background preloader

Guides pour un tourisme durable

Guides pour un tourisme durable
Related:  EPE

Tourisme responsable : voyagez autrement dans le respect des peuples et de la nature » Que signifie le tourisme durable pour le client? (Compte rendu de conférence) Dans un sondage mené en 2011 par l’Institut de tourisme de la Lucerne University of Applied Sciences and Arts, en Suisse, auprès de voyageurs de huit pays, les deux tiers des répondants ignoraient quels étaient les produits de tourisme durable. M. Roger Wehrli, responsable de la recherche, a commenté les résultats de cette étude au Congrès ITB Berlin, le 8 mars dernier. Quels sont les aspects essentiels du tourisme durable? Le sondage a été réalisé conjointement avec IPK International auprès de voyageurs de huit pays: le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Suisse, la Suède, la Russie, les États-Unis, le Brésil et l’Inde. L’aspect local est le principal élément du tourisme durable qui est ressorti du sondage. Voici les autres composantes importantes, selon les touristes. Dimension environnementale: efficacité énergétique;gestion des déchets. Dimension sociale: Dimension économique: Les différents profils de touristes et la manière de les approcher L’équilibré (33%) Comment l’approcher? L’écolo (15%)

L'écotourisme ou tourisme vert, toutes les informations Tourisme durable Tourisme durable Photo Copyright Pascal Languillon Le tourisme durable consiste tout simplement à appliquer les principes du développement durable à toutes les formes de tourisme. Le fameux triptyque du développement durable (social, économie et environnement) peut ainsi se décliner de la façon suivante pour le tourisme: - Assurer une activité économique viable sur le long terme qui offre à toutes les parties prenantes des avantages économiques bien répartis, notamment par des emplois stables et l’amélioration des conditions de vie des communautés d’accueil, en contribuant ainsi à la réduction de la pauvreté. - Respecter l’authenticité culturelle des communautés d’accueil et conserver leurs valeurs traditionnelles et contribuer ainsi à la tolérance entre les peuples. - Préserver les ressources naturelles et veiller à réduire les impacts de l’activité touristique sur l’environnement.

Trophées du tourisme responsable : les lauréats 2012 Les Trophées du tourisme responsable ont été décernés ce jeudi soir à la Maison des Club de la base nautique de l'Ile de Monsieur. Pour cette sixième édition, dont Metro est partenaire, dix catégories d'établissements ou d'initiatives ont été récompensés, dont six grâce au vote des internautes. Les lauréats bénéficieront d'une visibilité publicitaire sur le site voyages-sncf.com, organisateur de l'événement, et d'une parution dans le Guide du Routard du tourisme responsable. • Bol d'air : La ferme bio de They Deux gîtes écologiques rénovés dans un ancien corps de ferme à Sorans-les Breuray, (Haute-Saone) qui proposent des produits bio de la ferme, une piscine au sel couverte et un jacuzzi chauffé au biogaz. www.fermebiothey.fr • Urbain : Hi Matic A deux pas de la place de la Bastille, à Paris, un hôtel-gîte au design étonnant, construit en matériaux naturels ou recyclés, avec réducteurs d'eau, tri des déchets et petit-déjeuner bio. www.hi-matic.net/fr

Durable : un tourisme sans label est un produit "transparent" et "impalpable" Un label garantirait à nos clients que les professionnels ont souscrit à des engagements pour respecter et valoriser les patrimoines culturels et écologiques des populations - DR : Fotolia Tout d’abord, il faut s’entendre sur la définition du terme "produit touristique". Un produit touristique est un produit destiné à la vente composé de 2 prestations au minimum : transport + hébergement + activités. Ce qui caractérise la qualité d’un produit c’est une labellisation reconnue. Or il n’existe aucun label concernant des produits touristiques tels que décrits plus haut. Le label fait partie intégrante de notre culture de consommation Autres articles Le dictionnaire Larousse nous donne la définition suivante du label : « Label : étiquette ou marque spéciale créée par un syndicat professionnel ou par un organisme public sur un produit destiné à la vente pour en certifier l’origine, la qualité, les conditions de fabrication ». Notre profession peut être pratiquée par n’importe qui

Le Costa Rica s'accroche à son modèle - L'Echo Touristique Pionnier du développement durable, le petit pays d'Amérique centrale reste une référence en matière de voyages « verts ». Malgré sa montée en puissance, notamment sur le marché européen, peut-il encore résister aux sirènes du tourisme de masse ? Neutralité carbone en 2021. En fixant cet objectif pour son pays, le président du Costa Rica, Óscar Arias, ne s'est pas seulement offert un coup de pub international. Avec près de 35 000 visiteurs en 2008 (+ 33,5 % par rapport à 2007), le marché français reste microscopique, mais l'arrivée de cette offre de plages montre bien que les TO auront du mal à se contenter des atouts « verts » du pays. Les débuts d'un tourisme culturel ?

Ecotourisme Magazine - Le magazine du tourisme durable et de l'écotourisme. Le mirage de la virginité - L'Echo Touristique Un modèle d'écotourisme, m'avait-on répété. Le Costa Rica, tu verras, c'est le miracle de la nature à l'état pur. Je voulais donc croire que le pays avait résisté aux recettes convenues du tourisme de masse et résolu l'équation fondamentale : faire que l'Éden survive à la foule. Soyez le 1er à réagir Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires

Voyages solidaires, responsables et éco-touristiques - VVE écotourisme Costa Rica, la biodiversité en héritage - L'Echo Touristique Neutralité carbone en 2021. En annonçant cet objectif il y a six ans, le Costa Rica s'est offert un joli coup de pub, mais il a aussi pris publiquement un engagement dont certains doutent aujourd'hui qu'il soit tenable. Pour la petite nation d'Amérique centrale, l'enjeu n'a pourtant rien d'anecdotique : depuis plus de 20 ans, c'est en se positionnant à l'avant-garde du développement durable qu'elle a construit son image internationale, faisant du tourisme le principal bénéficiaire de cette stratégie. Baigné par deux océans (le Pacifique à l'ouest, la mer des Caraïbes à l'est), couvert de forêt depuis le bord des plages jusqu'aux sommets des volcans, protégé par 26 parcs nationaux réservoirs de faune et de flore, le pays aimante désormais près de 2,5 millions de visiteurs étrangers par an. Oui à la destination pour un voyage Nature **** Sports et aventure **** Culture * Balnéaire **** Lune de miel *** Save the date... à consulter Carnet de voyage

Ecotourisme dans le monde | avec ecotourisme.fr Selva Viva, des croisières pour préserver l'Amazonie - L'Echo Touristique Quelle est l'idée ? Le Selva Viva est un bateau qui a pour objectif de protéger l'Amazonie et ses habitants. Les revenus issus des croisières, vendus en direct ou par des voyagistes comme Fleuves du Monde, ont permis d'embaucher 10 personnes sur place et de financer des actions de développement comme la création de coopératives, le reboisement ou la protection légale des territoires des communautés. Le bateau permet également à des « brigades médicales » d'offrir des soins de base aux populations vulnérables pendant 20 jours par an. Qui le fait ? Le bateau, financé par la fondation suisse Audemars Piguet, appartient désormais à Latitud Sur, une ONG qui opère au Pérou, au Mexique et en Équateur et dont l'objectif est de renforcer l'autonomie et la capacité d'autogestion des communautés indigènes des territoires de Haute-Amazonie. Un projet qui prend vie Tout commence par une rencontre avec l'Amazonie.

Related: