background preloader

Najat Vallaud-Belkacem s'attaque à la « culture du viol décomplexée »

Pondu par Marie.Charlotte le 21 janvier 2014 La ministre des Droits des femmes l’a affirmé devant l’Assemblée Nationale hier : elle entend lutter contre la diffusion de contenus sexistes qui participent à la culture du viol, y compris sur Internet. Lors de son intervention ouvrant la discussion sur le projet de loi pour l’égalité à l’Assemblée Nationale, Najat Vallaud-Belkacem a réaffirmé sa volonté de lutter contre la diffusion de stéréotypes sexistes. C’est dans ce cadre que le Conseil de Surveillance de l’Audiovisuel (le CSA) verra ses pouvoirs renforcés, et pourra notamment sanctionner la diffusion de stéréotypes sexistes dans les médias. C’est dans ce cadre également que l’ABCD de l’égalité, le programme de lutte contre les stéréotypes filles-garçons, a déjà été déployé dans plusieurs centaines de classe en expérimentation. Internet, zone de non-droit ? Et Internet ? « Il y a une disposition dans le projet de loi égalité qui porte sur Internet, et qui fait relativement débat.

http://www.madmoizelle.com/najat-combat-culture-du-viol-225482

Related:  FéminismeTHEORIE DU GENREM.I.X.I.T.E égalité des genres

Les médias, les femmes et leur estime d'elles-mêmes En 2010, la Media Education Foundation sortait un nouvel épisode de Killing Us Softly, une série de documentaires sur les médias, les femmes et leur estime d'elles-mêmes. Quatre ans plus tard, il est toujours temps de tirer la sonnette d'alarme... La Media Education Foundation, dont la mission est de produire des films éducatifs pour aider au développement du sens critique des jeunes américains, a récemment fait parler d’elle suite au retour en grâce du quatrième épisode de Killing Us Softly, une série de documentaires sur l’image des femmes dans les médias et les répercussions qu’elle peut avoir sur leur amour-propre. Cette vidéo, sortie en 2010, se remet en effet à tourner sur les Internets mondiaux. Voici quelques morceaux choisis pour les non-anglophones d’entre nous :

« La théorie du genre  n’existe pas J’évoquais dans mon dernier article la proposition de résolution présentée en décembre à l’Assemblée Nationale par deux député·e·s UMP, visant à « établir précisément les vecteurs de promotion de la théorie du gender dans notre pays » afin d’« en évaluer les conséquences pour la collectivité nationale ». J’ai déjà expliqué en quoi cette proposition était infondée et traduisait une grave méconnaissance des études de genre (ou plutôt un contresens complet). Je voudrais maintenant faire quelques remarques au sujet des expressions « la théorie du gender », ou « la théorie du genre », désignant un objet qui n’existe pas. Cette affirmation peut surprendre, puisque ces deux expressions ont été très souvent employées depuis 2011, notamment dans des articles relayant la polémique autour des manuels de SVT. Cette expression est censée traduire gender theory, qui existe bel et bien en anglais.

représentations sexuées dans l'audiovisuel Des entretiens filmés avec des universitaires et un critique de cinéma vous sont proposés pour étoffer la réflexion sur les représentations sexuées autour d’autres médias (jeu vidéo, presse jeunesse, littérature, encyclopédies scientifiques) ou de thèmes comme l’homosexualité au cinéma et la pornographie. Dans les « outils pédagogiques », vous trouverez différentes propositions d’exercices et d’analyses, à choisir en fonction du temps dont vous disposez, de l’âge des élèves et du support choisi : film, série télévisée, clip musical, publicité imprimée, etc. ainsi que des extraits et des propositions de films. Chaque proposition d’analyse est accompagnée d’une fiche pédagogique qui détaille les objectifs et la méthodologie. Dans « ateliers » nous présentons les ateliers scolaires que nous animons ainsi que des témoignages d’enseignants et d’enfants.

La loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes a été adoptée ! Mise à jour du 24 juillet 2014 : ÇA Y EST ! La loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes a été définitivement adoptée par l’Assemblée Nationale et le Sénat. Les différentes mesures, résumées dans cette infographie, pourront entrer en vigueur dès que les décrets d’application correspondants auront été pris : Mise à jour du 28 janvier 2014 : la loi a été adoptée ! L’Assemblée Nationale a adopté aujourd’hui la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. Le dernier amendement, voté vendredi, ajoutait l’adjectif « réelle » pour bien mettre en avant l’objectif de cette loi : « passer d’une égalité de papier à une égalité concrète », selon les mots de la ministre des Droits des femmes lors de son discours d’ouverture.

Petits rappels sur le genre Petits rappels sur le genre Sexe et genre : quelle différence ? Sexe et genre sont deux notions liées, mais qu’il convient de distinguer. Projet : "À Quoi Joues-Tu ?" soutenu par la Commission Européenne Sensibilisation à l’égalité et aux stéréotypes Fiche 1 : Présentations implicantes Fiche 2 : Des accueils implicants Fiche 3 : Jeu : egal-e poursuite Fiche 4 : Ouvrir le débat sur les stéréotypes Fiche 5 : Des stéréotypes au quotidien Fiche 6 : La joute des genres Fiche 7 : Le kiosque à stéréotypes Implication personnelle, zoom sur les représentations à l’oeuvre Fiche 8 : Je me rappelle…. Fiche 9 : Changer la situation Fiche 10 : Quizz stéréotypes de sexe Fiche 11 : Langag’ image Déconstruire, comprendre les mécanismes Fiche 12 : Le sosie Fiche 13 : Démarche d'observation Fiche 14 : Démarche de déconstruction Intégrer l’égalité dans les pratiques éducatives Fiche 15 : Démarche d’expérimentation Fiche 16 : Filles et garçons en centre de vacances.

« La parité n'est pas un quota » : la nouvelle loi ne transige plus « La parité ce n’est pas un quota, c’est être pair, égal aux hommes ». Pour en finir avec le préjugé d’incompétence, la loi pour l’égalité vise à garantir la parité dans toutes les instances dirigeantes de la société. Explications. S’il y a moins de femmes que d’hommes dans les conseils d’administration, sur les listes électorales, dans les instances dirigeantes et décisionnaires du sport, ce serait parce que « le vivier » serait insuffisant, ce serait parce qu’il serait difficile de trouver des femmes « compétentes et expérimentées » pour ces postes. La meilleure réponse à ces objections empruntes de mauvaise foi a été apportée à l’Assemblée Nationale, en plein débat sur le projet de loi pour l’égalité entre les femmes et les hommes, par la présidente de la délégation aux droits des femmes et députée de la 2ème circonscription de la Vienne, Catherine Coutelle :

Egalité, Parité, Mixité - MILLE BASES EDITIONSMILLE BASES EDITIONS La base documentaire interactive aborde 8 grandes thématiques 1 )Masculin et féminin Les différences entre sexe social et sexe biologique sont expliquées. La thématique du « genre » est abordée, Existe-il une nature féminine et une nature masculine ou est-ce une construction sociale ? Articles :

Related: