background preloader

Aimer change l'ADN

Aimer change l'ADN
Pour en savoir plus H. Wang et al., Histone deacetylase inhibitors facilitate Partner preference formation in female prairie voles, Nature Neuroscience, à paraitre. L'auteur Sébastien Bohler est journaliste à Cerveau&Psycho L’amour laisse des traces, on le sait. Même si la relation humaine ne se résume pas à des réactions chimiques, la biochimie a toutefois un rôle à jouer dans la relation amoureuse. Etonnamment, c’est sur un rongeur, le mulot, que le rôle de la vasopressine et de l’ocytocine a été observé pour la première fois. Or, voici que des travaux réalisés chez notre mulot révèlent que l’attachement entre le mulot et la mulotte s’accompagne d’une modification de l’ADN. Le nom de ces transformations revient de plus souvent dans les travaux des chercheurs et même dans l’esprit du grand public : épigénétique.

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-aimer-change-l-adn-31530.php

Related:  Développement Perso22génétiqueEmotions positives et négatives, leur impactNeurosciences

Les champs magnétiques peuvent perturber le ‘sens moral’ de notre cerveau Publiée dans Behavioural Brain Research, une étude expérimentale estonienne montre l’effet des champs magnétiques sur notre cerveau lorsqu’il s’agit de distinguer le ‘bien’ du ‘mal’, de dire la vérité ou de mentir. Des chercheurs estoniens, Inga Karton et Talis Bachmann, ont conduit une expérience étonnante. Après avoir distribué des disques de couleur à 16 volontaires, ils ont stimulé, à l’aide d’aimants, leur cortex préfrontal dorsolatéral, une zone du cerveau située juste derrière le front – des stimuli donné du côté gauche de la tête pour la moitié des sujets, du côté droit pour les autres. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Empathie, Sympathie, Compassion! quelles différences? Je lis régulièrement le blog de Matthieu RICARD qui n'est plus à présenter! et je voulais discuter avec vous du sujet de son dernier article. L'empathie (du grec ancien εν, dans, à l'intérieur et πάθoς, souffrance, ce qu'on éprouve) consiste à comprendre ce que d’autres éprouvent et à entrer en résonance avec eux. Il faut distingue l'empathie de la sympathie, de la compassion et même de la contagion émotionnelle. L'empathie, contrairement à la sympathie qui est spontanée (attirance ou rejet) est une pratique relationnelle qui s'enseigne et s'apprend. Exemples de situation : Cunégonde dit : - Je n'aurais pas dû faire cela...

Comment renverser les modifications génétiques provoquées par la douleur chronique ? L’expérience de douleur chronique domine la vie des personnes qui en souffrent et les modifie en profondeur. Aujourd’hui, un groupe de chercheurs spécialisé dans la douleur et des généticiens ont découvert que ce sentiment n’est pas loin d’une vérité scientifique. Être affligé d’une douleur chronique modifie la façon dont votre cerveau fonctionne sur le plan physique. Les bonnes nouvelles sont que vous pouvez également le changer de nouveau. Le chercheur Maral Tajerian et son collègue Sebastian Alvarado ont voulu savoir si la douleur chronique changeait la façon dont le cerveau fonctionne sur le plan génétique. Alvarado se spécialise dans un domaine en plein essor appelé l’épigénétique, qui se penche sur la façon dont l’environnement et l’expérience affectent l’expression des gènes, ou leur activité.

“Les réseaux sociaux étaient ma drogue dure” Cyrille de Lasteyrie Entendons-nous bien, je ne parle pas de l’Internet pratique, celui qui permet de s’informer, de se cultiver rapidement, de réserver un billet de train, d’agir à distance sur ses comptes ou d’acheter ses cadeaux de Noël. Cet Internet-là est aussi salutaire et révolutionnaire que l’invention de l’imprimerie ou de l’eau courante. Non, je parle de l’Internet social, ce monstre difforme et suceur de temps. Ce terrain vague de l’ennui. La méditation pour guérir: la science s'en mêle Le "pouvoir de l'esprit" a longtemps fait partie de la rhétorique des charlatans. Il évoque l'intervention divine, c'est pourquoi les scientifiques et les médecins s'en sont longtemps méfiés. Il a fallu des siècles pour que son rôle soit reconnu dans l'effet placebo, dans l'hypnose ou la psychanalyse. L'idée qu'il soit possible d'altérer le métabolisme humain par de simples exercices de pensée paraissait jusqu'à récemment complètement farfelue. Dans les années 1980, des chercheurs américains ont commencé à s'intéresser aux effets de la méditation sur l'organisme et ont découvert de "troublantes coïncidences". Depuis une dizaine d'années, les données sont devenues plus précises, grâce aux progrès de l'imagerie cérébrale et de l'informatique, et montrent que l'esprit influence bien la matière et le corps.

Comment arrêter d’absorber les émotions des autres Les émotions comme la peur, la colère, la frustration et l’immobilité sont des énergies. Et vous pouvez potentiellement « attraper » les énergies des autres sans vous en rendre compte. Si vous avez tendance à être une éponge émotionnelle, il est essentiel de savoir comment éviter de prendre les émotions négatives d’un individu, et même comment se détourner des négativités qui flottent au-dessus de la foule. Autre problème, l’anxiété chronique, la dépression ou le stress peuvent vous transformer en éponge émotionnelle en affaiblissant/diminuant vos défenses. Soudain, vous devenez hyper-sensible aux autres, surtout en ayant une douleur semblable. C’est ainsi que l’empathie fonctionne, on s’attaque aux problèmes brûlants qui sont encore en nous.

Le jeûne () - Les fondements spirituels Il y a deux raisons de base qui justifient le jeûne: Développer la force de la volonté et la spiritualité. Pour des raisons de santé, comme: la purification et la détoxification du corps la perte de poids la réduction de la fatigue et des perturbations du sommeil l’atteinte d’un état d’équilibre intérieur et d’harmonie Les jeûnes de longue durée doivent être entrepris sous surveillance. Le jeûne spirituel doit être pratiqué sous la direction du Maître et le jeûne pour le bien-être physique sous surveillance médicale. Nous considèrerons ici principalement le premier type de jeûne: le jeûne en tant que soutien du développement spirituel. [Génétique et traitements du futur] En 2000, Bill Clinton annonce en personne le décryptage à 90 % du génome humain. Le décryptage complet s'achèvera finalement en 2004. Mais au-delà de cette course scientifique, quelles sont les perspectives thérapeutiques de cette découverte ? Dépistage génétique : mieux détecter les maladies ou certaines prédispositions Frédéric Dardel : Immédiatement, c'est du dépistage. Ca se fait tout de suite : ça existe pour un certain nombre de maladies génétiques et certaines maladies plus complexes comme certains cancers.

Vivre sans peur Vivre sans peur, dans le contexte socio-économique actuel ? Un doux rêve, pensez-vous. C’est pourtant ce que nous enseigne Brenda Shoshanna dans son livre intitulé "Vivre sans peur". Voici un avant-goût de cette lecture.

Related: