background preloader

Expliquer et diffuser les études de genre

Expliquer et diffuser les études de genre
Related:  THÉORIE DU GENREGenre et sciences (humaines)

Teeth (film) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Teeth est un film d'horreur américain réalisé par Mitchell Lichtenstein, qui est sorti le aux États-Unis, pendant le Festival du film de Sundance, et le en France. Dawn O'Keefe (Jess Weixler) est une jeune fille de 17 ans qui prône activement l'abstinence avant le mariage en tant que membre d'une association chrétienne, promouvant notamment le port d'une bague de virginité. Elle rencontre un nouveau membre du groupe, Tobey (Hale Appleman), et tout de suite les deux lycéens éprouvent manifestement une forte attirance physique mutuelle. Lorsqu'ils se révèlent enfin leurs attirances ils décident de cesser de se voir craignant de rompre leurs vœux d'abstinence. Seulement ils cèdent à la tentation et se donnent rendez-vous près d'une fontaine naturelle où ils nagent ensemble et se séduisent. Source et légende : Version française (V. Portail du cinéma américain

Polémique à l'école : pourquoi la "théorie du genre" n'existe pas Eric Fassin, sociologue et professeur au Département de science politique et au Centre d’études de genre à Paris 8, travaille sur la politisation des questions sexuelles et raciales, en France et aux États-Unis. Interrogé par metronews, il revient sur la naissance de la "théorie du genre" et les raisons pour lesquelles de fausses rumeurs n'ont cessé de se propager. D'où vient cette idée de "théorie du genre" qui suscite l'inquiétude de certains mouvements aujourd'hui ?Dans les études de genre, personne n’utilise cette expression : le genre est un concept, autour duquel s’organise un champ de recherches, avec des théories différentes. "La théorie du genre" est donc une expression polémique. Elle vient du Vatican, qui s’est lancé dans une croisade contre le genre avec un Lexique publié en 2005 par le Conseil pontifical pour la famille.

Judith Butler « Repenser le genre ouvre à de nouvelles possibilités politiques » Dans Trouble dans le genre (1), vous évoquez un « nouveau départ pour la théorie politique féministe ». Quel serait ce nouveau départ ? Judith Butler. Trouble dans le genre s’appuie sur le travail déjà établi dans les domaines de l’anthropologie et de la sociologie sur le genre. Lorsque j’ai écrit ce texte, il y a maintenant vingt-quatre ans, j’ai estimé qu’il était important de ne pas seulement s’interroger sur ce que les femmes veulent, sur comment elles sont traitées, ou encore sur les droits qu’elles devraient avoir, mais de se demander comment la catégorie des femmes se définit et quelles significations politiques impliquent ces définitions. Ce n’était pas une question nouvelle. Vos travaux s’appuient sur la critique de nombreuses théories (Beauvoir, Witting, Bourdieu, Freud, Derrida, Foucault, Laqueur...) et rejettent les deux voies antagonistes du féminisme en débat jusque dans les années 1990. Judith Butler. Judith Butler. Judith Butler. Judith Butler. Judith Butler.

Les Rézoteuses - About | Facebook Allodoxia | Observatoire critique de la vulgarisation La sexualité comme malédiction (le mythe du vagin denté) Je n'ai pas vu encore Teeth, mais je vous le recommande. Lire ici et ici. En effet, le mythe du vagin denté est une constante de l'imaginaire humain masculin. C'est une des raisons avancées pour expliquer la reatique de l'excision (femmes moins dangereuses après amputation de l'organe qui mord comme chacun le sait ou le soupçonne). "Pour certains hommes, la femme apparaît comme d'autant plus dangereuse'qu'elle possède, dans leurs fantasmes, deux bouches dévoratrices, qu'elle est (comme certains monstres dessinés par Grandville) doublivore.

Pourquoi les filles aiment le rose, et les garçons, le bleu ? Au rayon jouet des grands magasins, des camions pour les garçons, des planches à repasser pour les filles. Au rayon vêtements de bébés, du bleu pour les garçons, du rose pour les filles. C’est comme ça depuis la nuit des temps, et ça n’a pas l’air de vouloir bouger. Comme si les filles étaient « programmées » pour aimer le rose, et les garçons pour aimer « le bleu ». A ceux qui nous disent que nous sommes génétiquement programmés pour être différents, le psychanalyste Serge Hefez rappelle, dans son dernier livre, « Le nouvel ordre sexuel » (éditions Kero), que la société projette surtout des attentes sur le masculin, et le féminin, qui finissent par induire des comportements stéréotypés. On en parle ce soir avec lui. Et comme chaque lundi, rendez-vous avec Mathilde Terrier pour sa revue de presse. Point G se construit avec vous. -Le répondeur de l’émission : 01 56 40 54 54 -Notre compte Twitter : @pointgiulia -Notre page facebook : Point G comme Giulia Mode d’emploi du Point G :

Sexisme et Sciences humaines - Féminisme | Un blog féministe pour déceler les mécanismes sexistes qui maintiennent les inégalités entre hommes et femmes Qui porte ce projet ? | la panthéone → égalitéEs→ Les Rézoteuses→ Genere→ Le Réseau H-F → égalitéEs A l’origine de l’aventure, égalitéEs est une galaxie numérique des égalités. Le site de la galaxie numérique des égalitéEs : → égalitéEs→ Les Rézoteuses→ Genere→ Le Réseau H-F → Les Rézoteuses C’est un réseau de partage et d’influence créé par des jeunes femmes actives, travaillant dans les domaines de la communication, des médias et de la culture, membres d’un réseau social professionnel et solidaire féminin. La page facebook des Rézoteuses : → Genere (« Genre : Epistémologie & Recherches ») est un laboratoire junior créé en janvier 2014 à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Le site du laboratoire GenERe : → Le Réseau H-F Le site du réseau H-F Rhône-Alpes :

Connecting the Collaborative Economy Double standard Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le double standard est une notion qui permet d'expliquer les différences d'appréciation des conduites en fonction de l'appartenance de leur auteur à une catégorie. Elle est couramment employée dans les études de genre ainsi qu'à propos du racisme, mais constitue un outil d'analyse applicable à une grande variété de situations. Historique[modifier | modifier le code] L'emploi est attesté en anglais depuis les années 1950[1] et son opposé single standard depuis 1880 environ[2]. On peut cependant noter que, dès 1792, la femme de lettres anglaise Mary Wollstonecraft se réclamait d'un « standard moral unique et éternel » (one eternal standard) applicable aux hommes comme aux femmes, dans son livre fondateur, Défense des droits de la femme[N 1],[3]. « La Femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune. » — Olympe de Gouges, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (art. Discrimination

Découvrir le sexe opposé grâce à une machine, c'est possible ! Pondu par Sophie-Pierre Pernaut le 22 janvier 2014 Expérimenter le fait d’être dans le corps de quelqu’un de l’autre sexe, c’est possible avec Gender Swap ! Très peu de questions m’enthousiasment plus que « Qu’est-ce que tu ferais si tu pouvais devenir un mec (cisgenre*) (ou une fille transgenre) pendant 24h ? ». (*Un homme cisgenre, ça veut dire que son identité de genre concorde avec le sexe inscrit sur son état civil. J’ai plein d’idées : je commencerais par me pougner pour voir ce que ça fait, après j’essaierais de recevoir une fellation et je passerais mon temps à regarder mes testicules avec ravissement. Eh bien incroyable mais vrai, expérimenter l’autre sexe, c’est désormais possible ! Deux personnes, chacune équipée d’une caméra, se regardent et se touchent (se touchent eux-mêmes, ils ne touchent pas l’autre). Alors non, du coup, l’impression d’être dans le corps de l’autre n’est pas parfaite puisque ça reste leur corps à eux qu’ils palpent. - via Tous les articles Et si...

Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier J’aimerais préciser quelque chose. Quand Mar_Lard a publié son article sur Joystick en août dernier sur ce blog, nous avons décidé de publier tous les commentaires afin que tout le monde puisse se rendre compte de la violence des réactions. Je suggère à ceux qui voudraient réitérer ce genre d’exploits (histoire de contribuer à la démonstration de Mar_Lard, merci les mecs) de lire la charte de modération désormais en vigueur sur ce blog au lieu de perdre leur temps. [EDIT] Devant le nombre de confusions, 2ème précision: ce blog appartient à AC Husson mais l’auteure de cette contribution est Mar_Lard. Attention, cet article inclut de nombreux exemples susceptibles de choquer : images d’une grande violence ou sexuellement explicites, insultes et propos à caractère fortement sexiste/homophobe/raciste, menaces de violences sexuelles et autres. Ce paragraphe a suscité des réactions extrêmes. Et d’autre part, la prévisible levée de boucliers. 1. Le problème est dans l’industrie. Ah, les babes.

Related: