background preloader

Avec Calico, Google s'attaque à l'immortalité

Avec Calico, Google s'attaque à l'immortalité
En matière d'ambition, Google ne fait pas dans la demi-mesure. Dans un communiqué publié sur son site mercredi 18 septembre, le géant américain de l’Internet annonce la création de "Calico". Une entreprise qui se donne pour mission de "se concentrer sur la santé et le bien-être, et en particulier sur le challenge que constitue le vieillissement et les maladies associées". Autrement dit, en s'attaquant au vieillissement, cette toute jeune filiale du géant de l'informatique se lance dans la quête de l'immortalité. Une réflexion à long terme Dans une interview au Times Magazine, Larry Page, le directeur de l'entreprise explique cette incursion de son entreprise dans le monde de la santé par un désir de réflexion à plus long terme. "Est-ce que les gens se concentrent sur les choses importantes ?" Recherche de nouvelles technologies Concrètement, que propose donc de faire Calico ? Google est coutumier des expériences technologiques insolites. Un précédent raté Related:  Immortalité`test 1014

Des chercheurs auraient-ils découvert le secret de la jeunesse éternel... Des scientifiques de l’Université d’Harvard et de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud ont réussi à arrêter et à inverser génétiquement les effets du vieillissement, rapporte le journal The Mirror. Pour l’instant, ces résultats n’ont été observés que chez des souris, ont fait savoir les chercheurs américains et australiens. Le professeur de génétique de l’Université d’Harvard, David Sinclair, a expliqué au média qu’il était possible de lutter contre le vieillissement des cellules, ce qui laissait présager l’élaboration de traitements médicaux extrêmement avancés. « Nous avons découvert les gènes qui contrôlent la manière dont le corps combat le vieillissement et ces gènes, si vous les activez correctement, peuvent avoir des effets très puissants et même parvenir à inverser le processus de vieillissement, du moins chez les souris », a expliqué le scientifique. Les molécules qui ont allongé la durée de vie des souris sont sans danger pour les humains.

[Les conditions de travail chez Google] Le sexe contre la morosité automnale 2013 conviendrait à ce que l'on pourrait appeler une année de braise, tant les allusions au sexe figurent partout. Art, cinéma, revue de mode, roman ? Serait-ce une façon de se soustraire à la morosité automnale ? Le sexe comme un refuge Les créateurs semblent vouer un culte au « glam sex » et semblent ne plus s'imposer aucune limite. On se rappelle de la couverture de Playboy, où on pouvait sans peine remarquer que Kate Moss ne portait pas de soutien-gorge sous son chemisier transparent, laissant ainsi apparaitre ses seins. On peut également citer la pochette du nouvel album de Lady Gaga, sur lequel le plasticien Jeff Koons a transformé la star en Vénus botticellienne digitalisée par la cybernétique. Loin d'être de la pornographie, c'est une sorte de nouvel érotisme chic. Cela ne s'arrête pas là ! Pour exemple, on pourrait citer l'œuvre de l'écrivain Jean-Philippe Toussaint qui a publié cet automne un roman au désir sensuel et délicat, titré « Nue ». La raison

Robotique : Google va-t-il réaliser les rêves d'Isaac Asimov ? Atlas est un robot humanoïde que la société Boston Dynamics a développé pour le compte de l'armée américaine. Déjà agile et capable de se déplacer sur des terrains chaotiques, Atlas devrait voir ses capacités encore augmenter au cours des années. Google sera-t-il dans quelque temps l'équivalent de l'US Robots, le fabricant des robots positroniques des romans d'Isaac Asimov ? © Boston Dynamics Robotique : Google va-t-il réaliser les rêves d'Isaac Asimov ? Google rachète depuis quelque temps des sociétés spécialisées dans la robotique. Créer un robot humanoïde capable de se déplacer dans des conditions extrêmes pour remplacer l'Homme, voilà ce que souhaite réaliser la Darpa, l'agence américaine chargée des projets en recherche avancée pour la Défense. Mais pourquoi Google a-t-il décidé de se lancer dans la robotique ? Google et le transhumanisme Résoudre les problèmes de l’humanité Le transhumanisme et l'idée du téléchargement de la conscience sont dans l'air du temps. Sur le même sujet

Un nouveau pas vers l’immortalité ? 25 octobre 2023. Los Angeles. Sur son terrain de golf préféré, Edward, 59 ans, comédien star de Hollywood est terrassé par un infarctus. Science-fiction ? "C’est un peu comme si l’on pouvait se faire une sauvegarde génétique pendant qu’on est en pleine forme, et la mettre de côté pour se réinitialiser un jour", explique Choulika. Prélèvement de peau Scéil propose un service de base à 60.000 dollars (47.000 euros), plus un forfait de maintenance (500 dollars/an après la 3ème année). Une fois la somme acquittée, le client se fait faire un prélèvement de peau d’environ 3 mm de diamètre, qui est ensuite expédié dans le laboratoire de Singapour, où les cellules du derme (fibroblastes) sont cultivées en qualité clinique, puis conservées dans de l’azote liquide (-180°C). Thérapies cellulaires régénératrices Leur particularité ? L’un des gros avantages de ces iPS est d’éteindre toute polémique d’ordre religieux. La "techno médecine" est en marche > A LIRE.

Transhumanisme: un corps pièces et main d'oeuvre «Quand on me demande mon âge, j’ai envie de répondre : mon bras gauche a 10 ans, mon sein droit a 2 ans, mes dents 5 ans…» Cette bonne blague, lancée par la bien nommée Natasha Vita-More («vivre plus») lors du colloque Transvision sur «les implications sociétales du transhumanisme» (1), en dit long sur le projet de ce courant de pensée en pleine ascension qui prône «l’augmentation» du genre humain par la technologie… Silhouette avantageusement moulée dans sa robe de créateur, l’artiste, auteure et culturiste ne fait pas ses 64 ans. Loin s’en faut. Mais de plus près, on voit en effet que toutes les pièces ne sont pas d’origine… La notion de corps alternatif, c’est justement le business de cette Californienne, à l’origine d’un prototype de corps post-humain, bardé de techno-produits. Egérie de l’organisation internationale Humanity+, qui compterait quelque 6 000 membres, elle défend une «utilisation éthique» des technologies émergentes pour renforcer les capacités humaines. «Tuer la mort»

www.franceinfo.fr Quand Google règnera sur la posthumanité… Jean-Christophe Féraud nous fait part de son enthousiasme pour le roman d'anticipation "Google démocratie". Billet non sponsorisé :) Palo Alto, Californie, 2018. Sergey « Brain » est l’empereur d’un monde connecté. Des milliards investis dans la techno-médecine, la cybernétique et le génie génétique Deux milliards d’individus se connectent chaque jour sur ses serveurs. Google a aussi un projet caché : la Singularité. Serguey a peur, moi aussi Mais Sergey est inquiet. Sergey Brain ne voulait pas finir comme Howard Hugues, malade et dément, richissime et parano. Coucou, tu veux voir mes circuits intégrés ? Un techno-thriller qui pose les bonnes questions Voilà, c’était en résumé le meilleur des Googlemonde, un futur possible très proche, tel qu’il est raconté dans Google Démocratie. Google est DÉJÀ un véritable prolongement de nous-mêmes, une extension, un pseudopode numérique de notre cortex. Je suis un être humain, pas un transhumain P.S : vous n’y croyez pas ?

L’immortalité ; un concept réalisable ? 9 décembre 2011 | 1 commentaire(s) | vu 586 fois Image Flickr par pifou2010 Depuis plusieurs années, les avancées technologiques ne cessent de nous surprendre. Par exemple, les microprocesseurs des ordinateurs doublent leur puissance à tous les 18 mois. Du côté de la médecine, plusieurs traitements apparaissent à chaque année pour améliorer la qualité de vie des gens. Récemment, des chercheurs français ont réussis à rajeunir des cellules d’un donneur âgé de 100 ans pour qu’elles reviennent au stade de cellules souches. Tout d’abord, le sida, une maladie qui a causé des millions de morts depuis son apparition, connaît une importante baisse de décès. Ensuite, un autre progrès dans le domaine de la médecine qui nous laisse croire que nous pourrons peut-être vivre indéfiniment est l’étude réalisé sur des vers marins. La découverte de la nanotechnologie est une autre avancée qui nous montre les améliorations qui ne cessent de se produire dans le domaine de la santé.

425 millions de dollars pour 500 ans d’espérance de vie humaine : ce que nous réserve le combat de Google contre la mort Après avoir investi, en 2011, dans Medicine Foundation, spécialiste de l'information moléculaire, Bill Maris a annoncé récemment qu'il consacrerait 425 millions de dollars à travers Google Ventures dans le ralentissement du vieillissement et la prolongation de la vie."Si vous me demandez si l'on pourra vivre 500 ans, la réponse est oui", a-t-il par la suite déclaré dans une interview.Une affirmation qui n'est pas dénuée de sens, et qui est dans la continuité du processus d'allongement de l'espérance de vie que l'humanité connaît depuis 1750.D'ailleurs, depuis le XVIIIème siècle, les Hommes vivent trois fois plus longtemps.Du fait des limites du corps humain, deux voies non-exclusives sont à considérer : le transhumanisme, qui utilise l'ingénierie biologique, et le posthumanisme qui se fonde sur les prothèses.Une alternative à l'homme d'aujourd'hui qui pose des questions hautement philosophiques, et d'adaptation dans un monde où être centenaire deviendrait la norme.

Insatisfaction, matérialisme et addiction : un conte de Noël moderne Rien de mieux qu’un conte pour cette période de fêtes de fin d’année. Nous avons donc choisi de remettre en avant une histoire proposée par David voilà plusieurs mois. Cette histoire, inspirée d’une lecture de André Comte-Sponville avait éveillé en lui des réflexions qui sont plus que jamais d’actualité aujourd’hui encore. Histoire de l’enfant de Noël « Tous les enfants sont différents, mais il y en a beaucoup dans nos pays riches, qui dès le début du mois de novembre, pour ne pas dire dès la fin du mois d’octobre, choisissent dans tel ou tel catalogue de vente par correspondance, ou à la vitrine de tel ou tel magasin, le jouet qu’ils vont demander pour Noël. On est à la fin du mois d’octobre : le bonheur est différé pour deux mois. Ils se disent : ” Qu’est-ce que je serais heureux si je l’avais, ou quand je l’aurai ! Or ils ne l’ont pas, et donc ils ne sont pas heureux. C’est qu’après le matin de Noël, inévitablement, il y a l’après midi de Noël. Alors quoi ? Consommateurs-enfants ?

High-Tech : Un brevet qui fait rimer Google avec "Big Brother" Nous savons que Google regarde dans les documents que nous lui confions afin de mieux cibler les publicités qu'il nous propose. Un brevet déposé le 2 mai montre que la firme de Mountain View pourrait, bientôt, "lire" les mails que vous écrivez et vous dire si c'est légal. Voire de le signaler automatiquement à une tierce personne. Vous êtes en train d'écrire un mail quand soudain, une fenêtre pop-up surgit et vous informe que ce que vous êtes en train d'écrire pourrait être en infraction avec le règlement intérieur de votre entreprise, ou les termes de confidentialité de votre contrat de travail. Dans le même temps, le service juridique de votre employeur reçoit une notification: "Monsieur X. est peut-être en train de briser telle ou telle loi." Big Brother contrôle ce que vous écrivez Certaines entreprises, qui utilisent Gmail comme système de mail professionnel, pourraient s'en servir pour contrôler la correspondance de leurs employés avec des critères qui leur sont propres.

Related: