background preloader

Redécoupage territorial: et si on redessinait la France à la carte?

Redécoupage territorial: et si on redessinait la France à la carte?
La grande passion française pour la délimitation de périmètres territoriaux –ou charcutage– est de retour. François Hollande a relancé, lors de sa conférence de presse du 14 janvier, la grande partie de puzzle territorial en affirmant que le nombre de régions «peut évoluer». Le député de l'Essonne et porte-parole du groupe PS à l’Assemblée Thierry Mandon a précisé le lendemain que de 22, le nombre de régions métropolitaines pourrait passer à une quinzaine. Pour les géographes que nous avons interrogés, revoir le découpage des régions françaises n’est pas forcément une mauvaise chose. Qu’est-ce qu’une région? «Ce qui fait "région", analyse le géographe, ce n'est pas l'institution régionale mais les relations (économiques, sociales, culturelles) entre la capitale régionale et les territoires environnants. «Politiquement, les régions sont d'ailleurs aujourd'hui relativement marginalisées par rapport à la montée en puissance des grandes villes et à l'institutionnalisation des métropoles.»

http://www.slate.fr/story/82419/geographes-redecoupage-regions-francaises

Related:  DécentralisationJacques Lévypivettec

Pourquoi votre région doit (peut-être) disparaître François Hollande avait, lors de sa conférence de presse de janvier, évoqué la possibilité d’un redécoupage des régions françaises. Lors de son discours de politique générale du 8 avril, le nouveau Premier ministre Manuel Valls en a précisé les contours. Le nombre de régions sera réduit de moitié et la nouvelle carte administrative sera effective au 1er janvier 2017. La mobilité comme bien public Lorsque, en 2003, sur la suggestion de François Ascher, nous lancions le débat sur le droit à la mobilité dans le cadre du colloque de Cerisy Les sens du mouvement [1], nous touchions un point sensible. Il existe en effet des courants importants du débat public qui adoptent la position exactement inverse en affirmant un devoir de non-mobilité. Ces courants considèrent que la proximité est une commandement moral et que la mobilité est un mal en soi. Faisant comme si la mobilité était en elle-même un danger pour la nature, ils stigmatisent tous les transports à longue distance, sans insister sur les déplacements en automobile, pour l’essentiel intra-urbains, qui produisent pourtant bien plus de dioxyde de carbone.

Histoire de la décentralisation 1789-2010) - Chronologie Créée par la loi du 29 juillet 1975, qui a supprimé la patente, la taxe professionnelle, versée par les entreprises, est l'un des 4 impôts locaux perçus par les collectivités territoriales. Les trois autres impôts sont versés par les ménages (taxe d'habitation, taxe foncière sur les propriétés bâties et non bâties). La taxe est établie dans chaque commune où le redevable dispose de locaux ou de terrains. Elle sert à financer le budget des communes, des départements et des régions, ainsi que d'autres organismes, telles les chambres de commerce et d'industrie, ou les chambres de métiers. Or il est, en général, reproché à la taxe professionnelle, en visant les investissements des entreprises, de pénaliser les secteurs qui demandent le plus d'investissements et qui sont souvent ceux qui subissent une forte concurrence internationale, et d'être ainsi une incitation à la délocalisation.

Réforme territoriale: ces régions dont la France a vraiment besoin L'Alsace va-t-elle échapper à la fusion avec les régions Lorraine et Champagne-Ardenne? Le Nord-Pas-de-Calais se mariera-t-il finalement avec la Picardie ? La Bretagne sera-t-elle contrainte de s'unir avec les Pays de la Loire ? Midi-Pyrénées et le Languedoc finiront-ils par convoler ? A moins d'une énorme surprise, ce sont là les seules incertitudes qui demeurent, alors que le Sénat devait se pencher, à compter du 29 octobre, sur les délimitations futures des régions.

Réforme des régions: comparons la «carte secrète» du gouvernement et la nôtre Depuis le mardi 8 avril, date du discours de politique générale de Manuel Valls et son annonce d'une réduction de moitié du nombre des régions métropolitaines, géographie n'a jamais autant rimé avec hystérie. La proposition à 10 régions du géographe Jacques Lévy, publiée sur Slate.fr, a déchaîné nos lecteurs et les internautes... Challenges publie à présent un projet de carte à 12 régions qui a été élaboré par des hauts fonctionnaires entre la première annonce de la réforme territoriale par François Hollande en janvier et le mois de mars. publicité Amusons-nous donc à comparer les deux projets (à gauche le projet «du gouvernement» selon Challlenges, à droite la carte de Jacques Lévy). Cliquez sur les cartes pour agrandir l'image.

Six moments de l'invention du monde Pour déterminer si la mondialisation est un phénomène nouveau ou ancien, il est indispensable de dégager les dynamiques issues des grandes phases, géographiques et historiques, qui ont vu les mises en relations des différents lieux de la planète. Six moments-clés peuvent être dégagés… La mondialisation est-elle récente ou ancienne, émergente ou déjà obsolète ? A-t-elle commencé en 1989, en 1492, ou encore plus tôt ? Une analyse géohistorique, conçue pour les longues et très longues durées, permet d’identifier six grands moments d’un même processus de mondialisation – qui aurait pu même remonter jusqu’à la sortie d’Afrique et la diffusion d’Homo sapiens sur l’ensemble de la planète .Ces phases ne doivent pas être vues dans une perspective déterministe ou linéaire : elles se recoupent en partie et relèvent de logiques souvent contradictoires.

Les collectivités territoriales dans le viseur des agences de notation Voir la vidéo Par Francetv info Mis à jour le , publié le Carte 1 : Répartition et évolution de la population française Sommaire (cliquez sur les boutons) Jacques MUNIGA Docteur en Géographie, aménagement et urbanisme

Réforme territoriale: une dangereuse improvisation vouée à l’échec - Un morceau de charbon sur une carte. REUTERS/Christian Hartmann - C'est presque un cas d’école de gâchis politique annoncé. La réforme territoriale fait partie des épais dossiers à traiter sérieusement. Chacun sait depuis belle lurette que l’empilement des échelons d’administration locale est source de gaspillages et de confusion.

La ville est le développement durable Le paradigme du développement durable, tel qu’il est défini dans le rapport Brundtland (1987) doit d’abord être compris comme un cadre de débats dont seuls les principes généraux sont explicités. Ce cadre ouvre une large palette de débats publics non seulement sur sa mise en œuvre, mais aussi sur les schèmes d’actions qui peuvent découler de ses valeurs fondatrices. Il contient donc une composante procédurale essentielle qui est indissociable du projet qu’il inclut : permettre l’appropriation par tous les acteurs, à toutes les échelles, d’un questionnement mondial sur le problème du développement. Les deux versants de la conscience écologique Cela étant posé, il serait contestable d’occulter la composante substantielle du paradigme du développement durable. Figure 1.

200 astuces pour maîtriser Google Google est avant tout connu pour son moteur de recherche. Lancé en 1998, l’outil n’a cessé de se perfectionner, pour devenir la référence. Mais Google, ce n’est pas qu’un moteur de recherche : il s’agit aujourd’hui d’un éco-système complet, proposant de nombreux services. Gmail pour envoyer et recevoir des emails, Google Agenda pour gérer son calendrier, Google Drive pour synchroniser et modifier des documents, Google+ pour partager de l’information… Les outils Google sont relativement simples à prendre en main. Décentralisation. « Les Régions doivent exercer des compétences d'état » [Vidéo] Entretien avec Romain Pasquier, professeur à l'IEP de Rennes En matière de décentralisation, la France est-elle le mauvais élève de l'Europe ? La France, parmi les grands pays européens, reste sans doute le plus centralisé et le moins capable de réformer ses institutions territoriales. Nous sommes un très mauvais élève par rapport à l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Italie ou l'Espagne. La centralisation, l'héritage jacobin, on en a les désavantages : lourdeur bureaucratique, faibles marges de manoeuvre pour les institutions territoriales.

Jacques LEVY, Réinventer la France, Trente cartes pour une nouvelle géographie, FAYARD, 2013. Jacques LEVY vient d'écrire et de publier un nouveau livre. Un petit ouvrage qui s'adresse à un public assez large mais qui doit avoir des connaissances en géographie assez affirmées, car, comme souvent avec Jacques LEVY, le vocabulaire est assez technique (ou technicisé). Un ouvrage où l'on retrouve les marottes de Jacques LEVY : son intérêt pour l'idée d'urbain et d'urbanité qui sont développées dans la deuxième partie du livre ; son amour de la démocratie française (et participative), ses idées sur la géopolitique interne de la France et son point de vue sur le rôle du géographe dans la cité : celui de passeur mais aussi celui de penseur et d'organisateur, puisque le livre débouche sur des propositions assez précises pour une réorganisation totale de la géographie administrative de la France. Un livre où l'on devine les amitiés politiques de l'auteur : la période faste, celle du mouvement, des réformes de fond a été celle de 1997 à 2002, celle du gouvernement JOSPIN.

Related: