background preloader

Identification des plantes sauvages comestibles - Le Collectif de Permaculture Rhônes-Alpes en Isère

Identification des plantes sauvages comestibles - Le Collectif de Permaculture Rhônes-Alpes en Isère
Lors du bistrot jardin, mon appareil photo en main j'ai fait le tour des Plantes sauvages comesbles qui ont investi le Jardin des sans soucis. Une première que je ne suis pas arrivée à déterminer en rosette : coquelicot, capselle, ni l'une ni l'autre. Faudra attendre les fleurs ! Rosette de cardamine hérissée ou cressonette, de la famille des choux (Cardamine hirsuta L. - Brassicacée) se mange en salade, saveur piquante agréable en mélange. Mauve, à feuille ronde peut-être (Malva rotundifolia L. - Malvacée), saveur très douce, permet de faire des sirop pour les gorges irritées. Complète bien d'autres plantes amères ou rapeuses, se mange cuite ou crue en salade. Bourrache (Borago officinalis - Boraginacée) plante cultivée qui essaime beaucoup dans le jardin. Les feuilles se mangent aussi cuites, pour une soupe par exemple. Petite violette, dont les fleurs et les feuilles se mangent en salade printanière. Voilà le petit tour des plantes sauvages comestibles en ce mois de février.

http://permaculture-ra.over-blog.com/article-identification-des-plantes-sauvages-comestibles-67890788.html

Related:  legenantvertles plantes comestibles2sylviedebelle

Plan du Site ÉCONOLOGIE : contenus Dossiers ÉTUDE Inégalités de rémunérations et de patrimoines, retraites, propriétés, bonus, frais de bouche, voyages, hôtels et autres privilèges payés par les contribuables. Mise en perspective à l'échelle mondiale autant que nationale. Des mauvaises herbes? Mangez-les! Des «mauvaises herbes», il y en a dans tous les jardins. Ce ne sont pas forcément les mêmes partout, cependant. Question de sol, d’exposition et de climat, bien sûr: toutes les espèces n’ont pas des besoins identiques, ni par conséquent les mêmes possibilités d’expansion dans un terrain donné. Mais question de tolérance, aussi: si le jardinier est attaché à la perfection de la pelouse et à l’ordonnancement des massifs, pâquerettes, primevères et campanules sont des pestes; s’il est plutôt porté sur la poésie végétale, ce sont des fleurs. Reste que, quelles que soient ses convictions vertes, tout jardinier passe pas mal de temps à sarcler. Et qu’il résulte de ce travail des quantités plus ou moins importantes de déchets verts, qui finissent usuellement sur le tas de compost.

Associer légumes, plantes et fleurs contre les maladies et les parasites Accueil > Articles > Fleurs > Associer légumes, plantes et fleurs contre les maladies et les parasites Fleurs | 06/03/2014 Légumes, fleurs et aromatiques se rendent service. Ils éloignent des parasites ou semblent favoriser la production de leurs voisins. En les regroupant, vous profiterez de leur bonne entente et limiterez les traitements. F.

Le jeûne intermittent 1466EmailShare Le jeûne intermittent est une arme ancestrale dont je vous livre ici les secrets, afin de transformer votre vie et de mettre toutes les chances de votre côté en étant en bonne santé. Vous allez découvrir que le jeûne intermittent est une voie royale pour économiser de l’argent, du temps et améliorer significativement votre état de santé. Cette méthode « moderne » n’est en fait que le résultat d’une longue chaîne évolutive héritée de nos ancêtres. Depuis des millions d’années, nos ancêtres jeûnent par intermittence. Ce comportement évolutif développé sur des milliers de générations est idéalement adapté à notre organisme.

Les plantes sauvages comestibles Si l’on imagine le mode de vie de nos ancêtres avant le début de l’agriculture, on se représente le plus souvent l’image d’un chasseur/cueilleur. Arpentant alors son environnement qu’il connait à la perfection, à la recherche de gibier, et sachant utiliser également les différentes plantes qui l’entourent pour son alimentation, ou encore pour soigner différents maux. Aujourd’hui, si l’on se promène en pleine nature, que ce soit à la campagne, en montagne, au bord de la mer ou même en ville, on peut observer ici et là de nombreuses plantes qui sont le plus souvent méprisées ou ignorées et qui ont pourtant beaucoup à nous apporter.

La CONSOUDE cette plante méconnue : de_tout_un_peu Mais attention, les feuilles contiennent un alcaloïde qui, consommé en trop grandes quantités ou trop souvent, peut être nocif (troubles hépatiques). Il ne faut en aucun cas consommer la racine. Enfin, ultime précaution, après récolte, lavez vos feuilles à l'eau vinaigrée et ou salée, avec le même soin que celui apporté au lavage des légumes. Beignets de consude farcis au chèvre frais (entrée pour 4 personnes) Des légumes en bocaux maison, qui se conservent un an et plus, sans stérilisation et sans congélation Il faut ajouter aussi : qui ont encore plus de vitamines que les légumes frais… Oui, c’est possible et c’est même très bon. Oubliez tout ce que vous avez appris et redécouvrez ce procédé simple comme un jeu d’enfant, connu depuis au moins dix mille ans : la lacto-fermentation. Et c’est joli, sur une étagère de la cuisine. Oui, cela se conserve même à température ambiante. De gauche à droite rangée du fond : ketchup posé sur un pot de choucroute, haricots verts à la sarriette, kimchi, tomates cerises. Rangée du milieu : radis au basilic, cornichons aux aromates, chou-rave aux graines de moutarde.

Plantes sauvages comestibles en alimentation vivante Jeune pousse de chénopode blanc (chou gras) Les herbes sauvages comestibles, ces “mauvaises” herbes qu’on piétine, qu’on arrache du potager pour faire place aux semis, ces mal aimées sont de petits trésors nutritionnels et gustatifs pour plusieurs d’entre nous! Pourquoi découvrir les plantes sauvages comestibles? Coriandre : culture, semis, recolte La coriandre est un plante annuelle tout à fait adaptée à nos climats et très aromatique. L’entretien, de la plantation ou du semis à la récolte est facile et saura agrémenter la plupart de vos plats, sauces et salades. En résumé, ce qu’il faut savoir : Nom : Coriandrum sativumFamille : ApiacéesType : Annuelle

Semis en pleine terre et permaculture ? Le mo­dèle du jar­din en per­ma­cul­ture cherche à tous prix à s’éloigner de ce­lui de la bonne vieille planche de terre nue, ga­douilleuse et sté­rile du po­ta­ger tra­di­tion­nel. Mais com­ment fait-on des se­mis sous dix ou vingt cen­ti­mètres de paillage ? Pour les grosses graines, pas de pro­blème : un trou dans le paillage, un pe­tit pois, un ha­ri­cot, un grain de maïs, une graine de courge, et ça fi­nira par pas­ser. 12 plantes sauvages à cuisiner >> Ateliers de cuisine sauvage à Bais, avec Marie-Renée Rupin Découvrez 12 plantes sauvages à consommer et cuisiner au fil des saisons. Amarante réfléchie (Amaranthus retroflexus) Famille des AmaranthacéesOn déguste ses jeunes feuilles en salade, ou ses feuilles plus avancées cuite à l'étouffée 10 min. A déguster comme des épinards.

La révolution d’un seul brin de paille Depuis des années, essai après essai, erreur après erreur, un agriculteur Japonnais, Masanobu Fukuoka, a développé une approche faite de simplicité, une agriculture à contre courant du modèle occidental. Comme toutes les idées simples mais révolutionnaires, elle surprend par sa banalité et étonne par ses innombrables retombées. Laisser la nature nous nourrir et intervenir le moins possible. Pas de labour, aucun produit chimique, pas de désherbage. Planter lorsque les plantes égrainent naturellement, laisser les plantes sauvages à leur place, enrichir le sol avec des légumineuses, quelques animaux et de la paille.

L’ALIMENTATION VEGETARIENNE NE RESOUD PAS LES PROBLEMES DES SOUFFRANCES ANIMALES Ni le problème des souffrances animales, ni celui de l’abattage des animaux d’élevage. En effet pour produire du lait, du fromage ou des œufs, il faut des animaux d’élevage dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui, même si les quantités seront moindres. Pour ce qui est du lait, on peut toujours nourrir les vaches jusqu’à leur mort naturelle, il faudra bien se débarrasser des veaux mâles devenus inutiles à l’exception de quelques reproducteurs. De même pour les œufs, leur production ne nécessitant pas la présence de mâles en dehors de la reproduction et induisant la suppression des vieilles poules en fin de ponte. Si l’ option végétarienne a pour cause le refus de tuer des animaux, on fait donc fausse route. Le problème du choix de notre alimentation, nous engage sur la voie de la réflexion sur le choix du modèle social que nous souhaitons , sur la sortie indispensable de la société de consommation qui génère tous les excès, toutes les dérives.

Fleurs d'été comestibles LA MAUVEProfiter des fleurs du jardin produites naturellement (non traitées) pour accompagner les petits plats en cuisine, en voilà une bonne idée ! En décoration, en vinaigre ou en infusion, osez manger les fleurs du jardin et apprenez quand les semer, les récolter et les cuisiner. Légume insolite et fleurs comestibles : La mauve sylvestre C'est le plein été et la mauve sylvestre (dénommée aussi grande mauve ou mauve sauvage) fleurit à profusion dans nos campagnes et nos jardins.

Related: