background preloader

Qui a peur de l’égalité entre les sexes ?

Qui a peur de l’égalité entre les sexes ?
Depuis quelques semaines, dans la mouvance de la Manifestation pour tous, une campagne de désinformation est lancée dont le but est de convaincre les parents d’élèves qu’une pernicieuse «théorie du genre» est en train de s’infiltrer à l’Education nationale. Cette «théorie», récemment inventée, fantasmée, par les milieux intégristes et réactionnaires, est accusée de nier à la fois le sexe, l’identité, les goûts et le libre arbitre des enfants. Plus précisément, ces groupuscules ciblent le dispositif ministériel des «ABCD de l’Egalité» qui ont vocation à permettre aux enseignant-e-s d’aborder l’éducation à l’égalité entre filles et garçons par des séquences pédagogiques au sein de programmes existants : sciences, éducation physique et sportive, maîtrise de la langue, histoire etc. Diffamation caricaturale Qui aurait cru qu’aujourd’hui, un mouvement pourrait s’élever pour revendiquer d’arrêter de lutter contre les discriminations et inégalités entre les sexes ? Mauvaise foi Liberté de penser Related:  halfladyEducation féministe = éducation égalitaire*

Les joueurs de jeux vidéo sont désormais majoritairement des femmes. Et ça pose un problème aux «gamers» «Les femmes de 18 ans et plus représentent une part significativement plus importante de la population des joueurs de jeux vidéos (36%) que les hommes de 18 ans et moins (17%)». C'est l'une des estimations établies à la suite de l'analyse annuelle de l'Entertainment Software Association, groupe de pression du secteur des jeux vidéo aux Etats-Unis, reprise ce 22 août par le Washington Post sous le titre: «Etude: les joueurs de jeux vidéo sont davantage des femmes que de garçons adolescents.» Au total, les femmes constitueraient même 48% cette population, contre 40% en 2010. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ces chiffres ne laissent pas indifférents les amateurs de jeux vidéo en question. Extrait de l'étude annuelle de l'Entertainment Software Association Comme le rapporte le Washington Post dans son article, ces estimations ont en effet relancé le sempiternel débat qui agite la communauté des joueurs de jeux vidéo: ces femmes sont-elles vraiment des «gamers»? Partagez cet article

Storm, Pop et l'éducation non-genrée Le 21 février 2013 — Vous avez été plusieurs à nous soumettre l’idée de parler de l’histoire de Pop, dont on parle beaucoup ces jours-ci dans les médias, soulevant des débats au sein du sujet Veille Permanente Sexisme. Pop a 6 ans, il est suédois et ses parents ont décidé de l’éduquer sans lui indiquer si c’est un garçon ou une fille. Cette histoire fait écho à celle de Storm, un petit Canadien. Le 28 mai 2011 — Bleu-chou pour les garçons, rose-rose pour les filles : la séparation des genres commence au berceau. Ce qu’on impose aux nouveaux-nés s’accentue avec l’âge : on donne moins la parole aux filles, on interdit aux garçons de (trop) pleurer, on oriente les filles vers les matières littéraires pendant qu’on pousse les garçons à faire des activités de plein air et des maths… Vous avez sans doute lu ça mille fois. Donc il y a des parents qui en ont marre et qui ont trouvé une solution certes radicale, mais fascinante. Personnellement, c’est un sujet qui me touche.

Ma jalousie, le corps des autres et moi Sa jalousie par rapport au corps des autres, Sophie-Pierre Pernaut la combat au quotidien. Elle raconte le cheminement vers plus de tranquillité d’esprit. Je suis une personne jalouse, mais je me soigne. Je sais que je ne devrais pas. J’ai toujours su que je ne devrais pas. Comme le monsieur avec les huîtres. Ma triste jalousie pré-pubère Ça a commencé quand j’étais petite et que mon physique était devenu quelque peu ingrat. Je voulais ressembler aux jumelles Olsen et à Mae Whitman, à qui toutes les extravagances capillaires et t-shirt en col V allaient parfaitement, avec leurs joues rondes et leur nombril apparent. Mon nombril, lui, on ne le voyait pas quand j’étais assise. Je me comparais à ma mère, en regardant des photos d’elle quand elle était petite et en me demandant pourquoi, moi, j’avais pas un visage aussi gracieux qu’elle à l’époque. Je me comparais à tout le monde, mais juste en surface, physiquement, et en prenant ce qui m’apparaissait comme la norme pour argent comptant.

Boko Haram : qui sont ces terroristes qui « vendent » 276 lycéennes ? Le 14 avril, plus de 270 adolescentes nigérianes ont été enlevées par Boko Haram. L’obsession de ce groupe islamiste, particulièrement violent depuis 2009 : l’éducation, notamment celle des filles. Explicateur. « Je vendrai vos filles » « J’ai enlevé vos filles, je vais les vendre sur le marché, par Allah. » Il s’appelle Abubakar Shekau, on l’appelle aussi Darul Tawheed, ou encore Abu Muhammad Abubakar bin Muhammad... Dans une vidéo effroyable diffusée lundi, il revendique, en langue haoussa, l’enlèvement, le 14 avril, de plus de 270 jeunes filles au Nigeria. « Les femmes sont des esclaves. Une ville massacrée mercredi Des miliciens, dans des véhicules blindés, de Boko Haram ont tué mercredi des centaines de personnes mercredi dans de dans la petite ville de Gamboru Ngala, au nord-est, près du Cameroun. Les assaillants ont ensuite mis le feu au bâtiment avant de s’enfuir. Qu’est-ce que Boko Haram ? On les appelait alors « les talibans nigérians ». Boko Haram , étymologie

Les princesses sont partout ! Y’en a marre des princesses Y’en a marre des princesses en détresse Qu’il faut réveiller à coup de baisers Y’en a marre des princesses !Y’en a marre des princesses – Abel Une dent en moins et des lunettes, Marie se regarde dans la glace… elle n’y voit pas une princesse… Blanche Neige, Cendrillon ou La belle au bois dormant ont toutes leurs dents, elles, et pas de lunettes ! J’ai d’abord craqué sur la couverture, le superbe dessin de Merel Eyckerman m’a tout de suite tapé dans l’œil lors d’une présentation, je ne voyais que lui ! Attention aux princesses ! 36 princesses loin de toute nunucherie (à l’image de la géniale couverture). Quelques pas plus…Nous avons déjà chroniqué des livres de Brigitte Minne (La fée sorcière et Dors bien Rosalie). A part ça ? A partir du 4 octobre, Bercy Village (Paris) se transforme en village gaulois ! Gabriel

Pourquoi il faut supprimer l'école obligatoire: Entretien avec François Bégaudeau Temps de lecture: 13 min En novembre dernier, sur Slate, Louise Tourret, journaliste spécialiste des questions d’éducation, réagissait à des propos tenus par l'écrivain François Bégaudeau, ancien professeur, dans Les Echos. Il y évoquait une mesure audacieuse pour l’école selon lui: «la suppression de l'école obligatoire, et son remplacement par un service d'éducation non obligatoire à partir de l'âge de huit ans. Louise Tourret avait expliqué avec véhémence sur Slate avoir «rarement lu un truc aussi pourri sur l’école et en tant que femme, et mère, ce qui va me soulager, c’est plutôt d’expliquer tout le mal que je pense d’un tel propos». A la suite de cette chronique, Louise Tourret et François Bégaudeau –qui avait particulièrement peu apprécié de voir commenté si brutalement une très courte interview– se sont mis à échanger de manière plus fouillée. François Bégaudeau: Le fait que l’école aggrave les inégalités sociales ne participe pas de la «dénonciation» mais du constat.

Réponse au Figaro et au Point sur la supposée « expérimentation  de la « théorie du genre . | «Chronik de Nègre(s) Inverti(s) Nous savons ce que sont le Figaro et le Point dans le paysage médiatique français, et à quel(s) public(s) ils s’adressent. Il n’est pas donc étonnant qu’en toute mauvaise foi, ils reprennent, sans critique aucune, l’expression « théorie du genre », forgée à l’origine par ceux qui déclarent s’y « opposer » ; ils ne sont pas les seuls par ailleurs. Chacun de ces journaux a publié un article sur un enfant, Bruce, dont la circoncision a été ratée en 1966. A l’issu de l’opération, il n’avait plus un pénis « normal ». Le jumeau de l’enfant, Brian, n’a pas eu ce problème. Les parents s’inquiétaient du devenir de leur enfant, dans une société qui place le pénis comme le garant de l’identité « mâle ». Pourquoi considérer qu’il s’agit de malhonnêteté intellectuelle de la part du Figaro et du Point ? Ensuite, ma critique pointera deux défauts majeurs aux articles du Point et du Figaro : L’ignorance comme support argumentatif L’instrumentalisation de l’oeuvre tragique de John Money J'aime :

Too Sexy, Too Soon In our sexed-up society, can a new pro-girl movement help your daughter resist the call to be too sexy, too soon? They're spray tanned. They're body waxed. Everyone knows that marketers will do anything to get people to spend money -- especially impressionable young kids. "Increasingly over the past 10 years, we've seen an escalation in the sexualization of young girls," says Deborah Tolman, professor of social welfare and psychology and founding director of the ASAP Initiative, which does research and analysis of sexuality for action and policy. Fighting Back Tolman is part of a coalition of authors, academics, filmmakers, and celebrities like Geena Davis -- who leads the Geena Davis Institute on Gender in Media -- that's fighting back against a media and marketing drumbeat of sex, sex, sex. Providing Options "Girls are being shown in images that are almost like soft porn," says Dr. In the online world, girls are reflecting back the images they see. Getting Media Savvy Don’t buy in.

Prof, je suis prêt à changer ma façon d’enseigner Tribune Le constat semble unanime : la France comprend qu’elle perd chaque jour un peu plus son école. Je suis enseignant et parent ce qui me donne deux bonnes raisons de vouloir réagir. Chacun conviendra que notre vénérable institution souffre de la mauvaise conjoncture économique et de fait, ne garantit plus la promesse d’un emploi durable et cohérent avec le niveau d’études. Making of Bertrand Galliot est professeur de mathématiques et il assure la direction pédagogique du site lesbonsprofs.com où des enseignants testent de nouveaux formats pour apprendre : des vidéos, des exercices interactifs. « On réfléchit aussi beaucoup à l’évaluation scolaire. A cela je ne peux pas faire grand chose : juste attendre des jours meilleurs. J’observe en classe que beaucoup d’élèves présentent aujourd’hui deux comportements récurrents qui limitent les apprentissages : ● la peur de l’échec ; ● l’immense difficulté de concevoir un projet de vie. Ateliers et travaux non notés Vidéos et exercices interactifs

Atelier "Hétéronormativité, Hétérosexisme" - [International Revolutionary Youth Camp] I/ Définition L’hétéronormativité suppose l’hétérosexualité comme la norme. C’est une structure sociale liée à l’idée que les êtres humains se divisent en seulement deux catégories distinctes et complémentaires : l’homme et la femme, qui seraient liés par un désir mutuel. En découle les idées de ce que doivent être les hommes et les femmes (virilité/féminité), ainsi que des modèles de genre traditionnels avec des rôles définis. L’hétérosexisme vise la discrimination des autres sexualités que l’hétérosexualité. L’hétérosexisme s’illustre par des croyances et des attitudes discriminantes envers d’autres sexualités. II/ D’où vient le concept d’hétéronormativité ? Le concept d’hétéronormativité est directement lié à la théorisation du concept de genre amené par les féministes dans les années 1970. En fait on peut repérer trois grands moments dans l’évolution des conceptions de l’identité sexuée. C’est cette matrice de normes qui construit l’hétéronormativité. IV/ Conséquences

Related: