background preloader

Gestion du réseau alimentaire vivant du sol

Gestion du réseau alimentaire vivant du sol
J'ai traduis et parfois adapté pour vous ces principes (ou règles) très utiles proposées par Jeff Lowenfels et Wayne Lewis dans l'excellent livre "Teaming with Microbes (Revised Edition)". Elles vous aideront à mieux comprendre les mécanismes qui rendent le sol vivant si fertile et à en prendre avantage en posant les bonnes actions. Je vous recommande le livre pour aller plus en profondeur dans le sujet. Certaines plantes préfèrent les sols dominés par les champignons, d'autres préfèrent les sols dominés par les bactéries. La plupart des légumes, des herbes et des annuelles préfèrent l'azote sous forme de nitrate et poussent mieux dans les sols dominés par les bactéries . La plupart des vivaces, des arbustes et des arbres préfèrent leur azote sous forme d'ammonium et poussent mieux dans les sols où dominent les champignons. Cliquez sur l'image pour la voir en grand. En bonus, une excellent vidéo pour mieux comprendre et reconstruire les sols!.

http://permafroid.blogspot.com/2014/01/principes-de-la-gestion-du-reseau.html

Related:  Cultiver autrementEcologiejardinagelydiemaitre

Associer légumes, plantes et fleurs contre les maladies et les parasites Accueil > Articles > Fleurs > Associer légumes, plantes et fleurs contre les maladies et les parasites Fleurs | 06/03/2014 Légumes, fleurs et aromatiques se rendent service. Ils éloignent des parasites ou semblent favoriser la production de leurs voisins. En les regroupant, vous profiterez de leur bonne entente et limiterez les traitements.

Des Tuiles Qui Captent L'énergie Solaire L'entreprise SolTech Energy a mis au point une solution originale pour capter et exploiter la chaleur du soleil. Avec ou sans nuages. Il existe deux grands moyens d'exploiter l'énergie du soleil : le premier est le photovoltaïque qui consiste à convertir directement les rayons en courant électrique. Le deuxième est le thermique : utiliser le soleil pour chauffer l'air ambiant, ou pour produire de la vapeur et donc de l'électricité. Les tuiles mises au point par SolTech sont transparentes.

La permaculture En janvier 2009, à la demande de Michel Courboulex, j’ai rédigé le premier d’une série d’articles qui paraissent depuis tous les deux mois dans la Gazette des Jardins. Cette série s’intitule « Aventures en permaculture ». Elle relate mes essais souvent maladroits et parfois comiques d’installer un écosystème permettant la survie humaine. Ces essais ont pour localisation le hameau Pinaud dans l’arrière-pays niçois, d’où la signature sous le pseudonyme Ghislain Depinaud. J’essaye d’expliquer brièvement ce qu’est la permaculture dans le premier article, mais plusieurs ami-e-s m’ont demandé de leur en dire davantage. Butte de Culture Autofertile ou "Hugelkultur" Technique inspirée parSepp Holzer, pionnier autrichien de la permaculture La Hugelkultur Le principe de base consiste à entasser des troncs d’arbres, des bûches, des branchages, des feuilles et des brindilles sur une hauteur d’au moins un mètre et de les recouvrir de terre et de paille. Certaines essences d’arbres comme le cèdre, le noyer ou les conifères sont contre-indiquées. Il est également conseillé d’intégrer des déchets de cuisine et du fumier riche en azote pour équilibrer le rapport carbone/azote du mélange, surtout pendant la première année. Le processus naturel de décomposition du bois va s’étaler sur plusieurs années. Tout en se décomposant, la matière organique libère de l’engrais naturel en diffusion lente tout en fonctionnant comme une éponge.

Un activateur de croissance pour vos légumes du potager. Le purin de pissenlit est utilisé principalement comme activateur de croissance du fait de sa teneur élevé en phosphore. Associé avec du purin de consoude et du purin d'ortie vous aurez là une gamme de fertilisant complète. Utilisation Il contient du potassium, qui améliore la production de fruits et de fleurs. Construire soi-même son éolienne, mode d'emploi Fabriquer une éolienne, est-ce possible ? Des associations proposent des guides pratiques, des stages ou des chantiers participatifs afin d’apprendre à construire soi-même son éolienne. L’intérêt de la démarche : diffuser ce savoir, réduire les coûts et permettre aux particuliers de réparer eux-mêmes leur installation en cas de problème.

Planter et cultiver les framboisiers A l'état sauvage, le framboisier est une plante des sous-bois et lisières des régions montagneuses. Rustique, le framboisier se cultive dans les jardins depuis la Renaissance. Cette ronce ne dépasse généralement pas 2m de haut. Attention à ces tiges légèrement épineuses. L'Homme qui plantait des arbres Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « bon article ». L'Homme qui plantait des arbres est une nouvelle de langue française écrite en 1953 par l'écrivain français Jean Giono pour « faire aimer à planter des arbres », selon ses termes. Il s'agit de l'histoire, présentée comme authentique, du berger Elzéard Bouffier, personnage pourtant de fiction, qui fait revivre sa région, localisée en Haute Provence, entre 1913 et 1947, en plantant des arbres.

Les miracles de la permaculture La productivité insoupçonnée de la terre Faites le test autour de vous. Affirmez haut et fort que nous pourrions nous passer des engrais et des pesticides. Bienvenue sur le site des NRJ réalistes et accessibles Avantages : L'éolienne horizontale, Kézako ? eh bien tout simplement, au lieu d'avoir un grand pilone avec une roue qui tourne sur le plan vertical qui s'oriente suivant la direction du vent, ici c'est un volume fixe dont le plan est horizontal : Elle comporte une partie fixe, le stator (en vert) et une partie mobile, le rotor (en rouge) : le vent venant de n'importe quelle direction s'appuie sur le stator pour souffler sur le rotor mobile : Cliquez sur l'image de droite pour voir un modèle en 3D. Sa puissance serait accrue par rapport à une éolienne à hélices : Fabrication d'une éolienne horizontale : Matériel requis : une roue de vélo, encore, pour l'axe et le mécanisme !

Le potager en carrés, pour démarrer Cette méthode de culture est une manière à la fois esthétique et pratique de concevoir le potager. Nul besoin de posséder un grand jardin, et qu'importe la nature du sol : avec le potager en carrés vous retrouverez la plaisir de jardiner. L'idée originale revient à un américain Mel Bartholomew, dans les années 1980 et une méthode française du potager en carrés a été élaborée depuis, par Anne-Marie Nageleisen. Cultures sur butte Cultures sur butte Témoignages : Mes cultures en butte Voilà 6 ans que je pratique la culture en butte et je peux, après expérience, la conseiller à tous les jardiniers. Elle permet non seulement d'accroitre la surface cultivable - de près de 30% l'année de l'installation - grâce au monticule en forme de dôme, mais elle a de nombreux autres avantages. Elle permet tout d'abord d'utiliser tous les matériaux qui nous tombent sous la main tels que des fagots issus de la taille des arbres fruitiers, de l'herbe fauchée, de la paille, des feuilles mortes, du carton, du papier, des sacs, des trognons, etc.

L'homéopathie pour les plantes : comment ça marche ? L'homéopathie pour les plantes : comment ça marche ? Traiter des plantes vertes ou des rosiers avec des remèdes homéopathiques vous semble farfelu ? C’est pourtant une méthode très sérieuse qui nous vient d'Allemagne. Voici un petit aperçu de l'homéopathie pour les plantes.

Related: