background preloader

Prévenir l'illettrisme : un cadre national de principes et d'actions - Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Prévenir l'illettrisme : un cadre national de principes et d'actions - Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Préambule La prévention de l’illettrisme est au coeur des missions de l’éducation nationale. Elle doit intervenir le plus tôt possible pour favoriser l’apprentissage et la maîtrise de la langue et contribuer à la prévention du décrochage tout au long des parcours des enfants et des jeunes. Elle doit s’entendre aussi dans le cadre global de la formation tout au long de la vie. La maîtrise de la langue joue en effet un rôle déterminant dans la réussite scolaire, l’insertion socio-professionnelle et l’accès à la citoyenneté. Si la réussite scolaire relève bien de la responsabilité de l’École, chargée de permettre à chaque enfant d’apprendre à lire et à écrire, de repérer les difficultés éventuelles et d’y apporter des réponses adaptées, la réussite éducative dépend, plus largement, d’une mobilisation collective autour d’un projet cohérent et fédérateur. La prévention de l’illettrisme implique une démarche participative associant de nombreux acteurs : Principes généraux Principes d’action Related:  recherches

Construction de l’identité sexuée de l’enfant - ABCD de l'égalité filles-garçons Accueil > Outils de formation > Construction de l’identité sexuée de l’enfant Véronique Rouyer, maître de conférences en psychologie du développement de l’enfant et de la famille, UFR Psychologie, université de Toulouse. Cette conférence s’intéresse aux processus par lesquels tout individu, au cours de sa vie, est amené à assimiler des normes et des codes sociaux relatifs au masculin et au féminin. C’est par ces processus que vont se créer et évoluer tout au long de la vie les identités sexuées des personnes des deux sexes. Cette socialisation s’effectuera au travers d’une pluralité d’instances de socialisation : la famille, les lieux d’accueil de la petite enfance, les écoles, les médias… Interview de l'intervenant Retour à la liste de toutes les vidéos Vidéos associées

Plume & Fabulettes Enfance et famille | Espace Solidarités Le Département de Maine-et-Loire accompagne et soutient quotidiennement enfants, adolescents, parents, futurs parents, famille dans leurs préoccupations quotidiennes de santé, de recherche de lieu d’accueil pour les jeunes enfants. Les professionnels du médical et du social sont disponibles pour écouter, conseiller les parents sur des questions de parentalité, les guider vers des lieux ressources. Les services du Département interviennent aussi dans des situations où des difficultés familiales sont importantes. Les centres de planification vous accueillent gratuitement, individuellement ou collectivement, et en toute confidentialité pour répondre aux questions relatives à la sexualité, la contraception, la grossesse, les violences… Après la naissance de votre enfant, les services de PMI vous proposent de suivre l’évolution de votre enfant et de vous apporter des conseils. >> Accéder à la page "Contraception, grossesse..." >> Accéder à la page "Chercher un mode d'accueil"

Accompagnement au rôle de parent | Espace Solidarités Devenir parent, être parent est un projet de vie, un changement de vie fondamental au cours duquel il peut être important d’être accompagné. Etre écouté, conseillé, soutenu sur le quotidien de votre enfant, son comportement, son alimentation, ses activités, son sommeil peut apparaître nécessaire. Tous les parents se posent des questions. Quel que soit l’âge de l’enfant, il est légitime de ressentir la nécessité d’en parler et de demander des conseils. Ces échanges aident à relativiser, à faire évoluer sa façon de faire, ses habitudes. N’hésitez pas à vous tourner vers les professionnels du Conseil général qui peuvent proposer des rencontres individuelles, des actions collectives ou bien encore vous guider vers des services adaptés. Votre pouvez prendre contact auprès de la Maison départementale des solidarités la plus proche de votre domicile.

Accueil Enfant/Parents | Espace Solidarités Un accueil enfant/parents est un lieu qui reçoit de manière libre et sans préinscription des jeunes enfants (de 0 à 3 ans voire jusqu’à 5 à 6 ans) accompagnés d’un adulte référent (parent, grand-parent ou autre) pour un temps déterminé. Les accueillants (professionnels ou bénévoles) vous reçoivent dans un espace convivial, adapté aux différents âges des enfants. Ce lieu est ouvert à tous, il propose des activités de jeux et des temps d’échanges. La règle de base est l’anonymat et la confidentialité. L’accès à ce lieu d’accueil est gratuit. Ce lieu ressource poursuit plusieurs objectifs : De tels lieux existent à : Angers, Saint-Barthélemy-d’Anjou, Trélazé, Vernantes, Saumur, Bouchemaine. Carte des accueils enfants-parents en Maine-et-Loire(165 K)pdf Vous souhaitez que votre enfant puisse rencontrer un parrain, une marraine pour partager un peu de temps, créer un lien avec une nouvelle personne, l’aider à grandir. Le parrainage de proximité(1.0 M)pdf

Qu'est ce que le LAEP ? Le Lieu d’Accueil Enfants-Parents (LAEP) mixte Merlinpinpin est ouvert depuis le 8 novembre 2010. Qu’est ce que le LAEP Merlinpinpin? C’est un lieu de vie adapté aux tout-petits, où les enfants partagent des temps de jeux, d’activités et de découvertes. C’est un lieu d’écoute et d’échange pour leurs parents ou adultes tutélaires. Des ateliers ou temps forts sont organisés autour de thèmes touchant toutes les familles. C’est un lieu de soutien à la parentalité, où chaque adulte apprend à créer ou recréer du lien avec son enfant, autour d’ateliers ou d’activités communes. Qui peut venir au LAEP Merlinpinpin ? Tous les enfants âgés de 0 à 4 ans (jusqu’à 6 ans pour des enfants non scolarisés ou scolarisés à temps partiel), accompagnés par son parent ou un adulte responsable tutélaire. Quand peut-on s'y rendre ? Tous les lundis et vendredis matins en période scolaire de 8h45 à 11h30 (sauf jours fériés). Où se trouve le LAEP ? Pour accéder au plan au format pdf : uploaded/plan-laep.pdf

L'essentiel sur le contrat "enfance et jeunesse" Qu'est-ce que le contrat "enfance et jeunesse" ? C’est un contrat d’objectifs et de cofinancement passé entre une Caf et un partenaire, qu’il s’agisse d’une collectivité territoriale, d’un regroupement de communes, d’une entreprise non éligible au crédit d'impôt famille ou d’une administration de l’Etat. Sa finalité est de poursuivre et optimiser la politique de développement en matière d’accueil des moins de 18 ans. Pourquoi un contrat "enfance et jeunesse" ? Alors que 80 % des femmes en âge de travailler exercent une activité professionnelle et doivent concilier vie familiale et vie professionnelle, les familles ont des besoins croissants en matière d’accueil pour la petite enfance et les jeunes. Poursuivre le développement de l’offre d’accueil figure donc au rang des priorités pour la branche Famille et l’ensemble des acteurs du champ social. Quels sont les objectifs principaux du contrat "enfance et jeunesse" ? Les contrats "enfance et jeunesse" ont deux objectifs principaux :

La pédagogie Freinet sous l'œil des neurosciences De mon expérience d'instituteur dans une classe Freinet à Louvain-la-Neuve, en Belgique, en 1983, je garde, comme souvenir le plus fort, le cercle que nous formions chaque matin avec les enfants pour commencer la journée, assis par terre. L'expression y était libre, l'un racontant une activité ou un événement du week-end, de la veille, du matin même, l'autre un rêve de la nuit, etc. Autant d'éléments apportés spontanément par les enfants, et dans lesquels nous puisions pour élaborer le programme de la journée. Car tel est le principe de la pédagogie Freinet : partir des intérêts et de la vie réelle des élèves. Comme Maria Montessori, Célestin Freinet croyait à l'élan vital des enfants, mais structuré par le travail cognitif plutôt que par le jeu. Ce qui ne signifie pas que le jeu est absent : n'importe quelle idée des enfants est susceptible d'inspirer un projet qui stimule les apprentissages. Un effet magique sur la motivation Un effet magique sur la motivation

5 idées reçues sur l’enfant mises à mal par les neurosciences cognitives 1. A quoi bon trop s’investir avec les jeunes enfants, de toute façon ils ne garderont aucun souvenir de leur petite enfance ! Jusque dans les années 1970, des bébés étaient opérés sans anesthésie. Pourquoi se donner trop de peine et prendre des risques inutiles puisqu’ils n’étaient pas vraiment conscients et qu’ils ne s’en rappelleraient pas ? Il est vrai que, de notre petite enfance, il ne nous reste pas grand-chose dans nos esprits. Les avancées en neurosciences véhiculent aujourd’hui un message très simple (et en même temps très inquiétant) : l’expérience précoce est littéralement inscrite dans notre cerveau, pour le meilleur ou pour le pire. 2. Il est vrai que notre cerveau traverse, pendant les cinq premières années de vie, des périodes particulièrement critiques et sensibles qui nécessitent des stimulations positives pour se développer correctement. 3. 4. 5. 1. 2. 3. 4. 5.

Related: