background preloader

Les écrans et les enfants: le coût caché de l'exposition précoce

Les écrans et les enfants: le coût caché de l'exposition précoce
Par Geneviève Guérin, analyste-recherchiste dossier devenir et être parents à l’ASPQ, et Jacques Brodeur, conseiller en éducation médiatique et promotion de saines habitudes de vie Tous les intervenants en santé publique connaissent le lien entre sédentarité et obésité. Qui n'a pas remarqué que l'activité sédentaire la plus courante chez les enfants et les adolescents est la télévision? La télé seulement? Non, puisqu'au cours de la dernière décennie, d'autres écrans sont venus capter l'attention des enfants et des ados: les jeux vidéo, l'ordinateur, la tablette numérique et les petits écrans tels que DS et téléphones intelligents font plus que jamais partie de leur vie. Que disent les experts? La Société canadienne de pédiatrie [PDF], quant à elle, reconnaît que la surexposition aux écrans entraîne divers problèmes de santé tels que risque accru de consommation de tabac, alcool et autres substances, comportement et attitudes agressives, mauvaise nutrition et excès de poids. 2. 3. 4. 5.

http://www.protegez-vous.ca/association-pour-la-sante-publique-du-quebec/les-ecrans-et-les-enfants.html

Related:  Conséquences néfastes d'utilisation des appareils électroniquesSanté liée aux appareils mobiles, portables et ordinateursamandinerenaud

La qualité du sommeil étroitement liée au temps passé sur un écran, selon une... Les adolescents qui passent beaucoup de temps devant les écrans (téléviseurs, ordinateurs, tablettes, téléphones portables, consoles de jeux), dorment moins longtemps et ont plus de mal à s'endormir, selon une étude publiée mardi. Réalisée sur 10 000 jeunes Norvégiens âgés de 16 à 19 ans, l'étude a notamment montré que les adolescents les plus accros aux écrans avaient un risque accru de mettre plus d'une heure à s'endormir. Ce risque est augmenté de 49% chez ceux utilisant un écran pendant plus de quatre heures par jour (en dehors des heures scolaires) par rapport à ceux l'utilisant pendant moins d'une heure.

Sécurité de la technologie Wi-Fi (santé Canada) Votre santé et vous Si vous avez besoin d'aide pour accéder aux formats de rechange, tels que Portable Document Format (PDF), Microsoft Word et PowerPoint (PPT), visitez la section d'aide sur les formats de rechange. Certains hyperliens donnent accès à des sites d'organismes qui ne sont pas assujettis à la Loi sur les langues officielles. L'information qui s'y trouve est donc dans la langue du site. "Génération écran" : gérer la connexion de nos enfants Les jeunes qui sont nés à partir de 1995 ont toujours baigné dans le 2.0. C’est la génération "écran", familière avec le monde virtuel même si elle n’en maîtrise pas forcément tous les rouages. En moyenne, les 9-16 ans passent deux heures par jour sur internet auxquelles s’ajoutent deux heures par jour devant la télé (source : rapport France EU-Kids). De plus en plus tôt, de plus en plus virtuoses "À trois ans, un enfant sait faire la différence entre fiction et réalité et peut aisément commencer à jouer sur une tablette", explique Michael Stora, psychologue clinicien pour enfants et adolescents. "Les ados, eux, lorsqu’ils sont sur un ordinateur, jonglent entre plusieurs fenêtres, peuvent tenir une conversation de visu tout en surfant sur internet, écrire des SMS sur leurs portables et suivre une série à la télé ou encore jouer en ligne", observe Eric Delcroix, maître de conférence spécialisé dans les réseaux sociaux. Et il faut être cohérent !

iPad, tablette: les effets négatifs sur la santé Candy Crush - 1. Corps humain - 0. Trop utiliser sa tablette tactile, a fortiori dans des positions pas toujours naturelles, n'est pas sans risque pour la santé. Pas de tablette sous la couette (Protégez-Vous) Vous aimez naviguer sur votre tablette confortablement installé dans votre lit? Attention, ce rituel pourrait bien être la cause de vos insomnies. Photo: Shutterstock Une étude américaine suggère que les écrans rétroéclairés des tablettes perturbent la mélatonine, l’hormone responsable du sommeil. Derrière cette conclusion: des chercheurs du Rensselaer Polytechnic Institute, qui exposent les conséquences de l’utilisation des iPad, Galaxy Pad, ThinkPad et autres tablettes électroniques sur la production de mélatonine.

L'addiction aux nouvelles technologies bientôt un problème de santé publique Une étude réalisée par l'Université de Cambridge (Royaume Uni) a démontré que plus d'un tiers des personnes se sentent "dépassées" par la technologie. Les chercheurs établissent un lien entre ce sentiment et l'addiction aux smartphones. Si plus d'un tiers des personnes interrogées se sent "dépassé" par la technologie, le chiffre est encore plus élevé pour les enfants : 43%. A peu près autant de répondants ont indiqué tenter de limiter leur utilisation des médias sociaux. Pour les chercheurs, les parents comme les enfants, doivent trouver un moyen de limiter l'impact des nouvelles technologies sur leurs vies.

Malades des écrans Vous lisez probablement cet article sur votre iPad. Peut-être dans votre lit, avant de vous coucher, la tête inclinée, dans l’obscurité. Vraiment pas de quoi mériter des morceaux de robot aux yeux de plusieurs spécialistes de la santé. Les tablettes électroniques – et téléphones intelligents – ne sont sur le marché que depuis quelques années et, déjà, des voix s’élèvent pour mettre en garde contre les effets sur la santé de leur mauvaise utilisation. État de la situation.

Ces écrans qui nous tordent le cou (LaPresse) À constamment consulter notre téléphone intelligent, sommes-nous en train de nous infliger de graves problèmes de cou ? Probablement, écrit Kenneth Hansraj, un chirurgien orthopédique américain, dans un article coup-de-poing publié récemment. Sur les réseaux sociaux, ses conclusions font beaucoup de bruit. Le D Hansraj part du principe que la tête pèse environ 5 kg, et que plus on la penche pour consulter son téléphone, plus le poids supporté par le cou s’accroît. Voilà notamment pourquoi, avance le médecin, on voit de plus en plus de patients souffrant de une douleur au cou provoquée par l’abus de téléphone intelligent.

Cyberdépendance(s) - Tous addicts ? Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog. C'est en lisant une news en une de Gameblog intitulée "Accro à Internet ? Vous pouvez désormais vous faire soigner" (03/09/13) que je me suis souvenu avoir écrit un article traitant de la cyberdépendance. Hors du champ strict des JV, je me permets malgré tout de le publier ici. Bonne lecture !

Related: