background preloader

Les alternatives aux pesticides se développent partout… sauf en France - Modèle agricole

Les alternatives aux pesticides se développent partout… sauf en France - Modèle agricole
En France, le développement des alternatives naturelles aux pesticides reste un parcours du combattant. La faute aux règlements européens, affirme le ministère de l’Agriculture. Les préparations à base de composants naturels s’échangent pourtant sans problème dans plusieurs pays européens. « Vous voyez cette préparation ? La grande fierté de l’entreprise familiale est d’être parvenue à soigner par les plantes des vignes abîmées par la grêle, ou à épaissir et rendre plus vigoureux les sarments. Espagne-France : 1-0 En France, la réglementation est beaucoup plus complexe et coûteuse : la commercialisation de ces préparations requiert l’inscription de leurs substances actives sur une liste communautaire, au même titre que les produits chimiques. 40 000 euros, c’est le coût moyen pour le dépôt d’un dossier. Qu’en disent les autorités gouvernementales espagnoles ? Le modèle allemand Un retard très critiqué par l’AEFA, une association de producteurs industriels de fortifiants. Sophie Chapelle

Faire et utiliser du purin d'ortie Les 5 dernières ruches ouvertes ! · 190 000 litres d’eau potable sont perdus toutes les 5 secondes en France · Une maison écolo pas comme les autres Si parfois, l’offre de produits écologiques est limitée, ce n’est assurément pas le cas pour les revêtements de sol. Se débarrasser des fourmis naturellement Les fourmis peuvent parfois vite devenir encombrantes! Bien qu’elles soient petites, leur nombre très important les rend vite dérangeantes! Surtout quand elle rentre dans la maison. Voici quelques astuces naturelles pour s’en débarrasser. Quelques gestes simples Arrêtez de les nourir Une des raisons qui pousse les fourmis à vous envahir, c’est qu’elles trouvent de la nourriture. Supprimez les éclaireurs Vous remarquerez parfois des éclaireurs, fourmis seules, qui inspectent la zone avant de retourner au nid. Bouchez les passages Souvent les fourmis exploitent une fissure, un joint abîmé, un petit trou sous les fenêtres. Sans les tuer Parce que les fourmis sont des êtres vivants et qu’elles participent à un équilibre naturel, il est important de commencer par essayer des les faire fuir et les repousser avant de penser à les tuer. Le citron ou le vinaigre Les fourmis n’aiment pas ces produits à forte odeur et s’en éloigneront. Le basilic L’odeur forte du basilic dérange les fourmis. crédits photo:

Maintien à l'agriculture biologique et projets de la ferme paysanne. Bienvenue sur cette cagnotte ! Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte. Chacun participe du montant qu'il souhaite.Tous les paiements sont sécurisés. Le blog de la ferme : Page Face Book de la ferme : Bonjour à tous. Atteindre le seuil de 35 000 soutiens, avec ces messages tous tellement émouvants chargés d'éthique, de bon sens et d'humanisme, pendant le Salon de l’Agriculture 2015, juste avant la rencontre avec le Ministre de l’Agriculture, Stéphane Le FOLL et le spécialiste de la PAC à son cabinet, a donné encore plus de force , de crédibilité et de légitimité aux propos de Benoît Biteau. Voir la vidéo conférence de presse avant le salon : Voici également un lien court vers la pétition sur Change.org : www.change.org/benoitbiteau Pensées humanistes, Merci,

La guerre du purin l ne faut pas pousser Jean-François Lyphout dans les orties, sinon, il pique. Ce pépiniériste d'Ajat fabrique, entre autres, du purin d'orties qu'il commercialise. Mais, sur les bidons qu'il vend, « je n'écris pas à quoi cela sert. Il y a juste indiqué sa composition, les proportions pour l'utiliser, mais pas qu'il agit sur la santé des plantes. Depuis ce matin, ils sont à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, pour leur assemblée générale annuelle. L'exception française En France, ce fertilisant abondamment utilisé par les particuliers ne peut être commercialisé ni importé, car il n'a pas fait l'objet d'une demande d'autorisation de mise sur le marché. La grogne est d'autant plus forte que la législation est moins compliquée dans les autres pays d'Europe. Le pépiniériste a déjà sondé le ministère de l'Écologie, « mais c'est le ministère de l'Agriculture qui a la main. Malgré tout, l'utilisation des produits peu préoccupants augmente.

Ce jardinier réinvente l'agriculture sur moins d'un hectare Comment êtes-vous devenu un maraîcher militant ? J’ai grandi dans la banlieue de Montréal dans un endroit pas totalement bétonné, mais où les maisons se ressemblent toutes. (…) L’écologie ne m’intéressait pas particulièrement. C’est à 18 ans que j’ai découvert la beauté et la fragilité du monde, dans les grandes forêts de Colombie britannique. Ce voyage m’a orienté vers des études d’écologie. Si on ne la protège pas, elle devient du béton. Vous dites de vous que vous êtes un fermier de familles, qu’est-ce au juste ? - Maude-Hélène et Jean-Martin Fortier au marché de Saint-Armand - Je sais que mes légumes sont très importants dans leur vie. Comment produit-on de tels légumes ? Notre projet de ferme est basé sur la vie dans le sol. Comment entretenez-vous la vie dans votre sol ? - Au milieu d’un champ de pois - Si on vient toujours bouleverser le sol, on dérange, voire on empêche ce travail que la nature fait gratuitement. Vous ne touchez jamais le sol ? Est-ce un modèle reproductible ?

Lortie.asso.fr - Accueil Lutter contre les pucerons ? Il y a la coccinelle, bien sûr, mais pas seulement… Avec le printemps et l’éruption de tendres pousses sur nos rosiers, arbustes et arbres fruitiers, un nouvel ennemi envahit les jardins ces temps ci : le puceron. Et chaque jardinier de sortir son arsenal de lutte : pulvérisations en tous genres, aspersions, et, pour les plus avertis, lâchers (ou poser) de coccinelles. C’est une bonne idée d’inviter ces insectes au jardin et de leur permettre de s’y installer durablement, mais on peut pousser plus loin cette réflexion. En effet, la coccinelle, ou Bête à bon Dieu, comme on l’appelait autrefois, est loin d’être le seul insecte efficace contre les pucerons. Il existe de nombreux autres auxiliaires qui peuvent aider le jardinier, pourvu qu’on les y invite. Comme beaucoup d’insectes, la coccinelle passe par des métamorphoses. Les larves Voici quelques photos de larves de coccinelles prises au Jardin des Merlettes. Et c’est toujours un spectacle rassurant pour le jardinier que la vue d’un groupe de larves en action sur une pousse de pommier !

Le désherbant biodégradable qui va conquérir le monde Un désherbant biodégradable… on en rêvait, Jade International l’a fait! L’entreprise vient tout juste de lancer la commercialisation du Beloukha. Ce désherbant biologique naturel à base de colza arrive à point nommé, puisque les désherbants issus de la chimie de synthèse seront interdits en France dès 2016. La fin des désherbants chimiques programmée On ose à peine y croire, mais pourtant, la fin des désherbants chimiques est annoncée. Plusieurs pays s’acheminent vers l’interdiction ou la limitation de l’usage des produits de chimie de synthèse (voir ici). Un désherbant naturel à l’huile de colza C’est dans ce contexte que l’entreprise Jade, spécialisée dans la recherche et le développement de nouvelles solutions pour la nutrition et la protection des plantes, a développé depuis 2007 le désherbant biodégradable Beloukha, avec un réseau international de laboratoires de recherches, d’industriels et d’experts. Le colza utilisé contre les mauvaise herbes Un produit dérivé pour les particuliers

Related: