background preloader

Pdmqdc_co-intervention.pdf

Pdmqdc_co-intervention.pdf
Related:  Plus de maîtresTHEORIE

Les postures enseignantes Une posture est une structure pré-construite (schème) du « penser-dire-faire », qu’un sujet convoque en réponse à une situation ou à une tâche scolaire donnée. Les sujets peuvent changer de posture au cours de la tâche selon le sens nouveau qu’ils lui attribuent. La posture est donc à la fois du côté du sujet dans un contexte donné, mais aussi de l’objet et de la situation, ce qui rend la saisie difficile et interdit tout étiquetage des sujets. Les « postures d’étayage » permettent de rendre compte de la diversité des conduites de l’activité des élèves par les maîtres pendant la classe : Une posture de contrôle : elle vise à mettre en place un certain cadrage de la situation : par un pilotage serré de l’avancée des tâches, l’enseignant cherche à faire avancer tout le groupe en synchronie.

Comparaisons internationales 11 septembre 2012 Quelle place pour le numérique à l’école ? À quoi, et comment, former les enseignants de demain ? Comment lutter contre le décrochage scolaire ? Quelles méthodes développer contre les violences dans les établissements ? Ces questions, au cœur de la concertation pour la refondation de l’École de la République, se posent également dans la plupart des pays développés qui cherchent à moderniser leur École pour préparer au mieux les jeunes d’aujourd’hui au XXIe siècle. Découvrez les tendances internationales pour la modernisation de l’école: Consulter les comparaisons internationales sur la formation des enseignants Consulter les comparaisons internationales sur le numérique Consulter les comparaisons internationales sur les rythmes scolaires Consulter les comparaisons internationales sur le décrochage scolaire Consulter les comparaisons internationales sur l’éducation prioritaire Consulter les comparaisons internationales sur les violences scolaires

10 mots pour commencer à entrer dans ce dispositif "Plus de maitres que de classes" Plus de maitres que de classes, c'est changer l'organisation, développer la coopération, accompagner de plus près les élèves, conduire l'équipe différement; tout cela se retrouve dans les mots d'acteurs, comme ici dans cette série. Nous consacrons d'autres entretiens prochainement pour les équipes du 1er degré. Dix clips video pour dix mots de l'Ecole; à partir de l'analyse des actions et dispositifs innovants ou expérimentaux en France, dix mots jaillissent pour illustrer en actes et en paroles d'acteurs les changements en cours dans l'Ecole aujourd'hui. Une production de la DGESCO-DRDIE (Département Recherche et Développement en Innovation et en Expérimentation), 2011 - concept et interview: François Muller, réalisation Thierry Foulkes. Dix clips video pour dix mots de l'Ecole; à partir de l'analyse des actions et dispositifs innovants ou expérimentaux en France, dix mots jaillissent pour illustrer en actes e… expérimenter accompagner faire équipe coopérer organiser analyser réguler enrôler

Spécial "scolarisation des moins de trois ans" Les Journées nationales de l'innovation ont été l'occasion de faire converger experts, praticiens et ressources sur cette question actuelle; à partir de la STORIFY proposée par Ostiane Mathon 2 conférences sur le thème de la scolarisation des très jeunes enfants à l'école. 2 points de vue complémentaires révélant les avantages comme les vigilances. Si le bébé nait compétent comme nous l'explique Edouard Gentaz, il faut se garder d'une sur-stimulation précoce ponctue Bernard Golse. voir les conférences ici 1h20 Les tout-petits à l’école ? À quelles conditions l’accueil des moins de trois ans devient une chance et une réussite pour les élèves ? 2h01 À quelles conditions l’accueil des moins de trois ans devient une chance et une réussite pour les élèves ? Interviews 03'06'' Michel Grandaty 01'57'' Isabelle Racoffier 02'50'' Édouard Gentaz moins de trois ans, maternelle, grandaty, gentaz, racoffier, ageem Dernière mise à jour Il y a 379 jours par François MULLER

Les postures élèves — 2-Ifé - Plateforme néo-titulaires - NéoPass Chez les élèves, cinq postures traduisant l’engagement des élèves dans les tâches ont été identifiées. Les élèves les plus en réussite disposent d’une gamme plus variés de postures et savent en changer devant la difficulté : Bucheton, D., Soulé, Y. (2009). Les gestes professionnels et le jeu des postures de l’enseignant dans la classe : un multi-agenda de préoccupations enchâssées. Le co-enseignement et si vous vous laissiez tenter?LeWebPédagogique Bonjour à tous, Aujourd »hui nous allons parler de co-enseignement. La pratique se développe certes,mais reste sporadique dans bien des académies. 1. Il s »agit d »intervenir au sein d »une même classe à deux enseignants. Il s »agit en effet de tout mutualiser qu »il s »agisse des élèves, des moyens, des locaux, du matériel. Co-enseigner signifie que deux adultes ayant une mission d »enseignement interviennent dans un même espace, un même temps, en direction des mêmes élèves. 2. Ils sont multiples. Tout d »abord le co-enseignement permet d »individualiser et différencier les apprentissages beaucoup plus efficacement. Avec le co-enseignement crée des groupes de travail différencié est chose bien plus aisée que ce soit par des ateliers, sous forme de jeu, à l »aide de jeux de société, jeux de plateau ou via les outils numériques (tablettes, ordinateurs) Lors de moments de décrochage on peut rebondir plus vite auprès d »un élève, réexpliquer, conseiller au niveau méthodologique. 3.

Simplexe du travail enseignant — 2-Ifé - Plateforme néo-titulaires - NéoPass Info Le simplexe est un outil qui a pour ambition d'aider à déconstruire la complexité de l'activité des enseignants en classe pour comprendre ce qui l'organise prioritairement et comment elle se transforme. Les deux extraits vidéo de l’activité de Romain à six mois d'écart ne doivent être appréhendés comme deux figures figées mais comme deux conduites révélatrices de la dynamique de sa construction professionnelle en cours. En quelques mois d’expérience, l'activité professionnelle de Romain s'est transformée : Il ne s’agit pas de prendre la seconde activité de Romain pour la « bonne pratique » qu’il faudrait s’approprier et appliquer sans condition, mais plutôt de pouvoir identifier la nature des changements opérés en son sein.

Université d'automne du Snuipp : Quel effet du plus de maître que de classe ? En quoi l'arrivée des plus de maitres que de classes (PDM) incite-t-elle les équipes d’écoles à penser autrement leurs pratiques habituelles ? Le 19 octobre, dans l'université d'automne du Snuipp, Marie Toullec-Théry, maîtresse de conférence en Sciences de l’Education à l’université de Nantes et Patrick Picard, directeur du centre Alain Savary, apportent leur analyse. Passer du je au nous : les différents acteurs doivent co-agir Les préoccupations des enseignants face à ce nouveau dispositif sont multiples. Les conférenciers ont dégagé en les catégorisant celles revenant le plus souvent dans la bouche des enseignants : 1. 2. 3. 4. Les différents acteurs sont donc dans la nécessité de co-agir. Un maître en plus mais pour quoi faire ? Très souvent c’est la remédiation en direction d’un groupe d’élèves hors la classe qui est utilisée. L’enseignant (sous peine de devoir ré-enseigner ce qui a été vu en atelier) a également un rôle de connecteur à jouer. Et la co-intervention ? Morgan Vincent

Respire - RESPIRE, le réseau social de l'innovation RESPIRE : qu'est-ce que c'est exactement ? Comme de nombreux autres réseaux sociaux, RESPIRE (réseau d'échange de savoirs professionnels en innovation, en recherche et en expérimentation) permet à tout membre : d'initier ou de participer à des discussions (tchat et forum) ;de créer des groupes de travail et d'en définir les outils et les règles d'intégration ;d'accéder, de produire et de diffuser des informations, notamment sous forme de documents (vidéos, écrits etc.) ;d'inviter qui il souhaite à rejoindre le réseau. Cet outil donne la possibilité de fusionner en un lieu unique les pratiques de veille personnelle et veille partagée, d'engager un travail collaboratif et de créer des communautés de pratiques. Un réseau social de l'innovation... pour quoi faire ? Le concept de RESPIRE et sa mise en oeuvre répondent à plusieurs objectifs : Comment s'inscrire ? L'inscription doit se faire via une adresse académique (@ac-nomdelacadémie.fr) ou nationale (@education.gouv.fr).

Faire des mathématiques en co-enseignement : une aide pour penser les mathématiques gagarine9 Le bilan post-séance (qui permet d'entrer dans la préparation de la séance suivante) est l’occasion de revenir sur le cas d’élèves rencontrant des difficultés portant sur l’utilisation du vocabulaire institutionnel et d’orienter les futures tâches du rituel sur cet aspect : «J’ai vu qu’I. était bien perdu, de ce que cela voulait dire, et A., A. s’en est tiré finalement sur la fin mais pour I. c’était compliqué. «Alors, je pense qu’on va continuer à donner des exercices en rituel» (MC). «Par contre, je trouve que, pareil, sur le vocabulaire, c’est encore difficile, quel mot utiliser ? C’est aussi l’occasion de faire un bilan global positif dans les objectifs de rituel que s’étaient assignés les enseignantes. «J’ai trouvé, en dehors de ces quelques élèves, j’ai trouvé qu’ils s’en sortaient pas trop mal, parce qu’il cherchaient tout de suite un croisement» (MC). Tout au long de la séance, la classe est organisée en tables alignées donnant sur le tableau noir. • une droite est “infinie”

Actualités - « Plus de maîtres que de classes » Comité national de suivi "plus de maîtres que de classes" Présidé par madame Marie-Danièle Campion, rectrice de l'académie de Clermont-Ferrand, le comité national de suivi est constitué d'enseignants exerçant dans le premier degré, de formateurs (conseillers pédagogiques et maîtres formateurs), de représentants des organisations syndicales, de chercheurs, de cadres de l'éducation nationale. L'Inspection générale de l'éducation nationale et la Direction de l'évaluation, de la performance et de la prospective (DEPP) apportent également leur expertise aux travaux du comité qui a pour mission d'accompagner la mise en oeuvre de ce dispositif. Consulter leRapport du comité national de suivi du dispositif "plus de maitres que de classes" remis le 29 septembre 2015 à la ministre. Prévenir la difficulté scolaire Prévoir les formes d'organisation les plus efficaces Des modalités d'intervention variées Mieux répondre aux besoins des élèves Organiser la mise en œuvre du dispositif Les écoles concernées

M. Develay : Plus de maîtres que de classes On dit que le diable, celui qui divise et qui détruit les harmonies, est dans les détails. Cela conduirait-il symétriquement à penser que la lumière qui apporte la vie et facilite la connaissance, cause d’harmonie, est dans l’essentiel ? Dans ce cas, que peut-on trouver comme puissance mythique dans le « plus de maîtres que de classes » ? Un détail ou l’essentiel pour refonder l’école ? Le diable ou la lumière ? 1. La circulaire du 15 janvier 2013 précise entre autres : « Les écoles prioritairement concernées par l'attribution de ce moyen supplémentaire sont celles de l'éducation prioritaire, mais aussi des écoles repérées localement comme relevant de besoins similaires… Diverses formes d'interventions pédagogiques peuvent être choisies dont la co-intervention dans la classe avec le maître titulaire ou la prise en charge de groupes d'élèves en fonction de leurs besoins. La mission du maître supplémentaire vient en appui de ses collègues dans la classe. 2. 3. Un détail, ou l’essentiel ?

Related: