background preloader

« Classe inversée », qu'inverse-t-on ?

« Classe inversée », qu'inverse-t-on ?
La « classe inversée », concrètement Ce qui m'a d'abord intéressé avec les deux témoignages rapportés, en HG et en français, c'est le déroulement de la séance. Si je reprends ces deux déroulés, voici ce que je comprends : Pour le cours d'HG :phase d'exposition (« magistral », à la maison, 2 à 4 mn)phase d'application (« entraînement », en classe)phase de structuration des connaissances (« production d'une synthèse-ressource », en classe)Pour le cours de français :phase d'exposition (à la maison, 10 mn)phase de cours dialogué (« échanges, questions », en classe, 15 mn)phase d'application (« travailler le thème en groupes », en classe, 25 mn)phase de structuration des connaissances (« élaborer une ressource », en classe, 30 mn). Qu'est-ce qui change donc avec les constituants d'une séance « classique », laquelle est depuis longtemps basée sur le triptyque « exposition – application (tâche) - structuration » ? La ressource, le dispositif numérique et l'usager Éducation et néolibéralisme

http://lestroiscouronnes.esmeree.fr/table-ronde/classe-inversee-qu-inverse-t-on

Related:  Pascal DUPLESSIS - les trois couronnes - Prof Docpréparation au c2e2iDalla teoria alla praticaClasse inverséePédago recherche

La pédagogie inversée Crédit : Fabrice Landry La pédagogie inversée est une stratégie pédagogique consistant à concentrer le temps de classe afin réaliser les travaux pratiques en évacuant le temps requis pour l’exposé magistral. En réalité, ce n’est pas la pédagogie qui est inversée mais davantage la démarche d’enseignement. Puisque les élèves sont habituellement passifs lors des exposés magistraux de leur enseignant, ces derniers peuvent consulter le tout au moment et à l’endroit qui leur convient le mieux, via des canaux de communication issus des médias sociaux. La classe inversée : une solution pour remotiver nos élèves ? Que faire pour remotiver les élèves en lycée professionnel ? Pourquoi ne pas tenter la classe inversée ? Comment le professeur documentaliste peut-il s’impliquer dans ce nouveau dispositif ? Très en vogue en ce moment, la classe inversée ou flip classroom, inventée par Eric Mazur, un professeur d’Harvard dans les années 90 et popularisée par la Khan Academy qui propose gratuitement des cours en ligne, est présentée par les médias comme révolutionnaire. Elle permet, selon les retours d’expériences, de réconcilier les élèves avec l’école.À l’inverse de la pédagogie traditionnelle jugée par les pédagogues de cette nouvelle stratégie, ennuyeuse, peu motivante, elle se veut en phase avec les pratiques des jeunes qui utilisent le web social et interrogent Google à la moindre occasion.L’un des succès de la classe inversée repose sur le partage, l’échange, la collaboration entre pairs et avec l’enseignant. Le rôle de ce dernier est de guider les élèves, de structurer leurs connaissances.

Dispositif didactique ? Dispositif pédagogique ? Situations d’apprentissage ! 1Définissons un Dispositif comme une articulation d’éléments hétérogènes, matériels et symboliques (Charlier & Peter, 1999 ; Weisser, 2007), comme un ensemble de moyens mis en œuvre dans un but explicite, du moins dans l’esprit de son concepteur (Meunier, 1999). C’est par lui que l’enseignant essaie de prévoir et de baliser le parcours de formation qu’il propose à ses apprenants, sous l’influence de ses choix didactiques ou pédagogiques. 2Ce travail d’ingénierie a priori ne suffit pas cependant à circonscrire entièrement la Situation d’apprentissage. Nous concevons cette dernière comme le « monde environnant expériencé » dans lequel évolue l’apprenant, comme un tout contextuel au sein duquel chaque objet n’acquiert de sens que relativement aux autres qui l’entourent (Dewey, 1938 ; Weisser, 2009). 3Comment alors se représenter cet espace de liberté inhérent à tout Dispositif et indispensable à la genèse des processus d’apprentissage ?

«Benchmarker» et observer la pédagogie inversée «La classe inversée à l’université,… une pédagogie innovante à benchmarker!» et «Chasse à l’innovation pédagogique… l’oeil affûté du trappeur québecois!», sont deux billets qu’a proposé la semaine dernière ÉducPros, où se pose la question de reproductibilité de l’innovation pédagogique. applis création des exercices interactifs La création d'exercices en ligne constitue l'une des tâches récurrentes de la formation à distance, et permet également des activités complémentaires aux cours en présence. Il existe de nombreuses applications pour créer des exercices interactifs en ligne. La plupart d'entre elles souffre d'un défaut majeur : la complexité de leurs tutoriels. Les enseignants qui débutent dans la création d'exercices en ligne peuvent s'en trouver déstabilisés, voire même découragés s'ils ne trouvent pas dans leur entourage quelqu'un pour les aider à franchir les premières étapes. Nous avons sélectionné pour vous quelques ressources qui vous aideront à préparer vos premiers exercices avec trois applications qui figurent parmi les plus connues : Hot Potatoes, Netquiz et JClic.

Classe inversée en documentation Cycle 3 - Nouveautés Littérature Jeunesse A l'heure où le professeur documentaliste souhaite enseigner les bases de l'éducation aux médias et à l'information, il est utile de disposer d'un ensemble de cours simples qui proposent une base à cet apprentissage spiralaire. Les séances que je propose sont construites sur le mode interactif. Elles s'adressent aux élèves mais aussi aux enseignants qui souhaiteraient les employer en indiquant bien entendu leur source ainsi que les auteurs. La construction des cours est toujours la même : une courte introduction suivie d'une brève vidéo puis d'un exercice de contrôle. La séance peut-être vue à la maison ou encore être utilisée en classe.

Formation et profession : revue scientifique internationale en éducation Home Formation et profession : revue scientifique internationale en éducation est l'initiative collective et innovatrice des chercheurs du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE). Son comité scientifique international regroupe des membres provenant d'Amérique du Nord, d'Amérique du Sud, de l'Europe et de l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Volume 24 (3), 2016 Articles scientifiques De retour en classe… inversée : enthousiasme, scepticisme et recherches par Jean-Sébastien Dubé Depuis notre article de novembre 2011, la popularité grandissante de la classe inversée ne se dément pas, qu’il s’agisse de l’augmentation du nombre de membres du Flipped Learning Network (de 2500 fin 2011 à 15 000 en octobre 2013), de la multiplication d’articles, de recherches et de rapports d'expériences ou des quelques monographies qui ont été écrites sur le sujet, notamment Flip Your Classroom: Reach Every Student in Every Class Every Day, de Bergmann et Sams (2012). D’après ces derniers, à qui l’on attribue la paternité du modèle, la classe inversée n’est PAS un «… synonyme de vidéo en ligne. La plupart des gens qui entendent parler de la classe inversée pensent d’abord aux vidéos. Ce sont les interactions et les activités d’apprentissage significatives qui se produisent pendant les moments en présentiel qui sont les plus importants». (Bergmann et Sams, cités dans Hertz, 2012; traduction libre, notre emphase)

10 raisons d’utiliser les téléphones mobiles en classe Alors que certaines écoles se félicitent de l’interdire, le téléphone cellulaire en classe fait ses preuves dans d’autres! Appuyé par une bonne stratégie d’intégration, il peut s’avérer un outil d’apprentissage et d’organisation indispensable. Autoriser ou non l’utilisation du téléphone cellulaire en classe : voilà un sujet délicat! Un rapide sondage dans tout établissement secondaire permet de constater qu’une bonne partie des jeunes possède un téléphone cellulaire, et qu’il est souvent sur eux. On peut par ailleurs s’attendre à ce que la baisse des prix et les forfaits familiaux poussent de plus en plus de parents à fournir un téléphone intelligent avec Internet à leurs enfants.

Anglais : Simuler pour stimuler Comment la classe inversée en îlots ludifiés rend-elle les élèves acteurs de leur apprentissage au collège ? C'ets le sujet qu'aborde Régine Ballonad Berthois à propos du projet Leonard District. Elle décrit une expérience très intéressante de classe inversée inspirée du projet de simulation globale Flander's Lane présenté au dernier Forum des enseignants innovants. R Ballonad Berthois ne cache rien des exigences de cette méthode et aussi des échecs. "Je constate qu’une classe inversée en îlots ludifiés n’est pas toujours l’outil le plus adapté pour des classes de jeunes élèves.

La Recherche en Education Revue électronique de l'Association Francophone Internationale de Recherche Scientifique en Education Revue d’une association qui prône le développement des recherches et des échanges scientifiques en français, cette revue est naturellement francophone, bien qu’elle ne soit pas fermée aux locuteurs d’autres langues dans la mesure où ils s’expriment dans leur langue maternelle. Revue permanente, son esprit d’ouverture aux différents paradigmes, approches et théories est l’un de ses traits principaux, tout en privilégiant la publication d’articles présentant: des recherches menées selon des démarches méthodologiques précisées et des critères de validité identifiés; des réflexions d’ordre méthodologique et épistémologique; des bilans sur l’état de la recherche dans des problématiques données; des témoignages du vécu des démarches de recherche (la création d’hypothèses, les accidents de parcours, des extraits de journaux de recherche…): « la recherche en train de se faire». Annonces

Réfléchir avant d’inverser la classe - Faculté d'éducation 22 avril 2014 Sarah Saïdi Dans le monde de la pédagogie, deux mots circulent sur toutes les lèvres : classe inversée. La rumeur grandissante a poussé Isabelle Nizet et Florian Meyer, professeurs à la Faculté d’éducation, à tester eux-mêmes cette méthode pédagogique dans le cadre d’un cours d’évaluation du baccalauréat en enseignement au secondaire. Durant trois semaines, les étudiantes et étudiants d’Isabelle Nizet ont visionné à la maison 16 courtes capsules multimédias portant sur des concepts théoriques précis. Puis, ils ont profité du temps de classe pour s’engager dans diverses activités d’apprentissage mobilisant ces concepts et pour discuter avec leurs pairs. L'environnement personnel d'apprentissage : les relations avant les outils Quand on réfléchit aux relations compliquées qu'entretiennent la culture numérique ambiante et les tâches intellectuelles, l'entrée par les outils est à la fois la plus simple, la plus effrayante et la plus trompeuse. La plus simple parce que les outils et applications sont les indices visibles de la transformation opérée par les industries numériques sur certaines tâches dites intellectuelles : chercher et diffuser des informations, écrire des articles, préparer un cours, débattre avec des pairs du bien fondé de telle ou telle approche, etc. La plus effrayante car face à l'unicité de l'humain et au coût associé à la valeur de ses actions, les outils semblent effectivement être dotés de qualités tristement écrasantes : ils peuvent faire et refaire les mêmes tâches ad libitum, ils sont toujours disponibles, ils tombent rarement en panne et quand cela arrive, peuvent rapidement être remplacés...

Clic 2016 : Comment intégrer le BYOD en classe inversée ? Comment utiliser les propres outils numériques des élèves en classe ? Le BYOD, Bring Your One Device, gagne de plus en plus de terrain en France. Deux enseignants de sciences physiques Martial Gavaland au lycée La Colinière de Nantes (44) et Frédéric Laujon au lycée Claude de France de Romorantin (41) expliquent au congrès l’intégration et l’usage du BYOD en classe inversée. « Jusqu’à quand allons-nous tenir sans pouvoir utiliser les outils des élèves ? » osent les enseignants pour dénoncer le manque de réalisme face aux enjeux éducatifs avec le BYOD. Des Qr Codes au wifi en local, retour sur les possibles qu’offre le numérique en classe en 2016. « Monsieur, est-ce que je peux utiliser mon téléphone ?

Related: