background preloader

Projet pour se doter de trucs et de stratégies pour réduire le gaspillage alimentaire

Projet pour se doter de trucs et de stratégies pour réduire le gaspillage alimentaire
Related:  SolutionsGaspillage alimentaire

Bienvenue sur www.green-cook.org ! - www.green-cook.org Lutte contre le gaspillage alimentaire : Think.Eat.Save GASPILLAGE ALIMENTAIRE - Guillaume GAROT, Ministre délégué à l’agroalimentaire, salue le lancement, le 22 janvier 2013, par l’Organisation des Nations Unies, d’une campagne mondiale contre le gaspillage alimentaire à laquelle la France est associée. Think.Eat.Save vise ainsi à accélérer la lutte contre le gaspillage alimentaire, en valorisant, via un portail, les initiatives en cours à travers le monde. Consommateurs, industrie agro-alimentaire et gouvernements invités à réduire pertes et gaspillage qui totalisent 1,3 milliard de tonnes par an. Pour le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), il s’agit de changer les comportements face au gaspillage alimentaire. Cette campagne fait écho et prolonge la démarche engagée en France sous l’égide du Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt et qui aboutira en juin à la signature d’un Pacte national contre le gaspillage. Think.Eat.Save

Gaspillage alimentaire : analyse du texte voté par le Sénat - Gossement Avocats - Le Blog Le Sénat vient de voter un amendement officiellement destiné à lutter contre le gaspillage alimentaire. Analyse d'un texte sans réelle portée. La lutte contre le gaspillage alimentaire est un impératif contre lequel se battent chaque jour des organisations comme Les Restos du cœur ou la Banque alimentaire. Il est sans doute préférable d'écouter ces organisations avant de voter la loi. Que s'est-il passé au Sénat ? Ce 10 avril 2015, lors de l'examen en séance public du projet de loi pour la croissance et l'activité, défendu par le ministre Emmanuel Macron, les sénateurs ont voté un amendement n°379 ainsi rédigé (je souligne) : "Après l’article 10 ter Insérer un article additionnel ainsi rédigé : Il faut souligner le terme "peuvent" : cet amendement n'impose absolument rien à personne. Que dit l'amendement voté au Sénat ? Cet amendement "permet" aux grands supermarchés de signer un contrat avec les "associations d'aide alimentaire". Tous les supermarchés sont ils concernés ? Non. Non. Non.

Stop au gaspillage alimentaire ! GASPILLAGE ALIMENTAIRE - D’où vient le gaspillage alimentaire ? Quelles sont les causes et les conséquences ? Comment peut-on lutter contre ce phénomène désormais banalisé ? Des poubelles boulimiques Fruits, yaourts, viandes, fromages, œufs, pains, légumes, pâtisseries … tout y passe ! L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’Energie (ADEME) a lancé, une campagne pour dire stop au gaspillage alimentaire : il est désormais urgent d’adopter les bons gestes. Des causes variées Notre société a évolué, ses codes aussi. La chasse aux gaspillages Enjeux éthiques, économiques, sécuritaires, environnementaux … on ne compte plus les conséquences du gaspillage alimentaire. Pour en savoir plus et adopter les bons gestes : À lire : Cuisine fait-maison : éviter les intoxications alimentaires Voir aussi Le site de la campagne de l’Ademe "Réduisons nos déchets"

Qui jette le plus de nourriture en France et dans le monde Rédigé par Jean-Marie, le 15 Oct 2015, à 12 h 16 min Les données sur le gaspillage alimentaire mondial sont édifiantes. Le monde peut produire assez d’aliments pour nourrir les 6 milliards d’habitants de la planète. Malgré tout, 82 pays n’ont pas suffisamment de nourriture pour faire vivre l’ensemble de la population décemment. Le gaspillage alimentaire est aussi un phénomène français En France, nous jetons en moyenne 21 % des aliments que nous achetons, ce qui représente 6,5 millions de tonnes de déchets alimentaires par an, soit 20 kg par an et par Français selon le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Le coût de cet impressionnant gaspillage alimentaire s’élève entre 100 et 160 euros par an et par habitant selon une étude menée par l’ADEME, soit 12 à 20 milliards d’euros au total en France chaque année. Autre estimation : selon France Nature Environnement, chaque année, nous jetons environ 7 kilos de produits non déballés et non consommés par personne.

Glanage, cueillette et partage des aliments : mode d’emploi pour éviter le gaspillage Cet article a initialement été publié dans la revue Village. « Chaque année, quand la récolte des pommes de terre est terminée, je vois arriver les glaneurs. Il y a toujours des tubercules qui passent au travers des machines. Plutôt que de les laisser pourrir sur place, je laisse les gens les ramasser à la main. Ce n’est pas un manque à gagner, je vends de gros volumes. Que dit la loi ? On distingue le glanage, qui consiste à ramasser ce qui reste au sol après la récolte, du grappillage, qui consiste à cueillir ce qui reste sur les arbres ou dans les vignes. Un réseau pour cueillir Aujourd’hui, c’est surtout chez les gros producteurs d’oignons ou de pommes de terre qu’on observe encore des scènes de glanage. Réseau, le mot est lâché. Cinq tonnes de fruits ! Beaucoup de fruitiers sont devenus des arbres d’agrément et ont perdu leur fonction nourricière. Pour ce faire, le collectif a investi dans un local aux normes, une chambre froide, un pressoir, etc. Dessiner sa carte de glanage

Le resto "freegan" qui cuisine les invendus de Rungis Des fruits et légumes frais partent chaque jour à la poubelle © Freegan Pony Il faut pénétrer dans une cour sombre du Marais et prendre l’ascenseur pour découvrir le premier restaurant freegan végétarien de France. Une adresse végétarienne de plus dans le très bourgeois-bohème troisième arrondissement de Paris ? Dans les cuisines du restaurant © Côme Bastin Une fois les fruits et légumes débarqués à Paris, il a fallu faire vite. « Les légumes sont arrivés à 11 heures et le cuistot a dû imaginer tout de suite des recettes pour les utiliser. « C’est comme la boîte de chocolats : on ne sait jamais à l’avance sur quoi on va tomber. » Plein à craquer Vingt heures. Dégustation de cakes aux légumes gratuite pour cette soirée d'ouverture © Côme Bastin Il y a donc foule pour goûter au gratin de brocolis, cake au poireau et crumble pomme-poire proposés ce soir-là. Côme Bastin Journaliste We Demain Twitter : @Come_Bastin Le menu « insectes » de We Demain (We Demain n°5)

Manger sans gâcher Sidérant, choquant. Près de la moitié de la nourriture mondiale est gaspillée, selon une étude britannique toute récente. D’autres données circulent, moins dramatiques. De la disco, évidemment, mais pas seulement. Et la sauce prend puisqu'après 9 repas à Paris, Rennes inaugurera ce samedi une série de rendez-vous en région, financés plus rapidement que prévu via internet par une communauté de plus en plus importante. « C'est absolument étonnant ! Autre phénomène, en Champagne-Ardenne. Un projet né du souhait d'environ 80 associations et organismes d'aide sociale, aide alimentaire et d'insertion de mieux utiliser les aliments jetés dans la région. Antoine Campredon, longtemps cadre puis dirigeant dans l'agroalimentaire, qui vit cette aventure à travers un prisme particulier : Une campagne de sensibilisation avant un pacte national Et de raconter comment lui est venu le plan de sensibilisation lancé en ligne en octobre, avant un pacte national qui sera révélé en juin.

Media Centre: Pour nourrir le monde, réduisons nos pertes alimentaires Le tiers des aliments produits chaque année dans le monde pour la consommation humaine est perdu ou gaspillé 11 mai 2011, Rome - Le tiers des aliments produits chaque année dans le monde pour la consommation humaine, soit environ 1,3 milliard de tonnes, est perdu ou gaspillé, selon un rapport préparé par la FAO à la demande de l'Institut suédois pour l'alimentation et la biotechnologie. Le rapport Global food losses and food waste sera présenté lors de la tenue, les 16 et 17 mai 2011 à Düsseldorf, de Save Food!, un congrès thématique organisé dans le cadre du Salon international de l'industrie de l'emballage, Interpack2011. Axée sur les pertes mondiales d'aliments, l'étude de la FAO révèle des faits et chiffres dont nous reproduisons ci-après les plus marquants: Aussi bien les pays industriels que les pays en développement gaspillent grosso modo les mêmes quantités de nourriture, soit 670 millions et 630 millions de tonnes respectivement. Pertes et gaspillage Dilapidation des ressources

Partage Ton Frigo, la solution contre le g&acir

Related: