background preloader

Shéma de principe

Shéma de principe
Related:  forêt comestible généralitélydiemaitre

Agroforestry research trust Nos conseils pour bien réussir votre verger, PÊCHER BLANCHE DE VIGNE AB SUR SAINT JULIEN, Pêches, nectarines, Verger, Semences Bio et Plants Bio - Ferme de Sainte Marthe Le choix de la parcelle Veillez à ce que la parcelle que vous avez choisie bénéficie d'un sol fertile et de bonne vitalité. Assurez-vous que la terre soit saine et qu'elle ne comporte pas de gravats par exemple. Les arbres fruitiers apprécieront d'être plantés sur des coteaux sud, sud-est et dans une moindre mesure sud-ouest. Ces expositions sont indispensables à la bonne santé des abricotiers, amandiers et pêchers. Afin de faire bénéficier à vos arbres d'un ensoleillement optimal pensez à orienter vos lignes le plus possible nord-sud, dans le respect de la formation du terrain. La plantation La plantation doit s'effectuer durant la période de repos végétatif. Les distances de plantation Comptez entre 5 et 6 m sur la ligne, et entre 6 à 7 m entre les lignes. Retrouvez plus haut un tableau pour vous donner une idée, à considérer avec souplesse ! Les gestes qui suivent la plantation Sitôt votre scion en terre vous pouvez commencer sa formation.

Visite de la Forêt fruitière à Banne en Ardeche La forêt fruitière est un petit sentier pédagogique au milieu de la garrigue Ardéchoise, exposant les possibilités de transformer une essence sauvage de la garrigue en plante produisant, sans aucun arrosage et dans les conditions hostiles d'une garrigue, des denrées comestibles. Greffer de l'Abricotier sur Prunellier, Cerisier sur Sainte Lucie, Pistachier sur Térébinthe... Le circuit est régulièrement agrémenté de panneaux expliquant la méthode et les éléments botaniques nécessaires à la compréhension. Le projet est mené par la Mairie de Banne, L'association "L'oeil dormant", M. Maurice Chaudière (auteur du livre "Les forêts fruitières"). Sud de l'Ardèche Entre la ville "LES VANS" et le village "BANNE" : A partir de Banne, CD251, environ à 2,5 km, sur la gauche, face au lieu dit "Les Champs Grands" Position GPS du sentier d'acces : 44° 22.740N 004° 08.263E. Il n'y aucune signalétique au bord de la route indiquant l'accès à la forêt fruitière. On poursuit le sentier sur environ 200 mètres :

Produire son propre Biogaz Accueil » Fiches techniques » L'énergie et la motorisation Introduction La méthanisation est un procédé de valorisation des déchets agricoles permettant d’obtenir une énergie renouvelable : le biogaz. Des petits digesteurs anaérobies peuvent être réalisés très facilement et servir pour des opérations de démonstration ou de sensibilisation. Réalisation d’un digesteur de démonstration Schéma de principe d'une petite cuisine au biogaz : Matériel nécessaire : 2 fûts en plastique bleu étanches 2 chambres à air de voiture ou de camion 1 bouteille d’eau 5 L 1 brûleur (bec bunzen ou réchaud de camping) 1 tuyau d’arrosage Raccord adapté au tuyau : 4 raccords en T 2 raccords simples ou coudé Silicone et colliers métal type serre-joint paille de fer 1 - Préparation des bidons 2 - Stockage du gaz Préparation des chambres à air : faire sauter le système de clapet sur l’embout de la chambre à air pour que l’arrivée du gaz se fasse en direct. 3 - Vérification de l’étanchéité 4 - Soupape de sécurité Source :

la forêt cueillie Que ce soit pour se nourrir, se soigner ou même se vêtir, l’homme a toujours trouvé au sein de la forêt un grand nombre de plantes pouvant répondre à ses besoins. La cueillette a pourtant évolué au cours du temps : sa place dans le quotidien de l’homme, les différentes espèces ramassées ainsi que leurs utilisations, n’ont pas toujours été les mêmes. La liste des végétaux ramassés par l’homme en forêt est très longue… © Ingrid Laromiguière / ONF La châtaigne a eu pendant longtemps la valeur du pain Durant toute la Préhistoire, l'alimentation de l'homme est basée sur la chasse, la pêche et la cueillette. Plantes sauvages, fruits, racines et champignons sont ramassés pour être consommés. A partir du Néolithique (environ - 5500 av. Les végétaux ramassés par l'homme pour se nourrir sont nombreux. Certaines sont utilisées comme condiments ou aromates : genévrier, marjolaine, menthe sauvage, ail des ours, ciboule, aspérule, etc. Back to top

Palladius, de l'économie rurale, livre I Avant-propos. I. LA première règle de goût est de proportionner ses leçons à la nature des esprits. Voulez-vous former un agriculteur, ne recourez pas, comme quelques-uns l'ont fait, aux fleurs de rhétorique et aux artifices oratoires. A quoi leur a servi d'étaler leur science devant des villageois ? Des quatre choses nécessaires à l'agriculture. II. De la salubrité de l'air. III. Des qualités que doit avoir l'eau. IV. De la nature du terrain. V. Que votre terrain ne soit pas trop plat ; les eaux y séjourneraient ; escarpé, elles l'effleureraient à peine ; trop bas, elles s'y amasseraient au fond d'un vallon ; trop élevé il serait constamment exposé aux mauvais temps et aux ardeurs du soleil. Du travail. VI. « La présence du propriétaire améliore un champ. « Ne tiens pas trop à la couleur du sol, parce qu'elle n'est pas une preuve sûre de sa bonté. « Les semences dégénèrent plus vite dans les lieux humides que dans les lieux secs ; on prévient cet inconvénient en choisissant bien sa terre. X.

Les bases du jardinage sol vivant Que signifie Jardiner « Sol vivant » ? En fait je vous en fait la confidence, c’est une expression que j’ai inventée. J’aurai pu appeler ce blog jardin « sans travail du sol » mais ça me plaisait pas de définir par la négative un thème aussi passionnant. août 2011 : cette planche a été préparée à partir du mois de février de la même année sans aucun travail du sol ! Pourquoi donc vouloir supprimer le travail du sol ? Pour mieux comprendre cela, imaginez que 90% de la vie souterraine est dans les 10 premiers centimètres du sol ! Vous l’aurez compris, je propose de remplacer le travail de l’outil par celui des organismes du sol. Découvrons la vie du sol « On estime actuellement que la faune du sol représente plus de 80 % de la biodiversité animale. Préserver ce milieu de vie extrêmement riche apparaît donc comme comme un enjeu à la fois agronomique et écologique majeur ! pédofaune et pédoflore : un diplopode (mille pattes) au milieu de fructifications de champignons. © Ph.

La maison autonome sans factures Qui n’a jamais rêvé de ne plus recevoir de factures, de s’affranchir du réseau électrique, de ne pas être raccordé à celui de l’eau ? Se sentir libre de tous ces fils à la patte et surtout faire beaucoup, beaucoup d’économies tout en contrôlant enfin sa consommation grâce à la prise de conscience de ses besoins réels. Allumer la lumière, c’est aussi facile qu’un clic sur un bouton, pourtant chez Christophe, dans sa chaleureuse petite maison au bord du Vidourle, c’est une autre histoire ! Ici, on est complètement autonome, on se débrouille tout seul pour produire l’électricité dont on a besoin et on pompe l’eau en fonction de sa consommation. La vie de cette famille de 4 personnes est-elle pour autant pavée de sacrifices, de privations et de restrictions ? 4 panneaux solaires photovoltaïques assurent l’entière couverture de leurs besoins en électricité. Pour se contenter de si peu, il n’y a pas de secret, il faut consommer peu de courant. Dans la cuisine ? Dans le salon ?

La Forêt Fruitière JT - Cette forêt, vous l’avez transformée en verger ? MC – Oui..., Mais c’est plutôt une garrigue !... Ce qui m'interesse en toute chose, c'est le rapport qui s'est instauré au cours des âges entre Nature et Culture... La Nature qui m'intersse n'a pas connu les avatars d'un “dévelopement durable” ! Au Maroc , j’ai eu à connaître un “projet de développement” assez curieux : il s'agissait de produire des légumes frais, des salades. des tomates, des poivrons, et c, dans un milieu qui, visiblement, n'en voulait pas... rocailleux, escarpé et sans eau... En fait, il y avait autour de ce jardin, parmi les vegétations “sauvages,”diverses espèces particulièrement vigoureuses ... par exemple un Lyciet, en buissons épineux , de deux à trois mètres de haut. Or, là-dessus, j’ai greffé un Lyciet de Chine, celui qu’on appelle je crois le Goji, et dont on achète actuellement les petits fruits dans les boutiques diététiques... mais assez cher ! JA - Oui, j'imagine ! Mais je me répète !...

www.greffer.com - Technique de greffes Greffe de cerisier tardif à Replonges Tout comme le Noyer, le Cerisier fait partie des greffes assez difficiles à réaliser. Seule la greffe en écusson au mois de juillet ne pose aucun problème particulier, alors que les greffes de printemps (en fente ou en incrustation) sont parfois difficiles à réaliser. Si la grosseur du porte-greffe n'excède pas 2 à 3 centimètres de diamètre, on greffera en fente en prenant soin d'insérer deux greffons dans la fente pour activer la cicatrisation. La zone génératrice du cerisier (couche verte de cellules que l'on observe après décollement de l'écorce) est particulièrement fine et donc assez difficile à faire coïncider entre greffon et porte-greffe. La solution est connue de tous les anciens : Il faut greffer AU MOIS DE SEPTEMBRE, plus exactement vers le début de la deuxième décade de septembre, avant que les premières pluies d'automne ne refroidissent le temps. JF Bourlès

Related: