background preloader

Du sexe sans désir

Du sexe sans désir
J’ai conclu « Quand séduire devient faire céder » par une question très simple: pourquoi certains hommes veulent absolument obtenir du sexe de personnes qui ne les désirent pas? Je voudrais revenir brièvement là-dessus. Ceci n’est pas vraiment un article à part entière, juste une mise au point. Par cette question, je voulais mettre en lumière l’absurdité du comportement de certains hommes. Or, ça n’a pas vraiment marché puisque beaucoup de gens sont partis d’une mauvaise base pour comprendre la question. Ainsi, beaucoup de gens ont répondu totalement à côté de la plaque. Non, quand je demande « pourquoi veux-tu du sexe d’une personne qui ne te désire pas », « parce que personne ne me désire » n’est pas une réponse. Il y aurait plein de choses à dire d’ailleurs sur ce « mais personne ne me désire bouhou ouin » (Male Tears à la clé). Dans « pourquoi voulez-vous du sexe d’une personne qui ne vous désire pas? Il y a un très gros problème dans notre société avec l’éducation des garçons. Related:  Sexualité hétéroViol

Non, Les hommes ne sont pas violents depuis le début du monde ! « La pornographie existe depuis toujours. Depuis que le monde est monde. » C’est en entendant André Champagne faire cette affirmation, que je cite de mémoire, sur les ondes de Ici Radio-Canada, il y a quelques semaines, que j’ai eu l’idée d’écrire ce billet. Nonobstant le respect que je voue à l’historien, je me suis demandé d’où venait cette certitude: « Ah bon… Où sont donc les traces dans les grottes alors ? ». Vous comprendrez, j’en suis certaine, que l’idée ici n’est pas de mettre quiconque en tort mais plutôt de questionner, en cette période de l'année où on se souhaite paix et amour, des idées reçues désespérantes, navrantes, et sans réel fondement: - La violence et la guerre sont au cœur de la nature humaine. - Le viol et les agressions sexuelles de femmes et d’enfants ont toujours existé et existeront toujours… - La pornographie et l'exploitation sexuelle des femmes sont là depuis le début du monde… La violence n’est pas « naturelle » Or, la violence n’est pas naturelle.

Poire le violeur : quand « séduire » devient « faire céder » Céder n’est pas consentir.Nicole Claude-Mathieu Apprendre à séduire, quelle brillante idée. Vous vous souvenez? Ha les femmes, toutes des salopes. Et puis il avait reçu des conseils, à droite, à gauche, il avait lu, il s’était dit: maintenant je n’ai plus envie d’être un loser. Poire devint Poire le player. Et puis… Voilà. Comment un petit mec timide devient un agresseur sexuel? C’est ce que je voudrais expliquer ici. J’ai expliqué dans Poire le player comment les erreurs de Poire qui le mènent à s’enfoncer dans ses problèmes au lieu de les résoudre: pour résumer, le risque qu’il court, c’est de ne pas changer de paradigme. Il croit que quand on couche avec une fille, on lui arrache quelque chose. C’est là tout le drame qui fait de lui ce qu’il est. Et pour être, Poire s’imagine qu’il faut avoir. Poire est innombrable et plus ou moins déterminé. Et la marchandise, ce sont les femmes. Il veut des femmes? Poire est dangereux. Le consentement? De la différence entre séduire et faire plier

Consentement et jeux sadomasochistes: qu’en est-il? Qui aurait dit que l’argument sado-maso aurait bonne presse ? C’est pourtant ce qui se passe ces temps-ci. À tort et à travers, les pratiques bdsm¹ deviennent un vrai fourre-tout, prétexte à justifier l’injustifiable. Pensons, pour ne citer qu’un seul exemple, à Jian Ghomeshi qui, accusé d’agressions sexuelles, invoque pour sa défense qu’il était friand de pratiques sado-maso et que ses présumées victimes étaient consentantes. Pour écouter, sur le sujet, l’entrevue avec Paul Arcand, cliquer ici . Le consentement Commençons par le commencement : en matière de sexualité comme en toute autre, un consentement n’est jamais bétonné. On s’entendra sur l’heure du repas, vous me demanderez sans doute si j’ai des intolérances ou des préférences alimentaires, si je suis plutôt vin rouge, plutôt vin blanc ou plutôt H2O, si je mange de tout… Je ne peux pas savoir à l’avance si je vais en reprendre ou pas ni si je voudrai du dessert. Digression sur le consentement La dysfonction sado-maso

La Parade des violeurs est le Silence des violées Il y a quelques jours, je me suis indignée, comme tant d’autres femmes avant moi, de ce qu’un site commercial et ses partenaires puissent s’enrichir en faisant l’apologie du viol, sans être inquiétés. Tant que nos échanges avec l’auteur de l’article étaient restés confidentiels et polis, notre indignation avait été méprisée par le site. Lorsque mon indignation s’est faite moins discrète et plus insolente, j’ai eu le droit à une réaction immédiate. Sept pages d’injures misogynes, pas moins, où deux des trois personnes interpelées se proposaient également de "d’élargir l’étroitesse de [mon]… esprit" (c’est à dire de mon vagin, puisqu’il s’agissait d’un sextoy). Un jeu de maux révélateur de l’état d’esprit de ces personnes en matière de respect de l’intégrité des femmes. L’un d’entre eux a fini par gazouiller de vagues excuses, juste après avoir essayé de me manipuler en message privé, pour sonder à quel point ses menaces de poursuites avaient pu m’intimider (ou pas). Like this:

L’histoire de Max et de son pénis qui avaient des rêves de grandeur… L’histoire qui suit n’est pas une fiction. C’est une histoire vraie dont les noms, surnoms et lieux ont été changés. Le reste est rigoureusement exact. Je pensais la raconter depuis un moment et bon, vous savez ce que c’est, on passe à autre chose. Cette une du Journal de Montréal m’a rappelé de le faire. Max est un sacré beau gars de 40 ans. Tableau de Louise Gauthier via l’expo Eros Venus et Priape Il y a quelques mois, Max a fait la rencontre d’une personne qui l’a fait craquer, appelons-la Béguin, tiens. ( Cialis, Viagra ou autre, pas d’importance dans le cas qui nous occupe) en lui recommandant bien de respecter le dosage. Le jour fantasmé arriva. Quand le dieu Eros cède la place au dieu Priape Max et Béguin s’en donnèrent à corps joie pendant des heures et des heures. Bon, je saute les détails qu’apprécieraient les voyeurs. Il mit vite des compresses froides, commença à s’énerver et se résigna à appeler le 811 alors qu’il était en érection depuis quelque 18 heures.

Les violeurs Parmi les mythes sur le viol, il y a l’idée que les violeurs sont des psychopathes, des malades mentaux. Bien pratique, cette idée fait du viol non pas un phénomène de société, mais un ensemble de faits divers isolés. Elle est bien sur démentie par de nombreux éléments concrets, à commencer par le nombre de viols par an en France (environ 75 000 d’après l’Observatoire National de la Délinquance, chiffre probablement sous-estimé puisque de nombreuses femmes ne parlent jamais du viol qu’elles ont subi), mais aussi par leur impunité (90% des femmes ne portent pas plainte, 98% des agresseurs ne seront jamais condamnés; de plus la plupart des viols sont requalifiés en agressions sexuelles). Il est difficile de mettre un chiffre là-dessus mais la majorité des femmes ont déjà subi une agression sexuelle. J’ai subi plusieurs agressions sexuelles dans ma vie ainsi qu’une tentative de viol, et cela n’a rien d’exceptionnel. Etc, etc. Un autre petit détour sur un forum. Ho oui, y a du niveau, là.

Regards féministes sur notre vie affective et sexuelle octobre 2007, Coenen Marie-Thérèse De l’état d’incapacité à la libération sexuelle, le statut de la femme dans nos sociétés a connu une transformation radicale qui n’a pas encore livré tous ses fruits, bons comme mauvais. « Le plaisir, une question politique ? », le titre de cette Université d’hiver évoque l’intrusion du politique dans ce qu’il y a finalement de plus privé, le corps, son corps, le plaisir et la relation que nous pouvons avoir avec l’autre. Dans un ouvrage que j’ai eu le plaisir de coor- donner, Corps de femmes. L’inégalité, de la légalité à la réflexion Dans l’histoire de nos sociétés modernes, le Code civil de 1804, ou Code Napoléon, mérite une place de choix parce qu’il marque un tournant décisif dans l’évolution du droit et parce qu’il a exercé une influence considérable sur les états européens, au delà du régime politique qui l’a vu naître. Le destin de la femme est le mariage. Pour celles qui enfantent hors du mariage, c’est une double peine qui s’applique.

Violet Femme Certains l'aiment sec(se) (une raison bien cachée de l'excision) | Michel Hervé Bertaux-Navoiseau Certains l'aiment sec(se) (une raison bien cachée de l'excision)Le Séminaire de valorisation de la recherche du 10 décembre 2009 à l'Institut nationald'études démographiques (I.N.E.D), à Paris, a révélé le terrible secret d'alcôve du coupleexcisée-circoncis qui donne une explication "hard core" de l'excision. Pour biencomprendre le fait, il faut savoir que selon le docteur Foldès, le célèbre chirurgien de larestauration du clitoris, pour 56% des excisées, dont les deux tiers sont frigides, l'amourfait mal. Aussi, pour éviter l'irritation vaginale également bien connue des américaines aux maris circoncis, la perspicace gynécologue Emmanuelle Piet prescrit-elle dulubrifiant aux malheureuses excisées. Mais les maris circoncis protestent ; leur pauvregland kératinisé, peu sensible, préfère l'amour à sec. O'Hara J., O'Hara K. BJU int 1999 ; 83 (suppl. 1) : 79-84. Wawer M., Makumbi F., Kigozi G., Serwadda D., Watya S., Nalugoda F. and others. Lancet

Related: