background preloader

Pdmqdc_co-intervention.pdf

Pdmqdc_co-intervention.pdf

http://ww2.ac-poitiers.fr/ia16-pedagogie/IMG/pdf/pdmqdc_co-intervention.pdf

Related:  Plus de maîtresCO intervenirPlus de Maitre que de Classe

Les postures enseignantes Une posture est une structure pré-construite (schème) du « penser-dire-faire », qu’un sujet convoque en réponse à une situation ou à une tâche scolaire donnée. Les sujets peuvent changer de posture au cours de la tâche selon le sens nouveau qu’ils lui attribuent. La posture est donc à la fois du côté du sujet dans un contexte donné, mais aussi de l’objet et de la situation, ce qui rend la saisie difficile et interdit tout étiquetage des sujets. Les « postures d’étayage » permettent de rendre compte de la diversité des conduites de l’activité des élèves par les maîtres pendant la classe : Une posture de contrôle : elle vise à mettre en place un certain cadrage de la situation : par un pilotage serré de l’avancée des tâches, l’enseignant cherche à faire avancer tout le groupe en synchronie.

Le ROLL — Prévention de l'illettrisme Présentation Le ROLL est un dispositif en ligne qui relie trois fonctions : une évaluation transparente et rapide qui révèle clairement à chaque maître la nature des difficultés de ses élèves ; un ensemble de propositions pédagogiques (activités d'entraînement méthodique et mise en contexte culturel de l’écrit); et enfin des parcours de formation continue appropriés. Le co-enseignement et si vous vous laissiez tenter?LeWebPédagogique Bonjour à tous, Aujourd »hui nous allons parler de co-enseignement. La pratique se développe certes,mais reste sporadique dans bien des académies. Les postures élèves — 2-Ifé - Plateforme néo-titulaires - NéoPass Chez les élèves, cinq postures traduisant l’engagement des élèves dans les tâches ont été identifiées. Les élèves les plus en réussite disposent d’une gamme plus variés de postures et savent en changer devant la difficulté : Bucheton, D., Soulé, Y. (2009). Les gestes professionnels et le jeu des postures de l’enseignant dans la classe : un multi-agenda de préoccupations enchâssées.

Université d'automne du Snuipp : Quel effet du plus de maître que de classe ? En quoi l'arrivée des plus de maitres que de classes (PDM) incite-t-elle les équipes d’écoles à penser autrement leurs pratiques habituelles ? Le 19 octobre, dans l'université d'automne du Snuipp, Marie Toullec-Théry, maîtresse de conférence en Sciences de l’Education à l’université de Nantes et Patrick Picard, directeur du centre Alain Savary, apportent leur analyse. Passer du je au nous : les différents acteurs doivent co-agir Les préoccupations des enseignants face à ce nouveau dispositif sont multiples. Les conférenciers ont dégagé en les catégorisant celles revenant le plus souvent dans la bouche des enseignants : 1. Programme Parler de Michel Zorman - Lutter contre l'échec scolaire Le programmeen quelques mots Ce programme de prévention de l'illettrisme et de l'échec scolaire (Parler Apprendre Réfléchir Lire Ensemble pour Réussir) a été mené de 2005 à 2008 dans l’agglomération grenobloise au sein de plusieurs écoles de REP dont les élèves étaient très largement issus de familles défavorisées. L'enseignement explicite et structuré dont ils ont bénéficié a consisté en un enrichissement langagier et cognitif sur toute la durée du cycle 2, pendant les temps scolaires, péri-scolaires et extra-scolaires, en relation avec les familles. play Michel Zorman sur le programme PARLER Update Required To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update your Flash plugin.

Faire des mathématiques en co-enseignement : une aide pour penser les mathématiques Le bilan post-séance est l’occasion de revenir sur le cas d’élèves rencontrant des difficultés portant sur l’utilisation du vocabulaire institutionnel et d’orienter les futures tâches du rituel sur cet aspect : «J’ai vu qu’I. était bien perdu, de ce que cela voulait dire, et A., A. s’en est tiré finalement sur la fin mais pour I. c’était compliqué. Je sais pas, c’est quelque chose qu’on doit revoir, ça fait, comment, trois fois, non?»

Site IEN Grenoble-Montagne [M.A.C.L.E] :.. Modules d’Approfondissement des Compétences en Lecture et Ecriture. (Merci à Pascale Perrin pour son aide). Ces ateliers permettent une intervention massive et concentrée, visant une accélération des apprentissages pour les élèves les moins expérimentés. Au minimum une période de trois semaines successives pendant lesquelles, à raison d’une heure et demie au moins chaque jour, tous les élèves d’un même niveau d’enseignement bénéficient d’un encadrement significativement plus important que celui de leur classe habituelle. Ce sont les élèves les plus en difficulté qui progressent le plus au cours d’un Maclé avec un diagnostic bien conçu et des activités adaptées aux besoins.

Actualités - « Plus de maîtres que de classes » Comité national de suivi "plus de maîtres que de classes" Présidé par madame Marie-Danièle Campion, rectrice de l'académie de Clermont-Ferrand, le comité national de suivi est constitué d'enseignants exerçant dans le premier degré, de formateurs (conseillers pédagogiques et maîtres formateurs), de représentants des organisations syndicales, de chercheurs, de cadres de l'éducation nationale. L'Inspection générale de l'éducation nationale et la Direction de l'évaluation, de la performance et de la prospective (DEPP) apportent également leur expertise aux travaux du comité qui a pour mission d'accompagner la mise en oeuvre de ce dispositif. Consulter leRapport du comité national de suivi du dispositif "plus de maitres que de classes" remis le 29 septembre 2015 à la ministre. Prévenir la difficulté scolaire Prévoir les formes d'organisation les plus efficaces

Langage oral L'un de nos axes de travail est le langage oral en cycle 2. La problématique des CP était qu'une majorité des élèves ne maitrisait pas le lexique de base pour comprendre ce qui se passait en classe, ou n'était pas capable de construire des phrases correctes. C'est encore difficile, mais on a pu voir que c'était vraiment un domaine pour lequel le travail payait, et payait vite! Je vous avais parlé de la séquence autour des véhicules et du langage de position ici. Peut-être qu'un jour ma super collègue de CP vous écrira un petit quelque chose sur ce qu'elle a mis en place dans sa classe de son côté... Pour les CE1, les difficultés n'étaient pas du même ordre. M. Develay : Plus de maîtres que de classes On dit que le diable, celui qui divise et qui détruit les harmonies, est dans les détails. Cela conduirait-il symétriquement à penser que la lumière qui apporte la vie et facilite la connaissance, cause d’harmonie, est dans l’essentiel ? Dans ce cas, que peut-on trouver comme puissance mythique dans le « plus de maîtres que de classes » ? Un détail ou l’essentiel pour refonder l’école ? Le diable ou la lumière ? 1.

Evaluation du langage en fin de maternelle : Un outil déséquilibré Par Philippe Boisseau "On exige que l'enfant non seulement complexifie mais aussi parle comme un livre". Analysant l'évaluation de grande section de maternelle, Philippe Boisseau, IEN honoraire et spécialiste de l'enseignement en maternelle, en critique les orientations. "L'académisme forcené qui tente d'inculquer directement les formes de base de l'écrit dans l'oral enfantin coûte cher aux enfants des milieux défavorisés", écrit-il. "Au lieu de poser des interdits, de dire ce qu'il convient de ne pas dire, la pédagogie du langage doit encourager en permanence la construction qu'opère naturellement l'enfant, sans jamais contrarier le scénario dont il est porteur… Si la maternelle n'apprend pas à parler avec aisance aux enfants les plus défavorisés, ils ont très peu de chance de réussir leur scolarité, à peu près aucune d'occuper un jour leur juste place dans ce monde. S'ils ont le langage qui permet de se faire entendre, nul doute qu'ils se fassent aisément leur place au soleil !"

Maitres surnuméraires : à quelles conditions ? La publication de la circulaire sur les "maîtres surnuméraires" dans les écoles donne chair à une question importante pour la refondation de l'Education prioritaire : comment faire de cette proposition un levier pour le travail collectif, au service de la réussite de tous ? On en parle beaucoup, mais ce n’est pas si nouveau : il y a presque dix ans, un intéressant rapport de la DEPP tentait d’évaluer l’impact des maîtres surnuméraires (MS) dans les écoles, mis en place dans le cadre de la déclinaison des politiques d’éducation prioritaires sur les territoires. L’étude concluait notamment qu’on attendait beaucoup de lui, par son effet d’entrainement, « rassembleur, expérimenté, volontaire, voire formateur », référent, sécurisant. Au passage, notons que ces qualités sont souvent celles qu’on cite pour les directeurs efficaces, nous y reviendrons. L’expérience du Centre Alain-Savary

Related: