background preloader

Végétarien, je revendique le statut de minorité opprimée

Végétarien, je revendique le statut de minorité opprimée
Tribune Le droit international définit une minorité comme un groupement de personnes liées entre elles par des affinités religieuses, linguistiques, culturelles, ethniques, politiques, englobées dans une population plus importante. Le droit des minorités est reconnu et décrit dans diverses chartes ou déclarations internationales selon les recommandations d’instances comme l’ONU et l’Unesco. Les végétariens, isolés et marginalisés Making of Les deux auteurs de cette tribune sont les fondateurs de All apologies, « mouvement global libre pour unir au niveau international tous les défenseurs des animaux et du vivant ». Sous la dénomination de minorité culturelle, on peut distinguer celle alimentaire des citoyens « qui ne mangent pas comme tout le monde... », et ce, pour des raisons de convictions de tous ordres, religieuses ou par empathie pour les animaux, voire aussi de santé. « Alors vous prendrez du poulet, du poisson ? « Ah bon ! Empreinte écologique, santé publique Related:  témoignages végétariens et végétaliensManger sain

Comment devenir végétarien végétarienne (L'image me correspond mais j'ignore la source de la photo... Si l'auteur passe ici je souhaite qu'il soit touché par l'article) En deux ans qu’ai-je appris ? J’ai découvert plus de choses sur l’alimentation, le fonctionnement du corps, l’immunité, la digestion, les besoins physiques et émotionnels, et tant d’autres choses que durant toute ma vie antérieure. J’ai découvert que si j’ose affirmer qui je suis et ce qui est important et juste pour moi, non seulement tout se met en place pour m’encourager à continuer, tout devient plus simple, et les belles conséquences sont nombreuses ! Déjà le fait d’avoir "signalé" lors de mes voeux le fait que je devenais végétarienne... Bref première étape : ma perception du regard des autres a tout d’un coup basculé. Ensuite, la santé. Il faut donc se rendre à l’évidence, quand on commence à se documenter un peu sur le fonctionnement du corps humain c’était logique que ma santé s’en voit améliorée. Et beaucoup, beaucoup, beaucoup de remises en question.

Manger trop de viande détruit la planète selon une ONG Bruxelles - La production intensive de viande a un impact dévastateur sur l'environnement, a mis en garde jeudi l'ONG Friends of the Earth (Amis de la Terre) Europe en présentant son atlas sur la consommation de viande dans le monde. «La production intensive de viande ne signifie pas seulement faire souffrir des animaux. Cela détruit l'environnement et engloutit une grande quantité de nos matières premières que nous importons du Sud pour les nourrir», a dénoncé dans un communiqué Barbara Unmüssig, présidente de la Fondation Heinrich-Böll, une ONG proche des Verts allemands associée à la publication de cet atlas. Selon Friends of The Earth, quelque 15.500 litres d'eau sont nécessaires pour produire un kilo de viande de boeuf. Avec la même quantité d'eau, on peut produire 12 kilos de blé ou 118 kilos de carottes. «Un choix politique» La consommation de viande, déjà trop élevée selon Friends of the Earth, ne cesse de croître dans les pays émergents comme la Chine.

Les métiers de demain se préparent aujourd'hui Comment former aux métiers que l'on ne connaît pas encore ? C'est, en substance, le problème auquel sont confrontés les organismes de formation et les établissements d'enseignement supérieur. Certains préfèrent faire comme si rien n'allait changer. Mais d'autres ne peuvent pas se permettre cette attitude. C'est le cas par exemple des 5 000 établissements de formation de la région Ile de France, qui sont de fait impliqués dans le projet du Nouveau Grand Paris. Ce projet vise, d'ici 2013, à densifier considérablement les réseaux de transport et permettre ainsi l'implantation de milliers de nouvelles entreprises. Le focus sur la formation des demandeurs d'emploi, considérée comme une priorité par les pouvoirs publics français, ne doit pourtant pas inciter à délaisser la formation de ceux qui travaillent déjà. Curieusement, ce sont les travailleurs allemands qui s'estiment les plus menacés. Il n'y a pas de fatalité de l'obsolescence, nous dit le Cedefop. Références : Clause, Antoine.

Parents végétaliens : pourquoi font-ils peur Le régime végétalien affole les foules, dès lors qu’il est question de l’imposer à un enfant ou de le poursuivre pendant sa grossesse. Et les parents végétaliens sont souvent sommés de se justifier sur leur choix alimentaire, que l’opinion publique se plaît à qualifier de dangereux et d’irresponsable. Aucun parent végétalien n’est épargné, et les célébrités végétaliennes font régulièrement les gros titres de la presse people, qui les présente comme des irresponsables mettant en danger la santé et la vie de leur enfant. Flickr gelinh cc Pourquoi les parents végétaliens font-ils peur ? Presse people : ces stars qui mettent leurs enfants en danger Récemment, plusieurs stars végétaliennes ont attiré l’attention pendant leur grossesse. D’autres célébrités ont, quant à elles, été largement huées et montrées du doigt, telles des mères indignes mettant inutilement en péril la vie de leur enfant. Flickr cc Le miraculeux yaourt, sacralisé à l’exclusion de tout le reste Yaourts / Flickr cc

Un atlas de la viande pour encourager une consommation responsable L’association Friends of the Earth Europe (les Amis de la Terre) et la Fondation Heinrich Böll (avec l’aide financière d’un fonds de l’Union européenne) viennent de publier un «Meat Atlas», un Atlas de la viande, pour sensibiliser les gens aux enjeux collectifs de la consommation de viande. L’objectif est clairement partisan, il s’agit d’encourager une consommation plus responsable. «La production intensive de viande ne signifie pas seulement faire souffrir des animaux. Cela détruit l'environnement et engloutit une grande quantité de nos matières premières que nous importons du Sud pour les nourrir», a déclaré dans un communiqué Barbara Unmüssig, présidente de la Fondation Heinrich-Böll, proche des Verts allemands, signale Challenges. On trouve des infographies intéressantes (certes illustrant un document engagé, mais issues de données produites par des organismes nationaux et internationaux comme la FAO ou l’OCDE) dans cet atlas, en voilà quelques-unes: On abat plus de poulets

La relation client passe d'abord par la La phase de « rationalisation » des ressources humaines n’est pas encore achevée dans la distribution. L’automatisation des tâches, en caisses de magasins par exemple, est toujours à l’oeuvre. Certaines chaînes, comme la Fnac, n’ont pas encore déployé les caisses automatiques, malgré des tests, tandis que de nouvelles technologies, comme les caisses réversibles, installées dans quelques Auchan, vont permettre de mieux jongler avec les horaires du personnel et l’affluence en magasin, en alternant vente assistée (avec une hôtesse) et vente en libre-service (automate) sur le même appareil. Les clients ont aujourd'hui intégré ces nouveaux parcours d'encaissement. Le self scanning (ici chez Intermarché) ou les caisses automatiques (self check out) ont déjà été utilisés par 76% des clients (F.M.) Decathlon va dès 2014 intégrer la technologie de lecture RFID sur 85% des articles en magasin. Moins de personnel dans les sièges sociaux Gare aux "bad buzz"

Etre végétarien : témoignages Sommaire Elisabeth, 31 ans, fleuriste « Eliminer la viande de mon alimentation m’a permis d’adopter un meilleur équilibre alimentaire » Comment je suis devenue végétarienne...Je suis devenue végétarienne à l’âge de 18 ans. Je viens d’une famille alsacienne où la viande est servie à tous les repas et dans des doses plus qu’ambitieuses. Après des années de charcuterie et viandes fumées, j’ai eu un véritable rejet : du jour au lendemain, impossible de continuer à manger de la viande. J’ai la chance d’avoir un fin gourmet à la maison qui dès notre rencontre a su s’adapter. Côté santéJusqu’à présent, je n’ai rencontré aucune difficulté. Mon conseilDécouvrir les protéines cachées pour éviter les carences. Nadia, 34 ans, journaliste « J’ai appris à aller naturellement vers les aliments qui sont bons pour moi » Comment je suis devenue végétarienneIl y a une quinzaine d’années – j’avais alors 22 ans –, je suis devenue végétarienne. En savoir plus... juin 2008

| Echovivant Peu de gens connaissent l’existence du Miso et pourtant cet aliment incroyable devrait faire partie de notre quotidien pour nous assurer une santé de fer. Si vous avez déjà entendu parler de l’archipel Okinawa ou se trouve la plus grande concentration de Supercentenaires au mètre carré vous saurez que cet alicament fait partie intégrante de leur hygiène de vie. Ce n’est certainement pas pour rien, voyons un peu plus ce qui se cache derrière tout ça ! Qu’est-ce que le Miso ? Le Miso est considéré comme un nutraceutique c’est-à-dire un aliment ayant une action favorable sur la santé et des propriétés préventives et curatives. Le Miso est une pâte de soya fermentée, il contient des fèves de soya, des céréales comme du Riz ou de l’orge, du sel et de l’eau. Le Miso est un aliment totalement Vivant à condition qu’il soit non pasteurisé évidemment ! Le Miso est utilisé depuis des millénaires en Asie ! Quant au procédé de fabrication du Miso, ce n’est pas de tout repos !

14 tendances pour encore innover en 2014 De 2013, on retiendra que le monde y a survécu, comme d'ailleurs à la récession terrible de 2008-2009. En 2014, l'économie mondiale sera en croissance, d'environ 3,5 % après un peu moins de 3 % cette année. Une croissance disparate certes, et toujours très inégalitaire, mais une croissance quand même. Le fait majeur de l'année, c'est le réveil de l'Amérique qui, six ans après la crise, rebondit, grâce à un double choc, énergétique et technologique. En 2014, les États-Unis vont devenir le premier producteur mondial de pétrole hors OPEP et vont commencer à exporter du gaz (de schiste). Certes, ils sont aussi encore le premier pays consommateur de pétrole (près de 20 % de la consommation mondiale), devant la Chine. On n'a pas encore totalement pris la mesure de l'incroyable rapidité de la diffusion des NTIC dans tous les secteurs de l'économie. Ce qui est nouveau aussi, c'est l'effet d'horizontalité provoqué par le Web.

Végétarien : témoignage d'Amandine 36 ans Amandine a 36 ans. Elle est végétarienne depuis 21 ans, son premier choix d'adulte. Quasi-végétalienne depuis 2 ans, c'est pour elle, une évolution normale chez un végétarien. J'ai 36 ans, je suis végétarienne depuis 21 ans. J'avais toujours ressenti qu'il y avait quelque chose d'anormal, de dégoûtant et d'injuste dans le fait de manger de la chair, du sang, du nerf. A mon sens, cela procède d'un véritable manque d'ouverture d'esprit. Parfois (souvent), j'ai pu ressentir de l'incompréhension, mêlée de sarcasme et de dédain auprès de mon entourage quant à mon mode d'alimentation. Depuis près de 2 ans, je suis quasiment végétalienne. J'observe en ce moment avec beaucoup d'ironie le scandale relatif aux "lasagnes au cheval". Les gens acceptent de se nourrir d'une barquette de viande industrielle à très bas coût et s'étonne de la qualité relative du produit et de sa traçabilité. Nous sommes tous responsables, parce que lorsque l'on consomme, on fait un choix qui a un véritable impact.

On mange mieux aux Pays-Bas qu’en France Les Pays-Bas sont le pays où l’on mange le mieux au monde, devant la France. Selon un rapport de la situation alimentaire établi par Oxfam et basée sur des indicateurs d’abondance, de qualité, de prix et d’hygiène, les vingt premières places de ce classement qui en compte 125 sont occupées par des pays européens, exception faite de la huitième qui revient à l’Australie. La dernière est occupée par le Tchad. Les Pays-Bas ont créé un bon marché qui permet aux gens d’avoir suffisamment à manger. Pour établir son classement, l’ONG s’est basée sur les dernières données mises à disposition par la FAO), l’OMS et l’OIT. Pour en finir avec le point Godwin Un homme devant un ordinateur (Audrey Cerdan/Rue89) Je voudrais m’attarder quelques instants sur le « point Godwin », surtout sur les usages du point Godwin, et tenter de vous convaincre qu’il faudrait arrêter d’avoir recours à cette expression. Petit rappel. « Reductio ad hitlerum » En 1990, à partir des conversations auxquelles il assiste sur Usenet (on est là avant la naissance du Web, sur un des réseaux qui composent l’Internet), il énonce la loi suivante : « Plus une discussion en ligne dure, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler s’approche de 1. » En fait, Mike Godwin applique aux conversations en ligne un phénomène identifié dès le début des années 1950 par le philosophe Leo Strauss sous le nom de « reductio ad hitlerum » (« réduction à Hitler »), et qui consiste à disqualifier l’argumentation de l’adversaire en l’associant à Hitler, au nazi ou à toute autre idéologie honnie de l’Histoire. Un moyen de disqualifier tout argument

Dix choses que j'aurais aimé savoir avant de devenir vegan | Matt Frazier Comment font les vegans? Même après être devenu végétarien, je ne cessais pas de me poser cette question. Je savais que j'avais voulu arrêter de manger des produits d'origine animale mais je ne pensais pas y parvenir. J'avais même essayé durant un mois le régime vegan, et m'étais ainsi rendu compte que je n'étais pas prêt. L'engagement définitif permettant de dire officiellement "Je suis vegan" était une décision mûrement réfléchie. Deux ans et demi plus tard, maintenant que ce qui m'apparaissait comme un mode de vie extrême est devenu mon quotidien, j'ai assez de recul pour souhaiter revenir à cette époque où je m'apprêtais à devenir vegan afin de me donner (ou à quelqu'un d'autre dans ma position) quelques conseils. Donc, une fois qu'on aura enfin à disposition les machines à remonter dans le temps et que j'aurais la chance de repartir en arrière et de parler à ce type, voici comment je le préparerai: 1. Il faut vous habituer aux blagues. 2. 3. 4. Voici ce qui s'est passé : 5. 6. 7. 8.

Le lait : de la colle, des hormones et du pus… On ne peut aborder ce sujet sans parler de Robert Cohen, surnommé aux USA, « l’homme anti-lait ».Il a écrit l’un des livres les plus fascinants et les plus documentés sur ce sujet : MILK,The deadly poison (« Le lait, poison mortel »), qui a fait grand bruit aux USA (pas encore traduit en français). Dans sa dédicace, il s’adresse à « toutes les personnes dans le monde qui souffrent de toutes sortes de troubles de santé sans être conscients de l’origine alimentaire de leurs maux. Puissent-elles découvrir que la fontaine de jeunesse, pour elles, leurs enfants et les générations futures, pourrait bien venir du simple fait d’éliminer le lait de leur vie ! » Une tachycardie en 20 minutes ! Je fais partie de ceux-là….avec une tachycardie à la clef dans les 20 minutes qui suivent. Parlons un peu des bébés : Les vaches à lait sont des vaches malades ! La multinationale Monsanto a produit une hormone de croissance destinée à augmenter la production de lait. Le cancer du lait Et le calcium ? - Source -

Related: