background preloader

"Internet renforce le pouvoir de la société civile"

"Internet renforce le pouvoir de la société civile"
L'institution politique, si elle souhaite répondre aux attentes de la population, ne peut pas ignorer les canaux numériques, estime l'universitaire Amanda Clarke, spécialiste des liens entre Internet et démocratie. LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Anne-Sophie Novel (journaliste ) Amanda Clarke est chercheuse à l'Oxford Internet Institute de l'Université d'Oxford. Elle a rédigé pour le Conseil de l'Europe un rapport sur les liens entre Internet et démocratie, qui sera présenté à l'occasion du Forum. L'usage d'Internet s'est largement démocratisé dans le monde en vingt ans. En quoi bouscule-t-il l'exercice de la démocratie ? En facilitant la collecte et la diffusion d'informations, Internet présente à la fois des avantages et des inconvénients pour la démocratie. Mais Internet peut aussi renforcer les divisions politiques et accroître certaines dérives sectaires, abriter des campagnes de haine virales, véhiculer de la désinformation – voire parfois de la propagande.

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2013/11/25/internet-renforce-le-pouvoir-de-la-societe-civile_3519919_3236.html

Related:  Internet démocratieInternet et la convergence médiatiqueDemocratie 2.0- Civic TechControverse sur l'accès à l'information et la volonté d'ouvrir l[ PARTICIPATION ]

Cyberdémocratie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cyberdémocratie (ou e-démocratie) consiste en l'utilisation d'Internet pour développer la démocratie, en se servant de sites web comme support des informations, des débats voire des processus de décisions démocratiques. La cyberdémocratie cherche à répondre à l'idéal démocratique dans lequel tous les citoyens seraient des participants égaux aux propositions, aux créations et à la mise en œuvre des lois. Origine du nom[modifier | modifier le code] La cyberdémocratie est une traduction littérale du terme américain Cyberdemocracy. Cependant, en anglais, un autre terme fréquemment utilisé est celui de E-democracy.

internet: fonction ==> participation à la société civile Vue d’ensemble de l’activité mondiale sur le Net en janvier 2009 : une société britannique, Netcraft, estime à plus de 186 millions le nombre de sites Web, soit deux fois plus qu’en 2005. Les deux cents millions de sites devraient être dépassés en 2009. Mais les sites dits actifs, c’est-à-dire qui reçoivent des demandes de connexions, sont nettement moins nombreux : "seulement" 75 millions.

Cinq expériences de démocratie 2.0 LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne-Sophie Novel (journaliste ) Du 23 au 27 novembre, à Strasbourg, les participants au Forum mondial pour la démocratie examineront des initiatives de démocratie participative à l'oeuvre sur tous les continents. En voici quelques exemples. > Lire aussi l'entretien : "Internet renforce le pouvoir de la société civile" Imaginez un monde sans téléphone mobile, sans Internet... Comment faisait-on auparavant ? Comme le chemin de fer ou l'automobile en leur temps, les télécommunications ont profondément transformé les sociétés, leur économie et les relations entre individus. Impossible d'imaginer aujourd'hui un monde sans Internet.

La démocratie 2.0 La démocratie délibérative suppose que les citoyens échangent, sur une base d’égalité, des arguments rationnels qui débouchent sur l’élaboration d’une position commune. Incontestablement, le principe d’égalité est respecté sur le net. L’anonymat des internautes facilite l’expression de personnes qui hésiteraient à s’exprimer dans un lieu public « réel ». Le statut, l’origine sociale des individus étant masqués sur Internet, la parole de chacun équivaut à celle des autres. Internet : un bienfait ou un danger pour la démocratie ?  - Médias et démocratie Découverte des institutions <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> Quelques dates clés

internet: fonction ==> culturelle Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Sandrine Blanchard Nous vivons une époque paradoxale. Alors qu’il n’a jamais été aussi simple, grâce au numérique, de réserver une place pour un concert, une pièce de théâtre, une exposition ou d’acheter un morceau de musique ; alors qu’il n’a jamais été aussi facile, grâce aux réseaux sociaux et aux sites, de livrer son avis et son commentaire sur un livre lu ou un film vu, l’amateur de pratique culturelle se retrouve souvent… « e-perdu ». Selon les premiers résultats de l’enquête internationale rendue publique, jeudi 19 juin, par le cabinet de conseil Kurt Salmon, « l’hyper-choix culturel » à portée de clics s’avère « anxiogène » et « vécu par 80 % des personnes interrogées comme un frein ».

Article 3 — Association pour le référendum d'initiative citoyenne Nous avons présenté à un certain nombre de personnes morales la modification de l'article 3 de la Constitution telle que proposée dans notre pétition . Nous avons regroupé leurs positions dans un annuaire comportant deux volets. Partie I: Personnes morales favorables au référendum d'initiative citoyenne L'internet de demain : nouveaux enjeux, nouvelles problématiques En quelques années, internet a révolutionné notre quotidien, s’immisçant dans tous les pans de notre société. Mais les transformations à venir seraient bien plus profondes, induisant des changements majeurs de paradigme dans les secteurs verticaux tels que la santé, l’énergie, l’environnement… Daniel Kofman, chercheur à Télécom ParisTech, esquisse depuis des années le futur visage d’internet et étudie ses nouvelles problématiques. (English version available here) Assistons-nous à un nouveau tournant de l’internet ? Il y a eu trois phases dans l’évolution de l’internet.

Questionnez vos élus L'Association Les sites Questionnezvoselus.org et Questionnezvoscandidats.org sont développés par une association d'intérêt général, à but non lucratif et à la gestion désintéressée, dénommée FACEP (French Association for Civic Education & Participation). Créée en Décembre 2012 à La Ruche (espace d'entrepreneuriat social situé à Paris), l'association a pour objet de renforcer l'éducation civique et la participation citoyenne, à travers notamment la mise en place de plateformes internet et d'applications mobiles pédagogiques et innovantes. Internet & Démocratie Dès leur apparition, les nouvelles technologies de l'information et de la communication ont été vues par un grand nombre d'universitaires, de politiciens ou de militants comme un instrument capable de renforcer la démocratie. A la fois moyen de communication et d'expression, mais aussi outil pédagogique, l'internet semblait pouvoir donner naissance à une nouvelle forme de démocratie "virtuelle" dans un contexte de crise de la démocratie représentative réelle. Qu'en est-il Des formes de démocratie purement virtuelle existent-t-elles et quelles sont leurs Plus encore, ces formes de démocratie virtuelle sont-elles vraiment souhaitables et virtuelle:existence et limites

Internet: fonction ==> sociale, miroir de la société Si le Web regorge de côtés sombres - spams, escroqueries... - c'est, selon Vinton Cerf, simplement le reflet de l'état de la société. Le père fondateur d'Internet estime par ailleurs que les appareils mobiles seront le levier de la future croissance du Web. Internet n'est qu'un reflet de la population qui l'utilise, selon Vinton Cerf, considéré comme l'un des fondateurs du Web et, depuis 1996, chef évangéliste chez Google. Le créateur du protocole TCP/IP estime ainsi que les maux dont souffre Internet - vol d'identité, escroquerie, épidémies virales, etc. - sont simplement liés à la nature de la société, et ne dépendent pas de la technologie sur laquelle ils reposent. « Si vous vous placez en face d'un miroir et que vous n'aimez pas ce que vous y voyez, ça ne vous aidera pas à corriger le miroir », a-t-il expliqué lors d'une conférence tenue à Bangalore.

Related:  sources