background preloader

C'est pas sorcier - Notre cœur un muscle fragile ? - Partie 1/2

C'est pas sorcier - Notre cœur un muscle fragile ? - Partie 1/2
Related:  Appareil cardio vasculaire

Le sang | Récap' IDE Tissu conjonctif (seul tissu à être liquide) plus dense que l’eau, visqueux (donc 1ml = 15 gouttes), légèrement alcalin (7.35 < pH < 7.45), opaque, dont la couleur varie suivant la teneur en O2, chaud (38°C), légèrement salé et métallique. Volume total = 5 litres = 8 % du poids corporel Circule dans les vaisseaux sanguins vers tous les tissus du corps grâce aux contractions cardiaques. Est composé du plasma (phase liquide, 55%) et des cellules (éléments figurés du sang, 45%) Le plasma Liquide visqueux jaune citrin Composé de 91% d’eau et de solutés plasmatiques : Protéines de transport ou de défense : albumine, immunoglobulines (Ac), Facteurs de coagulation Facteurs de l’inflammation Lipoprotéines : transportant les lipides Transferrine : transportant le fer Transcortine (cortisol et corticostérone) Enzymes métaboliques Hormones Substances azotées Nutriments Médocs s’il y en a… Électrolytes Oligo-éléments Gaz dissous… Cette composition varie continuellement selon les besoins/libérations des cellules.

Le Coeur - anatomie et fonctionnement Le coeur comporte quatre cavités : deux oreillettes et deux ventricules. À chaque battement, il y a d'abord les oreillettes qui se contractent et forcent plus de sang dans les ventricules qui se contractent à leur tour et propulsent le sang vers tout le corps. Mais le mouvement du sang se fait en circuit fermé, car il n'y a pas de communication entre la partie droite et la partie gauche du coeur. Le sang non oxygéné entre dans l'oreillette droite par les veines caves supérieure et inférieure. Les oreillettes se contractent et le sang dans l'oreillette droite passe alors dans le ventricule droit. Tout ceci, bien sûr, se passe en moins d'une seconde, ou environ une seconde en comptant le temps de relaxation du coeur.

Systeme circulatoire Pourquoi prendre un médicament sous forme de pilule, de suppositoire, de patch (timbre transdermique) ou en intraveineuse? A quoi servent les transfusions sanguines? Pourquoi les Témoins de Jéhova interdisent-ils à leurs membres le don de sang et la transfusion? Pourquoi je ne peux pas mourir en retenant ma respiration? Donne 4 techniques qui permettent de mesurer le rythme cardiaque. A quoi sert le muscle de la paroi des oreillettes? Le sang descend naturellement vers les ventricules par gravité (70% du remplissage). Le cyanure d'hydrogène HCN est un gaz très toxique. On trouve du cyanure dans certains végétaux (noyau de pêche, laurier cerise,...). L'aspirine ou acide acétylsalicylique (de 'Salix', le saule) est un médicament"miracle": antalgique (contre les douleurs), antipyrétique (contre la fièvre) et anti-inflammatoire (contre les inflammations). La coagulation est une réaction complexe. Un anticoagulant peut être utilisé pour soigner ou tuer.

Le système cardio-vasculaire | Fédération Française de Cardiologie Constitué du cœur et des vaisseaux (les artères et les veines), le système cardio-vasculaire a pour fonction de distribuer aux organes, par le sang, l'oxygène et les nutriments indispensables à leur vie, tout en éliminant leurs déchets. Le sang circule à l'intérieur d'un réseau constitué de "canalisations", aux calibres parfaitement adaptés à leurs fonctions : les artères, depuis la grosse aorte (2,5 centimètres de diamètre) jusqu'aux petites artérioles (pas plus de 2 millimètres), conduisent le sang chargé d'oxygène du cœur vers les organes, les capillaires, fins "comme des cheveux", assurent, à l'intérieur de chaque organe, la circulation du sang, les veines ramènent au cœur le sang chargé de gaz carbonique. La circulation sanguine Du cœur vers les différents organes Le sang chargé d'oxygène, est propulsé dans l'aorte : l'artère principale de notre organisme. Des organes vers / jusqu’au cœur ? Du cœur au cœur Le sang veineux est éjecté du cœur vers les poumons par l'artère pulmonaire.

L’accident vasculaire cérébral (AVC) Longtemps considéré comme une fatalité, l’AVC, souvent appelé « attaque cérébrale », est provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine à l’intérieur du cerveau, qui entraîne la mort des cellules cérébrales. En 2012, près de 125 000 personnes ont été hospitalisées pour un AVC (accident ischémique transitoire (AIT) ou AVC avéré) – soit une toutes les 4 minutes. L’AVC a causé près de 29 000 décès en 2010. La poursuite des actions a permis d’améliorer la prévention et l’information de la population avant, pendant et après l’AVC, notamment en informant la population depuis les signes d’alerte jusqu’à l’accompagnement du handicap. L’une des évolutions déterminantes est la création de 132 Unités neuro-vasculaires (UNV) sur tout le territoire qui permettent d’organiser des filières de prise en charge en renforçant la coordination ville/hôpital et la promotion de la prise en charge pluriprofessionnelle. L’accompagnement des personnes atteintes reste une préoccupation.

Infarctus du myocarde - CHUV Ces séquences sont conçues par la société Blausen Medical. Elles ont pour but de mieux vous éclairer sur votre pathologie ou sur l’intervention que vous vous apprêtez à subir. Nous attirons votre attention sur le fait qu’ayant été conçues aux Etats-Unis, certaines fiches d’information se réfèrent à des pratiques ou traitements qui n’ont pas forcément cours au CHUV. Le cœur est le principal organe du système cardiovasculaire. Ce muscle, par ses battements, pompe sans relâche le sang pour l'envoyer dans le reste du corps. Les globules rouges, les globules blancs ainsi que d'autres substances circulent librement à destination du cœur et d'autres parties du corps. Au fur et à mesure qu'elle se dépose, une plaque peut durcir et entraîner un rétrécissement de l'artère ainsi qu'une diminution de sa souplesse, un état pathologique dénommé athérosclérose.

Infarctus : comment réagir ? Déclencher la chaîne de survie Les gestes de premiers secours réalisés le plus tôt possible permettent d’augmenter les chances de survie. Si vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, vous devez avoir trois réflexes : Appeler le 15, le SAMU, pour prévenir les secours. Commencer immédiatement le massage cardiaque. En cas d’arrêt cardiaque, vous avez cinq minutes pour agir. Une minute de gagnée, c’est 10 % de chance de survie en plus ! Osez !

Définition et facteurs favorisants de l'HTA | ameli.fr Quand le cœur se contracte, il agit comme une pompe qui propulse le sang dans toutes les artères pour apporter énergie et oxygène à l’organisme. Le sang, ainsi mis en circulation, exerce une pression sur la paroi des artères. Cette pression ou tension artérielle peut être mesurée, et on l’exprime en millimètres de mercure (mmHg) ou en centimètres de mercure (cmHg). La tension artérielle : deux chiffres à connaître La pression ou tension artérielle s’exprime par deux valeurs : l’une, dite systolique correspond à la pression dans les artères au moment où le cœur se contracte (systole) et éjecte le sang dans le réseau artériel (c’est la pression maximale du sang) ;l’autre, dite diastolique correspond à la pression dans les artères au moment où le cœur se dilate et se remplit, entre deux contractions (c’est la pression minimale du sang). La pression (ou tension) artérielle est normale si elle est inférieure à 14/9 cmHg lorsqu'elle est mesurée en cabinet médical.

Accident Vasculaire Cérébral ou AVC, faite vite le 15 L'Accident Vasculaire Cérébral (AVC) consiste en une perte soudaine et rapide d'une ou de plusieurs fonction(s) cérébrale(s)2, dûe à un problème de circulation du sang au niveau du cerveau. Il peut être provoqué par la présence d'un caillot ou d'une hémorragie. Il existe 2 grandes catégories d'AVC : L'infarctus cérébral ou AVC ischémique survient lorsqu'un vaisseau sanguin situé dans le cerveau se bouche (à cause d'un caillot par exemple) et ne peut plus oxygéner le cerveau ; L'hémorragie cérébrale ou AVC hémorragique survient lorsqu'un vaisseau sanguin se rompt et provoque un saignement dans le cerveau2. Selon les zones du cerveau touchées, les séquelles de l'AVC peuvent concerner une ou plusieurs fonction(s) cérébrale(s)2 : la mobilité, le langage, la vision, le comportement... Le pronostic d'un AVC dépend de la rapidité de sa prise en charge. En savoir plus sur les symptômes de l'AVC, cliquez ici

La drépanocytose, une maladie des globules rouges Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le 19/06/2018, mis à jour le 09/06/2020 à 13:33 Qu'est-ce que la drépanocytose ? Le nom "drépanocytose" vient du grec drepanon qui signifie faucille, car dans cette maladie, certains globules rouges prennent une forme de faucille ou de croissant. Un globule rouge sain est circulaire, alors qu'un globule rouge caractéristique de la maladie est déformé. Cette anomalie est due à une mutation génétique au niveau de l'hémoglobine, substance contenue dans les globules rouges et qui sert à transporter l'oxygène dans le corps. Cela entraîne une série de complications graves comme une anémie (qui se manifeste par un essoufflement, une fatigue, une paleur de la peau,...), une insuffisance respiratoire, mais aussi des crises vaso-occlusives très douloureuses qui surviennent dans différentes parties du corps (os, abdomen, rein, cerveau, rétine...), ou la formation d'ulcères. La drépanocytose touche autant les hommes que les femmes. Vivre avec la drépanocytose

Automesure - WhyDoc #5bis - WhyDoc Cette vidéo est un complément de l’épisode 5 sur l’hypertension.Nous allons voir comment bien prendre sa tension à la maison. Points essentiels :– La mesure de la tension artérielle à domicile est parfois plus fiable qu’en consultation.– Il est nécessaire de faire plusieurs mesures de tension afin d’en faire un moyenne.– On conseille de prendre la tension 3 fois le matin et 3 fois le soir pendant 3 jours (pas forcement consécutifs).– La tension doit être prise au repos, les jours où on se sent en forme.– La prise de café, de tabac, d’alcool et l’activité sportive 1heure avant modifient la tension. Vidéo sur l’hypertension Fiche pour faire un relevé des automesures

L'hypertension - WhyDoc #5 - WhyDoc L’Hypertension artérielle. Qu’est-ce que c’est ? Quelles sont les causes ?Quels sont les symptômes et les risques ? Comment peut-on se soigner ?Nous allons parler du coeur, des vaisseaux, de l’athérome et du sel. Points essentiels :– L’hypertension artérielle (HTA) ne se sent pas.– Elle est généralement définie par une systole supérieure à 140 et une diastole supérieure à 90 (abrégé 14/9).– A long terme, elle peut abimer les artères et provoquer un infarctus ou un AVC.– La tension artérielle augmente avec l’âge, le poids et la consommation de sel.– Il est parfois utile de contrôler la tension à la maison : c’est l’automesure. Informations sur l’hypertension sur le site ameliInformations sur l’hypertension sur le site de l’inserm Bibliographie

Related: