background preloader

Les espèces invasives

Les espèces invasives
ClaireKönig Enseignante Sciences Naturelles Une espèce invasive ou espèce envahissante exogène est une espèce vivante exotique qui devient un agent de perturbation nuisible à la biodiversité autochtone des écosystèmes naturels ou semi naturels parmi lesquels elle s’est établie. Les chenilles processionnaires, un exemple d'espèce invasive. © DR Dans ce dossier nous allons faire le point et prendre quelques exemples, pour illustrer cette menace sur notre environnement. Cette série propose également un dossier sur les plantes invasives et les espèces animales invasives. Related:  Les menacesespeces invasives

Raréfaction énergies fossiles : quel système énergétique pour demain ? Et sans le pétrole, on fait quoi ? Qu'est-ce que l'énergie et à quoi ça sert ? Aujourd'hui, quelles sont les énergies les plus utilisées dans le monde ? Cette situation est-elle durable ? Quelles énergies pour demain ? Tous les dossiers Amusez-vous en protégeant la planète : faites la fête écolo ! Eco-gestes : les idées reçues Une société post-carbone ? Passer un Noël écoloLes sites pollués sont parmi nous...Agis pour l’environnement, deviens écomobileTout comprendre sur le recyclage du papierPrépare ta rentrée et pense à l'écologieOrganiser un festival « vert », c’est possible ! Se bouger pour la planète : comment agir au collège et au lycée ? À quoi ressemblera la ville de demain ? Les jeunes et l'environnementLes sols : pourquoi et comment les protéger ? La qualité de l'air que nous respironsL'éco-mobilité : une nouvelle façon de se déplacerJ'ai testé : le service civiqueComment ça marche l'énergie éolienne ? Fais la fête écoloVivre un Noël plus écoloLes déchets, arrêtons-les!

Pollution atmosphérique, pollution des sols, causes et conséquences La pollution atmosphérique peut avoir des causes naturelles, comme les éruptions volcaniques. Mais, notre mode de vie est également responsable en grande partie de cette pollution. La production industrielle, les transports, certains modes de chauffage… peuvent libérer des polluants dans l’air. La qualité de l’air est préoccupante pour la santé des populations notamment en ville. Pour ces raisons, il existe aujourd’hui des observatoires de la qualité de l’air qui informe les populations chaque jour. La pollution des sols est également un sujet dont on entend de plus en plus parler ces dernières décennies.L’utilisation d’engrais chimiques, en infiltrant les sols, peut atteindre les nappes phréatiques et polluer l’eau. Evidemment, si les répercussions de cette pollution sur l’environnement sont lourdes, les conséquences sur la santé de l’homme peuvent l’être également.

Groupe "plantes invasives" Le terme de « plantes invasives » (ou plantes exotiques envahissantes) définit des plantes exotiques, introduites volontairement ou non, qui prolifèrent dans un espace naturel au détriment de la biodiversité locale qu'elles peuvent complètement éliminer. Elles peuvent également avoir des conséquences néfastes sur l’environnement, la santé publique, l’économie… A l’initiative de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, du Conseil régional du Centre et de la DREAL Centre, un groupe de travail s'est constitué, co-piloté par le Conservatoire d'espaces naturels de la région Centre (Cen Centre) et le Conservatoire botanique national du Bassin parisien (CBNBP), afin de coordonner au niveau régional la lutte contre ces espèces. Balsamine de l'Himalaya (à gauche), Jussie (au centre) et Azolla fausse-fougère (à droite) Crédit photos : (c) E. Cantone, Cen Centre/I. Ce groupe est financé par : Et par pour les actions liées à l'Ambroisie

Espèce envahissante Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette espèce, Miconia calvescens, originaire d'Amérique centrale est jugée responsable dans l'accélération de l'érosion de certaines îles du Pacifique, tel l'archipel d'Hawaii Les "tortues de Floride" (Trachemys spp.) et autres émydidées nord-américaines, relâchée par leurs propriétaires dans la nature quand elles deviennent trop grandes, concurrencent fortement les espèces natives à l'Europe, comme la cistude Le poisson rouge est une espèce très vorace et friande d'alevins ou plantes aquatiques pouvant causer de gros dégâts dans la nature. Une espèce envahissante, espèce envahissante exogène[1] ou espèce exotique envahissante[2] (l'anglicisme espèce invasive est parfois utilisé) est une espèce vivante exotique[3] qui devient un agent de perturbation nuisible à la biodiversité autochtone des écosystèmes naturels ou semi-naturels parmi lesquels elle s’est établie. Apparition de la notion[modifier | modifier le code]

Les pollutions de l’eau La ressource en eau peut subir des pollutions d’origines différentes telles que les pollutions agricoles, les pollutions industrielles, les pollutions domestiques, les pollutions accidentelles,... Ces pollutions diverses entrainent des conséquences négatives sur la ressource en eau L’atteinte à la capacité d’auto-épuration de l’eau L’auto-épuration est le phénomène par lequel l’eau des nappes, des cours d’eau et des lacs s’épure elle-même. Cette auto-épuration est le résultat soit de phénomènes physico-chimiques (filtration, oxydation,...), soit de l’action des organismes qui vivent dans le milieu aquatique : bactéries, protozoaires, algues, plantes,...qui consomment petit à petit la pollution. Le phénomène de l’auto-épuration est moins efficace si le milieu aquatique subit une pollution excessive, cette pollution pouvant provoquer la disparition partielle ou totale des organismes décomposeurs. Le phénomène de l’eutrophisation Le phénomène de la bio-amplification A qui signaler une pollution ?

Déchets, recyclage des déchets, tri et traitement des déchets Aujourd’hui, nous participons tous au tri des déchets. Mais sais-tu exactement quel est l’intérêt de ce geste ? Tous les déchets ne sont pas être traités de la même façon, d’où l’intérêt de les séparer pour pouvoir ensuite les envoyer vers des filières de recyclage spécifiques. Grâce au recyclage des déchets, il est possible de réutiliser des déchets pour produire de l’acier, des papiers cartons, des plastiques, du verre et des métaux non ferreux. Même si le tri des déchets permet d’en recycler une partie, la gestion des déchets reste complexe : les installations de traitement arrivent à saturation, leur incinération, leur stockage ou leur traitement participent à la pollution atmosphérique, des sols et de l’eau et émettent des gaz à effet de serre.

Animaux invasifs Les espaces naturels préservés Médiathèque Accès direct Animation Natura 2000 Groupe plantes invasives Pasto'Loire Plan mares d'Eure-et-Loir Accueil Les animaux invasifs Animaux invasifs Contact - Mentions légales - Création Site Internet Orléans/Tours : Altaïsweb Comment jardiner sur un terrain abandonné ? Genèse d'une action. | 16 mai 2010 «... tout ce que l'homme abandonne au temps offre au paysage une chance d'être, à la fois marqué par lui et affranchi de lui » Gilles Clément Une friche urbaine. [christophe leuthold - rts] [DR] La rapidité de l'enchaînement des activités et des contraintes modernes laisse apparaître à l'arrière-plant, des zones d'ombres, désinvesties, une cartographie parallèle composée d'espaces creux. Cet état de fait peut nous interpeller et remettre en question l'emploi de notre temps, vers plus d'espace pour l'aventure. La friche ou le terrain abandonnés nous ouvre alors, des perspectives créatrices sur une large palette d'émotions, d'observations et de gestuelles intégratives. Nous allons tenter de laisser émerger l'idée que ce « processus de confrontation engendre un nouvel état de matière » Jacques Van Waerbeke État des lieux émotionnel Naissance d'une friche. Mauvaises herbes, désordre, envahissant, abandon, sale, dangereux, moche... Degré de vacuité : Une friche éphémère. Degré de maturité :

Menaces mondiales sur les sols - L'aire d'u Une conférence de Dominique Arrouays, Agronome et pédologue, Unité INFOSOL, département Environnement et agronomie (Inra d’Orléans), président de l’Association française pour l’étude des Sols, membre du Partenariat mondial sur les sols créé par l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dans le cadre du cycle de conférences Les mardis de l’Espace des sciences 2015. Les sols sont au cœur de grands enjeux planétaires comme la sécurité alimentaire, la qualité des masses d’eau souterraines et superficielles, le changement climatique ou la biodiversité. Ils constituent donc une ressource naturelle qu’il convient d’épargner et de valoriser efficacement et durablement.

Les sources d’énergie durables Nous avons à notre disposition d’énormes quantités d’énergie durable. Mais il faut savoir s’en servir. Les sources d’’énergie solaire, éolienne, hydraulique, et la biomasse sont des sources durables car elles sont renouvelables : on pourra en disposer chaque jour nouveau tant que le Soleil nous inondera de sa lumière. Celui-ci s’est formé voilà environ 4,5 milliards d’années et brillera encore 5 milliards d’années de cette façon avant de faire disparaître notre planète. Quelques chiffres : – La lumière du Soleil apporte sur Terre à chaque instant environ 10 000 fois l’énergie que l’humanité consomme. -Une surface exposée au Soleil en haut de l’atmosphère reçoit environ 1366 W par m2 de surface perpendiculaire à ses rayons. – L’Europe du Nord reçoit entre 2 et 3 kWh par jour et par m2, la France entre 3 et 5 , et l’ Afrique du Nord entre 5 et 6. – Par comparaison, un adulte a besoin d’environ 3 kWh par jour sous forme de nourriture. Le flux d’énergie venant du Soleil est donc gigantesque !

Qui a peur des espèces invasives Un entretien avec Jacques Tassin Chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), Jacques Tassin vient de publier La grande invasion aux éditions Odile Jacob. Dans cet ouvrage limpide et profond, il remet en cause la vision manichéenne portée sur les espèces dites invasives et, du même coup, notre regard sur la nature et son évolution. Tout d’abord, qu’est-ce qu’une espèce invasive ? Disons que c’est une espèce, ou plutôt une population d’individus, qui manifeste soudainement un surcroît de présence, une sorte d’inflation démographique. J’ajoute qu’on se réfère alors implicitement aux milieux naturels, qu’on estime mis à mal par les espèces invasives. L’expression « espèce invasive » implique une connotation péjorative. Le terme « invasif » est vraiment lourd à porter. Pourtant, toute population qui s’établit dans un environnement interagit aussitôt avec les autres. Les espèces invasives sont certes opportunistes par nature.

élimination des espèces envahissantes / traitements doux Afin d'alimenter le débat concernant ce que l'on appelle plantes invasives ou pestes végétales, je voudrais vous soumettre quelques réfléxions suite à la lecture d'un livre sur le sujet. A ceux qui, dès le résumé en dernière page de couverture n'auront pas peur de se faire taxer "d'écologistes intégristes" ou de "conservateurs extrémistes", je conseille en effet et malgré tout la lecture du livre de Gilles CLÉMENT* intitulé ELOGE DES VAGABONDESHerbes, arbres et fleurs à la conquête du monde. Si l'auteur est en outre, et entre autre, ingénieur agronome et botaniste, il a également écrit des essais et romans, ce qui permet à ce livre d'être rédigé pour un large public non spécialiste -pour peu qu'il s'intéresse quand même aux plantes ou à la gestion des milieux naturels- dans un style très agréable. Certes, au passage, vous en prendrez pour votre grade. Mais ouf ! Ganix GRABIÈRES.

Pollution atmosphérique La pollution atmosphérique est un sujet qui touche de près à la qualité de vie de la population. En fait, il n'existe pas une pollution, mais des pollutions atmosphériques. Chaque activité humaine génère dans l'air ambiant, des polluants en plus ou moins grandes quantités et ces polluants sont différents selon la source d'émission. Ainsi, une activité industrielle émettra en majorité certains polluants spécifiques, qui seront différents de ceux dégagés par le trafic routier. Qu'est-ce que l'air ? L’air n’est jamais totalement pur. Les polluants sont libérés dans l’air par : des sources naturelles : volcans, océans, végétation, animaux…des sources liées aux activités humaines : industrie, transport, chauffage... Il existe 2 catégories de polluants : Ceux qui sont émis directement par une source, comme le dioxyde de soufre SO2 ou le monoxyde d’azote NO ; ce sont des polluants dits primaires. L'influence de la météorologie La température Le vent La pression atmosphérique et vents synoptiques

Menaces pesant sur les sols Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie Menaces pesant sur les sols Le sol est soumis à des menaces de plus en plus nombreuses provenant des activités humaines. Ces menaces n'apparaissent pas de manière homogène dans toute l'Europe mais il est prouvé que les processus de dégradation s'accentuent. Les 8 principales menaces identifiées par la Commission Européenne sont les suivantes : L'érosion : une perte irréversible de sol L'érosion est un phénomène géologique naturel qui provoque l'élimination des particules du sol, transportées par l'eau ou le vent. L'érosion est déclenchée par une combinaison de facteurs tels que les fortes dénivellations, le climat (ex : de longues périodes sèches suivies de grosses précipitations), une utilisation des terres inadéquate (ex : labours parallèles à la pente), les types de couverture végétale (ex : végétation éparse, sol nu en hiver) et les catastrophes écologiques (ex : incendies de forêt). Contamination locale des sols En savoir plus

Related: