background preloader

Toujours plus : pourquoi les centres commerciaux géants recouvrent la France

Toujours plus : pourquoi les centres commerciaux géants recouvrent la France
Plus de 50 centres commerciaux sont actuellement en construction en France ! Le pays en compte déjà pourtant plus de 740. Et leur fréquentation est en baisse depuis 2008, tout comme leur chiffre d’affaires [1]. Qu’importe ! En région parisienne, des centaines de milliers de mètres carrés de surfaces commerciales sont sorties de terre en quelques années. Certains projets rivalisent de gigantisme. Une bulle spéculative qui gonfle, qui gonfle ! Beaucoup de projets ont été initiés avant la crise de 2008. Ces quatre entreprises sont des sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC), un statut créé en 2003. Des élus accros aux centres commerciaux Mais comment ces projets, en concurrence les uns avec les autres, peuvent-ils voir le jour ? En tant que représentant d’une association environnementale, Bernard Loup siège régulièrement au sein de la CDAC du Val d’Oise et vote souvent contre les projets. Tout le monde veut son Ikea Des élus en situation de conflit d’intérêt ? Rachel Knaebel Related:  DistriLes strategiesde distributionsylvainbgr

Monique Pinçon-Charlot : « La violence des riches atteint les gens au plus profond de leur esprit et de leur corps » Basta ! : Qu’est-ce qu’un riche, en France, aujourd’hui ? Monique Pinçon-Charlot [1] : Près de 10 millions de Français vivent aujourd’hui en-dessous du seuil de pauvreté. Celui-ci est défini très précisément. Mais il n’existe pas de « seuil de richesse ». Nous nous sommes intéressés aux plus riches parmi les riches. Pourquoi est-il si difficile de définir cette classe ? La richesse est multidimensionnelle. A cela s’ajoute la richesse sociale, le « portefeuille » de relations sociales que l’on peut mobiliser. Il existe aussi une grande disparité entre les très riches... Bernard Arnault, propriétaire du groupe de luxe LVMH, est en tête du palmarès des grandes fortunes professionnelles de France, publié chaque année par la revue Challenges. Malgré l’hétérogénéité de cette classe sociale, les « riches » forment, selon vous, un cercle très restreint. On trouve partout les mêmes personnes dans une consanguinité tout à fait extraordinaire. C’est une violence inouïe. C’est une nécessité absolue.

EELV : un « envahissement » des centres commerciaux dans le périurbain La création d’un Village des Marques à Villefontaine participe, selon le parti écologiste, à un modèle qui accentue la désertification des centre-villes et favorise l’étalement urbain. EELV a affiché sa déception suite à la décision du conseil d’Etat permettant la création d’un Village des Marques à Villefontaine. « Après le Green7 de Salaise-sur-Sanne, le Retail Park de Chasse-sur-Rhône, l’accord du Conseil d’État pour la création d’un Village des Marques à Villefontaine signe l’envahissement des centres commerciaux dans les espaces périurbains de l’Isère » a ainsi indiqué indiqué Yann Mongaburu, porte-parole d’Europe Ecologie les Verts Isère. Pour lui, « ces antres de la consommation sont soutenus par des élus qui croient y voir un potentiel économique de développement territorial. C’est pourtant ce modèle économique poursuivi depuis des décennies qui participent de la crise économique, sociale, environnementale que nous vivons ». Logistique : Afilog regrette l’absence d’ambassadeur

Dossier Point de vente 2.0 Le point de vente classique, le « vrai », le brick and mortar accueille des dispositifs digitaux, des techniques en provenance de l’Internet et du mobile… Le point de vente se digitalise. Pourquoi ? Comment ? Ré-enchantement des points de vente : comment passer d’une intention à un business durable ? Le digital et les points de vente : quelles articulations ? Commerce connecté : contexte et futuribles Le commerce connecté se généralisera-t-il grâce aux atouts du e-commerce ? Fin des dispositifs digitaux gadgets, retour à la réalité des points de vente ! La géolocalisation indoor appliquée au retail Intérêts et atouts de la géolocalisation indoor appliquée au retail. Web-to-Store : le rôle du Store Locator dans l’expression digitale du point de vente 90% des achats sont encore réalisés en points de vente, et parmi ces achats, 40% sont déclenchés par Internet. Téléphone mobile : quels apports au retail ? Cartes de paiement et de fidélité : un avenir digital ?

Six clés pour réussir sa stratégie omnicanal Lors d'une conférence organisée à Las Vegas sur le futur du retail, Peter Sheldon, analyste au sein du cabinet d'études Forrester revient sur les enjeux et les basiques d'une bonne stratégie omnicanal. 1- Acheter en ligne, se faire livrer en magasin Encore aujourd'hui cette fonctionnalité est clé pour lever l'un des principaux freins à l'achat en ligne. Aux USA notamment, Amazon offre des "pick-up" gratuits dans des consignes afin que les consommateurs puissent se faire livrer comme ils l'entendent. Cette fonctionnalité peut également être utilisée par les acteurs pour optimiser leur supply chain et leur niveau de marge. 2- Historique de vente : donner au consommateur une vue d'ensemble de ses achats passés quelque soit le canal Cette fonctionnalité est déjà souvent disponible. 3- Stocks des magasins mis à jour L'objectif est de rendre accessible quotidiennement pour les clients les stocks des magasins actualisés en temps réel si possible. 4- Facture digitale 5- Politique de retour

Quand la France vend ses terres agricoles au Qatar « Vendre notre plus beau patrimoine au Qatar », propriétaire du PSG, est « une énorme faute ». Léonce Vilbert, ancien élève d’AgroParisTech, exprime sa colère dans une pétition en ligne, après avoir appris que le club de foot du PSG aurait choisi selon Le Parisien, de déménager son centre d’entraînement et de formation sur le site de son ancienne école d’ingénieurs agronomes. Il faut dire que le site abritant AgroParisTech, mis à la vente par l’État, n’est pas anodin. Situé à Thiverval-Grignon, à 30 kilomètres de Paris, il comprend notamment un château Louis XIII, de nombreux bâtiments d’époque, un parc de 291 hectares et une ferme d’expérimentation sur 219 hectares. En lieu et place, rapporte Le Parisien, le PSG prévoit 18 terrains de football, un stade de 5 000 places et un parking de 1 000 places, pour une enveloppe globale de 300 millions d’euros. Mobilisation contre l’artificialisation des terres La communauté scientifique monte également au créneau.

Ce qui se cache derrière le prétexte Dieudonné J’ai regardé - et écouté, ou lu - beaucoup d’analyses sur « l’affaire Valls/dieudonné » depuis un peu plus d’une semaine, en me demandant chaque fois ce qui relie cette affaire à la situation économique et sociale actuelle. Car j’ai vraiment du mal à croire que toute cette affaire n’ait pas d’autre objectif que la défense des opprimés… Ca se saurait ! Et je crois avoir trouvé l’explication qui me satisfait le plus ; je vous l’expose ici : tout d’abord il apparaît, sans vouloir tomber dans le conflit stérile du « deux poids, deux mesures » qu’on nous ressert à chaque débat (la mort ou la persécution d’un homme, quel qu’il soit et pour quelque raison que ce soit, est un drame un point c’est tout), que ce n’est pas pour lutter contre l’antisémitisme que Valls a mis en scène toute cette mascarade, car en faisant cela il l’attise plutôt qu’il ne le fait disparaître. (voir « La religion des cons » et « Les guerres ne sont jamais de religion ») Caleb Irri

Pour leurs achats, les Français préfèrent les centres commerciaux - 22/10/2013 - LaDépêche 62,3% des Français préfèrent aller dans un centre commercial pour faire du shopping, plutôt que dans les boutiques de centre-ville (32,1%), révèle une étude Toluna pour le magazine LSA. Les grands magasins n'obtiennent que 30,6% des suffrages, tandis qu'Internet est en dernière position, avec 25,6% d'adeptes. Faire du shopping dans un centre commercial est surtout l'apanage des femmes (65,8%) et des jeunes de moins de 35 ans (66,9%). "Même si l'activité globale des centres commerciaux n'est plus aussi dynamique que dans le passé avec la concurrence des boutiques de centre-ville et d'Internet, les réussites récentes de So Ouest à Levallois-Perret et des boutiques de la gare Saint-Lazare montrent que le modèle peut rester attractif.

Les six tendances qui bouleversent le retail Qu’attendent les clients de la grande distribution de leurs enseignes ? L’irruption des nouvelles technologies a certes bouleversé le quotidien du consommateur, mais elle a aussi modifié en profondeur ses attentes auprès des chaînes et des magasins. L’Echangeur, la plateforme de veille technologique du groupe Laser, organisait ce vendredi matin à Paris, un « débriefing » des grandes tendances identifiées aux Etats-Unis, à l’occasion du big retail show, la grand messe annuelle de la distribution US. 1. Les chiffres sont à la fois prometteurs et inquiétants. Des usages web mobile qui se traduisent de manière particulièrement douloureuse pour les enseignes « physiques », à travers le phénomène dit du « showrooming ». Si le phénomène du showrooming est inquiétant, c’est qu’il concerne une cible de clientèle jeune, connectée et… à fort pouvoir d’achat. L’Europe commence elle aussi à souffrir du phénomène. 2. Ikea, par exemple, s'est allié à Google Maps: 3. 4. 5. 6. Big Data se profile.

La Fnac relie le Web et le magasin avec son appli mobile "Créer un pont entre le site web et les magasins grâce au mobile", telle est la vocation de la Fnac qui poursuit le développement de son plan stratégique 2015. L'enseigne mise notamment sur la nouvelle version de son application iPhone et iPad pour proposer une expérience plus simple, riche et personnalisée à ses clients. L'application permet avant tout d'effectuer l'ensemble du parcours d'achat depuis le mobile, grâce à certaines fonctionnalités. - Le mobinaute a accès à tout le catalogue et à l'offre marketplace. - L'option "Achat rapide" permet de payer la commande en une seule étape. - Tous les contenus et avis des experts Fnac sont disponibles sur le mobile : vidéos, conseils, interviews et sélections des vendeurs. - Avec la fonction "Wishlist", le client établit la liste de ses produits préférés en vue de préparer ses achats. - L'application fait des recommandations d'achat basées sur les précédentes commandes et l'historique de navigation.

Pourquoi il est encore possible de dire non aux multinationales, surtout quand on est une élue de gauche La remunicipalisation du service public de l’eau parisien démontre ce que les multinationales et leurs alliés souhaiteraient ne pas laisser savoir : qu’il est possible, aujourd’hui, de (re)construire des services publics démocratiques efficaces et répondant à nos besoins sociaux et écologiques. Anne Le Strat, ancienne adjointe au maire de Paris, livre dans un ouvrage son récit de la reconquête démocratique de l’eau parisienne. « Il y a deux événements majeurs qui ont durablement marqué le monde international de l’eau : Cochabamba en 2000 et Paris en 2010. Le premier parce qu’il symbolise la lutte citoyenne pour se réapproprier la gestion de l’eau et contre sa marchandisation. Dans son livre Une victoire contre les multinationales, qui vient de paraître aux éditions Les petits matins, Anne Le Strat – adjointe au maire de Paris jusqu’en 2014 et principale architecte de la remunicipalisation parisienne – raconte les coulisses de cette bataille victorieuse. Omerta Alliés et ennemis

Christophe Barbier contre Dieudonné ! Éditorialiste ou auxiliaire de police ? Pour ne pas participer au tintamarre médiatique auquel a donné lieu et donne encore lieu « l’affaire Dieudonné », nous attendrons une accalmie, non sans relever le paradoxe qu’il peut y avoir à entretenir un tel tintamarre autour d’un personnage que la plupart de ceux qui y participent… voudraient justement voir réduit au silence ! Le « débat » fait rage dans les médias sur les meilleurs moyens de combattre les dérives antisémites de Dieudonné et de nombre de ses admirateurs. Au moment où nous écrivons cet article, ce débat est clos, au moins momentanément, puisque le Conseil d’État vient de décider que l’interdiction du spectacle de Dieudonné par le préfet de la région Pays de la Loire était légale – ce qui ne change rien au fond de notre argumentaire. Ce qui est dès lors en cause c’est le rôle que s’attribue l’éditocratie et qu’elle est prête à jouer dans d’autres circonstances, à moins qu’elle ne se désolidarise sans faux-fuyants de l’un de ses représentants. Ce n’est pas tout… Annexe

La folie des centres commerciaux | beGlob Un endroit singulier, le Country Club Plaza de Kansas City, aux Etats-Unis. Une zone commerciale et résidentielle construite en 1924 par J.C Nichols, la première du genre. Un centre commercial ressemblant plus à un territoire imaginaire, réunissant des boutiques aux styles architecturaux du monde entier : de Provence en France, de Séville en Espagne, du manoir d’Ecosse ou de celui de Virginie. L’idée est ingénieuse et séduit immédiatement. Aux Etats-Unis, les centres commerciaux se multiplient et le premier à être couvert est bâti à Minneapolis, afin d’éviter la rigueur du froid. Le début du bonheur Avec la fin de la seconde guerre mondiale, l’économie se mondialise et le centre commercial couvert s’exporte. Quel sera le plus grand ? C’est le défi international du XXIe siècle : quel pays construira le plus grand centre commercial au monde ? Un nouveau patrimoine Trop de projets La récession que le monde a connue en 2008 pourrait néanmoins mettre un frein à tout ce bel univers matériel.

No, Retail is not dead Si l'on projette les tendances de croissance actuelle, il paraît évident que le e-commerce continuera de phagocyter le commerce traditionnel. Marc Andreessen semble voir juste, lorsqu'il déclare : "Retail guys are going to go out of business and ecommerce will become the place everyone buys". Cependant, on ne peut pas anticiper le futur en projetant vers l'infini une croissance linéaire, cela revient à faire fi de l'ensemble les disruptions qui se produisent à cet instant dans le secteur du retail. (Avec la collaboration de Nathanaël Arnéra) Le e-commerce a connu une forte croissance grâce a un accès à des milliards de données, quasi gratuites, sur le comportement et les préférences de ses millions d’utilisateurs. Un nouveau souffle pour les commerçants Un seul gagnant Néanmoins, si le Brick & Mortar rattrape son retard, il ne sortira pas vainqueur de cette lutte.

Related: