background preloader

Mooc : les cours universitaires sur Internet bouleversent la formation

Mooc : les cours universitaires sur Internet bouleversent la formation

Les nouveaux acteurs de l'éducation "Dans cinq ans, vous serez en mesure de trouver les meilleures conférences du monde gratuitement sur le Web. Ce sera mieux que n'importe quelle université." Bill Gates tient ces propos en 2010. Cette année-là, seuls 7% de la population mondiale possède un diplôme universitaire, selon le Bureau national de recherche économique, un organisme privé américain à but non lucratif. Pour une part considérable de la jeunesse mondiale, accéder à l'université n'est qu'un rêve inaccessible. Très chers MOOCs... 15, 50, 100 000 dollars ? Combien coûte un MOOC académique, exactement ? "Exactement" est peut-être un bien grand mot. Mais peut-on avoir une idée du prix des cours en ligne offerts gratuitement à des dizaines de milliers d'étudiants par les universités ? Après un premier temps d'enthousiasme et de discours messianiques affirmant que la terre promise de l'accès universel et gratuit à l'enseignement supérieur était à portée de main, les universités commencent à faire leurs comptes, et les plus connues des plateformes de MOOC aussi. Des centaines d'heures de travail qu'il faudra bien rémunérer Intéressons-nous d'abord aux universités : combien leur coûte la réalisation d'un MOOC ? Bien sûr, que le coût de ce temps doit être pris en compte ! Une centaine d'heures de préparation : les différentes estimations se rejoignent sur cette stimation du temps à consacrer par l'enseignant à la préparation d'un MOOC académique. Après le temps de la conception, vient le temps de l'animation. Références :

Le Mooc rêvé des apprenants Comme vous le savez, vous qui recherchez aussi bien à démontrer la qualité de vos services ou de vos compétences, il n'y a pas de solution idéale mais des solutions adaptées à un contexte, une situation en fonction des moyens disponibles, etc... Ainsi, si vous êtes le responsable Formation d'une entreprise tenté par l'aventure Mooc, inutile d'aller étudier ses 8 familles pour choisir le meilleur rapport qualité/prix/service (si tenté que cela soit calculable) mais de partir des habitudes de l'entreprise et des salariés qui la composent en matière de formation pour ensuite les faire évoluer. Cela nécessite alors de disposer d'une solution de conception Mooc évolutive, d'un environnement ouvert et de préférence en open source pour éviter des facturations à répétition Combien d'entreprises qui avaient opté pour des Modules E-learning sur étagère en commercial par exemple, ont vu l'inutilité des modules en fonction des variations de l'offre commerciale de l'entreprise.

Hypomnematon – Une chronique pharmacologique sur les MOOC en direct sur YouTube Le cinquième épisode des « Chroniques pharmacologiques » sera quelque peu spécial : dans l’optique de faire le point sur le phénomène des « MOOC » et, notamment, de leurs enjeux pédagogiques, j’organise avec Aurélie Feron un « Hangout » ce mardi 21 mai à 18 :00 (la version « vidéo » restera sur YouTube et une version « audio » sera placée sur Nous aurons le plaisir de discuter du sujet avec : Christophe Batier (Directeur Technique du service TICE de l’Université Lyon1)Matthieu Cisel (Doctorant en TICE sur les MOOC à Normal’Sup Cachan. Co-organisateur du MOOC Gestion de Projet)Jean-Marie Gilliot (Maître de conférences à Télécom Bretagne. Le « Hangout » sera diffusé par l’intermédiaire de ma chaîne YouTube :

Mooc : comment des écoles d'ingénieurs préparent leurs offres Télécom Bretagne s'est déjà lancé, Polytechnique essaye à la rentrée, le groupe Ionis y réfléchit... Les écoles d'ingénieurs sont intéressées par les Mooc, ces cours en ligne gratuits, ouverts et massifs. Les Mooc, ce sont ces cours en ligne gratuits, ouverts et "massifs" ("Massive Open Online Course", en anglais, voir aussi notre dossier Grâce aux Mooc, étudiez à Harvard depuis votre salon). C'est aussi l'un des sujets qui agitent aujourd'hui les écoles d'ingénieurs. "Plusieurs représentants d'établissements sont déjà venus me consulter pour en savoir plus sur notre initiative", confirme Frank Pacard, directeur général adjoint de l'École polytechnique. Même son de cloche du côté de Jean-Marie Gilliot, chercheur au sein de l'école Télécom Bretagne, et co-concepteur et co-animateur du premier Mooc francophone ITyPA . Mooc et Coursera : comment Polytechnique s'est lancé dans l'aventure Télécom Bretagne : un Mooc renouvelé pour la rentrée, d'autres en préparation

"Les MOOC sont une vraie valeur ajoutée à un CV" Jusqu’ici, pour avoir un diplôme, ils étaient obligés de suivre des cours, de rendre des devoirs et de composer des copies lors des examens. Mais depuis qu’ils ont découvert les MOOC, ils peuvent désormais tout faire de chez eux. Les "MOOCers" ont entre 18 et 60 ans, ils sont étudiants, femmes au foyer, professeurs, salariés, viennent de France, de Tunisie ou des Etats-Unis mais tous ont un même point commun : ils ont suivi des MOOC, des "enseignements de masse en ligne". Traduction du terme anglais "Massive Open Online Course", les MOOC permettent à des millions d’internautes de suivre à partir de leur ordinateur personnel un ensemble de cours, proposés par les universités les plus prestigieuses du monde. Au terme de leur cursus, ces "étudiants" obtiennent un diplôme qui, le plus souvent, vient compléter leur formation initiale. Rencontre avec des MOOCers, ces étudiants de demain. "Financièrement, c’est accessible à tous" Viviane Moussolna, 54 ans, formatrice pour adultes

Fabrice Deblock (CCM Benchmark) : "Qui formera les prochaines générations d'étudiants français ?" A l'approche de la journée "MOOC et formation continue" de CCM Benchmark Group (éditeur du JDN), Fabrice Deblock , directeur de conférence, revient sur le phénomène des MOOC et leurs enjeux. Qu'est-ce qui caractérise les Massive Open Online Course (MOOC) ? Les MOOC sont des cours gratuits proposés sur Internet par les plus prestigieuses universités américaines et, depuis très peu de temps, par des universités et grandes écoles françaises (Polytechnique, Ecole Centrale de Lille, Télécom Bretagne, La Sorbonne...). Une des principales caractéristiques des MOOC est leur recours intensif à la vidéo (vidéos de quelques minutes). Autres composantes importante du dispositif : des quiz, des forums et un système d'évaluation par les pairs qui permet de faire face au nombre élevé d'inscrits. Pour les élèves, les avantages sont nombreux. Quels sont les sites les plus connus ? Quels sont les enjeux derrière l'explosion des MOOC ? Ce phénomène touche-t-il aussi la formation continue ?

Californie: les cours en ligne augmenteraient le taux de réussite aux examens Le blended learning, développé à l’Université de San Jose en Californie, a permis d’observer de meilleures notes chez les élèves, encourageant le développement de cette pratique en Californie. Cela fait quelques temps que l’on parle des MOOCS, de leur succès et de leur expansion à d’autres horizons que la seule plateforme de cours en ligne. La Californie est en passe d’autoriser les étudiants des établissements d’Etat à suivre des cours en ligne au même titre que des cours physiques pour valider leur diplôme. Des résultats concluants Le cours qui a été dispensé à la SJSU à l’automne 2012, est un cours d’ingénérie en circuit et électronique, créé par le MIT pour la plateforme edX. Le blended learning convainc les universités Le blended learning a donc convaincu de nombreuses universités californiennes.

MOOC : Massive Open Online Courses Lubie évaporable ou révolution durable ? En tout cas, le MOOC (voir notre dossier spécial) est le dernier insecte dont on cause. Et pour cause. Ce « Massive Open Online Courses » n’est pas un énième Auchan-Leclerc-Carrefour drive, mais la mise à disposition gratuite, et ouverte à tous, des cours des plus grandes universités et de ceux des plus grandes écoles. Berkeley ou le MIT chez soi, sans concours d’entrée, sans bourse délier, sans année sabbatique à négocier, ni chambre à Boston ou San Francisco à louer. Un bonheur d’étudiant cherchant à étudier sans contraintes mais aussi de cadre soucieux de continuer à se former. Evidemment, le MOOC reste, pour le moment, très nord-américain. Mais ce nouveau procédé pose des questions qui vont bien au-delà de son modèle économique. Sylvia Di Pasquale © Cadremploi.fr – 22 avril 2013 Dessin de Charles Monnier © Cadremploi.fr

Le grand méchant MOOC ou la rupture en marche dans l’éducation supérieure J’ai eu l’occasion d’exprimer dans deux articles précédents pourquoi je pensais que les grandes écoles de commerce étaient en train de subir une rupture profonde de leur environnement. La raison est que leur modèle économique est à bout de souffle et qu’elles se font attaquer de toutes parts, et en particulier par le développement de solutions lignes dites « MOOC » ce qui signifie massive online open courses. En fait il serait plus exact que les MOOC n’attaquent pas directement les grandes écoles, du moins pas encore, et c’est là tout la difficulté. En janvier 2000, j’eu une conversation instructive avec un ingénieur d’un opérateur télécom français à propos de la téléphonie sur Internet. Et nous commettons souvent la même erreur que le technicien télécom : nous jugeons la nouvelle technologie à l’aune de l’ancienne, avec les mêmes critères. On me dit aussi « Ah mais les MOOC c’est un mode passif d’apprentissage ». De toute façon là n’est pas le vrai débat. WordPress: J'aime chargement…

Des cours gratuits et à distance : un MOOC c’est quoi au juste Il y a quinze jours l’article sur les MOOC (prononcez "mouk" à l'américaine) publié sur ce blog a recueilli une audience massive auprès d’un public passionné par l’explosion des massively open online courses. Cette semaine a ouvert le premier MOOC « certificatif » français à Centrale Lille. L’occasion d’essayer de faire le point sur un phénomène dont la France commence juste à comprendre l'ampleur. Partout dans le monde les MOOC font débat et beaucoup s'amusent comme ici de "l'hystérie" qu'ils provoquent parfois. Le blog MOOC explorer trace une distinction bien utile entre les cMOOC (connectivistes et proposant une vraie pédagogie différenciée) et les xMOOC, ceux dont on parle aujourd’hui tous les jours: « Le cMOOC est connectiviste : l’organisateur (peut-on vraiment parler d’enseignant ?) du “cours” (peut-on vraiment parler de cours ?) « Certificatif » « Connectiviste » Quelle pédagogie ? « La vraie question est "qu’est-ce que la nouvelle pédagogie dans l’économie numérique ?"

Related: