background preloader

Nour, ex-manager à McDo : « Les mains malmenées, le dos en miettes »

Nour, ex-manager à McDo : « Les mains malmenées, le dos en miettes »
Les mains de Nour - Audrey Cerdan/Rue89 « Mon entretien d’embauche n’a duré qu’une dizaine de minutes. C’était en juin 2005. Le directeur m’a toisé du regard puis, sourire en coin, m’a dit qu’il m’engageait comme cuisinier. Il m’a averti que, dans son McDo, les caissiers et les cuistots démissionnaient au bout de six mois. “Ici, c’est le charbon.” Le premier jour, je me suis brûlé la main droite avec un toaster. D’ailleurs, au début, mes parents me reprenaient : je ne m’entendais pas, mais je hurlais à force de travailler dans la cacophonie et de crier “OK” toute la journée. Au bout de deux ans, j’ai pris du galon : manager. Les douleurs de Nour Une nuit, en rentrant, je me suis endormi sur mon canapé, avec mes vêtements de travail. Ma tête allait exploser, mon dos était en miettes et mes jambes me faisaient mal après quatorze heures de travail non-stop. J’ai pris une douche, puis réfléchi quelques minutes. Quel était votre contrat ? Un CDI. Quel était votre salaire ? 10/20.

http://rue89.nouvelobs.com/rue89-eco/2012/10/31/nour-ex-manager-mcdo-les-mains-malmenees-le-dos-en-miettes-236661

Related:  MAC DOEtude de Gestion ~ MacDonald'sMcDonadld'smcdonald

Mac Donald'recrute McDonald’s en France 69 000 collaborateurs 1 260 restaurants répartis sur plus de 930 communes – 169 McCafé 307 franchisés 6 500 salariés formés par an par le Centre de formation McDonald’s McDonald’s recrute Avec près de 40 ouvertures prévues chaque année et un engagement de création d’emplois de l’ordre de 3 000 collaborateurs par an, McDonald’s contribue activement au développement des bassins d’activité en ayant recours à un recrutement local. Ses recrutements s’adressent à toutes les populations sans discrimination (qu’il s’agisse, de jeunes à la recherche d’une première qualification ou expérience professionnelle, de jeunes diplômés, de femmes, de professionnels qualifiés, de seniors ou de personnes en situation de handicap...). Elle se fait licencier par McDonald's pour avoir passé ses examens La salariée de 20 ans affirme sur Europe 1 avoir prévenu l'entreprise qu'elle devait s'absenter en fin d'année pour passer ses partiels. Elle avait obtenu l'accord de son manager avant qu'il ne change d'avis, le moment venu. Mc Donald's ne facilite pas à tous les coups la vie des étudiants. Selon Europe 1, Camille, une salariée de 20 ans en CDI chez le géant du fast food, vient en effet de se faire licencier pour avoir passé... ses examens.

Santé et conditions de travail : ce que McDonald's voudrait que les consommateurs oublient FAST-FOOD - Tout n’est pas rose dans le monde de Ronald McDonald. Officiellement née en 1955, la chaîne de restauration rapide est une grande habituée des critiques mais depuis plusieurs années, les attaques sont de plus en plus nombreuses. La rançon de la gloire? Que ce soit pour les valeurs nutritionnelles de ses produits ou la rémunération de ses employés, McDonald's est régulièrement la cible d’accusations de la part de clients et d’associations.

Travailler chez McDonald's Les temps sont durs ? Maman ne veut plus donner d'argent de poche, papa ne paie plus l'assurance de ton scooter et Sarkozy veut supprimer le RMI ? Et en plus t'as pas de diplôme ? Hé bien il ne te reste plus qu'une solution mon canard, travailler chez McDonald's ! N'aie pas peur, ici il te sera présenté le fonctionnement, les avantages et surtout la philosophie de ce métier d'avenir qui, au-delà d'un métier, est une vraie façon de vivre.

Arnaque au chômage : de fausses preuves Un chômeur fournissait de fausses preuves de recherche d’emploi pour toucher les allocations TRIBUNAL DINANT Giovani est un homme d’une trentaine d’années qui vit actuellement du chômage. Afin de percevoir ses allocations, il devait fournir des preuves de recherches d’emploi dans le courant de l’année 2011. Les glaçons de McDonald's contiennent plus de bactéries que l'eau des toilettes C’est une info à glacer le sang : les glaçons contenus dans les sodas des grandes chaînes de fastfood contiennent plus de bactéries que l’eau des toilettes. Les grandes enseignes de la restauration rapide sont célèbres pour leurs conditions d’hygiène parfois douteuses, voilà qui ne va pas arranger leurs affaires. Le quotidien britannique Daily Mail a procédé à une analyse biologique comparant les glaçons de McDonald's, Burger King, Starbuck ou encore KFC avec un échantillon de l’eau de leurs toilettes. Les journalistes du Daily Mail se sont rendus dans 10 grandes enseignes de la restauration rapide afin d’y prélever, avec la complicité des employés, des glaçons et des échantillons d’eau des toilettes. Stockés dans des sacs stériles, ils les ont ensuite fait analyser par le très sérieux laboratoire Microtech Services, accrédité par le gouvernement du Royaume-Uni.

McDo : un engagement paradoxal dans le travail Les jeunes équipiers de McDonald's s'investissent beaucoup dans leur travail, alors que les conditions de ce dernier sont dures. Un engagement qui tient en partie au fait qu'ils ne considèrent pas cette activité comme un "vrai travail". Dans les restaurants McDonald's, les jeunes équipiers ne s'économisent pas.

« Les heures supplémentaires, les plannings modulables… avec ça, tu ne peux rien prévoir, toute ta vie est liée à ton travail » Pedro est étudiant et salarié chez Subway. Il nous parle de ses conditions de travail en France et fait le rapprochement avec le mouvement des employés des fast-foods aux Etats-Unis. Les salariés des fast-foods se sont mobilisés aux Etats-Unis contre la précarité et les mauvaises conditions de travail. Polémique. Des équipiers de McDo témoignent - 27/04/2007 - ladepeche.fr Au-delà du licenciement de deux chefs d'équipe du restaurant McDonald's de Tounefeuille (lire notre édition du 25 avril), les témoignages d'employés ou ex-employés de l'enseigne phare de la restauration rapide affluent pour dénoncer des conditions de travail pénibles. Sur l'autel de la rentabilité, les équipiers, payés au Smic horaire (8,27 €), seraient ainsi soumis à des cadences infernales, des plannings empêchant toute vie privée, des primes attribuées « à la gueule du client » et une pression morale permanente. Cédric est resté huit mois chez McDo : « La pression, c'est tout le temps.

Related: