background preloader

Le web les yeux fermés : les tablettes tactiles pour déficients visuels

Le web les yeux fermés : les tablettes tactiles pour déficients visuels
Ce mardi 28 janvier 2014 à 14h nous recevions Hélène Kudzia, responsable du pôle Lire Autrement et sa collègue Sandra Goguey de la médiathèque Marguerite Duras (Paris, 20e). Une douzaine de personnes déficientes visuelles ont ainsi pu partager son expérience en tant que bibliothécaire déficiente visuelle elle-même grande pratiquante de tablette et smartphone pour accéder à des ressources et bénéficier d’applications adaptées. Présentation du tactile Les supports tactiles sous iOS de la célèbre marque à la pomme sont plus accessibles que ses concurrents à l’heure actuelle, aussi avons-nous présentés des tablettes et smartphones équipés du lecteur d’écran VoiceOver qui a l’avantage d’être installé par défaut sur ces appareils. Les participants ont tout d’abord pu découvrir physiquement des supports tactiles de différentes dimensions (tablette, mini-tablette, smartphone): l’écran, les boutons pour régler le son, la sensation du tactile et les modes de navigation au toucher. Related:  tablettes mediathequeExpérimentation en bib

Les adaptations numériques Les tablettes tactiles ont pris ces dernières années le dessus du marché multimédia. Elles ont même dépassé les ventes d’ordinateurs portables, ce n’est pas peu dire. Nos habitudes de consommation s’en sont vues modifiées, le téléchargement est devenu un standard. D’abord, il y a eu la musique, ensuite les films, les séries ; et ce avec un grand succès. On en est d’ailleurs déjà à la suite avec les services de streaming, les pauvres CD/DVD/Blue Ray en souffrent un peu plus chaque jour. La transition numérique s’est ensuite attaquée aux livres et bandes dessinées (même aux magazines et aux journaux). Nos bons jeux de société n’allaient pas rester en marge de la course à la numérisation. Tout d’abord, petite précision, j’utilise un iPad et un iPhone et n’ai pas d’expérience sous Androïd, Windows ou autre. Personnellement, je possède déjà pas mal d’applications de jeux de société adaptées en numérique, et je suis gros utilisateur de certaines. Cowmic

Réflexion sur les tablettes en bibliothèques J’ai eu l’occasion d’intervenir ou de discuter à plusieurs reprises des tablettes en bibliothèques. On se rend compte que certaines questions reviennent assez régulièrement chez les collègues qui souhaitent mettre en place ce service. J’aimerais apporter quelques éléments de réponses qui, je l’espère, aideront celles et ceux qui veulent franchir le pas et proposer des ardoises numériques à leurs publics. Evidemment, les réponses reposent sur mon expérience et sur ma conception de ce service. Vous n’êtes pas obligés d’être d’accord. 1) Le matériel : Apple ou Android ? 2) Accès libre/prêt : La question de la forme de la mise à disposition est inhérente aux tablettes. 3) J’achète comment les applis pour mes tablettes ? Si je suis sous iOS, je passe par l’AppStore. a) Je pique celle d’un lecteur. b) Si la bibliothèque n’a pas de CB. 4) Les tablettes ne sont pas utilisées : Il peut arriver que les tablettes ne rencontrent pas le succès escompté. 5) Autoriser ou non le téléchargement d’applis ?

L'École numérique » Entrer dans la lecture Entrer dans la lecture : quand le français est langue seconde a été conçu pour une utilisation en autonomie par des élèves allophones. Interactivité, diversité des médias, personnalisation des parcours ; ses qualités sont multiples. Présentation par son concepteur et restitution de l’expérimentation dont il a fait l’objet. Présentation de la ressource Entrer dans la lecture : quand le français est langue seconde a été élaboré par un groupe de huit enseignants exerçant en UPE2A premier et second degrés dans l’académie de Lille, en collaboration avec le CRDP de l’académie. L’idée de cet ambitieux projet est née d’un constat unanime : l’absence d’outils adaptés à l’enseignement de la langue écrite aux élèves allophones nouvellement arrivés en France (EANA), pour lesquels l’apprentissage de la lecture-écriture, qui doit se construire simultanément à celui de la langue orale, représente un véritable enjeu d’inclusion scolaire et sociale. Expérimentation de la ressource Témoignage

Accessibilité et handicap en bibliothèque La loi du 11 février 2005 sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées témoigne d’une volonté de remédier aux insuffisances françaises en matière d’intégration des personnes déficientes. Dans ce contexte juridique et politique renouvelé, il incombe aux bibliothèques, qu’elles soient publiques ou universitaires, de s’ériger en archétype de l’action en direction des publics handicapés. La déficience se caractérise par son périmètre mouvant et recouvre des populations et des problèmes hétérogènes. Les contours des publics handicapés sont incertains et la frontière qui sépare le handicap de la validité est ténue. La question de l’accès des personnes handicapées, souvent éloignées de la culture et de ses lieux de diffusion, est au cœur des démarches de mise en accessibilité. Panorama de l’accessibilité dans les bibliothèques françaises Le terme générique « accessibilité » recouvre une réalité plurielle et polymorphe. *. Juin 2009

Installer des applications sur plusieurs tablettes Android Si une bibliothèque veut proposer des tablettes, soit elle installe des applications différentes par support, soit elle installe le même "pack" sur tous. Dans ce dernier cas, il faut trouver la procédure la plus adaptée. Avec des tablettes sous Android, 2 manières de faire : - à partir d'une tablette "prête-à-l'emploi" => à oublier - à partir de votre compte sur Google Play (ex-Android Market) => à privilégier A partir d'une tablette "prête-à-l'emploi" Ce système montre vite ses limites, et n'est clairement pas à privilégier. On part du principe que vous avez installé les applications voulues sur une première tablette. On se dit donc qu'en sauvegardant toutes nos applications sur une carte SD, on pourra ensuite insérer celle-ci sur une autre tablette, et tout restaurer à l'identique. 4 problèmes se posent : - Toutes les applications ne sont pas conçues pour être migrées vers une carte SD, même si ça évolue dans le bon sens. - Les problèmes de compatibilité Concrètement ça veut dire que :

L’Ipad en bibliothèque : quels usages ? Le marché des tablettes est en pleine expansion en France, elles s’imposent de plus en plus face aux liseuses, leurs fonctionnalités multimédias attirant plus le public. L’Ipad semble dominer ce marché par sa prise en main rapide, facilité d’utilisation, et offre d’applications plus importante. Bien que le marché du livre numérique a du mal à s’imposer en France, les bibliothèques commencent à expérimenter l’utilisation d’Ipad au sein de leur structure, pour capter l’attention des plus jeunes. C’est le cas de la médiathèque du Bois Fleuri de Lormont qui possède 6 Ipad première génération dont deux en libre accès au coin presse. Les usages de l’Ipad en bibliothèque sont divers : La presse Avec le développement des TIC, la presse en ligne attire de plus en plus de lecteurs au détriment de la presse papier. La médiathèque de Lormont met à disposition 2 Ipad pour la consultation sur place de presse en ligne payantes et gratuites comme les Inrocks, Marianne… La création @HlneG et Jennifer

Les technologies au service des enfants en difficulté d’apprentissage - Éducation Les enfants aux prises avec un trouble envahissant du développement travaillent maintenant avec des tablettes électroniques en classe. Selon la psychoéducatrice et membre du conseil des ressources éducatives à la CSPO, France Paquette, cet outil peut être adapté à tous les niveaux de développement cognitif. «Il y a des préalables pour utiliser un système de communication alternatif. Il faut pouvoir associer des images à des mots. On a une trentaine d’élèves qui étaient admissibles et on en a ciblé une vingtaine qui pourrait vraiment bénéficier de façon plus accrue du système.» Les tablettes électroniques sont utilisées de différentes façons grâce à différentes applications. «Des élèves sont au niveau de faire des choix pour ce qu’ils veulent manger pour dîner. Il y a également façon de créer un aide-mémoire pour effectuer certaines tâches. Technologies adaptées pour tous La CSPO a également introduit des nouveaux outils pour les élèves au cheminement «normal».

Les dispositifs d'accessibilité existants Handicap moteur Des élévateurs permettent l'accès aux salles de lecture de la Bibliothèque de recherche en Rez-de-jardin (site François-Mitterrand). Pour accéder en salles de lecture de la Bibliothèque du Haut-de-jardin (site François-Mitterrand), des bornes d'ouverture des portillons d'entrée et de sortie ont été spécifiquement installées favorisant l'autonomie du lecteur.Des fauteuils roulants sont prêtés gratuitement aux vestiaires Est et Ouest sur présentation d'une pièce d'identité. Handicap visuel La Bibliothèque nationale de France dispose de différentes aides techniques pour la lecture utiles aux lecteurs non ou malvoyants. Loupes électroniques portables Des loupes électroniques portables sont mises à la disposition des lecteurs ou visiteurs des sites François-Mitterrand et Richelieu. Vidéo agrandisseurs et machines à lire Des vidéo agrandisseurs permettent d'agrandir des textes imprimés ou manuscrits tout en modifiant les contrastes. Cabines de lecture adaptées Handicap auditif Voir

Ateliers découverte « Tablettes Numériques » à Albi Les ateliers découverte « tablettes numériques » ont débuté à la médiathèque d’Albi le 26 janvier 2013. Les séances ont lieu deux fois par mois, le samedi matin et le mercredi après-midi. Lors de l’animation, les 6 tablettes de la médiathèque sont utilisées par un groupe de 8 personnes maximum (atelier sur inscription). Les objectifs de ces ateliers sont tout d’abord de faire connaître ces nouveaux outils aux usagers : différencier l’iPad de la Galaxy Tab, comprendre le fonctionnement général de chaque tablette et rappeler les conditions d’utilisation au sein du réseau. Ensuite, il s’agit de valoriser le contenu de celles-ci (faire découvrir les applications, les offres comme Iznéo) et permettre aux usagers de tester l’ensemble de notre sélection avec un accompagnement personnalisé. Le dernier objectif consiste à proposer des astuces et répondre aux questions diverses des usagers sur les tablettes et l’environnement numérique en général. Petit bilan des deux premiers ateliers :

iPad en éducation - Belgique L’inclusion scolaire des élèves allophones : les modalités spécifiques au collège Camus de Besançon Accueilli par Daniel Vienney, principal du collège, le recteur a rencontré élèves allophones et professeurs le 28 janvier dernier En référence aux textes réglementaires, on parle aujourd’hui "d’élèves allophones arrivants", c’est à dire d’élèves dont les langues premières sont autres que le français. Dans la plupart des cas, ces enfants ou adolescents ont déjà des compétences plurilingues à leur arrivée. L’apprentissage intensif du français est un facteur essentiel d’intégration sociale. Pratiquer la langue de son pays d’accueil permet d’accéder à la culture et favorise l’égalité des chances en n’interrompant pas la dynamique des apprentissages. Un dispositif d’inclusion scolaire efficace Créée en 2000, l’unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (U.P.E.2A.) du collège Albert Camus, auparavant appelée "classe d’accueil" (C.L.A.), scolarise des élèves allophones nouvellement arrivés. Huit élèves ont intégré le niveau trois. Le défi de l’école inclusive : un projet collectif Contacts

Présentation Tourisme et handicap La marque d'Etat Tourisme & Handicap a pour objectif d’apporter une information objective et homogène sur l’accessibilité des sites et des équipements touristiques. Tourisme & Handicap prend en compte les quatre familles de handicaps (auditif, mental, moteur et visuel) et vise à développer une offre touristique adaptée et intégrée à l’offre généraliste. Cette marque est le fruit d’une collaboration entre plusieurs acteurs : le ministère chargé du Tourisme, les professionnels du secteur, les collectivités territoriales et les associations représentant les personnes handicapées. Propriété de l’Etat, elle a été déposée à l’Institut national de la propriété intellectuelle, le 12 février 2003 en tant que marque collective simple. Les évaluations des sites et des équipements touristiques sont réalisées par des binômes d’évaluateurs issus du monde du tourisme et du handicap sur la base de critères précis et évolutifs réunis dans des cahiers des charges, tous les cinq ans.

Related: