background preloader

Numérique. Lecture. Adolescents.

Numérique. Lecture. Adolescents.
J'étais aujourd'hui invité à donner une conférence sur "ce que le numérique change dans les pratiques de lecture des adolescents". Voici les slides de ladite conférence. Au-delà de ma seule intervention (et je n'ai pas pu assister à celles de l'après-midi), le format de cette journée d'étude était intéressant car se trouvaient dans la salle des médiateurs du livre (bib, animateurs, etc) mais aussi des vrais adolescents invités sous la forme d'une table-ronde à faire part de leur approche, de leur ressenti et de leur positionnement. Pas de scoops mais au moins 2 confirmations : côté adolescents (en tout cas ceux qui se sont exprimés) C'est clairement la prescription de leurs pairs qui est essentielle, à part égale avec les prescriptions d'autorité (leurs enseignants documentalistes et leurs profs de français). côté "médiateurs" (en tout cas ceux qui se sont exprimés sur la scène) Discours encore très stéréotypique et grosse difficulté à se projeter dans de nouvelles formes de médiation.

http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2013/11/numerique-lecture-adolescents.html

Related:  Ado et pratiques de lecture écritureLIvre numériquelecture numériqueNumérique

Les romans pour les grands adolescents : l'éclatement des codes Si le débat souvent provoqué par la littérature jeunesse est « symptomatique des désaccords liés aux différentes conceptions de l'enfance ou de l'adolescence » [1], on peut supposer que le débat qui a lieu autour de la littérature supposée intéresser ou s'adresser aux « grands adolescents », est loin d'être clos, puisque jamais, comme à notre époque, la conception d'adolescence n'a été aussi extensible, allant jusqu'à rejoindre l'âge que l'on nomme « adulte ». Si les adolescents ne constituent pas une classe sociale et sont aussi hétérogènes que les classes sociales dont ils sont issus, on constate que depuis une dizaine d'années la conception d'adolescence a évolué avec des interprétations qui englobent une tranche d'âge qui va de 12-15 jusqu'à 25-30 ans.

Lecteurs ebook : petite histoire de la lecture sur encre électronique Depuis novembre 2007, un changement a commencé : la présentation du premier modèle de Kindle, moche comme un pou, par un Amazon qui marquait définitivement son territoire, tout en établissant la carte. L'environnement Kindle naissait d'une évolution dans la vente de livres aux États-Unis : d'un côté, les librairies indépendantes fermaient à foison, de l'autre, le besoin des consommateurs, rodés depuis des années déjà à l'achat de livre en ligne, de se procurer de quoi lire. Comprenons-nous bien, le Kindle n'a pas tué la librairie : il a répondu à un besoin découlant de la diminution des points de vente. Mais la presse américaine n'était pas aveugle. Wattpad, le club de lecture en ligne des adolescentes Si vous avez plus de 20 ans, Wattpad ne vous disait probablement rien avant d’apprendre l’existence, début janvier, d’une certaine Anna Todd. Cette Américaine de 26 ans est l’auteure d’After, une fanfiction publiée sur Wattpad, lue par 12 millions de personnes. Depuis début janvier, ce «Fifty shades of Harry Styles» s’arrache en français et en version augmentée sur les rayons des librairies hexagonales. On sait désormais à peu près tout de cette auteure surprise —elle a écrit les 2.500 pages en V.O. avec ses deux pouces, sur son téléphone, elle ne relisait jamais ses premiers jets, elle a un bouledogue français... Voilà pour l’essentiel. En revanche, on en sait moins sur Wattpad, dont le cofondateur canadien Allen Lau a l’ambition de faire ce que YouTube est à la vidéo: un géant de la publication, avec des milliards d’utilisateurs.

Wattpad : écrivains et lecteurs dans la même application Si Wattpad existe depuis 2006, c’est surtout grâce au succès d’After d’Anna Todd, une fanfiction publiée début janvier et lue par plus de 12 millions d’internautes, que cette plateforme communautaire s’est fait connaître du grand public.L’application crée à Toronto, il y a presque 10 ans par Allen Lau et Ivan Yuen est un réseau social gratuit qui permet de lire, publier, annoter, commenter des histoires livrées pour la plupart par chapitres, souvent rédigées directement sur mobile. À ce jour, ce "Facebook de la littérature en ligne" compte plus de 90 millions d’histoires uploadées et 45 millions d’inscrits.Amour, amitié, fanfiction, le public de Wattpad, majoritairement composé d’adolescentes ou de jeunes adultes, y retrouve les genres littéraires et les thématiques qui lui sont chers ainsi qu’une grande liberté en matière d’écriture. Pour en savoir plus : Wattpadd, le club de lecture en ligne des adolescents, Sidonie Sigrist, Slate.fr, 7 février 2015. Pour aller plus loin :

Que peut-on dire aux adolescents dans la littérature ? – Monde du Livre Qui a peur de la littérature ado ?, couverture du livre d’Annie Rolland, Thierry Magnier, 2008 L’adolescent constitue un public à part. Selon l’Encyclopædia Universalis, l’adolescence est une période de la vie « caractérisée par les profondes modifications qui vont transformer l’enfant en un adulte33 ». Ce public jeune est donc considéré comme un lectorat sensible.

Enquête sur la lecture numérique chez les enfants et leurs parents Réalisée auprès de 1 045 enfants de 6 à 17 ans et leurs parents au printemps 2010, l’étude met l’accent sur leurs attitudes et comportements de lecture, et s’intéresse à l’influence de la technologie sur ceux-ci. À la lumière des résultats de l’enquête, huit sont ressortis : La littératie permet aux jeunes de s’informer, afin de mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent, et d’éveiller leur l’imagination. La grande quantité d’information et d’images diffusées quotidiennement sur Internet fait en sorte qu’il est important pour les jeunes de savoir par exemple comment analyser, interpréter et comprendre l’information, en plus de séparer le fait de l’opinion.

Les pratiques d’écriture numérique des adolescents : entretien avec Elisabeth Schneider Elisabeth Schneider est Maîtresse de Conférences en Sciences de l'Information et de la Communication à l'Université de Normandie. Elle est responsable du parcours professeur-documentaliste et chargée de mission "Pédagogie du numérique et des médias" à l'ESPE de l'académie de Caen. Elle est l’auteur d’une thèse intitulée Economie scripturale des adolescents : enquête sur les usages de l’écrit de lycéens. Elle a également été enseignante de lettres, notamment en collège classé ZEP. Elle a eu l'amabilité de répondre à nos questions, dans le cadre de ce dossier.

Oui, les jeunes Français lisent encore ! Des enfants et des adolescents qui aiment lire, c'est ce qui ressort d'une étude publiée par le Centre national du livre. Entre 7 et 19 ans, les 1500 jeunes interrogés lisent globalement six livres par trimestre, soit en moyenne trois heures par semaine. Et internet n'est pas forcément un frein. Conférence-débat : Lecture et adolescents, à l’heure du numérique Conférence-débat : Lecture et adolescents, à l’heure du numérique Savoir lire ne veut pas dire aimer lire : en quoi l’univers littérature jeunesse permettrait-il alors de raccrocher les adolescents à la littérature, comment le documentaliste pourrait-il être le « passeur » et le CDI ce tiers-lieu favorisant les échanges autour de moments de lecture partagée. A l’heure où l’école marque officiellement son entrée dans l’ère du numérique, les professionnels de la lecture (enseignants, bibliothécaires, éducateurs…) se doivent d’investir le terrain des ados hyperconnectés y compris hors temps scolaire au travers d’espaces virtuels et de réseaux sociaux. Magalie Bossuyt présentera lors de la journée-événement du 4 décembre consacrée à la lecture, une conférence intitulée « Adolescents et lecture à l’heure du numérique ». Cette journée sera l’occasion de faire un point et d’échanger sur la lecture numérique. Les problématiques abordées seront suivantes :

Serge Tisseron Posté par Serge Tisseron le 28 décembre 2013. Chacun connaît le succès chez l’enfant des tablettes, smartphones, et autres consoles. Il touche, et regarde le résultat du mouvement de sa main que rien ne l’avait amené à prévoir. D’une certaine façon, cette expérience est semblable à celle de l’enfant qui découvre, émerveillé, la trace de son doigt dans sa purée ou celle de son geste sur le papier aussitôt qu’on lui confie un crayon.

La littérature pour adolescents et le web Aujourd’hui la littérature pour adolescents a investi, dans une large proportion, le web. Il n’est plus inédit de voir apparaître le site web « spécial jeunes » d’un éditeur ou l’ouverture d’un blog par un nouvel auteur. Comme les autres marques, les éditeurs et les auteurs sont là où les jeunes sont. Depuis peu, les éditeurs se sont également penchés sur la question des livres numériques pour adolescents. Un marché encore très jeune mais riche d’avenir.

Appréhender la lecture numérique Je prolonge ici les conclusions de ma série d’articles sur la notion de document abordée par le mind mapping. Le schéma heuristique que j’en ai extrait a placé la lecture numérique en situation de concept nodal, auquel je souhaite désormais me consacrer, sans toutefois prétendre à l’exhaustivité. Il me semble, en effet, que c’est là un objet d’étude trop récent pour qu’il soit tout à fait stabilisé, du moins selon une approche info-documentaire. Aussi, puisqu’il ne constitue pas (encore ?) une entrée du Dictionnaire des concepts info-documentaires, dont je me suis servi pour la notion de « document », je me propose de prendre appui sur celui de l’association Ars industrialis dont je vais m’inspirer. Petit inventaire des savoirs associés

Devenir de la lecture des jeunes : la bibliothèque comme observatoire (Le) Document faisant partie de cette ressource : 04 décembre 201419m 12s 04 décembre 201438m 5s 04 décembre 20141h 1m 41s 04 décembre 201429m 51s 04 décembre 201436m 0s 04 décembre 201436m 21s 04 décembre 201425m 4s 04 décembre 201454m 59s 04 décembre 201437m 7s

Related: