background preloader

Les Français confirment leur désamour pour le commerce physique

Les Français confirment leur désamour pour le commerce physique
Le commerce est un secteur que les Français adorent détester. Et lorsque le budget se contracte, ce sentiment est exacerbé. Près de 70 % des consommateurs affichent leur désamour pour les grandes surfaces, révèle la deuxième édition du baromètre Ifop/Wincor Nixdorf. À l'exception des magasins de loisirs culturels, l'achat sur Internet suscite davantage de plaisir chez les internautes. Ils attendent (voire exigent) le même niveau d'expérience (rapidité, disponibilité, personnalisation de l'offre) dans "la vraie vie" que sur le Net. L'émergence du commerce connecté répond en partie à ces attentes. Les principaux enseignements Les courses ? Seuls 30 % des Français apprécient de faire leurs courses dans les grandes surfaces, contre 60 % que cela "n’enchante pas", mais qui le font par nécessité, et 9 % qui le font à contrecœur. 49 % rechignent également à faire leurs achats dans les magasins de proximité, 5 % y vont même à contrecœur. Internet est le lieu d'achat préféré

http://www.e-marketing.fr/Thematique/Retail-1002/Breves/Les-fran-ais-confirment-leur-desamour-pour-le-commerce-physique-48975.htm

Related:  La mise en valeur de l'offre sur les sites marchandsTendances et actus marketing

Les sites marchands sont de plus en plus touchés par des fraudes à la carte bancaire Selon le Livre Blanc de Fia-Net, les sites marchands sont de plus en plus touchés par des fraudes à la carte bancaire. Depuis 2005, on note une progression continue. 2,69 % des sites ont été touchés en 2008, contre 2,63% en 2007. Le taux d’impayés en montant est resté stable entre 2007 et 2008, à 0,15%. Le panier moyen de l’impayé se monte à 435 € en 2008. Il diminue de 22,5% par rapport à 2007. Les promesses du social commerce - Les fondamentaux E-commerce - TENDANCE Les réseaux sociaux et l'e-commerce, c'est un peu l'histoire de la rencontre de deux mondes que tout oppose. Et ce mariage est peut-être à l'origine d'une ère nouvelle pour l'Internet marchand. Car de cette union est né le social commerce, univers dans lequel gravitent des internautes, rebaptisés à juste titre «social shoppers».

Les stratégies de marchés bifaces - Comprendre Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions d'Aurélien Duthoit Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Precepta Stratégiques Sécurité des paiements: une préoccupation permanente - PERSPECTIVES © Fotolia / Frog Au-delà de leur appétence naturelle pour l'e-commerce, les consommateurs ont désormais un regard critique et aiguisé pour choisir les sites sur lesquels ils vont acheter. Et en matière de réputation, la perception que peuvent avoir les internautes de la qualité de la sécurisation d'un site marchand se révèle souvent déterminante. Si l'on peut considérer que le taux de fraude aux cartes bancaires en ligne demeure aujourd'hui minime, en pourcentage du volume de transactions, il représente néanmoins un manque à gagner non négligeable pour l'e-commerce. Ainsi, selon l'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement, publié par la Banque de France, ce type de fraude représente 0,074 % des transactions réalisées en 2010, ce qui équivaut à la somme de 368,9 millions d'euros! Actuellement, pas moins de 62 % des infractions constatées concernent les paiements nationaux.

Infographie : les chiffres clés de l'e-commerce français en 2015 Combien d'e-marchands dépassent le million d'euros de ventes ? Comment progresse le mobile dans l'e-commerce ? Quid des marketplaces ? Réponse en un coup d'oeil. Sur les 164 200 sites marchands actifs en France actuellement, 6 000 réalisent un chiffre d'affaires supérieur à un millions d'euros et pèsent à eux tous 89% du commerce électronique français, relève Skeelbox dans une infographie réalisée à partir des chiffres clés 2015 de la Fevad.

Infographie : Les 5 commandements du e-commercePoule Design Qui n’a jamais rêvé de détrôner ses plus gros concurrents? De devenir le dieu du e-commerce en fait? Ce n’est pas une tâche aisée, en effet. M-commerce : les stratégies gagnantes Est-il pertinent ou non de vendre ses produits et (ou) ses services sur mobile ? Il y a peu, ce questionnement était encore légitime pour tout e-commerçant en quête de nouveaux leviers de croissance… Aujourd’hui ce n’est plus qu’une question rhétorique, obsolète de surcroît. Avec, pour preuve, un chiffre tout d’abord : 462 millions. Il s’agit du nombre de smartphones vendus dans le monde en 2011, selon une étude Gartner (octobre 2011). À titre de comparaison, ce cabinet de conseil a estimé les ventes mondiales de PC en 2011 à 364 millions d’unités. Ainsi, peu à peu, l’accès à Internet depuis un téléphone mobile va rattraper l’accès via les ordinateurs dits "traditionnels".

Pourquoi H&M se lance dans la déco en France Créer un univers de marque complet, sur un marché en croissance, c'est le pari fait par la chaîne de magasins. Rideaux et draps aux couleurs de l'automne, nappes et housses de coussin estampillées Merry Christmas 2014... Une ambiance sage qui tranche avec la frénésie des rayons, tout proches, de jeans ou de blouses bohémiennes sur lesquels fondent les fashionistas. Réunir la décoration et le vêtement, c'est le défi que s'est lancé H&M, le champion de la mode à petits prix , avec deux tests parisiens et un troisième à Mulhouse.

Related: