background preloader

Les 87 personnes les plus riches du monde plus riches que les 3 milliards les plus pauvres

Les 87 personnes les plus riches du monde plus riches que les 3 milliards les plus pauvres

http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/25/les-87-personnes-les-plus-riches-monde-plus-riches-les-3-milliards-les-plus-pauvres-249373

Related:  constats de l'écart de richessesMontée des inégalités, concentration des richesseséconomie

Dessine-moi les inégalités Du même auteur L'axe vertical indique l'évolution du revenu réel entre 1988 et 2008 , il est exprimé en dollars internationaux de 2005 corrigés de l'inflation. Su l'axe horizontal, on peut lire les niveaux de revenus dans le monde, de sorte qu'au début, vers le zéro, on trouve ceux dans le monde qui gagnent le moins, et à l'extrême droite, ceux qui gagnent le plus. On a donc une distribution des revenus de la population indépendamment des pays où elle réside. A l'extrême droite de la courbe, on trouve les grands gagnants. Les 100 personnes les plus riches ont un revenu annuel qui pourrait permettre d'éradiquer quatre fois la pauvreté INÉGALITÉS – Du 23 au 27 janvier, les grands de ce monde se retrouvent à Davos, petite station de sports d'hiver du canton des Grisons en Suisse, pour la traditionnelle réunion annuelle du Forum économique mondial. Les semaines précédant le sommet, lobbys et ONG ont coutume de mettre en lumière quelques-uns des problèmes les plus urgents de la planète à grands coups de rapports et de mises en perspectives déroutantes. À quelques jours de la 43e édition du rassemblement, l'organisation humanitaire Oxfam n'a pas dérogé à la règle en dévoilant son rapport sur les inégalités, "The cost of inequality : how wealth and income extremes hurt us all". Avec une idée choc: le revenu annuel des 100 personnes les plus riches pourrait permettre d'éradiquer quatre fois la pauvreté. Un "new-deal" pour lutter contre les inégalités ?

L’évolution des inégalités de revenus en France 10 février 2014 - La France a connu une réduction des inégalités de revenus au cours des quarante dernières années, mais depuis 15 ans la tendance s’est inversée. Les écarts de niveau de vie ont baissé si l’on se place sur une longue période. Cependant, elles repartent à la hausse depuis une quinzaine d’années. Principalement parce que les niveaux de vie des très riches se sont envolés mais aussi parce que ceux des plus pauvres ont diminué dans les années récentes. Le jugement que l’on peut porter sur les inégalités de revenus dépend de l’échelle de temps et de l’instrument de mesure que l’on utilise. L’évolution depuis 40 ans

Qui est riche et qui est pauvre en France ? 7 avril 2014 - L’Observatoire des inégalités publie les seuils de pauvreté, de richesse et le niveau de vie des classes moyennes pour les principaux types de ménages. Des données essentielles. Qui est pauvre, moyen ou riche selon le type de ménage ? Délimiter des frontières de niveaux de vie est une construction statistique. L’exercice est pourtant essentiel si l’on veut comprendre la société. Encore faut-il prendre quelques précautions.

Must See!: L'histoire économique récente résumée en un graphique Par Audrey Duperron sur Express.be L’élite mondiale des 1% et la classe moyenne chinoise ont été les grands gagnants de la mondialisation ; d’un autre côté, la classe moyenne occidentale a été sacrifiée. C’est ce qui ressort d’une étude de l’économiste Branco Milanovic, intitulée « Global Income Inequality by the Numbers: In History and Now – An Overview », portant sur la croissance des revenus de la population entre 1988 et 2008 (au début de la crise financière). Milanovic est économiste à la Banque mondiale et professeur d’économie à l’Université Johns Hopkins. Sur la base de son étude, il a dressé le graphique ci-dessus, qui a été commenté par James Plunkett, un analyste du think-tank Résolution Fondation, qui a recommandé l’élite mondiale réunie actuellement au Forum Economique Mondial de Davos d’en prendre connaissance. Les déclins relatifs de l’Afrique, des pays de l’ex-URSS et des autres pays de l’Europe de l’Est montrent que ces pays n’ont pas su s’ajuster à la mondialisation.

INTERACTIF. Inégalités : le rapport alarmant dressé par Oxfam La famille de Liliane Bettencourt, héritière de L'Oréal, est tellement riche qu'il lui faudrait 102 ans pour dépenser sa fortune, à raison d'un million de dollars par jour. Un constat sidérant, mais qui n'est qu'un exemple parmi d'autres évoqués dans le rapport coup de poing que publie ce jeudi Oxfam sur les inégalités dans le monde. A ceux qui en doutaient encore, l'ONG spécialisée dans la lutte contre la pauvreté prouve, au fil de ces 156 pages étayées par une multitude d'études économiques, l'effarante poussée des inégalités à travers le monde. 70% de la population de la Terre vit ainsi dans un pays où l'écart entre les riches et les pauvres est plus important qu'il y a trente ans. Pays développés ou en voie de développement, les inégalités se retrouvent partout : une poignée d'individus détient la majorité des ressources. La France n'y échappe pas : «Les 1% les plus riches possèdent autant que les 70% les moins aisés de la population. Créer un impôt pour les milliardaires

La richesse mondiale a doublé depuis 2000 (et 9 autres chiffres révoltants) Le groupe de services financiers Crédit suisse et la Croix-Rouge viennent chacun de sortir un rapport dont la lecture conjuguée est désespérante. Le premier (en anglais, PDF) fait un bilan statistique de la richesse mondiale. On apprend qu’elle « a plus que doublé depuis 2000, atteignant un nouveau record historique de 241 000 milliards de dollars ». Le Chiffre du Jour: La masse monétaire US a triplé en cinq ans sans effet sur l’économie réelle Le Chiffre du Jour: La masse monétaire US a triplé en cinq ans sans effet sur l’économie réelle Suite à la crise de 2008, celle dont les financiers attribuent volontiers la cause à l’explosion de la bulle des crédits la Réserve fédérale américaine à procéder à Impression de monnaie à gogo (impression de 85 milliards de dollars chaque mois ainsi que plusieurs injections de monnaie fraîche lors du «Quantitative Easing» I et II (presque 3000 milliards), de l’historiquement jamais vu, et à une baisse drastique des taux d’intérêts dans le but de relancer la machine économique. Conséquence, la masse monétaire aux Etats-Unis aura triplé sur la période 2008-2013 et atteint désormais les 4 billions de dollars. A titre de comparaison, avant la crise financière de 2008, celui-ci ne dépassait pas 900 millions.

Related: