background preloader

Dossier : Sauvegarder et protéger ses données

Dossier : Sauvegarder et protéger ses données
Les disques durs externes permettent par exemple d'être utilisés conjointement à des ordinateurs pour planifier des sauvegardes automatiques de répertoires spécifiques ou même de partition complète. Les serveurs domestiques (NAS, Home Server...) et unités de stockage externes (DAS) sont les solutions les plus complètes, les plus sûres, mais aussi les plus chères. Ils peuvent partager vos données sur un réseau local et assurer une excellente protection des données grâce à des technologies de réplications sur plusieurs disques durs. Vous souhaitez trouver une solution de stockage pour partager vos données avec tous vos appareils, ou vos proches ? Tableau synthétique des solutions de sauvegardes existantes

Bien choisir son service de stockage en ligne Le stockage en ligne est un service de "cloud computing" (nuage informatique) qui permet de sauvegarder, partager et accéder à tous vos fichiers (documents, photos, vidéos, musiques...) depuis n'importe quel appareil connecté à Internet partout dans le monde. Notre partenaire Ariase dresse la liste des offres actuelles et compare les offres. Principalement utilisé par les grandes entreprises et les administrations, le cloud computing se démocratise rapidement auprès des particuliers et dans les offres internet pro pour les PME. La généralisation du cloud s'illustre notamment par la multiplication des solutions de stockage en ligne boostées par l'arrivée de la fibre optique et de la 4G. Face à l'exhaustivité de l'offre, comment choisir le meilleur prestataire ? Il n'y a pas de réponse simple puisque chaque personne et/ou entreprise a des besoins et des moyens différents. Le prix et la capacité La qualité et la sécurité des données La qualité du service est un autre critère de premier plan.

Sauver, stocker et protéger les données : comment faire ? Nos invités, Robert Eusèbe, directeur des moyens numériques de la chaîne de télévision franco-allemande Arte, et Christophe Dubos, architecte datacenter chez Microsoft, évoquent les différentes étapes du cycle de vie des données en partant d'un constat commun : les données sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus hétérogènes. Les volumes et la nature des données se multiplient, avec des besoins de sécurité et de confidentialité de plus en plus forts. Dans le domaine de l'audiovisuel, la dématérialisation des contenus contribuent grandement à ce mouvement. Chez Arte, la responsabilisation des directions métiers permet de gérer de manière plus équilibrée les volumes de données accédés par les utilisateurs. Politique de choix des informations à conserver Ensuite, une gestion efficace de la sauvegarde des données produites passe par une nécessaire mise en place d'une politique de choix et de sélection des informations à conserver en fonction de leur "criticité".

Licencias Creative Commons qué son y cómo usarlas Las licencias Creative Commons son un tipo particular de licencias Open Source muy populares. Te explicamos en que tipo de proyectos utilizarlas. Ya les hemos hablado sobre las licencias más populares para proyectos Open Source, pero dado que el universo de opciones es tan grande decidimos darle un vistazo más profundo a un tipo de licencia muy particular y que ha ganado mucha popularidad en los últimos años: las licencias Creative Commons. Creative Commons es una organización sin fines de lucro fundada en 2001 y que tiene como misión ayudar a las personas a compartir sus conocimientos y su creatividad con el resto del mundo a través de una serie de licencias gratuitas y fáciles de usar. Estas licencias permiten que los autores otorguen permisos para usar y compartir sus trabajos creativos de una forma simple y estandarizada, reservando ciertas condiciones. ¿Cómo saber si puedo usar Creative Commons? ¿Cuándo usar Creative Commons?

Les solutions de sauvegarde de données Copie locale ou dans le cloud ? Il y a quelques temps, le disque dur de mon ordinateur abritant mes données a rendu l'âme. J'ai presque tout perdu ! La plupart des utilisateurs lambda qui sont passés au format numérique pour leurs données n'y pensent pas souvent et on ne le répète jamais assez : il faut faire des sauvegardes de nos données ! Pour éviter ce genre de désagrément, il existe quantités de solutions. La copie de sauvegarde locale La première solution consiste à disposer d'un ou plusieurs disques durs de secours. Voici un aperçu des tarifs pratiqués en ce moment : L'avantage du disque dur externe, c'est qu'on peut l'emporter avec soi facilement et donc sauvegarder le contenu de plusieurs ordinateurs. Ce type de logiciel permet de programmer des sauvegardes de façon régulière. SmartSync Pro et Cobian Backup (que j'utilise personnellement) font partie de ces logiciels de sauvegarde. La copie sur un serveur Cette solution convient davantage aux bricoleurs qu'au grand public.

Sauvegarde (backup) Octobre 2017 La sauvegarde Néanmoins, la mise en place d'une architecture redondante ne permet que de s'assurer de la disponibilité des données d'un système mais ne permet pas de protéger les données contre les erreurs de manipulation des utilisateurs ou contre des catastrophes naturelles telles qu'un incendie, une inondation ou encore un tremblement de terre. Il est donc nécessaire de prévoir des mécanismes de sauvegarde (en anglais backup), idéalement sur des sites distants, afin de garantir la pérennité des données. Par ailleurs, un mécanisme de sauvegarde permet d'assurer une fonction d'archivage, c'est-à-dire de conserver les données dans un état correspondant à une date donnée. Types de sauvegarde Le mécanisme de sauvegarde mis en oeuvre doit impérativement être pensé de manière à assurer la pérennité et la récupération de l'ensemble des données critiques de l'organisation, quel que soit le sinistre subi, sans perturber le fonctionnement du système d'information. Sauvegarde complète

Le patrimoine numérique : vers une meilleure conservation de notre mémoire ? Le numérique constitue une véritable révolution dans l'histoire de la mémoire de l'humanité en ce qu'il facilite et améliore se transmission. Il convient d'observer les avantages mais aussi les limites de cette révolution. A. La transmission de la mémoire demeure une très ancienne problématique. 1. La mémoire et sa transmission ont, de tout temps, été une des préoccupations majeures des hommes. 2. L'apparition de l'électronique et de l'ordinateur dans les années 1950 a, en effet, bouleversé des contraintes qui paraissaient jusqu'alors insurmontables. Puis l'apparition du réseau Internet va développer considérablement les possibilités d'échanges de données. B. Le numérique possède un certain nombre d'avantages : le gain de place, des coûts de production et de stockage relativement faibles, l'existence de formats standards ainsi que de nombreuses possibilités pour mieux gérer ses documents. 1. 2. 3. 4. C. Le numérique possède toutefois ses propres limites. 1. 2. 3. 4. 5.

Cloud Computing : offres, conseils, témoignages Le Cloud Computing permet d'accéder à des logiciels en ligne, sous forme d'abonnement, dans de nombreux domaines : ERP, CRM, et autres applications métiers... Mais aussi à des services de stockage et de calcul accessibles par Internet. Qu'est ce que le cloud computing ? L' "informatique dans les nuages" est un concept apparu assez récemment, mais dont les prémices remontent à quelques années, notamment avec la technologie des grilles de calcul, utilisée pour le calcul scientifique. Le cloud computing fait référence à l'utilisation de la mémoire et des capacités de calcul des ordinateurs et des serveurs répartis dans le monde entier, et liés par Internet. Les utilisateurs du nuage peuvent ainsi disposer d'une puissance informatique considérable et modulable.

SpringerImages Le Cloud hybride inconciliable avec la culture de la DSI ? Selon une étude Gartner, d'ici fin 2017, près de la moitié des entreprises auront mis en œuvre des déploiements de Cloud hybride. Les analystes estiment que le Cloud hybride (où certaines ressources sont gérées en interne et d'autres par des fournisseurs externes) en est au point où en était le Cloud privé il y a trois ans. Cependant, si la plupart des entreprises utilise aujourd'hui une forme ou une autre de Cloud computing privé, Gartner relève qu'un certain nombre d'obstacles entravent une adoption plus rapide de ces solutions. Selon Thomas Bittman, vice-président de Gartner, l'agilité constitue le principal problème. Pour M. Bittman, du fait que l'agilité constitue le moteur essentiel du Cloud computing privé, les départements informatiques doivent appréhender à quel niveau de leurs services actuels celle-ci peut vraiment faire la différence. Adapter l'expertise technique au fonctionnement automatisé Transformer les équipes et les processus

"Bientôt, vous sauvegarderez votre mémoire cérébrale sur un support électronique" Cela fait six mois que Didier Renard dirige Cloudwatt, qui est, avec Numergy, l'une des deux entreprises de stockage et de gestion de données informatiques à distance dans lesquelles l'État a investi voici deux ans. Il explique ici l'utilité du cloud souverain, à l'origine de la création récente de l'Institut de la souveraineté numérique, un think tank qui veut peser dans le débat sur le devenir de nos données, qui alimentent aujourd'hui les seuls grands groupes américains. Didier Renard, qui, par le passé, a créé Tasker Cloud Services, estime aussi que les élites françaises doivent revoir totalement leur manière d'appréhender la nouveauté. Premier diplômé français de la Singularity University, il avait publié, en début d'année, une lettre ouverte au président de la République lorsque ce dernier s'était rendu à San Francisco aux États-Unis. Le Point.fr : Pourquoi est-ce important d'avoir un cloud souverain ? Pourquoi fallait-il que l'État français y investisse ?

Related: