background preloader

Espace Pédagogique - opération TBI : usages de tableaux blancs interactifs

Espace Pédagogique - opération TBI : usages de tableaux blancs interactifs

http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/28043937/0/fiche___pagelibre/&RH=117696880

Related:  TBI

Raynald RicherL'auteur est professeur de physique et membre parent du comité école de l'école Sainte-Bernadette, à Saguenay. Nos écoles tombent en ruine, des plafonds qui coulent, des écoles sans gymnases, des locaux trop petits, les classes surchargées, le manque de support pour les élèves en difficultés, des cafétérias installées dans des gymnases, etc. Heureusement, le gouvernement a trouvé la solution: installer des tableaux magiques dans toutes les classes et offrir des ordinateurs portables à tous les profs! Ridicule. L'informatique, ce n'est pas magique et ça coute très cher. Carrefour éducation En ce moment, trois principales plates-formes se partagent le milieu scolaire québécois. Il s'agit des ACTIVboard, des SmartBoard et du Epson. Chaque technologie est différente et le choix d'une ou de l'autre relève des critères de sélection de chaque école. Loin de nous l'idée de vous indiquer une préférence pour l'un ou l'autre de ces tableaux ou même des logiciels de création d'activités qui les accompagnent.

Le TBI, véritable outil pour une médiation cognitive Écrit par Michèle Drechsler Jeudi, 06 Janvier 2011 15:49 Michèle Drechsler, inspectrice chargée de mission « pré-élémentaire », nous explique pourquoi le tableau blanc interactif peut être utilisé en maternelle, et, plus globalement, le rôle de cet outil au sein d’une classe. Les tableaux blancs interactifs : fonctionnalités et pédagogie Par Mélissa Bricault, conseillère pédagogique en intégration des TIC, Commission scolaire de la Seigneurie-de-Mille-Îles, et animatrice Récit et Marc-Antoine Parent, secrétariat technologique du GTN-Québec Dossier de La Vitrine Technologie-Éducation Mise en situation Guillaume Pelletier, enseignant de mathématiques, de sciences et de technologie au secondaire, intègre le tableau blanc interactif (TBI) SmartBoard dans ses cours. Résultat: ses étudiants sont plus participatifs et ses cours plus dynamiques. Aujourd’hui, Guillaume exploite Google Maps dans son cours.

Le tableau blanc et la collaboration Il existe une variété d’applications spécialisées (cartographie, vidéoconférence, création de réseaux conceptuels, présentation de diaporamas, etc.) qui peuvent jouer le rôle de tableaux blancs à vocation particulière. En effet, ces applications ont en commun d’offrir la possibilité de travailler en collaboration en temps réel, en passant par le réseau. Le TBI/TNI est un périphérique qui peut être avantageusement utilisé dans le cadre de cette approche pédagogique au potentiel très riche. En mettant à jour la taxonomie de Bloom en fonction de l’utilisation des technologies, Andrew Churches[1] a identifié la collaboration non pas comme une compétence du 21e siècle, mais bien comme un élément essentiel de la vie au 21e siècle. Pour lui, la collaboration doit faire partie de chaque étape du développement cognitif.

Analyser une oeuvre d'art avec un tableau blanc interactif, un exemple Le document ci-dessous présente quelques pistes d’usage pédagogique d’un tableau interactif pour analyser une œuvre d’art, le retable des Sept Sacrements de Rogier van der Weyden. Comme toute autre œuvre, ce retable nécessite de confronter les élèves, leurs représentations mais aussi leurs structurations encore inachevées du temps et de l’espace, avec la vision d’un artiste. Or ces conceptions sont parfois très éloignées. Manipulation en mathématiques et TNI au primaire Le 28 juin dernier, deux enseignantes dynamiques et branchées de notre C.S. ont accepté de présenter le fruit de leur travail en lien avec divers ateliers de manipulation en mathématiques se référant pour la cause à leurs conseillères pédagogiques. Elles nous ont présenté beaucoup de matériel qu’elles ont elles même confectionné pour les élèves de leur classe afin de rendre "signifiante" l’expérience de manipulation des concepts. Lors de l’atelier nous avons pu constater comment il était possible de laisser les élèves manipuler afin de construire leur propre référentiel mathématique, mais aussi et surtout, comment mettre la technologie à contribution à divers moment (Se référer à la stratégie des 3O TablO, burO, cervO) . Les participants (es) ont vraiment apprécié cette demi journée et sont reparti tout sourire avec en poche, le matériel et les références. L’animation était incroyable et les concepts et petits trucs partagés bien présents ! formation

Pédagogie et TBI Quand utiliser le TBI ? Pour bien comprendre l'apport du TBI, voici un parallèle avec les manuels scolaires. Dans de nombreux manuels, la page dédiée à une leçon se présente de la façon suivante : Une partie de découverte de la notion à aborder (Les situations sont souvent incompréhensibles pour les élèves n’ayant pas déjà des notions du sujet abordé…). Une partie de mise en forme de la règle (Ce que l’on donne à apprendre par cœur ;-) Une partie d’entrainement (Ce qui se fait par reproduction de l’exemple de début d’exercice et qui peut souvent être réalisé même si on n'a rien compris à la règle…). Prenons en compte ces trois temps pour comprendre le principal apport d’un TBI :

Related: