background preloader

Bonheur et société : Le blogue de Pierre Côté

Bonheur et société : Le blogue de Pierre Côté
Le bonheur mis à nu Il m’aura fallu du temps. Dix ans en fait. Dix ans avant d’écrire ce livre sur le bonheur. De le mettre à nu. Oh, rassurez-vous! J’ai écris Le bonheur mis à nu pour boucler une boucle. À l’approche des Fêtes, un beau cadeau à faire ou à vous faire. Bonne lecture Commander Le bonheur mis à nu à 15% de rabais (21,95$ taxe et transport inclus) Partager sur Facebook Non classé - 3 Commentaires L’IRB innove, une fois de plus! On me dit déterminé, mais aussi entêté. Il avait raison. Nous nous donc sommes rencontrés et avons développés une belle complicité. Tadam! Voilà la petite histoire derrière cet outil novateur. Partager sur Facebook Travail - 0 Commentaires Le fleuve! Tout le monde l’admire et le respecte. Expliquer notre relation au fleuve, c’est expliquer nos racines, notre histoire. C’est pour cette raison, parfois inconsciente, que nous le chérissons et le protégeons de la sorte. Les dirigeants de Trans-Canada ne l’ont jamais compris. Related:  developpement persoaudranmartin

L’happyfication des consciences, nouveau mode d’activisme ? En ces temps de morosité ambiante, une tendance se dessine depuis quelques mois : qualifions la “d’happyfication des consciences”. En gros, si vous en avez assez d’être ronchons et tristounets, on vous apprend à ne plus râler et à comprendre votre état d’âme… histoire d’être heureux et d’agir différemment. Un crédo qui convient à de nombreux écolos. Oh mon âme, mon bel état d’âme, dis moi qui je suis ? Le public concerné par cette tendance, ce sont typiquement les “créatifs culturels“, du nom de ce groupe sociologique identifié par le sociologue américain Paul Ray et par la psychologue américaine Sherry Anderson dans les années 1960. Et quelles sont leurs recommandations ? Christine Lewicki, elle, estime dans son livre J’arrête de râler (bientôt best-seller !) “Changer sa perception de la vie ne se fait pas du jour au lendemain. En somme, il s’agit d’affaiblir votre “muscle râlerie” de faire monter en force votre “muscle bonheur“, simple non ? Il en faut peu pour être heureux

CALCUL DU BONHEUR – niveau, test sur le bonheur, niveau, calcul du bonheur, test sur le bonheur. votre-irb.htm Vous aimez vous comparer? Allez-y! Prenez quelques minutes pour remplir ce questionnaire et obtenez la note calculée par le système de l’IRB. Vous pouvez même obtenir le rapport détaillé de cette note selon 24 critères.Évidemment, l’évaluation que vous faites de votre propre bonheur demeure encore la meilleure et la plus juste, mais en répondant honnêtement aux différentes questions, vous obtiendrez un résultat des plus crédibles, c’est garanti!Pierre CôtéFondateur de l’IRB 1) La société moderne dans laquelle nous vivons rend plus difficile l’atteinte du bonheur personnel : 2) Si vous en aviez la possibilité, vous préféreriez vivre votre vie actuelle dans le passé (cinquante an en arrière, années 1950-1960) : 3) Êtes-vous inquiet face à l’avenir? 4) De façon plus générale, êtes-vous préoccupé par : A) les inégalités sociales? B) la faim dans le monde? C) l’ensemble des problèmes environnementaux? 6 B) Le pays devrait fermer ses frontières aux immigrants? 19) Faites-vous du bénévolat?

Avoir une vision personnelle pour votre avenir est une source d'inspiration Avoir une vision pour l'avenir est une force dans nos vies. Une vision personnelle est imaginer ce que vous voyez comme étant possible pour l'avenir.C’est ce qui donne la vie, l'inspiration à vos objectifs et actions. Plus votre vision est alignée avec vos actions et vos objectifs plus vous vous sentirez en harmonie avec vous-même, plus vous vivrez consciemment. Votre vision évoluera, comme votre avenir évolue ... Comment pouvez-vous identifier votre vision personnelle? Cet exercice exige une certaine réflexion, assurez-vous d’être confortablement installé et d'avoir du temps devant vous... 1. Etes vous satisfait de votre vie actuelle? Pour obtenir une image plus claire, évaluez par domaine; carrière, vie familiale, sociale, vie spirituelle, santé, romance, loisirs, ... Posez vous ensuite les bonnes questions: Dans quels domaines êtes-vous satisfait ou pas ? Ce qui est fonctionne dans votre vie actuellement? Ce que vous voudriez changer? 2. Quelles sont vos compétences particulières ? 3. 4.

Le suicide français ou le bonheur social Si le bonheur est individuel, c’est d’abord du point de vue de l’individualisme méthodologique, au sens où l’individu est le lieu physique d’un certain sentiment que serait le bonheur. Ce sentiment de bonheur peut dépendre de milles sources, dont la plus fondamentale mais également la plus négligée dans la littérature se trouve être la société. C’est précisément ce qui distingue le bonheur d’un certain plaisir. Si le plaisir est d’abord et avant tout une sensation agréable qui trouve son origine dans la sensation corporelle, le bonheur est d’abord un sentiment qui trouve son origine dans la société au sein de laquelle l’individu se voit inscrit. Autrement dit, si le plaisir est possible en dehors de toute société, le bonheur est lui ontologiquement dépendant d’une forme de société. La littérature philosophique a presque toujours choisi d’aborder la question du bonheur d’un point de vue individuel. L’aliénation, sans progrès social pour l’individu, est une invitation au suicide.

propager le Virus du Bonheur Naufrages des villes | Radio-Canada.ca Selon les Nations unies, le Canada figure au 4e rang mondial pour sa qualité de vie. Pourtant, on y recense plus de 3 millions de personnes vivant en situation de pauvreté. Mais, être pauvre, ça signifie quoi, au juste? C’est ce que deux volontaires vont découvrir. Ils s’apprêtent à tout quitter pendant deux mois pour vivre l’expérience de la pauvreté. À leur arrivée dans la métropole, on comprend rapidement que le montant d’aide sociale constitue un filet de sécurité bien mince pour assurer les besoins de base tels que se loger, se nourrir et autres. Urbain Desbois, le narrateur invité, nous guide dans ce premier épisode qui pose les jalons de la pauvreté. Pendant que Pierre et Emmanuelle cherchent à se loger chacun de son côté, on prend conscience de la signification de la pauvreté et de ses conséquences sur les êtres qui la subissent. Deux mois qui pourraient s’avérer bien longs et parsemés d’embûches…

Le psychologue humaniste:<br> caractéristiques essentielles La conscience Pour un humaniste, la compréhension du fonctionnement humain et l’intervention psychologique s’appuient sur la capacité de chaque individu d’être conscient de ce qui se passe en lui et dans son environnement. Pour être efficace, cette conscience doit se servir de certains outils qui font partie des capacités fondamentales de chaque être humain. La subjectivité L’exercice de la liberté doit s’appuyer sur une connaissance suffisante de soi-même et de son environnement. Les cinq sens servent à recueillir les données brutes à partir desquels nous construisons notre connaissance. En interprétant ces sensations fondamentales, nous leur donnons un sens. Les humains ont également la capacité de créer des concepts. Un système d’orientation Notre système d’orientation est celui qui nous sert à exercer notre liberté en faisant des choix d’objectifs. Comme il s’appuie sur une information subjective ainsi que des choix libres, notre système d’orientation ne peut être infaillible.

Bonheur et société : des médiations complexes | Kairos Le bonheur est une notion complexe et soulève des problématiques multiples. Le bonheur revendiqué comme une demande sociale, politique et économique légitime Plus que jamais, dans le contexte international de crises (quelles qu'en soient les formes), le bonheur est un état revendiqué non seulement à titre individuel mais aussi à titre collectif. Pourquoi les indices de bonheur et de bien-être préoccupent-ils de plus en plus de nombreuses institutions qui s'attachent désormais à prendre le bonheur comme un indicateur du degré d'évolution des sociétés modernes et postmodernes ? Est-ce la précipitation des sociétés contemporaines dans des crises qui bouleversent leurs valeurs et intiment l'ordre de se définir ? Le 20 mars 2013 a eu lieu la première journée mondiale du bonheur, à l'initiative de l'ONU. Politiquement et économiquement, le bonheur est donc de plus en plus revendiqué comme une demande légitime. L'idée de bonheur soumise à des injonctions contradictoires Les axes de recherche

Un Français scientifiquement déclaré l’homme le plus heureux du monde Les moines boudhistes sont réputés pour leur méditation à laquelle certains y prêtent des pouvoirs surnaturels. Mais la science s’en est mêlée et a officiellement nommé l’homme le plus heureux du monde ! Pour les chercheurs de l’université du Wisconsin qui effectuaient des recherches auprès de personnes pratiquant la méditation, Matthieu Ricard est un homme à part… Cet homme est un moine boudhiste français qui a tout plaqué il y a quarante ans pour vivre dans l’Himalaya, il a donc passé quelques tests et les résultats sont étonnants… Après l’avoir affublé de 256 capteurs et lui avoir fait passer une IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), les scientifiques ont observé une suractivité de son cortex préfrontal gauche et des rayons gamma en grande quantité que personne n’avait enregistré jusque là ! Photographies par : Jeff Miller (University of Wisconsin-Madison) Chez DGS, on va se mettre à la méditation à la pause du midi, peut-être qu’on sera encore plus heureux ?

Le gène du bonheur est-il québécois  (Photo: Oliver Rossi/Getty Images) Méditez tous les matins si ça vous chante. Tenez un carnet de gratitude, cultivez la pensée positive, suivez tous les conseils qu’on vous prodigue pour devenir plus heureux. Sachez cependant que si vous vivez au Québec, vous avez une longueur d’avance sur l’ensemble des Terriens. Car les Québécois sont parmi les champions planétaires du bonheur. Ils sont plus heureux que les autres Canadiens, davantage que les Américains, les Britanniques et les Français, plus même que les Norvégiens, les Suédois et les Finlandais. À lire aussi: Le retour du papa québécois L’économiste Christopher Barrington-Leigh, professeur à l’Université McGill, a été l’un des premiers à le découvrir. Le Québec ? Le palmarès des agglomérations canadiennes les plus heureuses, publié l’an dernier par Statistique Canada, est dominé par des villes québécoises. Et ce n’est pas tout ! Le bonheur n’est plus un sujet réservé aux psys et aux gourous ; c’est devenu une affaire d’État.

Être sociable, un rêve qui peut facilement devenir réalité Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé aujourd’hui de vous proposer un article un peu particulier. Je reçois en effet de nombreuses demandes de sujets via le formulaire de contact du blog et me voici devant mon clavier pour tenter de répondre à l’une des dernières en date : Comment être sociable, se faire des amis et s’épanouir dans nos interactions avec autrui ? De nombreuses circonstances, dont vous n’êtes pas nécessairement responsable, peuvent en effet vous pousser à devoir reconstruire un cercle d’amis, de connaissances, de gens avec qui partager. Le cas le plus fréquent étant celui du déménagement. Et je sais de quoi je parle. En évoluant dans un environnement familier, nous prenons nos habitudes, développons des contacts de manière naturelle et le temps se charge de favoriser notre intégration et notre acceptation au sein de ce dernier. 1. Après tout, l’Homme évolue depuis la nuit des temps de par les interactions qu’il entretient, non ? Et quid de votre communication non verbale ?

Penser le bonheur aujourd’hui - Le bonheur : une question sociale ? - Presses universitaires de Louvain 1Plusieurs des déterminants objectifs du bonheur ayant été mis en évidence, celui-ci peut alors être pris en compte et envisagé au plan social. Penser le bonheur dans cette perspective revient à envisager 1/ le bonheur de l’individu comme pouvant faire l’objet d’une préoccupation politico-sociale. 2/ Cette perspective permet également de considérer le bonheur collectif, le bonheur de l’ensemble de la société. Aussi surprenante soit cette dernière considération, elle est le fruit d’une longue tradition de pensée, allant de l’Antiquité à nos jours, et alimente des recherches statistiques contemporaines, telles que le Happy Planet Index (HPI). 2Plusieurs difficultés toutefois sont associées à cette problématique. 1 Aristote, Politique, livres VII et VIII. 2 Aristote, Politique, I, 1323 a 14. 3Ces questions sont anciennes puisque le bonheur a été pensé, dans l’Antiquité et jusqu’à aujourd’hui, comme devant être le but et l’objet principal de la politique et de l’économie.

Meaning Is Healthier Than Happiness - Emily Esfahani Smith Health People who are happy but have little-to-no sense of meaning in their lives have the same gene expression patterns as people who are enduring chronic adversity. Please consider disabling it for our site, or supporting our work in one of these ways Subscribe Now > For at least the last decade, the happiness craze has been building. One of the consistent claims of books like these is that happiness is associated with all sorts of good life outcomes, including — most promisingly — good health. But a new study, just published in the Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) challenges the rosy picture. Of course, it’s important to first define happiness. It seems strange that there would be a difference at all. "Happiness without meaning characterizes a relatively shallow, self-absorbed or even selfish life, in which things go well, needs and desire are easily satisfied, and difficult or taxing entanglements are avoided," the authors of the study wrote.

Voici comment trouver de bons sujets de conversation à n'importe quelle situation La capacité à développer un échange, à entretenir une discussion en sachant jongler avec différents sujets de conversation est une qualité primordiale dans la définition d’une personnalité relationnelle contemporaine. Nous l’avons déjà statué, nous évoluons dans un environnement fait d’interactions. À ce titre, la reconnaissance sociale passe par une démonstration de notre capacité d’adaptation, de compréhension et de participation aux échanges s’y déroulant. Pour la plupart des individus, ce n’est d’ailleurs pas la volonté d’intégration qui est à remettre en cause, mais plutôt l’assimilation des moyens de la matérialiser : le manque de confiance en soi pousse souvent à se cacher derrière une faible imagination (« je ne sais pas quoi dire ») ou propension à s’affirmer (« tout le monde se moque de ce que je pourrais dire »). Mais alors comment ? 1. Nous avons tous des thèmes ou des activités qui nous passionnent, qui nous transcendent. Ces sujets de conversation sont de bons sujets. 2. 3. 4.

Related: