background preloader

Rue89

Rue89
Femmes enceintes et jeunes, ne mangez pas de saumon plus de deux fois par semaine. Telle est la nouvelle recommandation du gouvernement norvégien, forcé de reconnaître – tardivement – que ce poisson gras est aussi bourré de produits toxiques. Le gouvernement aimerait surtout que la nouvelle ne traverse pas la frontière. France Un Français consomme environ 2,3 kilos de saumon norvégien en moyenne par an. En 2011, Rue89 vous avait alerté sur ce sujet, et trouvé étonnant que le ministère de la Santé recommande de manger du poisson gras deux à trois fois par semaine au nom de ses nombreuses vertus supposées pour la santé (ils sont bons pour le cœur, la circulation et la lutte contre certaines maladies inflammatoires, voire contre certains cancers). Est-il bien raisonnable de manger autant de poissons nourris aux farines animales, aux antibiotiques et même aux pesticides ? Des polluants organiques persistants dans le saumon « Les médecins appellent à ne pas manger de saumon d’élevage. »

Pesticides : Effets sur la santé - Une expertise collective de l’Inserm 13 juin 2013 Depuis les années 1980, l’implication des expositions professionnelles aux pesticides dans la survenue de plusieurs pathologies (cancers, maladies neurologiques, troubles de la reproduction) est évoquée par des enquêtes épidémiologiques. Ces enquêtes ont également attiré l’attention sur les effets éventuels d’une exposition, même à faible intensité, au cours de périodes sensibles du développement (in utero et pendant l’enfance). Dans ce contexte, la Direction générale de la santé a sollicité l’Inserm pour réaliser un bilan de la littérature scientifique disponible, afin de fournir des arguments sur les risques sanitaires associés à l’exposition professionnelle aux pesticides, en particulier en secteur agricole, et sur les effets d’une exposition précoce du fœtus et du jeune enfant. Pour en savoir plus :

- Interventions de prévention et promotion de la santé pour les aînés : modèle écologique Guide d’aide à l’action franco-québécois. Coll. Santé en action Richard (Lucie) / dir., (Lucette) / dir. Multithématique / Livre Ce guide d’aide à l’action cherche à faire mieux connaître l’approche écologique de promotion de la santé. Destinataires : Entourage médico-social des personnes âgées Professionnels de l'éducation pour la santé Format / Durée : 15,5 X 23,5 cm Vous Souhaitez Éviter les Produits Monsanto ? Voici La Liste des Marques à Connaître. Impliqué dans des scandales sanitaires à répétition, Monsanto est plus que jamais montré du doigt. Si vous souhaitez boycotter Monsanto, voici la liste des sociétés qui utilisent leurs produits si controversés. En boycottant ces marques, vous choisissez d'éviter de donner de l'argent à Monsanto pour protéger la santé de votre famille, de vos enfants et des générations futures. La Liste des Marques à Éviter Nous avons obtenu la liste des sociétés utilisant les produits Monsanto sur le blog américain Collective Evolution. Comme ces sociétés sont peu connues en France, nous avons répertorié pour vous les marques qu'elles possèdent et qui sont vendues sur le marché français et européen. Cliquez ici pour accéder à la version imprimable. Comme vous pouvez le voir dans cette liste, un grand nombre de marques de notre quotidien et celui de nos enfants appartiennent à des sociétés utilisant les produits Monsanto. Liste des Sociétés Utilisant des Produits Monsanto • Heinz et son fameux Ketchup.

Expertises collectives Inserm Qu'est-ce que l'Inserm ? Accueil > Santé publique > Expertises collectives Ecoutez Expertises collectives Depuis sa création en 1993, l’Expertise collective de l’Inserm assure une mission d’expertise et de transfert de connaissances auprès de nombreux institutionnels et décideurs (Ministères, Agences…) dans le domaine de la santé publique. Pour en savoir plus sur la mission du Pôle Expertises collectives Voir l'ensemble des expertises collectives de l'Inserm sur iPubli Pour acheter une expertise collective Télécharger Adobe reader Déficiences intellectuelles (2016) Activité physique et prévention des chutes chez les personnes âgées (2015) Inégalités sociales de santé en lien avec l’alimentation et l’activité physique (2014) Conduites addictives chez les adolescents (2014) Pesticides : Effets sur la santé (2013) Handicaps rares - Contextes, enjeux et perspectives (2013) Médicaments psychotropes : consommations et pharmacodépendances (2012) Téléphone et sécurité routière (2011) Haut de page Viadeo

Bouteilles d’eau jetables Vous avez peut-être déjà lu dans des courriels ou sur des sites Web que les bouteilles d’eau jetables en plastique pouvaient provoquer le cancer si on les congelait ou si on les laissait dans la voiture, exposées à la chaleur. Il s’agit de rumeurs sans fondement. Les bouteilles d'eau jetables sont généralement faites d'un plastique connu sous le nom de PET (polyéthylène téréphtalate). Certaines versions de ces rumeurs affirment à tort que les bouteilles d’eau peuvent dégager des substances carcinogènes appelées dioxines. Les dioxines sont un groupe de substances hautement toxiques dont les effets carcinogènes sont connus. Certains plastiques contiennent des substances qu’on appelle « plastifiants », qui rendent le plastique plus souple et moins cassant. Pour en savoir plus Santé Canada – Innocuité de l'eau embouteillée On cancer.ca Micro-ondes et contenants de plastique Bisphénol A et les bouteilles d’eau en plastique réutilisables

Comparatif : la qualité des eaux de baignade Carte interactive WISE - Eye On Earth Vous souhaitez vous informer sur la qualité des eaux de baignade près de chez vous ou sur le lieu de vos vacances d'été ? Consultez la carte interactive de l'Agence européenne de l'environnement et entrez simplement le nom d'une zone géographique ou d'une plage. L'Agence européenne pour l'environnement a publié le 21 mai 2013 son rapport annuel sur la qualité des eaux de baignade pour la saison balnéaire 2012. Près de 22 000 sites de baignade ont été contrôlés en Europe, dans les 27 Etats membres, en Suisse et en Croatie (la carte ci-dessus recense les données pour les membres de l'UE). Selon cette étude, 95,3 % des eaux de baignade de l’Union européenne répondent désormais aux normes de qualité minimales fixées par la directive sur les eaux de baignade et respectent les normes d'hygiène communautaires. Seules 2,3 % des eaux de baignade intérieures de l'UE n'ont pas satisfait les minimums requis.

Site de l'Education à l'environnement pour un développement durable à destination du monde éducatif Exposition de la population française aux substances chimiques de l'environnement - Tome 2 - Polychlorobiphényles (PCB-NDL) / Pesticides / 2013 / Environnement et santé / Rapports et synthèses Pour la première fois en France, les concentrations biologiques de plusieurs substances chimiques de l’environnement ont été mesurées sur un échantillon représentatif de la population. L’Institut de veille sanitaire (InVS) étudie l’exposition de la population française à diverses substances chimiques présentes dans l’environnement en mesurant directement la concentration de ces substances ou de leur(s) métabolite(s) dans les tissus et liquides biologiques des individus (sang, urine, cheveux, etc.). Grâce à de tels dosages, le volet environnemental de l’étude nationale nutrition santé (ENNS) fournit une première estimation de l’exposition de la population française à une série de substances chimiques : métaux, pesticides, polychlorobiphényles (PCB).

Reproduction N3-AUTOINDEXEERayons X et Gro Virtuelle de la Faculté de Médecine de NancyNancyFrancecoursgrossessegrossessegrossesseservice hospitalier de radiologie-radiothérapierayons Xgrossesse ---N1-VALIDELa dépression périnatale, beaucoup plus qu'un baby dépression autour de la naissance, c'est fréquent. Et si dur à admettre! Le traitement de ce mal est efficace, mais trop de dépressions périnatales ne sont jamais soignées2014NNPlanète Santéfrançais-Suissedépression du postpartuminformation patient et grand publicdépressiontrouble dépressifgrossessecomplications de la grossessepériode de péripartum ---N3-AUTOINDEXEEMillepertuis et gro de périodiquegrossessegrossessegrossessegrossessehypericum Trois orientations majeures Trois orientations majeures ont été définies dans le cadre de l’étude Elfe. Les différents projets de recherche retenus par l’équipe ont donc été répartis, selon leur thématique, entre ces trois axes. Sciences sociales L’analyse longitudinale permettra de suivre l’histoire des enfants en prenant en considération celle de leurs parents, et donc de repérer les changements de structure familiale. On s’intéressera aussi aux univers qui participent à la socialisation de l’enfant : entourage familial, institutions (crèches, écoles, associations culturelles et sportives, etc.), relations extra-familiales. Pour ce qui est de l’éducation, on suivra les parcours scolaires afin d’avoir une connaissance précise des problèmes rencontrés par les enfants à différentes étapes de leur vie, notamment lorsqu’apparaissent des difficultés dans l’apprentissage, la réussite et l’orientation scolaires. Santé Poids et taille sont des indicateurs essentiels en matière de croissance. Santé-environnement

Le devenir de 20 000 enfants. Lancement de l’étude de cohorte Elfe Le site de l'enquête Elfe Vingt mille enfants nés en France en 2011 vont être suivis de la naissance à l’âge adulte pour mieux comprendre comment l’environnement, l’entourage familial et les conditions de vie influencent leur développement et leur santé. Les responsables de cette étude pilotée par l’Ined et l’Inserm, qui est une première en France, nous expliquent les raisons de son lancement, la méthode utilisée pour recruter et suivre les enfants, et les résultats attendus de ce projet. Résumé (cliquez sur +) Le changement des conditions dans lesquelles les enfants grandissent rend nécessaires des recherches pour mieux connaître l'impact de l'environnement précoce sur leur développement, leur santé et leur socialisation. Sommaire (cliquez sur +)

Related: