background preloader

La Cathédrale et le Bazar

La Cathédrale et le Bazar
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Cathédrale et le Bazar (titre original : The Cathedral and the Bazaar) est un essai, paru en 1999, de Eric Raymond, cocréateur du terme open source. Thème de l'essai[modifier | modifier le code] Dans La Cathédrale et le Bazar, Eric Raymond relate le développement du système d'exploitation Linux et du logiciel Fetchmail et expose les différences fondamentales entre le processus de développement de ces logiciels open source et celui des logiciels Emacs et gcc[1] : Une des conclusions partant de ce constat est le concept « Release early, release often » (« Publiez tôt, publiez souvent »). Développements ultérieurs du concept[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (en) Eric Raymond, Bob Young, The Cathedral & the Bazaar, O'Reilly,‎ 2001, 208 p. (Cet ouvrage contient plusieurs autres essais du même auteur) Notes et références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Related:  Logiciel Libre & Open SourceÉconomie des réseaux

Microsoft just open-sourced 60,000 of its patents The company has announced that it has joined the Open Invention Network (OIN), a community that is dedicated to protecting open- source software from patent lawsuits by technology giants like Google, IBM, and, yep, even Microsoft. The move by Microsoft is a surprising one since the company has always had a contentious relationship with the open-source community, something Erich Andersen, corporate VP and deputy general counsel, conceded in a blog post: We know Microsoft’s decision to join OIN may be viewed as surprising to some; it is no secret that there has been friction in the past between Microsoft and the open source community over the issue of patents. For others who have followed our evolution, we hope this announcement will be viewed as the next logical step for a company that is listening to customers and developers and is firmly committed to Linux and other open source programs. But Andersen goes on to say that Microsoft’s view of the open-source community has shifted:

Sciences économiques Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les sciences économiques, font partie des sciences humaines et sociales qui étudient l'allocation des ressources rares à des fins alternatives. Autrement dit, selon l'économiste et homme politique Raymond Barre, « la science économique est la science de l'administration des ressources rares. Elle étudie les formes que prend le comportement humain dans l'aménagement de ces ressources ; elle analyse et explique les modalités selon lesquelles un individu ou une société affecte des moyens limités à la satisfaction de besoins nombreux et illimités » (Économie politique, Paris : PUF, 1959). En réalité, il n'existe pas une seule définition de l'économie, mais plusieurs définitions, chaque définition renvoyant à des réalités sous-jacentes différentes. Origine de la notion[modifier | modifier le code] L'idée de science économique chez les auteurs grecs[modifier | modifier le code] Microéconomie et macro-économie[modifier | modifier le code]

Guide de l’open source | Smile.eu Et si nous vous disions qu’il existe un référentiel évaluant 350 produits open source… Et si nous rajoutions que ce guide est en plus disponible gratuitement ici ? Parfait, n’est-ce pas ? Pour vous qui souhaitez faire le point sur le meilleur des solutions open source, ce livre blanc sera une mine d’informations inestimable. Plébiscité par les DSI, ce guide synthétise et décrypte pour vous 350 solutions open source, réparties en 3 dimensions : infrastructure, applications, développement et couches intermédiaires. Toujours pragmatiques, nous avons aussi simplifié et classé ce référentiel en 50 domaines d'applications : outils décisionnels, CMS, GED ou solutions d’e-commerce, d’infrastructure... Un panorama complet, idéal pour vous aiguiller dans vos choix ! Retrouvez également tout le contenu du Guide de l'open source au format web sur le portail www.open-source-guide.com, le référentiel des solutions open source professionnelles.

Réseautage social Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le réseautage social se rapporte à l'ensemble des moyens virtuels (internet) mis en œuvre pour relier des personnes physiques ou personnes morales entre elles. Avec l'apparition d'Internet, il recouvre les applications Web connues sous le nom de « service de réseautage social en ligne ». Ces applications ont de multiples objectifs et vocations. Elles servent à constituer un réseau social en reliant des amis, des associés, et plus généralement des individus employant ensemble une variété d'outils dans le but de faciliter, par exemple, la gestion des carrières professionnelles, la distribution et la visibilité artistique ou les rencontres privées. Histoire[modifier | modifier le code] Le réseautage social existe depuis que les hommes sont constitués en société. Applications[modifier | modifier le code] La plupart des réseaux sociaux sur Internet sont publics, permettant à n'importe qui de s'y joindre.

why! open computing SA Smile (entreprise) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Smile Smile est une SSII française spécialisée dans l’intégration de solutions open source. Créée en 1991, elle est présente en France, en Espagne, en Suisse, aux Pays-Bas, en Belgique, au Maroc, en Ukraine et en Côte d'Ivoire. Smile intervient en conseil, en conception, intégration et réalisation, dans le déploiement de solutions open source, ainsi que la conception et la réalisation de plateformes appuyées sur des produits et outils open source. 1991 : Création de Smile, par Jérôme Prompsy, Cyrille Chignardet, Alain Arditi et Patrice Bertrand. Smile est présent dans des grandes métropoles économiques : Paris, Rhône-Alpes (Lyon, Grenoble), Méditerranée (Montpellier, Marseille), Grand-Ouest (Nantes), Sud-Ouest (Bordeaux), Nord (Lille). Smile est également présent à Casablanca au Maroc et à Kiev et Kharkov, en Ukraine ; et à Abidjan en Côte d’Ivoire. En 2011, 2012 et 2013, Smile est l’un des principaux partenaires de l’Open World Forum[1].

Peps - Pour chiffrer vos communications électroniques Je suis sûr que vous connaissez tous la messagerie sécurisée ProtonMail, mais connaissez-vous Peps ? Peps est une solution open source développée pour le Ministère de la Défense Français (coucou Bernard !) qui permet d'échanger des emails, de collaborer sur des projets, de chater et d'échanger des fichiers facilement et de manière totalement sécurisée grâce à un chiffrement end-to-end (bout à bout). Pour rappel, un chiffrement de bout à bout permet d'éviter le stockage des clés de déchiffrement sur le serveur. Seul l'expéditeur et les destinataires peuvent lire les messages échangés. Peps fonctionne grâce à NodeJS, MongoDB et dispose d'une batterie d'API REST. Et comme ça utilise Docker, vous pouvez le déployer sur n'importe quel VPS avec 2 GB de ram en moins de 5 min, sans avoir besoin de grosses compétences techniques. Pour ceux qui veulent plus d'infos, le site officiel est ici et la documentation se trouve là : Merci à Anthony pour le partage !

Framasoft Framasoft est un réseau d'éducation populaire créé en novembre 2001 par Alexis Kauffmann, Paul Lunetta, et Georges Silva, et soutenu depuis 2004 par l'association homonyme. Consacré principalement au logiciel libre, il s'organise en trois axes sur un mode collaboratif : promotion, diffusion et développement de logiciels libres, enrichissement de la culture libre et offre de services libres en ligne. Espace d'orientation, d'informations, d'actualités, d'échanges et de projets, Framasoft est une porte d'entrée francophone du logiciel libre. Sa communauté d'utilisateurs est créatrice de ressources et apporte assistance et conseil à ceux qui découvrent et font leurs premiers pas avec les logiciels libres. Elle accompagne ceux qui désirent remplacer leurs logiciels propriétaires par des logiciels libres en attachant une attention toute particulière au processus de migration du système d'exploitation Microsoft Windows vers GNU/Linux. Le réseau Framasoft[modifier | modifier le code]

Related: