background preloader

Difficulté à comprendre l'ironie chez les personnes âgées ayant un déficit cognitif léger

Difficulté à comprendre l'ironie chez les personnes âgées ayant un déficit cognitif léger
Les personnes âgées atteintes d'un trouble cognitif léger ont de la difficulté à comprendre l'ironie, selon une étude québécoise publiée dans la revue Neuropsychology. Elles ont ainsi tendance à prendre les choses au pied de la lettre. Voilà un exemple d'ironie : Annie vient de remporter le 10 km de l'Université Laval. Son copain l'attend à la ligne d'arrivée et lui lance: «On ne peut pas dire que tu es complètement dépourvue de talent». Que voulait-il réellement dire? Geneviève Gaudreau et ses collègues ont mené cette étude avec 60 personnes, dont la moitié souffrait d'un trouble cognitif léger. La compréhension d'un énoncé ironique demande un effort cognitif important, souligne la chercheuse. "Les personnes âgées présentant un trouble cognitif léger se plaignent de pertes de mémoire, mais elles sont toujours autonomes et fonctionnelles. Voyez également: Psychomédia avec source: Université Laval.

http://www.psychomedia.qc.ca/deficit-cognitif-leger/2014-01-24/difficulte-a-comprendre-l-ironie

Related:  MALADIE D'ALZHEIMERDocumentation médicale

Alzheimer : Qu'est-ce que c'est ? C'est une maladie neuro dégénérative qui provoque des lésions dans le cerveau. Les lésions irréversibles conduisent à un déclin des fonctions cognitives, qui servent à traiter l’information, et comportementales au fur et à mesure de la progression de la maladie. Pertes de mémoire, immédiate puis des souvenirs plus anciens, modifications du jugement et du raisonnement, changements d'humeur et de comportement en sont les principales manifestations. Contrairement à une idée reçue, la maladie d'Alzheimer n'est pas liée au vieillissement normal du cerveau. Si aujourd'hui, la maladie d'Alzheimer ne bénéficie pas de traitements curatifs, les traitements et la stimulation intellectuelle peuvent en ralentir la progression.

Comprendre la Maladie Faire face aux troubles du comportement Les changements de comportement du patient sont les manifestations de la maladie d'Alzheimer les plus difficiles à supporter pour l'entourage familial. Ils aboutissent souvent à un épuisement psychologique et physique des proches et conduisent souvent au placement en institution. Nous vous proposons ici un dossier thématique qui leur est consacré. La société malade d'Alzheimer Parmi les pathologies qui inquiètent le monde occidental, la maladie d'Alzheimer occupe une place à part. Elle réveille la peur du vieillissement. Elle touche ce que notre culture considère comme le plus noble, la fonction cognitive et avec elle, l'autonomie. Par ses conséquences et ce qu'elles révèlent, cette maladie émergente nous montre que c'est bien toute notre société qui est malade.

6 informations maladies neurodégénératives - Site de protocoles ! Les CAUSES et Le PROTOCOLE de SOINS Des dizaines de millions de personnes concernées Le mercure dentaire, produit le plus dangereux au monde après le plutonium, toujours autorisé en France Sixième partie La Convention internationale de Minamata pour interdire le mercure dentaire Les autorités médicales et les gouvernements de nombreux pays, conscients de l'extrême danger pour la population, ont pris des dispositions législatives pour interdire le mercure en bouche.

Alzheimer: des ateliers consacrés aux souvenirs Au fur et à mesure que la maladie d’Alzheimer progresse, communiquer s’avère de plus en plus difficile. La personne atteinte de démence éprouve des difficultés à retenir ce qui se dit, à se concentrer sur la conversation... Et au fur et à mesure que les discussions se raréfient ou changent de teneur, c’est parfois aussi la relation entre le malade et son entourage qui se modifie. Une situation parfois mal vécue par le conjoint ou la famille. Redonner confiance aux malades en leur capacité, les stimuler, mais également renouer le contact et rétablir une forme de communication avec les proches, voici ce que proposent les ateliers de réminiscence. Alzheimer: stimuler les 5 sens

Alzheimer: le rôle de l’ergothérapeute Quel est le rôle de l'ergothérapeute? La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative. Avec le temps, les problèmes cognitifs (troubles de la mémoire, de l’attention, etc.) s’aggravent, et il devient de plus en plus de difficile de réaliser des tâches qui ne posaient pourtant pas de problèmes auparavant. Résultat: les personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer deviennent progressivement dépendantes de leurs proches. Le rôle de l’ergothérapeute? Limiter ces pertes d’autonomie en aménageant l’environnement du patient et en automatisant les activités quotidiennes à l’aide de techniques spécifiques. Démence : pas seulement Alzheimer, mais aussi démence à corps de Lewy, démences frontotemporales… e-sante.fr La maladie d’Alzheimer est la démence la plus connue – c’est logique, parce qu’elle est la plus fréquente. Mais elle n’est pas la seule : il existe de nombreuses autres formes de démence, dont les causes sont nombreuses et variées. Comment définir la démence ? Les démences sont un problème de santé publique majeur dans nos sociétés. On estime le nombre de personnes touchées à près de 40 millions dans le monde. D'un point de vue neurologique, le processus est avant tout lié à la perte de neurones.

Alzheimer Dossier réalisé en collaboration avec le Pr Philippe Amouyel, directeur de recherche d’une unité mixte Inserm et du Laboratoire d’excellence DISTALZ sur la maladie d’Alzheimer, professeur d’épidémiologie et de santé publique au CHU de Lille et directeur général de la Fondation Plan Alzheimer – juillet 2014 © Fotolia La maladie d’Alzheimer est une maladie rare avant 65 ans. Moins de 2 % des cas de maladie d’Alzheimer surviennent avant cet âge, essentiellement chez des personnes atteintes de formes familiales héréditaires rares. Après 65 ans, la fréquence de la maladie s’élève à 2 à 4 % de la population générale, augmentant rapidement pour atteindre 15 % à 80 ans.

Related: