background preloader

Les espèces invasives

Les espèces invasives
ClaireKönig Enseignante Sciences Naturelles Une espèce invasive ou espèce envahissante exogène est une espèce vivante exotique qui devient un agent de perturbation nuisible à la biodiversité autochtone des écosystèmes naturels ou semi naturels parmi lesquels elle s’est établie. Les chenilles processionnaires, un exemple d'espèce invasive. © DR Dans ce dossier nous allons faire le point et prendre quelques exemples, pour illustrer cette menace sur notre environnement. Cette série propose également un dossier sur les plantes invasives et les espèces animales invasives. Related:  Les menacesespeces invasives

Raréfaction énergies fossiles : quel système énergétique pour demain ? Et sans le pétrole, on fait quoi ? Qu'est-ce que l'énergie et à quoi ça sert ? Aujourd'hui, quelles sont les énergies les plus utilisées dans le monde ? Cette situation est-elle durable ? Quelles énergies pour demain ? Tous les dossiers Amusez-vous en protégeant la planète : faites la fête écolo ! Eco-gestes : les idées reçues Une société post-carbone ? Passer un Noël écoloLes sites pollués sont parmi nous...Agis pour l’environnement, deviens écomobileTout comprendre sur le recyclage du papierPrépare ta rentrée et pense à l'écologieOrganiser un festival « vert », c’est possible ! Se bouger pour la planète : comment agir au collège et au lycée ? À quoi ressemblera la ville de demain ? Les jeunes et l'environnementLes sols : pourquoi et comment les protéger ? La qualité de l'air que nous respironsL'éco-mobilité : une nouvelle façon de se déplacerJ'ai testé : le service civiqueComment ça marche l'énergie éolienne ? Fais la fête écoloVivre un Noël plus écoloLes déchets, arrêtons-les!

Groupe "plantes invasives" Le terme de « plantes invasives » (ou plantes exotiques envahissantes) définit des plantes exotiques, introduites volontairement ou non, qui prolifèrent dans un espace naturel au détriment de la biodiversité locale qu'elles peuvent complètement éliminer. Elles peuvent également avoir des conséquences néfastes sur l’environnement, la santé publique, l’économie… A l’initiative de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, du Conseil régional du Centre et de la DREAL Centre, un groupe de travail s'est constitué, co-piloté par le Conservatoire d'espaces naturels de la région Centre (Cen Centre) et le Conservatoire botanique national du Bassin parisien (CBNBP), afin de coordonner au niveau régional la lutte contre ces espèces. Balsamine de l'Himalaya (à gauche), Jussie (au centre) et Azolla fausse-fougère (à droite) Crédit photos : (c) E. Cantone, Cen Centre/I. Ce groupe est financé par : Et par pour les actions liées à l'Ambroisie

Les pollutions de l’eau La ressource en eau peut subir des pollutions d’origines différentes telles que les pollutions agricoles, les pollutions industrielles, les pollutions domestiques, les pollutions accidentelles,... Ces pollutions diverses entrainent des conséquences négatives sur la ressource en eau L’atteinte à la capacité d’auto-épuration de l’eau L’auto-épuration est le phénomène par lequel l’eau des nappes, des cours d’eau et des lacs s’épure elle-même. Cette auto-épuration est le résultat soit de phénomènes physico-chimiques (filtration, oxydation,...), soit de l’action des organismes qui vivent dans le milieu aquatique : bactéries, protozoaires, algues, plantes,...qui consomment petit à petit la pollution. Le phénomène de l’auto-épuration est moins efficace si le milieu aquatique subit une pollution excessive, cette pollution pouvant provoquer la disparition partielle ou totale des organismes décomposeurs. Le phénomène de l’eutrophisation Le phénomène de la bio-amplification A qui signaler une pollution ?

Animaux invasifs Les espaces naturels préservés Médiathèque Accès direct Animation Natura 2000 Groupe plantes invasives Pasto'Loire Plan mares d'Eure-et-Loir Accueil Les animaux invasifs Animaux invasifs Contact - Mentions légales - Création Site Internet Orléans/Tours : Altaïsweb Menaces mondiales sur les sols - L'aire d'u Une conférence de Dominique Arrouays, Agronome et pédologue, Unité INFOSOL, département Environnement et agronomie (Inra d’Orléans), président de l’Association française pour l’étude des Sols, membre du Partenariat mondial sur les sols créé par l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dans le cadre du cycle de conférences Les mardis de l’Espace des sciences 2015. Les sols sont au cœur de grands enjeux planétaires comme la sécurité alimentaire, la qualité des masses d’eau souterraines et superficielles, le changement climatique ou la biodiversité. Ils constituent donc une ressource naturelle qu’il convient d’épargner et de valoriser efficacement et durablement.

Qui a peur des espèces invasives Un entretien avec Jacques Tassin Chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), Jacques Tassin vient de publier La grande invasion aux éditions Odile Jacob. Dans cet ouvrage limpide et profond, il remet en cause la vision manichéenne portée sur les espèces dites invasives et, du même coup, notre regard sur la nature et son évolution. Tout d’abord, qu’est-ce qu’une espèce invasive ? Disons que c’est une espèce, ou plutôt une population d’individus, qui manifeste soudainement un surcroît de présence, une sorte d’inflation démographique. J’ajoute qu’on se réfère alors implicitement aux milieux naturels, qu’on estime mis à mal par les espèces invasives. L’expression « espèce invasive » implique une connotation péjorative. Le terme « invasif » est vraiment lourd à porter. Pourtant, toute population qui s’établit dans un environnement interagit aussitôt avec les autres. Les espèces invasives sont certes opportunistes par nature.

Pollution atmosphérique La pollution atmosphérique est un sujet qui touche de près à la qualité de vie de la population. En fait, il n'existe pas une pollution, mais des pollutions atmosphériques. Chaque activité humaine génère dans l'air ambiant, des polluants en plus ou moins grandes quantités et ces polluants sont différents selon la source d'émission. Ainsi, une activité industrielle émettra en majorité certains polluants spécifiques, qui seront différents de ceux dégagés par le trafic routier. Qu'est-ce que l'air ? L’air n’est jamais totalement pur. Les polluants sont libérés dans l’air par : des sources naturelles : volcans, océans, végétation, animaux…des sources liées aux activités humaines : industrie, transport, chauffage... Il existe 2 catégories de polluants : Ceux qui sont émis directement par une source, comme le dioxyde de soufre SO2 ou le monoxyde d’azote NO ; ce sont des polluants dits primaires. L'influence de la météorologie La température Le vent La pression atmosphérique et vents synoptiques

Dédiaboliser les espèces invasives sans minimiser les impacts et les enjeux Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Yohann Soubeyran (Comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature), Florian Kirchner (Comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature), Serge Muller (professeur d’écologie à l’université de Lorraine), Alain Dutartre (hydrobiologiste, co-fondateur du groupe national "Invasions biologiques en milieux aquatiques"), Jean-Yves Meyer (écologue) et Christophe Lavergne (écologue) Les espèces invasives et leur gestion font l'objet de débats et de controverses de plus en plus fréquents. L'entretien avec l'écologue Jacques Tassin, publié le 16 février sur le blog Passeur de sciences à l'occasion de la parution de son livre La Grande Invasion : qui a peur des espèces invasives ?, en est un bon exemple. Contrairement à ce que laisse penser cet entretien, il existe un large consensus de la communauté scientifique sur la définition d'une espèce invasive. La France n'échappe pas à ce phénomène.

Pollution de l'air, un fléau pour la santé Benjamin Disraeli, qui fut par deux fois premier ministre britannique, l'affirmait déjà au XIXe siècle : "Le souci de la santé publique est le premier devoir d'un homme d'Etat." Les gouvernants contemporains seraient bien avisés de suivre son conseil. Et pour cause. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l'une des agences de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a décidé, jeudi 17 octobre, de classer la pollution atmosphérique comme cancérogène certain. Lire : La pollution de l'air directement impliquée dans les cancers, selon l'OMS Jusqu'à maintenant, que ce soit dans les pays émergents ou dans les pays développés, les gouvernements ont largement minimisé le phénomène et échoué dans leur rôle de régulateur : l'air est vicié pour la grande majorité des habitants de la planète. L'OMS estime que, en 2010, 223 000 personnes sont mortes d'un cancer du poumon directement lié à la pollution atmosphérique. L'Europe n'est pas plus exemplaire. Et maintenant ?

4.6 Contrôle des espèces invasives | Mémento de terrain Les introductions d’espèces végétales et animales sont désormais considérées comme la deuxième cause d’appauvrissement de la biodiversité, juste après la destruction des habitats. Elles peuvent aussi s’accompagner de graves conséquences sanitaires et être une menace pour la santé animale et humaine ou se traduire par un préjudice économique et financier considérable. Espèce indigène ou autochtone : Se dit d’une espèce originaire de l’endroit où on la trouve. Dans ce cas, on ne parle pas d’invasion biologique mais d’envahissement si elle se développe abondamment. Le caractère invasif d’une espèce est difficile à prédire On observe une grande diversité des traits biologiques de ces espèces. elles adoptent une stratégie de compétiteur avec une croissance et une multiplication souvent rapides. Le contrôle des espèces invasives en France et les stratégies de lutte. Le contrôle manuel et mécanique d’une espèce végétale invasive Le contrôle ciblé d’une espèce animale invasive Le contrôle chimique

La pollution a un impact immédiat sur la mortalité Une étude de l’Institut de veille sanitaire révèle les effets à court terme des particules fines même à des niveaux d’exposition faibles. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laetitia Van Eeckhout La pollution atmosphérique tue à très court terme en aggravant brutalement des symptômes préexistants. Ces microparticules générées par les gaz d’échappement des véhicules, notamment les moteurs diesel, l’activité industrielle ou les systèmes de chauffage, affectent les voies respiratoires et le cœur, et peuvent provoquer par exemple accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, rupture d’anévrisme, angine de poitrine, embolie pulmonaire… Autant de pathologies qui peuvent intervenir dans les cinq jours suivant une exposition. 17 agglomérations étudiées A chaque fois que la concentration de PM10 augmente de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3), le risque de mort (hors accident) croît de 0,5 %, révèle l’étude de l’InVS. Risques plus élevés l’été

Pôle Espèces Exotiques Envahissantes - Observatoire du patrimoine naturel du Marais poitevin Les invasions biologiques sont aujourd’hui considérées comme une des grandes causes de régression de la biodiversité à l’échelle mondiale. Comme beaucoup d’autres territoires, le Marais poitevin est concerné par des invasions animales et végétales. Diverses espèces "invasives", ou "exotiques envahissantes" (EEE), y sont présentes. Certaines d’entre elles font déjà l’objet de suivis et de travaux de régulation (ragondins, jussies, baccharis…), d’autres sont observées sans toutefois être recensées ou font l’objet d’interventions de gestion. Dans le cadre de l’Observatoire du Patrimoine, un pôle spécialisé sur les EEE animales et végétales est actif depuis fin 2010. Il s’est fixé plusieurs objectifs : En 2012, l’Institution Interdépartementale du Bassin de la Sèvre Niortaise et le Parc interrégional du Marais poitevin se sont associés pour éditer un guide de terrain présentant 23 espèces exotiques envahissantes du Marais poitevin. Guide des Espèces Exotiques Envahissantes

La pollution due aux mégapoles mondiales La pollution dans les grandes villes a un impact néfaste sur la santé humaine et elle influence le climat. La pollution gazeuse et particulaire La pollution peut se présenter sous forme gazeuse ou particulaire (aérosols). Malgré l'importance de la pollution particulaire, certains processus d'émission et de formation des particules, notamment des particules organiques, restent encore mal compris. Or, cette connaissance est indispensable pour, à terme, réduire ce type de pollution et son impact sanitaire. Perte statistique d'espérance de vie attribuée à la pollution particulaire en Europe et estimée en mois (pour l'an 2000 et pour l'an 2020 dans le cadre de la législation en vigueur). © M. Le projet MEGAPOLI Le projet européen MEGAPOLI vise à donner une description complète et plus quantitative de l'impact des mégapoles mondiales (population dépassant les 10 millions d'habitants) sur la composition de l'atmosphère et le climat.L'une des mégapoles étudiée est l'Île-de-France. Le 10 juillet.

Espèces Exotiques Envahissantes » Vidéos Sont présentées ci-dessous quelques vidéos sur les espèces animales introduites ou les invasions biologiques d’une manière générale avec quelques exemples expliquant le phénomène d’invasion, l’utilisation de la lutte biologique et des réflexions sur les causes ou les conséquences des espèces invasives. Etude des espèces invasives dans les lacs de montage en Corse – Corsica Sera – 21.11.14 Espèces invasives (fourmis) avec Hervé Jourdan, JT de NC1ère du 29/05/2015 Des solutions pour tous! Eradiquer les espèces envahissantes pour restaurer la biodiversité Espèces invasives : le péril, vraiment ? Conférence : Les plantes invasives : un perpétuel ajustement / Jacques Tassin Attention fourmis Le Xénope du Cap, une espèce de plus en plus envahissante Comment les espèces invasives ont-elles débarqué en Méditerranée ? GECKO – Ile de La Réunion Faune – Les invasions biologiques – 2016/06/03 Moustique Tigre en France : la progression s’accélère – 2016 La carpe asiatique menace 1/2 L comme lapin

Related: