background preloader

Leed : L’agrégateur RSS poids plume

Leed : L’agrégateur RSS poids plume
Salut à tous !! Voila un moment que, tous concentré sur le DropCenter que je suis, je ne vous ais pas proposé un ptit scripts en provenance direct d’un dimanche pluvieux de développement (z’avez vu? je fais dans le lyrique !! Je progresse :D). Voila je me suis développé un ptit agrégateur RSS (pour les retardataires, c’est une lecteur de flux RSS comme le sont netvibes, Google Reader, RSS lounge, Tiny RSS etc…). Mais idle, pourquoi es tu allé développer un truc qui existe déjà ? Je suis actuellement sous netvibes, ceux qui connaissent savent que c’est un service, un service magnifique mais un service tous de même, donc mes données ne sont pas sous mon contrôle…et j’aime pas ça (si vous ne voyez pas pourquoi, parcourez donc mes 200 derniers posts qui traitent pour la majorité du sujet). Edit : depuis, Greader à fermé en laissant ses utilisateurs sur le carreau, je ne peux donc m’empêcher de souligner qu’utiliser un service est dangereux et que si vous avez une alternative viable, foncez…

Dashboards pour la veille des médias sociaux, l'analytique et les alertes 4 approches pour définir et analyser l’e-réputation d’une organisation S’il fallait schématiser l’e-réputation, quatre aspects essentiels, quatre angles ou prismes d’analyse, apparaitraient : l’aspect documentaire, celui des « systèmes », celui cognitif, et enfin le prisme managérial. Voyons ce que supposent ces quatre approches et ce qu’elles peuvent apporter à une organisation en termes d’analyse et de construction. Avec le développement grandissant des usages du web, des spécificités des plates-formes, des outils et méthodes d’analyse, mais aussi des attentes des organisations en matière de stratégies numériques (et d’e-réputation), l’analyse de l’e-réputation mérite d’être considérée plus largement qu’un simple comptage de likes et de commentaires, ou une mesure de visibilité SEO. Ce qui est proposé ici est très schématique mais permet de regrouper en quatre grands aspects/pôles/prismes/angles d’analyse l’e-réputation d’une organisation. Cela suppose donc que l’e-réputation se construit principalement (mais pas que, bien entendu) par ces 4 aspects.

Archives Ouvertes | Outils et veille pour un libre accès à la production scientifique sur Toulouse 4. Les langages Le langage de commande est constitué de l'ensemble des commandes à entrer dans un système documentaire (catalogue, bibliographie, base de sommaires, moteur de recherche...) pour poser des questions, visualiser et sélectionner des références. Les systèmes documentaires proposent généralement deux à trois modes d'interrogation. Le mode novice ou simple avec une seule zone de saisie, un mode avancé qui affiche plusieurs zones de saisie et plusieurs combinaisons et un mode expert où l'utilisateur doit rédiger lui-même sa question documentaire, en utilisant toute la syntaxe du langage. La tendance générale est de proposer d'emblée le mode simple avec une seule zone de saisie et la possibilité d'entrer quelques termes comme pour les moteurs de recherche généralistes (Google ou Yahoo). Basés sur l'algèbre de Boole, ils permettent de combiner plusieurs éléments de la recherche (termes ou questions) pour affiner ou élargir une question. Il y a trois opérateurs : le ET, le OU et le SAUF.

Prestataires en info-doc Ce répertoire regroupe des prestataires de services professionnels dans le domaine de l'information et documentation qui ont souhaité y être présents. De ce fait, ce répertoire ne prétend pas être exhaustif. Les prestataires peuvent être soit des sociétés soit des indépendants. Le secteur couvert par ce répertoire concerne des prestations de nature intellectuelle qui touchent aux domaines de l'information et la documentation. Les sociétés prestataires de services informatiques, les fournisseurs de matériels, de logiciels ou de produits d'information, ainsi que les enseignants ou formateurs ne peuvent être inscrits dans ce répertoire. Toutefois, certaines de ces prestations, offertes par les prestataires en complément de l'activité principale pour laquelle ils sont inscrits, peuvent être mentionnées dans la fiche descriptive. Les renseignements figurant dans ce répertoire sont fournis sous la seule responsabilité des personnes ayant souhaité y figurer.

Portail de la Banque Numérique des Patrimoines Martiniquais - Accueil Descripteurs

Related: