background preloader

Mesurer l’efficacité de la pub digitale au cœur de l’expérience consommateur - Ipsos ASI

Mesurer l’efficacité de la pub digitale au cœur de l’expérience consommateur - Ipsos ASI

annonceurs et médias / audace Les annonceurs et la presse magazine : plus d'audace? Publié le 14 avril 2010 Comment les annonceurs perçoivent-ils la presse magazine ? Est-elle adaptée à leurs préoccupations ? Quel media est le plus efficace ? Les résultats de l'étude commanditée par l'APPM et Express Roularta Services* apportent des réponses mitigées. La nouvelle réjouira les éditeurs : la presse mag est ″indispensable dans le cadre d'une action de communication″ (89% des répondants)″, elle est la mieux adaptée pour ″nourrir une image haut de gamme″ (84%) et toucher les CSP (79%) et son contenu est ″valorisant″ (43%) Mais le conte de fées s'arrête là. Quelles solutions pour la presse magazine ? En revanche l'idée de « marques media » en presse magazine n'est pas encore bien perçue. 36% des sondés pensent que ″cela reste pour l'instant un concept fou et théorique et n'en ″voient pas l'utilité à court terme″ et seuls 36% les utilisent déjà pour ″structurer leurs plans de communication″. Isabelle Musnik

La stratégie digitale du PMU depuis la fin de son monopole L’opérateur historique des paris hippiques s’est ouvert aux paris en ligne et au poker avec, depuis mi-2010, une concurrence 100% web sur ces deux secteurs d’activité. Le PMU, c’est un CA global de 9.3 milliards d’euros en 2010 dont 10% réalisés sur les activités web et mobiles. Un CA numérique confortable, appuyé par les 10 M de VU mensuels de PMU.fr et un historique de présence sur mobiles depuis 2006. Aujourd’hui , la stratégie digitale du PMU se décline sur le web, les mobiles et les tablettes pour ses activités de paris hippiques et paris sportifs. Le poker reste, pour l’instant, uniquement présent sur le web Entretien avec Guillaume Dolbeau, Responsable de e-PMU.

Quand Ikea accumule les casseroles Mea culpa, une fois de plus. Le groupe a reconnu cet après-midi avoir eu indirectement recours au travail forcé de détenus est-allemands dans les années 80. Après le scandale de l'espionnage et la publication du catalogue "sans femme", l'année 2012 se conclut donc sur une nouvelle polémique. Quand Ikea faisait fabriquer ses meubles par des prisonniers de RDA Accusé par d'anciens détenus est-allemands d'avoir eu recours au travail forcé dans les années 80, Ikea commandait en mai une étude à Ernst & Young pour faire la lumière sur l'affaire. "La société avait pris des mesures pour s'assurer que des prisonniers n'étaient pas utilisés mais il est maintenant clair que ces mesures n'étaient pas suffisamment efficaces", a expliqué Ikea. C'est le cas de l'Association d'aide aux victimes de la RDA, pour qui le document est "une mise en scène non scientifique". Quand les femmes disparaissent des catalogues saoudiens Quand la direction française espionnait ses employés

Le poids des images, le choc des mots : comment une bonne présentation peut tout changer Voici une présentation réalisée par Olivier, du blog Simple Slide. Elle reprend des concepts que j’ai développé sur Webmarketing Junkie au fil des mois : Les 3 secrets de Webmarketing Junkie En visionnant cette présentation, j’ai eu un choc : le poids des images est incroyable, et la façon dont on utilise habituellement Powerpoint n’est visiblement pas la meilleure. J’ai voulu en savoir plus, et j’ai interrogé Olivier : - Bonjour Olivier. Bonjour. - Sur le web, on a tendance à accorder plus d’efforts à la création de texte qu’aux visuels. Aujourd’hui quand je regarde la blogosphère, j’ai l’impression qu’absolument tout le monde veut créer et vendre son produit d’information. Pour se démarquer, il ne s’agit plus seulement de transmettre de l’information brute. Un produit d’information consiste avant tout à enseigner des choses nouvelles à un public qui souhaite s’auto-former. Voici 3 conseils pour sortir votre présentation des sentiers battus : 1) Soyez visuel : Une image vaut mille mots.

Les DSI manquent de compétences juridiques L'éditeur d'une solution de sécurisation des connexions Internet Olfeo a fait passer un QCM juridique à 2 000 responsables informatiques. Les résultats sont peu brillants. 2 000 responsables informatiques (DSI, RSSI...) ont répondu, en ligne, à un questionnaire à choix multiples (QCM) sur dix questions de droit de l'informatique. Les résultats sont loin d'être brillants : 4 questions sur 10 ont vu une réponse fausse choisie par la majorité des répondants, 5% seulement ont répondu sans faute, 23% n'ont pas eu la moyenne...L'expérience a été réalisée par l'éditeur d'une solution de sécurisation des connexions Internet, Olfeo. Réjouissons nous d'abord que la responsabilité directe du DSI soit un concept bien intégré. 82,7% des répondants ont en effet compris que les actes illicites réalisés par un salarié grâce aux outils informatiques de l'entreprise entraînaient la responsabilité tant du dirigeant que du DSI (en plus de celle du salarié, bien sûr). Ainsi seul 1,2% (!!!)

Mise en œuvre d’une application de merchandising Présenté en vue d’obtenir le en par Laurent DONGĖ Réalisation d’un projet de merchandising Soutenu le jeudi 6 décembre 2007 Jury Présidente : Isabelle COMYN-WATTIAU, Professeur Membres : Tatiana AUBONNET, Maître de conférence Jacky AKOKA, Professeur Pierre AUDOIN, Chef de service Pierre ESTIVALET, Merchandiser Senior Résumé : Aujourd’hui, afin d’être plus compétitifs, les groupes de distribution ont besoin de se doter d’outils d’optimisation de la présentation des produits sur leurs surfaces de vente. Pour rester souple par rapport à l’utilisation d’une solution propriétaire, nous avons fait le choix de gérer les notions « métier » propres à l’entreprise dans une solution spécifique. Cette application a dû être intégrée dans un Système d’Information d’entreprise très hétérogène. Plus on en élargit l’emploi, plus la complexité du système diminue. D’autre part, nous avons utilisé J2EE pour implémenter les interfaces WEB. La mise en œuvre de l’application répond aux objectifs essentiels. Mots-clés : 1.

Sécurité des SI : l'Anssi publie son guide de bonnes pratiques L'Anssi, agence de l'Etat en charge de la sécurité des réseaux informatiques, finalise l'expérience du "Guide d'hygiène informatique". Ce recueil de 40 règles de bonnes pratiques pour les organisations en charge de réseaux informatiques avait été ébauché en octobre dernier. Le voilà publié en version définitive. Ces conseils visent évidemment les directions des services d'information. "Systèmes de bureautique classiques" Pour l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information, il s'agit de rappeler quelques vérités quant aux défauts de sécurité en entreprise : "perte de confiance des clients", "avantage pris par un concurrent" voire "perte d'exploitation" sont autant de conséquences très néfastes d'un incident. Anssi - guide d'hygiène informatique.pdf by AntoineDuvauchelle Connaître le SI et les utilisateurs La première partie du guide s'intitule "Connaître le système d'information et ses utilisateurs". Disposer d'une cartographie précise et à jour de l'installation. L'humain encore

Informatique : "42", l'école de Xavier Niel qui décoiffe "Si la France, cinquième puissance économique mondiale, tenait sa place dans le numérique, où elle occupe le vingtième rang, elle aurait réglé le problème de l'emploi", a lancé Xavier Niel, le patron de Free, en annonçant le 26 mars une initiative décoiffante : il ouvre pour les 18 à 30 ans, bacheliers ou pas, une école du numérique qui formera gratuitement 1.000 jeunes par an, en trois ans. "Mais ce sera tout sauf une école, ajoute-t-il en provoc, car en France, l'école fonctionne comme une caserne." Du coup, il a baptisé ce centre de formation "42", en référence au livre "le Guide du voyageur galactique", de Douglas Adams, une icône des geeks, ces fondus d'ordinateurs, dans lequel "42" est "la réponse à la grande question sur la vie, l'univers et tout le reste". Niel attend la création de 10.000 emplois par an Du Niel pur sucre. Selon Niel, il nous manque 1.000 spécialistes du numérique par an. Quelques écoles déjà sur le créneau Ce qui fait la fortune de l'enseignement privé.

Related: