background preloader

Une planète à quatre soleils découverte par des astronomes amateurs

Une planète à quatre soleils découverte par des astronomes amateurs
Des astronomes amateurs ont aidé à découvrir une nouvelle planète pour le moins inhabituelle. Baptisée PH1, elle orbite autour de deux soleils mais cet ensemble est encerclé par deux autres étoiles. Un système à quatre étoiles qui est le premier de ce type à être découvert. En septembre 2011, des astronomes ont annoncé avoir découvert une planète orbitant autour de deux soleils et rappelant immanquablement Tatooine, la planète imaginée par George Lucas das le film la Guerre des étoiles. Sans surprise, la nouvelle avait alors fait grand bruit avant que d'autres scientifiques ne révèlent quelques mois plus tard, que ce type de planètes était en fait loin d'être rare. Mais des astronomes amateurs viennent de faire encore plus fort. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Baptisée PH1, la planète a été dénichée à quelque 5.000 années-lumière de nous et ferait à peu près six fois la taille de la Terre, soit à peu près celle de Neptune.

http://www.maxisciences.com/plan%e8te/ph1-une-planete-a-quatre-soleils-decouverte-par-des-astronomes-amateurs_art27081.html

Related:  ExoplanètesA Classer 9

KELT-9b, l'exoplanète la plus chaude jamais découverte Les astronomes viennent d'annoncer la découverte d'une nouvelle exoplanète. Située à 650 années-lumière de la Terre, KELT-9b se trouve tellement proche de son étoile que sa température de surface dépasse les 4.300 degrés Celsius. Ce monde ne ressemble à aucun autre découvert jusqu'ici, il pourrait même pousser à étendre la définition d'une planète. C'est une remarquable découverte que viennent d'annoncer des astronomes : à 650 années-lumière de la Terre dans la constellation du Cygne, ils ont identifié une exoplanète pour le moins insolite. Nommée KELT-9b, cette exoplanète fait plus de deux fois la taille de Jupiter et est plus chaude que la plupart des étoiles.

Découverte d'une énorme planète formée de diamant Des astronomes viennent de découvrir une planète de deux fois la taille de la Terre formée en grande partie de diamant. La découverte peut surprendre mais elle est bien réelle ! Une équipe d’astronomes américains et français a découvert une planète très chaude en grande partie constituée... de diamant. "La surface de cette planète est probablement recouverte de graphite et de diamant plutôt que d'eau et de granite", explique ainsi Nikku Madhusudhan de l'Université Yale, un des co-auteurs de cette découverte. "Ceci est notre premier aperçu d'une exoplanète rocheuse [c'est-à-dire située en dehors du système solaire] avec une composition chimique radicalement différente de celle de la Terre", indique-t-il dans un communiqué. Avez-vous déjà partagé cet article?

Spitzer découvre une planète potentielle plus petite que la Terre Les astronomes de la NASA ont annoncé avoir détecté une nouvelle exoplanète potentielle grâce au télescope spatial Spitzer. Baptisée UCF-1.01, celle-ci est localisée à quelque 33 années-lumière de notre Terre, ce qui pourrait faire d'elle la planète, plus petite que la nôtre, la plus proche de notre système solaire. C'est une découverte inédite qui vient d'être réalisée à l'aide du télescope spatial Spitzer. En effet, au cours des dernières années, de nombreuses planètes orbitant autour d'autres étoiles ont été identifiées. Néanmoins, peu d'entre elles se sont avérées plus petites que la Terre. Kepler découvre deux nouvelles exoplanètes Mardi, des astronomes ont annoncé la découverte des deux plus petites exoplanètes jusque-là connues. Semblables à la Terre, elles seraient d’une taille similaire à notre planète et elles tourneraient autour d'une étoile, comme nous le faisons autour du Soleil, d’après une étude de la revue scientifique Nature. Des astronomes ont découvert, grâce au satellite américain Kepler, l’existence des deux plus petites exoplanètes jusque-là répertoriées. La sonde Kepler, lancée en mars 2009 est chargée d’observer 100.000 étoiles semblables au Soleil pour découvrir des soeurs de la Terre, susceptibles d’accueillir l‘humanité. Elle a déjà découvert 28 exoplanètes et recensé plus de 2.000 "planètes candidates" potentielles.

Sommes-nous seuls dans l'univers ? Il s'agit d'une question aux répercussions scientifiques et philosophiques considérables. Nous venons de présenter les lvres de deux cosmologistes 1) qui défendent une thèse que beaucoup de personnes détestent entendre formuler mais qui paraît aujourd'hui, en l'état de la science, la seule recevable : il n'est pas possible aujourd'hui d'identifier, à quelque endroit de l'univers que l'on se place, hors la Terre, de formes de vie et encore moins de formes organiques complexes susceptibles de comportement intelligents. Ceci quelles que soient les définitions que l'on donne de la vie et de l'intelligence. Cela ne veut pas dire que de telles formes n'existent pas ailleurs.

Photos - Satellite MetOp-B : dans les coulisses du décollage - Maxisciences Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Lundi, à 18H28 heure française, le satellite météo européen MetOp-B a décollé avec succès du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Un évènement que Maxisciences a pu suivre en direct depuis le siège allemand d'Eumetsat qui participe au projet. Kepler découvre 3 nouvelles exoplanètes potentiellement habitables La NASA a annoncé que le télescope Kepler avait découvert deux nouveaux systèmes planétaires nommés Kepler-62 et Kepler-69. Ils recèlent à eux deux, trois planètes plus grosses que la Terre mais situées dans la zone habitable autour de leur étoile respective. La liste des 2.740 planètes candidates découvertes par Kepler s'allonge une nouvelle fois, et de façon spectaculaire ! Selon la NASA, le télescope spatial a en effet réalisé une copieuse découverte à plus de 1.000 années-lumière de la Terre : deux systèmes planétaires qui étaient jusqu'ici inconnus et qui ont été nommés Kepler-62 et Kepler-69. Mais là n'est pas le plus intéressant puisque que ces systèmes comptent à eux deux pas moins de sept planètes dont trois se trouveraient dans la "zone habitable" de leur étoile. Avez-vous déjà partagé cet article?

Les scientifiques sont perplexes : cet étrange objet gravitant autour d’une étoile ne se comporte comme aucun autre Après avoir détecté d’étranges fluctuations dans l’émission de lumière d’une étoile lointaine, les scientifiques émettent d’incroyables hypothèses pour expliquer ces anomalies. Parmi celles-ci, la possible existence d’une structure extraterrestre orbitant autour de l’étoile en question. SooCurious revient sur cette thèse intrigante. KIC 8462852 est située à 1480 années-lumière de la Terre. Une distance incroyable et impossible à parcourir avec les moyens technologiques actuels. Mais grâce aux télescopes spatiaux, les lointains objets cosmiques ne nous sont plus totalement inconnus.

Related: