background preloader

L'association des professionnels de l'information et de la docum

L'association des professionnels de l'information et de la docum

Getting Real Here are the 16 chapters and 91 essays that make up the book. Introduction chapter 1 What is Getting Real?A smaller, faster, better way to build software About 37signalsOur small team creates simple, focused software Caveats, disclaimers, and other preemptive strikesResponses to some complaints we hear The Starting Line chapter 2 Build LessUnderdo your competition What's Your Problem? Stay Lean chapter 3 Less MassThe leaner you are, the easier it is to change Lower Your Cost of ChangeStay flexible by reducing obstacles to change The Three MusketeersUse a team of three for version 1.0 Embrace ConstraintsLet limitations guide you to creative solutions Be YourselfDifferentiate yourself from bigger companies by being personal and friendly Priorities chapter 4 What's the big idea? Feature Selection chapter 5 Process chapter 6 The Organization chapter 7 Staffing chapter 8 Interface Design chapter 9 Code chapter 10 Words chapter 11 Pricing and Signup chapter 12 Promotion chapter 13 Support chapter 14

5 Tips To Transition From A Free To A Paid Service Editor’s Note: This post is written by Dave Schappell, Founder and CEO of TeachStreet. In it, he talks about his company’s transition from a free to a paid service, and shares five tips that may help other startups make the leap as well. Over the course of the last two-plus years, I’ve worked with a team that has lived the web service transition from free to paid, as TeachStreet has evolved from a place to find local classes in Seattle, to a global supplier of online and local classes (I’ve included a high-level timeline of our full 2-year transition, at the bottom of this post). The discussions around freemium and the like are numerous — I won’t bore you with additional words on those topics. I’ll assume that: The big question is, “how do you transition your free customer base to a paid customer base, without upsetting/losing all of them?” Here are 5 tips to help you transition customers to a paid service: A recent example where a fee increase was initially handled poorly was at ZenDesk.

Les technologies relationnelles dans les systèmes d’information – Christian Fauré Après l’informatique embarquée et l’informatique de gestion, tend à s’en rajouter une troisième informatique qui est l’informatique relationnelle. Celle-ci ne repose plus sur des technologies de gestion mais sur des technologies relationnelles. Pour expliciter ce qui se passe, il faut d’abord dire que ces deux informatiques, de gestion et relationnelle, malgré les différences que je vais souligner, ne s’opposent pas systématiquement. Dans les entreprises, les DSI sont organisées pour gérer une informatique de gestion : on met en place une application de gestion, on la valide, puis elle passe en TMA (Tierce Maintenance Applicative). La chose n’est pas nouvelle, elle ne date pas de 2005 et du Web 2.0, c’est le cas depuis internet, à commencer par le email. Le web, qui est le lieu de convergence des technologies relationnelles, n’a ainsi pas vraiment pénétré dans les SI. « s’ils passent avec çà et l’imposent sur le marché, je démissionne pour aller élever des chèvres dans le Larzac ».

» 4 Web project problems content strategy can solve Johnny Holland I get this question a lot: How do content strategists work with IAs/designers/writers? Truthfully, they often don’t. But, they can and they should. Not only should they work together, they should do away with the typical web project process that leaves content until last, resulting in a mad scramble. Right? Existing content from brochures and fact sheets haphazardly mapped to pages and components;Existing content from the old website that hasn’t been reviewed or edited;Brand new content from a copywriter who doesn’t know the purpose of the site, the audience, or whether the source content is reliable. Boo. Here’s how: PROBLEM #1: Great ideas, no content I think it’s fair to say those of us who work on websites are idealistic types. As a former web writer, this scenario happened to me more than once: I got a site map and a link to the old website and an in-box full of brochures, fact sheets, and PowerPoint presentations, and was asked to write all the pages on the site. Wrong answer. Why?

Réflexions à brûle-pourpoint sur l'auto-entreprise, dont la cotisation foncière des entreprises et son exonération bon, ça c’est fait, reprenons : Un rapide point sur l’auto-entreprise Tout d’abord, pour bien saisir les propos qui vont suivre, faisons un point sur ce qu’est VRAIMENT l’auto entreprise. Auto-entreprise : un package d’options existantes bien vendu La VRAIE innovation de l’AE c’est d’avoir packagé le tout, et de l’avoir enrobé avec toute la com’ gouvernementale, dans cette période de turbulences de l’emploi, afin que les gens y adhèrent en masse et fassent baisser le nombre de chômeurs et les allocs versées, quitte à démultiplier le phénomène salariat déguisé . exemple de com’ : Le régime de l’auto-entrepreneur est un passeport offert à tous les Français qui souhaitent transformer leurs talents en argent et bénéficier de revenus supplémentaires. Je ne vois pas en quoi multiplier les entreprises va changer quoique ce soit si la “période économique difficile” , l’argument même est hallucinant, mais bon, il faut croire que ça marche. Il est free, il a rien compris. 1000€ de taxes, c’est rien

20 plateformes de curation à expérimenter Curator, curation... Néologisme, buzzword ou simple phénomène marketing, un constat est à faire : de plus en plus de plateformes dédiées à cette activité se développent sur le web. Outils qui, au-delà de leur utilité pour formaliser, classer et diffuser une veille, se révèlent aussi intéressant à observer dans une problématique de gestion de la réputation en ligne. Voici quelques unes de ces plateformes... Si le « curator » fait de la veille, et que de plus il sait/peut la médiatiser, alors les outils qu'il utilise peuvent (doivent ?) Et même si (nous sommes bien d'accord) ces plateformes rappellent étrangement certaines de bookmarking, qu'elles sont pour la plupart étroitement liées à Twitter et qu'elles surfent sur une terminologie nouvelle (mais des usages bien réels), leurs éditeurs les dénomment d'eux-même : plateformes de curation. Quel(s) intérêt(s) pour la gestion de la réputation en ligne ? ==> Tout d'abord formaliser et médiatiser une veille sur un sujet précis. Curated.by Newser

Related: