background preloader

La pédagogie du futur s'invente à Lyon

La pédagogie du futur s'invente à Lyon

Business schools : la tentation de la spécialisation Stéphan Bourcieu, directeur de l'ESC Dijon-Bourgogne, lors de la présentation presse de la "School of Wine & Spirits Business", en novembre 2013, à Beaune. Coup sur coup, plusieurs écoles de management viennent d'attirer l'attention sur leurs programmes de spécialité. Ce sont d'abord Grenoble EM, l'EM Normandie et l'ESC Dijon-Bourgogne qui ont décidé de mutualiser leurs cursus spécialisés, et de permettre à leurs étudiants d'accéder à l'ensemble de ces cursus en 3ème année. Quel est l'enjeu ? Des écoles généralistes... de plus en plus spécialisées Mais peu à peu, à côté de ce programme "généraliste" (en gros, le cycle "grande école"), ces institutions se sont doté d'une batterie de programmes de spécialité : options de 3ème année, mastères spécialisés, MSc (destinés à l'international), programmes courts de formation continue. Au fil du temps, ces programmes ont occupé une place croissante dans le périmètre des écoles. Prenons l'exemple de l'ESC-Dijon-Bourgogne.

L’hybridation dans l’enseignement supérieur : vers une nouvelle cul... APB : Des "ambassadeurs" pour une orientation rénovée "On veut une offre lisible". Geneviève Fioraso, ministre de l'enseignement supérieur, a présenté le 10 janvier la nouvelle plateforme Admission Post Bac (APB). Pour la ministre tout doit être fait pour aider les lycéens à aller au bout de leurs choix. Mais surtout du choix universitaire qui fait l'objet d'une campagne promotionnelle et d'un avantage mécanique dans APB rénové pour le mettre en valeur auprès des jeunes. Des "ambassadeurs" étudiants devraient les accompagner dans leur démarche. C'est maintenant du coté Education nationale que le ballon est lancé. APB rénové Dans une semaine, le 20 janvier, le dispositif APB accueillera les premières demandes des lycéens qui veulent poursuivre dans le supérieur. Pour Geneviève Fioraso, APB rénové doit d'abord être plus lisible. Des "ambassadeurs" pour les lycéens L'autre grande nouveauté c'est la mobilisation d'"ambassadeurs" pour guider les lycéens. Mais où en est l'orientation coté lycée ? Lycéennes en perdition François Jarraud

Clotilde Valprémit et l’association 24x32, pour l’art, même à distance Clotilde Valprémit est une mère de trois enfants, en reprise d’étude par le CNED. Depuis mai 2013, elle est licenciée en arts plastiques, des études qu’elle avait abandonnées toute jeune, pour devenir maman à plein temps. Avec 18 autres étudiants qu’elle a rencontrés via sa licence, elle a monté une association d’artistes, pour garder contact et monter des expositions : le collectif 24x32. 24x32 ? La taille des enveloppes dans lesquelles ils devaient envoyer leurs travaux. Les études par correspondance, ça inspire ! Clotilde Valprémit a aujourd’hui 41 ans. Des rencontres malgré la distance Lors des stages ou de certains examens, les étudiants en arts plastiques du CNED se sont rencontrés. Nous avons tous des profils différents ! " Il y a des mères au foyer, des professeurs, un professionnel du tourisme, une assistante de vie scolaire et plein d’autres " énumère Clotilde. Une expo itinérante L’association crée, il ne restait plus qu’à trouver un thème qui inspirait chacun.

La classe prépa n’est plus la «  voie royale  » pour les écoles de commerce LE MONDE DE L'EDUCATION | • Mis à jour le | Par Diane Galbaud La classe prépa, traditionnelle « voie royale », n’incarne plus le chemin d’accès principal aux écoles de commerce. Selon les dernières statistiques (2014) de la Conférence des grandes écoles, seuls 37 % des entrants l’ont suivie, 53 % des étudiants sont entrés par le biais des admissions parallèles, et, enfin, 10 % ont été ­intégrés directement après le bac. Les classes préparatoires. Si cette voie demande un fort inves­tissement personnel, elle offre la ­quasi-assurance d’intégrer une école de commerce, même si ce n’est pas forcément celle que l’on brigue. Pour se présenter aux concours des écoles, il faut être issu d’une classe préparatoire économique et commerciale avec l’option correspondant à son bac : scientifique, économique ou technologique. La majorité des écoles proposent des concours communs. Les admissions parallèles. D’autres étudiants s’orientent vers une école de commerce après une licence ou un M1.

Concevoir un dispositif de e-formation Un module interactif pour se former. Avec la participation de Sylvain Vacaresse (expert e-formation). Ce module de vidéos interactives a été produit par le Pôle Images Numériques du Canopé Versailles, pour accompagner les équipes-projet qui souhaitent s’engager dans la conception d’un dispositif de e-formation (Inspecteurs, cadres, formateurs...). Le Canopé Versailles vous propose un tout nouveau module innovant sous la forme de médias interactifs pour accompagner les équipes-projet souhaitant s’engager dans la conception d’un dispositif de e-formation (Inspecteurs, cadres, formateurs, équipes-projet constituées...). À travers 26 courtes vidéos, conseils et éclairages vous sont donnés sur la conception d’un dispositif de e-formation. Depuis plus d’une dizaine d’année, le CRDP de l’académie de Versailles est l’accompagnateur des productions innovantes. Lien direct vers le module : Transcription : Écouter

Se préparer aux urgences médicales avec le jeu La salle d’urgence est bondée de patients en attente d’un médecin. L’urgentiste s’occupe d’une femme souffrant de crampes abdominales douloureuses. Soudain, son téléavertisseur sonne : une vingtaine d’individus seront transportés sous peu à l’hôpital, gravement brûlés à la suite d'une explosion dans une usine de la ville. Il faut réaffecter toute l’équipe pour se préparer à les recevoir. Alors que le médecin entend les ambulances qui s’approchent, un homme s’effondre dans la salle d’attente, victime d’un malaise cardiaque. Cette situation apocalyptique n'est pas si loin qu'on pourrait le penser de certains moments de tension dans les services d'urgences des hôpitaux. Virtuel, mais très proche de la réalité Nous vous avions parlé il y a plus d’un an du jeu Pulse, une des plus importantes simulations de médecine. Car voilà ce qui étonne les praticiens: le programme se rapproche d'une véritable situation d’urgence sur le terrain. Les jeux n'ont pas le monopole des situations réalistes.

Sous le sérieux, cherchez le jeu ! Après des années de théorie et d'expériences, on dirait bien que la pédagogie par le jeu est enfin acceptée. On trouve une exploitation des pricipes ludiques dans les écoles, les musées, les bibliothèques. La production de serious games bénéficie de fonds publics. Mais l'heure est peut-être venu de se questionner sur la voie empruntée... Suffit-il de jouer pour s'amuser ? Des jeux qui n'en sont pas Un des problèmes actuels dans le monde du serious game, c'est le flottement dans la définition de ce qu'est un jeu. La façon dont on pense, conçoit et propose des serious games constitue un autre problème. Ben Bertoli appelle cette technique « le coulis de chocolat sur le brocoli ». Il faut donc connaître son public cible et créer un jeu qui lui plaise, seul moyen de lui faire accepter de l'utiliser régulièrement pour apprendre. Tout apprendre avec une bonne expérience de jeu Par exemple, des enfants de 5 ans pourraient-ils apprendre l'algèbre? Illustration : mrkornflakes, shutterstock

J'ai suivi le premier cours en ligne, et vous ? Après avoir passé plusieurs heures à essayer de programmer un modem 16 k avec un technicien qui réalisait sa première instalation sur un Macintosh, oh joie, nous étions enfin connectés via Mozaic, le premier navigateur digne de ce nom, installé à partir d'une disquette ! La formidable expansion d'Internet tient en bonne partie à sa capacité de s'auto-enseigner... ainsi le premier cours en ligne accessible à tous par internet était gratuit et servait à apprendre le langage d'Internet, le HTML. Logique ! «Writing HTML» était en ligne dès 1994 à l'Institut Maricopa. Nous sommes plusieurs à avoir pris notre formation de base avec ce cours, à l'époque où aucune école d'informatique ne s'occupait de la vulgaire programmation de pages graphiques. Ce cours a été traduit en plusieurs langues et a connu plusieurs évolutions... jusqu'en 2002 où l'Institut a cessé de le distribuer. Parmi ceux-ci nous vous suggérons :

« PLAY 14″ Quand le serious game rencontre le monde ! Mon ami Yann Gensollen m’a récemment présenté son projet … #Play14 ! Ce rassemblement international de joueurs de serious game regroupe, par la pratique, des créateurs de jeux, des joueurs, des animateurs de jeux, et les différentes communautés autour du jeu comme l’éducation, la culture, le design des service, le théâtre d’improvisation, la psychologie, les services de ressources humaines, etc. Pendant tout un week-end, les gens de ces différents domaines professionnels partagent leurs connaissances et leurs pratiques autour du thème du jeu comme un moyen d’enseigner différemment et de permettre aux gens d’apprendre plus efficacement de nouvelles compétences ou de nouvelles cultures. Bref, si vous aimez le jeu, si vous pensez qu’il est capable d’améliorer la vie, l’apprentissage, l’enseignement, vous pourrez participer à cet événement du 14 au 16 mars 2014 au Luxembourg ! > En savoir plus sur play14.org Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

OpenSesame ambitionne de devenir la plus grande plateforme de elearning pour les entreprises La plateforme de elearning pour professionnels, OpenSesame, vient de recevoir un important financement afin d’offrir un modèle d'achat comparable à iTunes, mais pour la formation en entreprise. La formation en ligne s’est fortement développée auprès des étudiants et des entreprises, démocratisant ainsi l’accès à l’enseignement supérieur et facilitant la formation continue. Les MOOC ("Massive Open Online Courses") amenés à se diversifier grâce aux différents supports technologiques (tablettes, Smartphones etc.) permettent de partager plus facilement du contenu d’apprentissage et de proposer des formations plus interactives. Une plateforme pratique et adaptée aux différents programmes de gestion de l’apprentissage La plateforme de OpenSesame regroupe plus de 20 000 cours provenant de plus de 300 vendeurs. Une croissance exponentielle

Avez-vous ce qu’il faut pour être un spécialiste en technologie éducative? Sébastien Wart, publié le 8 novembre 2013 Quelles sont les qualités et habiletés d’un spécialiste en technologie éducative? Une équipe de la Korea International School s’est penchée sur la question et a illustré les éléments essentiels qui caractérisent le titre. David Lee enseigne au Korea International School, un établissement primaire situé à Séoul, en Corée du Sud. Cette école suit le curriculum américain et elle est la première école de son pays à avoir mis en place un environnement d’apprentissage 1:1 (c’est-à-dire dans lequel chaque élève a son propre appareil). Lui-même reconnu comme spécialiste en technologie éducative, il a tenté, avec ses collègues, d’illustrer par une infographie les qualités personnelles et professionnelles qu’un véritable « spécialiste des technologies » en éducation devrait posséder. Récemment, Katie Lopi du site Edudemic diffusait leur travail dans l’article Become An EdTech Specialist: Do You Have What It Takes? Et vous, avez-vous la tête de l’emploi?

Oneworld met en place ses modules d’e-learning Distribution La Oneworld academy propose une gamme d’outils d’e-learning destinés à former les agents de voyages du monde entier aux différents aspects de l’alliance et de ses produits. Le premier module porte sur la gamme des produits tarifaires avec un focus particulier sur le produit vedette, le tour du monde Oneworld Explorer. Le but de ce module d’e-learning amusant et informatif peut être complété en 30 minutes maximum.

Related: