background preloader

Ma thérapie « ex-gay », ou comment je ne suis pas devenu hétéro - Rue89 - L'Obs

Ma thérapie « ex-gay », ou comment je ne suis pas devenu hétéro - Rue89 - L'Obs
Au lycée, mes parents m’ont fait suivre une thérapie pour que j’arrête d’aimer les garçons. Elle a bien failli me tuer. C’est arrivé au début de ma première année de lycée. Alors que je rentrais à la maison, j’ai trouvé ma mère en train de pleurer, assise sur son lit. « Est-ce que tu es homo ? Dès le lendemain, elle me tendait une pile de documents imprimés, trouvés sur le Web, à propos de la « réorientation » sexuelle et des remèdes pour soigner l’homosexualité. « Les gays ont un mode de vie solitaire » Ma mère m’a alors demandé si je souhaitais fonder une famille un jour, et puis m’a posé cette question : « S’il existait une pilule qui pourrait te rendre hétéro, est-ce que tu la prendrais ? Jusque là, je n’avais jamais réfléchi aux implications que mon attrait pour les garçons allait avoir sur le reste de ma vie. L’article le plus long Près de 40 000 signes : le texte de Gabriel Arana est l’un des plus longs que Rue89 ait jamais publiés. tout le monde, non ? Si c’était ça, être homo... Related:  LGBTI.caisson

Témoignages: Ces choses qui coincent quand des lesbiennes voient un.e gynécologue Après la diffusion du témoignage d’Anne-Sophie face à une interne en gynécologie aux compétences douteuses, nous avons lancé un appel à témoins pour donner la parole à d’autres femmes ayant rencontré des difficultés similaires face à des praticien.ne.s censé.e.s être à même d’accueillir toutes les femmes, quelle que soit leur orientation sexuelle. Pour rappel, afin de limiter ce type de problèmes, un annuaire des gynécologues, médecins généralistes et sages-femmes respectant les bisexuelles, les lesbiennes et les personnes trans’ a été élaboré par les responsables du site Gynandco. Sandra: «Elle revient avec un phallus et un préservatif» Il y a quelques années je suis allée voir une gynécologue dans le quartier de l’Horloge, je crois, à côté du musée Beaubourg à Paris, pour un problème somme toute bénin. J’avais dans les 27 ans, et comme je voyais cette praticienne pour la première fois, j’étais timide et assez nerveuse. Un jour, on a parlé d’un vaccin pour le col de l’utérus.

Les pseudo-médecines Debi Jackson, Mother Of Transgender Child, Gives Moving Speech “My daughter is six years old. She transitioned, which means she changed her outward appearance from male to female and started living full time as her true gender, when she was four. Until that point she was quite a rough and tumble little boy with a buzz cut and a shark tooth necklace.” And so begins the absolutely beautiful speech Debi Jackson gave earlier this year about her transgender daughter, AJ, at the Unity Temple on the Plaza in Kansas City. As Jackson continues, she outlines how her family came to realize that AJ is transgender, what happened the first day she went to school “in girl clothes” and the bigotry her family faced. But the best part of the video may be when Jackson addresses the comments she’s heard about her daughter and sets the record straight about statements like you “wanted a girl so you turned your child into one” and “kids have no idea what they want or who they are — my kids wants to be a dog, should I let him?”

Mesmer et le magnétisme animal par Michel Rouzé - SPS n°300, avril 2012 Né le 23 mai 1734 à Iznang, localité allemande (actuellement Moos) du bord du lac de Constance, d’une famille noble, Franz Anton Mesmer a étudié la philosophie, la théologie et le droit, avant de s’inscrire à l’école de médecine de l’université de Vienne. Dans la capitale autrichienne, il fréquente, en compagnie d’autres étudiants, des cercles occultistes comme l’ordre des Chevaliers et Frères initiés de l’Asie, qui reprennent les rêveries cosmiques élaborées au XIV e siècle par l’alchimiste majorquin Raymond Lulle. Celui-ci affirmait qu’un même principe primordial était à la base de toutes les connaissances et de tous les phénomènes naturels, qu’ils soient physiques ou biologiques, et proposait une méthode unique pour raisonner sur tous les sujets. Traiter les maladies par les grandes forces naturelles Sa thèse de médecine, éditée en 1766, traite de l’influence des planètes sur le corps humain. Critiqué à Vienne, mais encensé à Paris

10 Theories About How Lesbians Have Sex From Straight People In History A favorite historical genre is “faux sociological studies of human sexuality that say crazy-ass shit about lesbians,” and though they were a huge trend in the 1950s and 60s there is a deep and rich history of mostly straight men speculating on or reporting about what women do in bed together in the name of research and information and anthropology and definitely not because it’s sexy to read about. Most of these excerpts come from or were found because of Sapphistries: A Global History of Love between Women by Leila Rupp and Surpassing the Love of Men by Lillian Faderman. 1. Probably the devil is involved “They do not put flesh to flesh in the sense of the genital organ of one within the body of the other, since nature precludes this, but they do transform the use of the member in question into an unnatural one, in that they are reported to use certain instruments of diabolical operation to excite desire.”—Hincmar of Reims, 9th century 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

German Homeopathy Companies Pay Journalist who Smears UK Academic A consortium of pharmaceutical companies in Germany have been paying a journalist €43,000 to run a set of web sites that denigrates an academic who has published research into their products. These companies, who make homeopathic sugar pills, were exposed in the German newspaper Süddeutsche Zeitung in an article, Schmutzige Methoden der sanften Medizin (The Dirty Tricks of Alternative Medicine.) This story has not appeared in the UK media. And it should. Because it is a scandal that directly involves the UK’s most prominent academic in Complementary and Alternative Medicine. The newspaper accuses the companies of funding the journalist, Claus Fritzsche, to denigrate critics of homeopathy. The newspaper said, It is simple to use Google to pillory someone: all it needs is a professional-looking Web page in which a person’s credibility is undermined. Edzard Ernst was the first Professor of Complementary Medicine and held the Laing Chair at the University of Exeter in South-West England.

The Mary Sue Interview: Trans Actress Michelle Hendley On Positive Representation In Boy Meets Girl | The Mary Sue It’s not every day that an actress makes her debut on screen in a leading role, but for Michelle Hendley, that is exactly how she entered the film industry. When writer/director Eric Schaeffer was looking for a trans woman to play the lead in Boy Meets Girl, he stumbled upon Hendley’s old YouTube channel and thought she would be perfect fit for the role of Ricky. Hendley wasn’t looking to be an actress; she was in cosmetology school at the time, and had very little experience – but proved to have the right stuff. Lesley Coffin (TMS): I understand Eric approached you personally about appearing in the film? Hendley: Yeah, I think he had actually done a Google search for trans women and my old YouTube channel popped up. TMS: Were you a little apprehensive about some strange guy just coming to you and saying “I want to make a movie with you?” Hendley: Oh God, yes. TMS: When did you get a chance to read the script? Hendley: It was pretty early in our initial conversations. Hendley: Barely.

On quack cancer cures, and "alternative medicine" as religion I loved Science Blogs contributor Orac before I was diagnosed with cancer. I love him a whole lot more now. I'll get to why in a moment, but I want to share something personal first (cracks knuckles). Well-meaning friends have suggested I try coffee enemas and Burzynskian "antineoplastons" and oxygen therapy to cure my breast cancer; others have told me the reason some of my cells went mutinous is because I offended the Great Invisible Beardy Man in the Sky. Dude, I've heard it all. I am active on Twitter in talking about cancer, sharing the experience of my treatment (which fucking sucks), and connecting with fellow persons with cancer. One of those fellow travelers yesterday tweeted this link, which praises the work of "ND" Judy Seeger. Let me be blunt: I think people who sell fake cancer cures are murderers. I hate radiation treatment, by the way. Green smoothies are great, but they alone cannot cure cancer. Anyway, about Orac. If I had fake cancer, I'd totally use fake cancer cures.

J’ai été élevé par des parents polyamoureux | VICE | France Peu de symboles culturels ont autant de poids que la famille nucléaire – celle qui est composée de deux parents hétérosexuels, deux enfants, un chien et une jolie maison délimitée par une petite clôture blanche. Je n'ai absolument rien contre ce type de structures familiales – mais je n'ai pas du tout été élevé ainsi. Mes parents sont polyamoureux, un mélange de grec et de latin pour désigner la non-monogamie amoureuse avec le consentement de chacun des partenaires concernés. Enfant, je vivais avec mon père, ma mère, le partenaire de ma mère, et pendant un temps, le partenaire du partenaire de ma mère. Ma mère pouvait avoir jusqu'à quatre partenaires à la fois. Mon père en avait un aussi. La première fois qu'ils me l'ont expliqué, je devais avoir 8 ans. « Parce que je l'aime », a dit ma mère, très simplement. « Tant mieux », a répondu mon frère, « parce que je l'aime aussi. » Ça n'a jamais été plus compliqué que ça. Je n'en ai jamais voulu à mes parents de traîner avec leurs partenaires.

Autisme : les « délires scientifiques » des psychanalystes - À propos du film « Le Mur ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme » par Brigitte Axelrad - SPS n° 299, janvier 2012 « La psychanalyse n’est pas une science. Elle n’a pas son statut de science, elle ne peut que l’attendre, l’espérer. Jacques Lacan, Ornicar ? « Le point fondamental de mon attitude en tant qu’analyste c’est le fait d’abdiquer l’idée d’une progression » Un psychanalyste dans « Le Mur ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme » Dans un reportage de 52 minutes intitulé « Le Mur ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme » (Océan Invisible Productions) [1], destiné à faire le point sur la conception psychanalytique de l’autisme, Sophie Robert recueille les conceptions de dix pédopsychiatres et psychanalystes [2], dont quelques-uns parmi les plus grands spécialistes français. Trois des psychanalystes interviewés, appartenant à l’Association de la Cause Freudienne, assignent à présent Sophie Robert en justice et demandent de faire interdire la diffusion du film [3]. L’autisme et les ravages de la psychanalyse Références

Natation : Mélanie Hénique victime d’une agression homophobe La médaillée mondiale Mélanie Hénique a porté plainte, vendredi 3 juillet, pour agression homophobe après avoir été insultée et rouée de coups il y a huit jours à Amiens, rapporte la nageuse, qui a eu le nez cassé et a dû se faire opérer. « J'étais avec deux amies vendredi dernier [le 26 juin] et on sortait d'un restaurant. Quatre mecs nous regardaient, ils nous ont demandé des cigarettes, mais je sentais que ce n'était pas que pour ça », a témoigné la jeune femme de 23 ans, médaillée de bronze sur 50 m papillon aux Mondiaux de 2011. Passée sur la table d’opération mardi, elle se souvient : « On allait repartir, mais ils ont commencé à nous insulter et tout s'est enchaîné très vite. Un des gars nous a bloquées, je n'ai rien vu venir, le mec m'a frappée, j'étais complètement sonnée, je ne sais pas ce qu'il s'est passé après, j'ai vu mes amies par terre. « Je suis allée porter plainte vendredi, à Amiens, là où ça s'est passé. Forfait pour l’Open de France

Une supercherie du 20e siècle Extrait d’un article d’Aldous Huxley - SPS n° 293, hors-série Psychanalyse, décembre 2010 La phrénologie, la physiognomonie et le magnétisme nous paraissent aujourd’hui des sciences assez cocasses et étranges. Nous avons perdu notre foi dans la bosse des bosses ; et pour donner une explication aux phénomènes de l’hypnotisme et de la suggestion, nous n’avons plus besoin de recourir à une caricature de la théorie du magnétisme. Pourtant, un siècle plus tôt, les gens qui portaient à la science ce qu’on appelle – sans ironie aucune – un intérêt éclairé étaient pour la plupart de fervents admirateurs de Lavater, de Gall et de Mesmer. Balzac, par exemple, croyait très sincèrement à leurs doctrines, et sa Comédie humaine regorge de présentations pseudo-scientifiques de la théorie des bosses et des creux crâniens et d’autres fluides magnétiques. Mais, hélas ! Phrénologie, physiognomonie, magnétisme animal : les supercheries du 19e siècle Jacques Van Rillaer

Virginie: « C’est l’enfer » | Coming-Out Faire son coming-out dans une famille qui défile à la Manif pour tous… Un jour, après avoir écrit une lettre à ma mère pour lui annoncer mon homosexualité, sa première réaction fut de m’appeler. Ma mère était très sereine, elle m’a expliqué que depuis plusieurs années, elle s’en doutait… Mon père n’a plus voulu me parler, il était choqué. Nos relations ne sont plus les mêmes depuis. J’étais assez heureuse de voir que ma mère m’acceptait, car comme je l’avais écrit dans ma lettre, j’avais peur d’être rejetée. Malheureusement, le jour où je suis rentrée chez eux pendant mes vacances, nous n’en avons pas parlé et nos contacts ont été très tendus. Le silence… c’est terrible. Face à mes pleurs, ma grand mère m’a demandé ce que j’avais. Après m’être calmée, comme diraient mes parents, je suis revenue chez moi, la peur au ventre. Puis est venu le moment le plus crucial, celui de mon coming out. Ils m’ont annoncé à nouveau que je devais me taire face aux autres. Photo: Sugar Rush

Related: