background preloader

Et si le numérique entrait réellement à l’Ecole

Et si le numérique entrait réellement à l’Ecole
Après un quart de siècle et plus d’une douzaine de plans d’équipement des établissements scolaires, la place des technologies numériques à l’Ecole reste sujette à bien des controverses. Dans le même temps, ces technologies ont profondément et durablement transformé le comportement de tous. Elèves et enseignants ont modifié leur rapport à l’information, à l’espace, au temps et à autrui au point de remettre en cause la forme scolaire traditionnelle. Si la question des acteurs de l’Ecole portait il y a quelques années encore sur l’intérêt d’intégrer le numérique à l’Ecole, tous s’accordent aujourd’hui sur la nécessité d’imaginer et de construire l’Ecole de l’ère du numérique. Le numérique à l’Ecole, entre utopies et idéologies La sociologie des usages montre comment les usages s’inventent et s’organisent en fonction de représentations sociales et individuelles. C’était l’utopie d’une technologie de réseau au service d’une nouvelle forme de démocratie établie sur un mode participatif.

Différencier avec ou sans le numérique L'arrivée massive des tablettes dans les classes, à la suite des ordinateurs portables et autres netbook, est accompagnée d'un discours sur la différenciation. Désormais on peut différencier parce que chacun à sa tablette et donc chacun peut travailler à son rythme. Mythe ? Réalité ? Rêve ? Utopie ? Dans les discours tenus par des enseignants menant ces expérimentations, le terme différenciation apparaît très souvent. Dans la tradition du cours collectif, l'enseignant pilote l'action du groupe et extrait de temps à autres des informations en "sondant" les élèves en les interrogeant ou en vérifiant son travail. Individualiser le suivi est-ce différencier ? Par contre différencier cela peut être, dans le même espace temps fournir des "chemins d'apprentissage" différents. D'autres enseignants ont analysé leur enseignement et se sont rendus compte qu'il reposait sur un ensemble de contenus fixes mais que ce qui était essentiel était la démarche, le processus. Bruno Devauchelle

Impacts des TICE : questions d’objectifs, de méthodes ... SAMR – TPCK – SoMoViStoGam Que de gros mots en titre de ce dossier. Par là, je voudrais introduire quelques notions et concepts soutenus par un certain Ruben R. Puentedura (Ph. D.) et sa société Hippasus qui permet de formaliser et de guider l’usage du numérique (ou des technologies en générales) à des fins d’enseignement. Tout d’abord le SoMoViStoGam, ou Social – Mobilité – Visualisation – Storytelling (l’art de raconter des histoires au sens large) – Gaming (jeu). Il s’agit de notifier l’apport le plus important d’un outil numérique. Ce qu’il y a de séduisant avec ces catégories, c’est que Puentedura les relie avec différentes évolutions du genre humain. Le deuxième concept, le SAMR, signifie : Substitution, Augmentation, Modification, Redéfinition (merci Shakespeare, ce sont tous des mots transparents avec l’anglais). Dans ses exposés, il relie les deux modèles pour effectuer un classement des activités possibles avec telles ou telles applications disponibles sur tablette ou ordinateur.

École secondaire : Inspirer l’engagement dans un monde qui se transforme Source : Pixabay.com, sous licence Creative Commons domaine public CC0 1.0 universel) Soyons inventeurs de lendemains. – Cyrille Simard Le monde a bien changé! Nous vivons dans un monde en transformation accélérée où il est nécessaire d’identifier et de résoudre des problèmes de plus en plus complexes, que ce soit d’ordre social, affectif, économique ou environnemental. Aujourd’hui, ce que vous savez est moins important que ce que vous savez faire avec ce que vous savez. – Tony Wagner (MIT, Creating Innovators) Dans ce contexte, il n’y aura jamais eu de moment aussi excitant à œuvrer en éducation. Le changement ne se réalisera pas dans l’attente de quelqu’un d’autre ou d’un autre moment. Nous sommes ceux que nous avons attendus. Nous sommes le changement que nous cherchons. ― Barack Obama Pourquoi changerait-on l’école? Pour le jeune, c’est un engagement en tant qu’initiateur, réalisateur et gestionnaire de ses apprentissages. – Rod Allen, Colombie-Britannique Like this: J'aime chargement…

Apprendre avec des tablettes tactiles, des TNI… - Retours d'expérimentations sur les tablettes tactiles À ce jour, l'introduction des tablettes tactiles dans l'écosystème scolaire a rendu possible la mise en place de nouvelles pratiques pédagogiques qui développent des modalités d'apprentissage plus collaboratives et permettent un meilleur accompagnement des élèves. Intégrées aux pratiques innovantes des professionnels de l'éducation, ces nouveaux supports permettent de mettre en œuvre des activités diversifiées, adaptables à des contextes d'apprentissage variés et aux besoins spécifiques de chaque apprenant. Le caractère individuel de ces objets connectés favorise un apprentissage stimulant l'autonomie et la créativité des élèves. Ces tablettes sont également conçues comme des outils de communication, favorisant les interactions en classe et le partage. Cette page propose donc, en tenant compte du suivi opéré jusqu'ici, un retour sur les potentialités pédagogiques et les questions pratiques qui demeurent à l'heure actuelle. Discours du Président de la République Quelques exemples: TraAMs

École et numérique : les 5 questions qui fâchent En février dernier, j’avais proposé de réfléchir, à l’observation des pratiques numériques médiatiques des jeunes, aux enjeux et aux perspectives pour l’école. Tout ça se trouve rassemblé dans un diaporama que j’ai publié dans un article où je m’amusais à faire semblant de m’apercevoir que les jeunes de maintenant ne sont plus vraiment les mêmes… Certaines questions que je posais alors n’ont pas pris une ride et je n’ai pas vu, dans les propositions faites pour l’école numérique de la refondation, le moindre commencement d’esquisse de tentative de réponse… Puisque ce blogue est le lieu de l’enfonçage permanent de portes ouvertes, je vais me faire le plaisir de lister cinq de ces questions et de les expliciter quelque peu. Peut-on dissocier la question des rythmes de celle des temps scolaires, de celle des programmes et des contenus, de celle des espaces enfin ? Ainsi peut-on continuer à enseigner de manière frontale, dans des salles rectangulaires, fermées et non modulables ?

sedeschamps : Superbe infographie sur la... Élèves, parents et enseignants à l’ère du numérique éducatif Emission mise en ligne sur le site de l’Ecole Supérieure de l’Education Nationale Levier du changement des pratiques pédagogiques, le numérique est une priorité du ministère de l’éducation nationale. Mais bien au-delà d’un changement profond de la relation pédagogique, le numérique est devenu un fait sociétal dont les problématiques questionnent l’éducation mais aussi l’industrie, l’emploi, la formation… Cette émission se propose donc d’envisager le numérique au travers de ce prisme large puis de resserrer l’analyse sur l’action menée au sein des établissements scolaires. Reportages intégrés dans l’émission : Éviter les frustrations avec les TICE Adopter la technologie en enseignement, c’est plus facile à dire qu’à faire! Avec une bonne planification, il est cependant possible de diminuer les frustrations et de favoriser son adoption. Voici cinq conseils pour y parvenir. Même si nous ne l’utilisons pas tous de façon identique, la technologie peut tous nous apporter quelque chose de positif, autant au niveau personnel que professionnel, surtout si son intégration est bien planifiée. Cependant, avouons-le, le changement est presque toujours une étape difficile… Le World Wide Web a été créé en 1991 et Google en 1998. Si nombre d’entre eux l’utilisent seulement dans un but ludique, et non de façon productive, il leur reste donc à apprendre cette facette, mais cette intégration en classe se fait beaucoup plus facilement pour eux que pour l’enseignant qui écrit sur un tableau noir depuis 25 ans! Voici ici 5 des 10 conseils de M. 1) Établir un but pédagogique! Pour poursuivre la réflexion, lisez les 5 autres conseils de M.

Pour ou contre le numérique à l'école L'école remplit difficilement ses missions et doit évoluer. Ce constat est largement partagé aujourd'hui, mais les solutions proposées divergent beaucoup. Alors que l'Education Nationale fait de gros efforts pour renforcer la présence du numérique dans toutes les classes, les médias se font l'écho d'une autre tendance dans les écoles "alternatives" qui privilégient le travail manuel et interdisent absolument l'usage des ordinateurs. Le numérique à l'école : effet de mode ou promesse d'avenir ? Voici quelques pistes pour y voir plus clair. Stocklib©Cathy Yeulet Les principes Vincent Peillon, ministre de l'Education Nationale a lancé fin 2012 un plan pour faire entrer l'école dans l'ère du numérique. par Education_nationale Mais tout le monde ne fait pas confiance à la révolution numérique : s'y opposent bien sûr les partisans de l'école traditionnelle et du tableau noir, mais aussi les défenseurs de systèmes d'éducation alternatifs auxquels la presse s'intéresse souvent ces temps-ci. 1. 2.

Du bon usage du « non-usage » des TICE 1Notre contribution est une proposition de typologie du « non-usage des TICE ». Elle s’articule autour de trois points. Dans une première partie nous proposons la construction d’une classification des non-usages qui repose sur une revue de questions basées sur la synthèse de résultats issus de la recherche et d’observations. Elle se situe à un niveau systémique (entre autres : Lê Than Koi, 1965 ; Brunswik, 1970 ; Chaptal, 2007 ; Liautard, Marquet et Wallet, 2005). Le plus souvent les approches, fussent-elles systémiques, insistent principalement sur les conditions nécessaires pour l’usage des TICE. 3Notre approche systémique repose sur une méthodologie de recueil de données (et de représentations) essentiellement qualitative, mais également sur des revues de questions de la littérature scientifique ou institutionnelle sur les NTIC et les TICE parfois antérieure aux années 1960, dans le cadre, par exemple, d’une analyse du cinéma éducateur et de la télévision scolaire. Tableau 1.

Related: