ne l’est pas. De plus, en respectant le droit d’auteur au TNI, on inculque cette sensibilité aux élèves. Consultation du Web Vous naviguez sur Internet afin de montrer des exemples à vos élèves? Projection d’un PowerPoint Vous avez créé votre propre présentation PowerPoint? Projection d’un film ou d’une émission télévisée S’il s’agit d’un film ou d’un documentaire, assurez-vous toujours d’avoir une copie originale et non contrefaite du DVD. Projection d’un livre numérisé Vous étudiez une œuvre littéraire en classe et vous désirez projeter un extrait du texte sur votre TNI? Utilisation du tébéiciel pour créer des contenus 1.

Raconter des histoires « Storytelling » dans ou hors la salle de classe Les outils numériques avec la technologie donnent aux élèves la possibilité de raconter des histoires à travers la voix, textes, images, audio et vidéo. Les histoires numériques permettent aux élèves de prendre une série linéaire d'événements et de les transformer en une expérience multidimensionnelle. Encourager à communiquer, collaborer, rechercher ainsi que d'ajouter des médias dans le processus de création. Fold, une nouvelle plateforme de storytelling ? Notre sélection d'outils pour Raconter des histoires : Peetch Co : Découvrez un service d'écriture d'histoires collaboratives en milieu scolaire En cinq étapes : Le professeur donne ses consignes (personnages, lieux, contexte…). Photorécit 3 Un téléchargement gratuit pour les ordinateurs, ce programme fournit un moyen facile d'éditer des vidéos. Storybird Une autre application gratuite basée sur le web, Storybird permet aux élèves de lire, d'écrire et de collaborer sur des livres d'images numériques. Pour aller plus loin :

Respecter le droit d’auteur en enseignement : le b.a.-ba Il est souhaitable de connaître quelques éléments relatifs aux droits d’auteurs afin de déterminer ce qui est permis de ce qui ne l’est pas. Le domaine public Premièrement, les œuvres qui sont dites du domaine public peuvent être utilisées librement par tout le monde. Il s’agit d’œuvres qui ne sont pas ou plus protégées par le droit d’auteur. Il peut s’agir d’œuvres mises volontairement à la disposition du public par les auteurs, ou encore d’œuvres ayant perdu leur protection. En effet, il existe une limitation de la durée de la protection d’une œuvre par le droit d’auteur. Les exceptions à la loi Depuis 2012, une nouveauté dans la loi canadienne sur la protection du droit d’auteur permet aux enseignants et à leurs élèves d’utiliser des œuvres protégées. La permission de l’auteur et les licences libres Enfin, il est possible d’utiliser l’œuvre d’un auteur en obtenant l’autorisation de celui-ci. Sommaire du dossier 1. À propos de l’auteur Véronique Lavergne

Related: