background preloader

1 L'enseignement explicite : une pratique efficace (notes de lecture)

1 L'enseignement explicite : une pratique efficace (notes de lecture)
Grâce aux bons conseils de Mallory, je lis en ce moment le très intéressant livre de John Hollingsworth et Sylvia Ybarra : L'enseignement explicite, une pratique efficace. Je prends des notes sur cette lecture qui devrait beaucoup influer sur ma manière d'enseigner, dans certaines matières. Je voulais vous faire partager ce petit trésor. Voici pour commencer le sommaire et les notes sur le premier chapitre. (Il y en a peu car, il sert surtout à planter le décor : les notions sont approfondies plus tard et je pense que comme moi, vous n'aimez pas particulièrement les longues listes de recherches scientifiques qui prouveraient que cette pédagogie est la meilleure du monde ;). Si le titre du chapitre est rose c'est qu'il s'agit d'un lien vers l'article qui résume le texte. Chapitre 1 : Qu'est-ce que l'enseignement efficace ? Chapitre 2 : La vérification de la compréhension Chapitre 3 : L'objectif d'apprentissage Chapitre 4 : L'activation des connaissances antérieures Related:  Pédagogie explicite

Chap 2 Vérifier la compréhension L’enseignant doit vérifier tout au long de sa leçon la compréhension des élèves (et non pas seulement à la fin par exemple). «Enseigner et vérifier. Enseigner et vérifier.» ➤ Pourquoi ? Si l’on se contente de vérifier la compréhension des élèves lors de l’évaluation sommative finale : on ne peut pas l’utiliser. ➤ Quand ? Il faut s’arrêter pour vérifier la compréhension à chaque fois que l’on a enseigné quelque chose. - Après avoir expliqué l’objectif d’apprentissage : demandez à vos élèves ce qu’ils vont apprendre. - Après avoir donné une définition, demandez aux élèves de la reformuler ou de fournir des exemples. - Après avoir donné les étapes de résolution d’un problème, demandez aux élèves de les décrire, de les nommer, d’en expliquer l’importance. - Après avoir demandé aux élèves de résoudre un problème, leur demander de donner leur réponse et de l’expliquer. Ces questions de compréhension doivent être préparées à l’avance. ➤ Clarifier le contenu de la leçon avec des exemples

CSC | Webémissions pour les Éducatrices et les Éducateurs - Literacy and Numeracy Secretariat Webémission :le 30 janvier 2009 Pourquoi établir des blocs d'apprentissage? Les recherches préliminaires indiquent que les conseils scolaires les plus efficaces sont ceux dont les écoles consacrent des périodes ininterrompues à l'apprentissage. Sur les cinq heures d'enseignement dispensé chaque jour, des périodes ininterrompues (idéalement deux heures) seront prévues à l'horaire pour permettre aux élèves de développer leurs compétences en littératie, d'étudier les sujets en profondeur, de s'engager dans des projets de recherche, de se livrer à des questionnements et d'appliquer leur apprentissage à de nouveaux contextes. Un enseignement efficace commence par une planification détaillée selon les besoins des élèves. Quelles sont les composantes d'un bloc de littératie? En lecture, on exploite quatre situations : La lecture aux élèves La lecture partagée La lecture guidée La lecture autonome. Chez les plus jeunes, on travaille également d'autres composantes, dont : Partager :

chap 6 L'enseignement des concepts et des habiletés La présentation des nouveaux contenus commence par l'enseignement des concepts (notion principale) puis par le développement des habiletés (façon dont les élèves vont mettre le concept en pratique). Il faut également toujours expliquer l'importance de la leçon. ➤ L'enseignement des concepts * L'importance de l'enseignement des concepts 1. * Les entraves à l'enseignement des concepts Il faut éviter de sauter l'enseignement des concepts pour se focaliser sur le développement des habiletés (en enseignant par exemple à faire une addition sans expliquer le sens de l'opération). Il faut enseigner des concepts généraux en élargissant le périmètre d'étude. Remplir une feuille d'exercice (même si le taux de réussite est grand) ne signifie pas enseigner un concept. * L'enseignement explicite des concepts Voici quelques stratégies utiles pour enseigner les concepts. 1. 2. 3. 4. 5. 6. * La vérification de la compréhension pendant l'enseignement des concepts Pratiquer une triple vérification : 1. 1. 2. 3.

Quelques vidéos sur la pédagogie explicite… Voilà une forme de pédagogie qui me paraît très intéressante dans certains domaines d'apprentissage. Voici ces grands principes : - expliquer (le savoir ne doit pas être l'enjeu d'une longue investigation par des élèves démunis de procédure, mais explicité clairement en introduction de la séance) - aller du plus simple au plus complexe - réviser très régulièrement les acquisitions - l'enseignant doit respecter une trame identique à chaque fois : 1. 2. 3. 4. 5. - la régulation des comportements est enseignée de la même manière - on pratique le renforcement positif - on travaille avec des routines (rituels) Voici quelques vidéos qui m'ont paru intéressantes. À propos des inférences en lecture : Présenter les règles de travail Présenter l'objectif d'apprentissage La participation active

chap 3 l'objectif d'apprentissage Ce chapitre traite de l'importance de formuler un objectif d'apprentissage et de présenter celui-ci aux élèves. ➤ Qu'est-ce qu'un objectif d'apprentissage ? Un objectif d'apprentissage n'est pas une compétence telle qu'elles sont formulées dans les programmes scolaires ou les livrets d'évaluation. Un objectif d'apprentissage est ce que les élèves doivent savoir faire en fin de séance. Il doit être très précis pour ne prêter à aucune confusion. ➤ Pourquoi toutes les leçons doivent avoir un objectif d'apprentissage ? Cela clarifie les enjeux de la leçon pour l'enseignant comme pour l'élève. Cela permet de respecter le niveau des élèves : on adapte le contenu des programmes aux particularités de sa classe. ➤ Qu'est-ce qu'un objectif d'apprentissage pertinent ? L'objectif doit comporter : - le concept (idée principale, connaissances) > la plupart du temps un nom - l'habileté (la compétence mesurable) > la plupart du temps un verbe - le contexte (les conditions) Exemple : le concept est le résumé 1.

Les 5 au quotidien | Littératout Les 5 au quotidien est un modèle de gestion de classe fondé sur diverses recherches sur la motivation et centré sur le développement de l’autonomie chez les élèves. Ce modèle a été développé par Gail Boushey et Joan Moser. Par : Sylvie Levasseur-Lortie, EAO et Brigitte Rail, EAO Quelques renseignements de base Le modèle des 5 au quotidien favorise et facilite la gestion d’un bloc de littératie équilibré et comprend 5 composantes : lecture à soitravaux d’écritureétude de motsécouter la lecturelecture à un autre Un ensemble d’activités d’apprentissage de la lecture, de l’écriture et de la communication orale valables et signifiantes s’organisent donc autour de ces cinq composantes, auxquelles s’adonnent les élèves quotidiennement et de façon autonome. La structure des 5 au quotidien se distingue des autres modèles de gestion par sa façon de/ d’: Structure proposée par les 5 au quotidien Les 5 composantes, en bref Lecture à soi : première composante à introduire Mini leçons: Matériel requis: Lexique

chap 7 Les exercices guidés Lors de cette étape, les élèves commencent à résoudre des problèmes, mais ils ne sont pas encore prêts à travailler seuls. ➤ Que sont les exercices guidés ? Les élèves franchissent ensemble les étapes, une à une, sous notre regard. On présente un problème au tableau et on le résout ensemble, étape par étape. Progressivement, on laisse les élèves travailler par eux-mêmes. Il est très important de réaliser toutes les étapes en même temps que les élèves. ➤ Mise en application des exercices guidés ? Ils se déroulent en trois parties : 1. 2. 3. ➤ Les exercices guidés : une apprcohe dynamique. Les exercices guidés nécessitent d'avoir en stock un grand nombre d'exemples /exercices/textes supports. ➤ Quels exercices guidés ? Les exercices guidés dans les leçons portant sur les connaissances procédurales consistent à exécuter les étapes avec les élèves. Voici des exemples d'organisateurs graphiques. Je rappelle que ces idées ne sont pas les miennes mais celles de John Hollingsworth et Silvia Ybarra.

Enseigner plus explicitement, un outil pour la formation Télécharger tout le dossier (PDF - 20 pages - 2,1 Mo) Le Centre Académique Michel Delay de l'Académie de Lyon (CAREP) a modélisé un format de séquence chronologique et un format de séance dit « double entonnoir ». Il s'agit de modèles qui permettent de lire la diversité des pratiques de classe de la maternelle au collège en formation et non pas de modèles prescriptifs de ce qu'il faudrait faire. Cette tentative de modélisation des séquences d’enseignement et des séances d’enseignement a pour objectifs : d’aider les formateurs à réfléchir avec les enseignants sur leurs pratiques de classe ; d'identifier les "temps sensibles" des séquences et des séances auxquels devrait veiller l'enseignant pour tenter d'accrocher tous les élèves aux objets d'enseignement. Format de séquence et temps sensibles Il n’est pas un format de séquence mais bien des formats de séquences en relation à un contexte (programmes, élèves…). Une séquence est un enchaînement de séances. Temps sensibles de séquence

chap 10 la consolidation Comment planifier des leçons efficaces : à partir d'un guide du maître ou en la créant de toutes pièces ? ➤ Planifier une leçon à partir d'un guide du maître. Comment repéer dans un guide du maître les principaux éléments d'une leçon explicite ? * Le travail individuel Il faut planifier ses leçons en fonction des questions auxquelles les élèves doivent répondre. * La vérification de la compréhension La plupart du temps, celles-ci ne sont pas prévues dans les guides du maître, il faut donc les prévoir. * L'objectif d'apprentissage L'objectif d'apprentissage n'apparait pas toujours clairement dans les manuels ou la terminologie employée diffère de celles des programmes. * L'activation des connaissances antérieures On trouve parfois des exercices de révisions dna sles manuels mais ils ne s'agit pas d'activer des connaissances en prévision de la leçon qui suit. * L'enseignement des concepts * L'importance de la leçon * Le développement des habiletés * Les exercices guidés * La conclusion de la leçon

Les 5 au quotidien Les 5 au quotidien "Les 5 au quotidien" est un modèle de gestion de la classe de littératie développé par Gail Boushey et Joan Moser*. Ce modèle est centré sur l’élève et est fondé sur des recherches en lien avec la motivation. Cette série de 6 vidéos illustre chaque partie des 5 au quotidien. Soulignons également la participation de Mme Angela Elias, directrice de l'école Arc-en-Ciel. Les 5 au quotidien 1 Les 5 au quotidien 2 Les 5 au quotidien 3 Les 5 au quotidien 4 Les 5 au quotidien 5 Les 5 au quotidien 6 *Les 5 au Quotidien Adaptation française de The Daily Five, de Gail Boushey et Joan Moser

chap 8 la conclusion de la leçon Ce chapitre traite de la dernière étape de la leçon. Celle qui précède le moment où les élèves seront autonome face à la tâche. Il s'agit de vérifier une dernière fois la compréhension des contenus enseignés. On vise un taux de réussite de 80 à 100% avant de laisser les élèves en autonomie. ➤ Pourquoi est-ce important de conclure chaque leçon ? Cette conclusion favorise la réussite des élèves. ➤ Le déroulement de la conclusion de la leçon Il faut déterminer si les élèves sont capables de :- décrire le concept enseigné- expliquer l'importance de ce qui a été enseigné- mettre en pratique les habiletés requises ➤ Des exemples de conclusions de leçons - Exercice au tableau avec propositions de réponses (les élèves écrivent le numéro de la réponse sur l'ardoise)- Questions sur les connaissances (tous les élèves se préparent à y répondre oralement, puis tirage au sort)- Exercice de types problème à résoudre- Écriture d'une synthèse : rédigée ou sous forme d'organisateur graphique- Reformulation

Enseigner plus explicitement : l'essentiel en quatre pages Ce que dit le prescrit Le référentiel de l'Éducation prioritaire (« enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maitrise du socle commun »), comme les programmes 2015 des cycles 2, 3 et 4, avec de nombreuses occurrences du terme «explicite», s’accordent sur la nécessité « d’enseigner plus explicitement ». Nombre de modalités sont recommandées au fil des pages : expliciter des techniques, des pratiques, des attentes, des règles, des stratégies, des démarches, des savoir-faire, des implicites dans la compréhension des textes, des connaissances préalables aux apprentissages... Des cadres théoriques différents Depuis quelques années, le vocable « pédagogie explicite » est utilisé par plusieurs courants de recherche au risque de malentendus : Les savoirs scolaires ne sont pas une somme de connaissances à accumuler dans la tête des élèves. Expliciter : comment, pourquoi, quand ? En résumé Des outils pour la formation ? Lire la suite... Pour aller plus loin

Related: