background preloader

Les universités françaises lancent leurs cours en ligne

Les universités françaises lancent leurs cours en ligne
Depuis jeudi, les étudiants peuvent suivre des cours hébergés sur la première plate-forme française de cours en ligne ouverts à tous. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Nathalie Brafman Plus de quatorze mille inscrits au Conservatoire national des arts et métiers, six mille à l'université Paris X Nanterre et plus de cinq mille à Sciences Po Paris. Depuis jeudi 16 janvier, il est possible de suivre l'un des cours hébergés sur la première plate-forme numérique française – FUN, pour France université numérique – de MOOC. Cet acronyme peu séduisant signifie en anglais Massive Open Online Courses (« cours en ligne ouverts et massifs (CLOM) » ou « cours en ligne ouverts à tous », en français). Créée en octobre 2013, FUN a déjà lancé huit MOOC. Dans les trois prochaines semaines, dix autres CLOM seront mis en ligne. Les premiers cours sont axés autour de six thématiques, comme le management, les sciences ou encore la philosophie. Il était temps que la France se lance.

http://www.lemonde.fr/education/article/2014/01/16/le-boom-des-mooc-les-cours-en-ligne-a-la-fac_4349553_1473685.html

Related:  Société cognitive universelle

Les cours en ligne, plus efficaces que les salles de classe « Les étudiants dont les cours ont lieu en tout ou partie « en ligne » obtiennent, en moyenne, de meilleurs résultats que ceux qui assistent aux mêmes cours, mais de façon traditionnelle, en face à face. » La conclusion de l’étude que vient de publier le ministère américain de l’éducation, a le mérite de la clarté. Le New York Times n’hésite d’ailleurs pas à titrer que « l’éducation en ligne bat la salle de classe« . MOOC à la française : ça commence La semaine dernière, la France franchissait une nouvelle étape dans la course mondiale aux MOOC. La plate-forme France Université Numérique ouvrait ses premiers cours jeudi. Sciences Po, le CNAM, universités parisiennes ou bordelaises. Il y en a pour tous les goûts. Dans la foulée la Ministre Mme Fioraso annonçait 8 millions supplémentaires pour le développement des cours en ligne.

Enseignement à distance : avantages et inconvénients Avant de vous lancer dans une formation à distance, pesez le pour et le contre. Même si elle peut se révéler pratique, il s’agit d’un investissement de temps et d’argent non négligeable ! Les avantages

Le grand méchant MOOC ou la rupture en marche dans l’éducation supérieure J’ai eu l’occasion d’exprimer dans deux articles précédents pourquoi je pensais que les grandes écoles de commerce étaient en train de subir une rupture profonde de leur environnement. La raison est que leur modèle économique est à bout de souffle et qu’elles se font attaquer de toutes parts, et en particulier par le développement de solutions lignes dites « MOOC » ce qui signifie massive online open courses. En fait il serait plus exact que les MOOC n’attaquent pas directement les grandes écoles, du moins pas encore, et c’est là tout la difficulté. Pour comprendre pourquoi, un petit détour historique s’impose… En janvier 2000, j’eu une conversation instructive avec un ingénieur d’un opérateur télécom français à propos de la téléphonie sur Internet.

Les MOOCS : Cours massifs ou armes de destruction massive ? par Pascal Engel Un nombre croissant d’universités, principalement aux Etats Unis – mais peu encore en Europe (EPFL, Genève, Munich, Edinburgh, Amsterdam) – se sont lancées dans les MOOCs (massive online open courses, en français cours massifs en ligne libres « CMELL », mais à ce jour, seuls trois établissements francophones ont des MOOCscs[1]). Comme on sait,il s’agit de cours en ligne sous la forme de séries de podcasts, « gratuits et accessibles à tous », promettant, au lieu du cours ex cathedra en « présentiel » une « pédagogie participative » en « virtuel » autorisant « des exercices, des quizz en ligne, l’auto -évaluation par les pairs, et des forums ». Depuis que ces cours ont été proposés par diverses universités américaines pionnières (Stanford, Harvard, MIT, etc.), puis se sont étendus aux autres, ils ont connu un immense succès, attirant sur la toile des centaines de milliers d’étudiants du monde entier et, du même coup, l’appétit des investisseurs.

Cours à distance: les cours en ligne ouverts sont-ils la meilleure solution? Si le e-learning est devenu le sujet d'intérêt majeur des acteurs de l'enseignement, c'est avant tout grâce au développement des massively open online courses (MOOC). Initiés aux Etats-Unis par les plus grandes universités, ces cours en ligne, pour la plupart gratuits, arrivent à la rentrée en France, à l'Ecole Polytechnique. Mais alors que l'université de San José vient de suspendre son MOOC, le succès du modèle est remis en question. 140 000 ou le nombre d'étudiants attirés par le premier cours en ligne de Stanford. 65 comme le nombre de millions levés pour la plateforme Coursera, sur laquelle l'Ecole Polytechnique diffusera gratuitement des cours en ligne, à partir de septembre. Si l'on mesure le succès des MOOC au nombre total d'inscrits ou aux chèques signés par les fonds d'investissement, on veut bien croire la prophétie de Bill Clinton: les MOOC constituent sans doute la seule solution à l'impasse économique dans laquelle se trouve le système universitaire américain.

Trois bonnes raisons de ne pas faire un MOOC Ce billet fait écho à l’article Pourquoi faire des MOOC? dans lequel nous avons exposé quelques bonnes raisons de se lancer dans l’aventure. Comme il avait été suggéré à la fin de cet article, maintenant que nous avons exposé les bonnes raisons de se lancer, il faut maintenant parler des raisons de ne pas se lancer.

MOOC - La résurgence de la communauté dans l'apprentissage en ligne Dans cette présentation, Stephen Downes aborde la question à savoir comment les MOOC (massive open online courses) influenceront l'avenir de la formation à distance. La présentation examine de façon détaillée la nature et l'objectif des MOOC comparativement à l'enseignement traditionnel à distance. Il soutient que les MOOC représentent la résurgence de l'apprentissage communautaire et décrira comment les institutions d'éducation à distance partageront les MOOC entre elles et renforceront les interactions en ligne grâce à des services et des ressources communautaires. Le phénomène des MOOC dits « wrapped » sera décrit et M. Downes présentera plusieurs exemples de soutien local pour les MOOC mondiaux. Les implications pour l'univers de l'enseignement à distance de langue française seront considérées et M.

Le numérique rend-il vraiment le savoir accessible à tous ? Atlantico : Une plate-forme nationale de cours en ligne ouverts et massifs (Massive Open Online Courses, MOOC) rassemblant l’ensemble des contenus des cours universitaires français doit être lancée fin octobre. Les étudiants français et internationaux auront ainsi accès où qu’ils soient aux cours de l’enseignement supérieur. Pour autant, le support numérique suffit-il à délivrer un savoir ? D’autres facteurs essentiels à l’apprentissage et ne pouvant être remplacés entrent-ils en ligne de compte ? Erwan Le Noan : Les MOOCs sont nés il y a maintenant deux ans aux Etats-Unis, lorsque l’université de Stanfort a mis ses cours en ligne et permis à des étudiants du monde entier (plusieurs millions) de valider des parcours universitaires, sur leur ordinateur, depuis chez eux. Le phénomène s’est rapidement développé, à travers des plateformes comme Udacity, Coursera ou EdX.

De qui se MOOCS t'on ? MOOCS. Massive Open Online Courses. Depuis déjà quelques années, mais particulièrement depuis l'année dernière au cours de laquelle le phénomène explosa littéralement (plus dans la presse que dans les usages d'ailleurs ...), c'est l'une des tendances lourdes du web pedago-numérique d'outre-atlantique. 2012 fut donc l'année des MOOCS (36), prenons en 2013 le temps d'un premier état des lieux. Les lundis TICE » Blog Archive » MOOC : retour d’expérience On dispose enfin de retours d’expériences sur les MOOC. Philippe Silberzahn, professeur à l’EM Lyon, revient sur la première édition de ses cours en ligne consacrés à l’entrepreneuriat et décrit les améliorations apportées pour la saison 2. Comment vous êtes-vous lancé dans les MOOC ? Je suis certes enseignant mais aussi ex-entrepreneur.

Université en ligne : Pour ou contre ? L'avis des étudiants La Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, a récemment déclaré vouloir développer la pédagogie à distance en misant notamment sur le numérique. La France n'est en effet pas le pays le plus en avance en matière d'universités en ligne, par rapport notamment aux États-Unis, où Harvard dispose déjà de son université en ligne. "Tous les cours magistraux qui sont dispensés dans des amphithéâtres bondés, dans de mauvaises conditions, tels que les cours de médecine de première année, peuvent être remplacés par des cours en ligne", a par exemple déclaré Geneviève Fioraso pour Les Échos. meltyCampus a voulu savoir ce qu'en pensaient les étudiants, premiers concernés. "Je suis pour !" s'écrie Sarah, 19 ans, étudiante en Histoire.

Cartographie des MOOC français et 2 guides pour concevoir un MOOC Une cartographie des MOOC Français est actuellement en cours avec ajout en mode collaboratif ; cette approche de l’apprendre qui consiste à mettre en place un cours en ligne ouvert et massif. Elle indique des MOOC terminés, des MOOC certificatifs avec date de début de cours prévue et différents projets de MOOC en France. Cette carte heuristique mentionne pour chaque dispositif : la durée et les dates de ces dispositifs d’apprentissage, le responsable pédagogique, la plate-forme technique utilisée ainsi que le lien d’inscription et/ou de capitalisation des travaux réalisés dans le cadre du MOOC. Pour participer à cette cartographie, il vous faut consulter ce Google Document public. Wiki de ressources MOOC

Related: