background preloader

Quand l’administration ose le réseau social professionnel

Quand l’administration ose le réseau social professionnel
Imaginez une administration de plusieurs milliers d’agents, répartis à travers le monde, qui n’utilisent (presque) plus de mails. Imaginez que cette administration traite chaque jour des centaines d’informations géopolitiques ou économiques ultrasensibles, grâce à un outil qui s’apparente à Google+. Imaginez que cette administration d’Etat embarque dans son projet d’autres ministères, malgré les silos et les étanchéités. Imaginez, enfin, que ce réseau social soit ouvert largement aux publics. En juillet 2014, il ne s’agira plus de fiction, car le ministère des Affaires étrangères aura alors ouvert son nouvel outil de communication, Diplomatie, véritable réseau social professionnel et premier du genre dans le monde. La version bêta de ce réseau a été ouverte le 2 janvier. Les mails, dévoreurs de temps - « Ce que nous allons créer, c’est un réseau social professionnel, sur le modèle Facebook, ou Google+. Troisième principe : chaque utilisateur peut s’affilier à une communauté. Focus

http://www.lagazettedescommunes.com/215405/quand-ladministration-ose-le-reseau-social-professionnel/

Related:  Exemples d'entreprises avec un RSEmg_1492Les réseaux sociaux d'entreprise

Comment la SNCF a construit son réseau social d'experts via 01Business le 31/12/13 à 12h07 Les premiers pas du réseau social de la direction innovation et recherche de la SNCF ? Oriane Gatin, chef de projet télécoms, n’est pas près de les oublier. Risques et réussites du passage de l'intranet au réseau social d'entreprise : Chez Lagardère Publicité, 700 collaborateurs sont passés de l'intranet au réseau social La régie publicitaire du groupe Lagardère s'est lancée en 2010 dans l'aventure du réseau social d'entreprise. Un intranet était en production depuis de nombreuses années, articulé autour d'outils de communication interne mais également des blogs transversaux, complétés par une newsletter mensuelle. Le projet de RSE, initié à l'été 2010 par la présidente de Lagardère Publicité Constance Benqué, avait pour objectif de répondre à des besoins bien précis. "Nous avons voulu créer du lien entre les équipes, développer la transversalité au sein de la régie via un espace de communication interne simple à prendre en mains. L'idée était de faire du RSE un lieu de partage et de vie pour favoriser les échanges autour de communautés d'intérêts tant privées que professionnelles", explique Valérie Blondeau, directrice de la communication de Lagardère Publicité.

Pour tout savoir sur les Réseaux sociaux d’entreprise avec Lecko Pour tout savoir sur les Réseaux sociaux d’entreprise avec Lecko Etude Lecko 2016 sur les Réseaux Sociaux d’Entreprise, piliers de la transformation numérique Nous avions interviewé l’année dernière Arnaud Rayrole, DG de Lecko, pour faire un état des lieux du marché des RSE (voir ici notre article sur le sujet). Nous étions alors dans un marché en pleine progression, passant de 40 millions en 2013 à 56 millions en 2014. Le constat principal était une absence de consolidation du marché : arrivera t-elle cette année ou constaterons-nous, comme les années précédentes, un afflux de nouveaux acteurs ? Réseaux sociaux d’entreprise : faut-il brûler le cahier des charges ? 01net. le 01/02/12 à 07h00 Que coûte la rédaction du sacro-saint cahier des charges en temps, ressources et énergie ? La question vaut la peine d’être posée, surtout lorsqu’ils atterrissent chez les éditeurs après des fortunes diverses, de multiples remaniements et l’intégration de besoins tous azimuts qui en font des monstres hybrides et obsolètes… Le plus souvent, ils décrivent des fonctionnalités au lieu de s’intéresser à la population qu’ils sont censés servir. Terrible erreur lorsqu’il s’agit de mettre en place un réseau social d’entreprise où tout repose sur la contribution volontaire.

En lançant son réseau social interne, Givaudan a secoué sa culture d'entreprise Un laissez-faire qui fait mouche Les objectifs du déploiement de ce réseau interne basé sur Jive, que Givaudan a baptisé «Shake» (car il s'agissait de «secouer les choses»), étaient d'interconnecter ses employés dispersés à travers le monde, de leur permettre de mieux se connaître et de faciliter la recherche d'experts à l'interne. «Avec des profils correctement remplis, les expertises des collaborateurs se repèrent rapidement», précise Xavier Ansiaux. Objectif additionnel: faciliter l'obtention des bonnes informations au bon moment et améliorer le knowledge management, un RSE se profilant en effet comme un outil idéal eu vue d'un partage plus ouvert des connaissances. «Contrairement aux règles strictes de gouvernance que nous avions établi pour notre système de gestion documentaire, pour Shake, nous avons délibérément laissé faire.

Klesia : Quand le réseau social d’entreprise remplace l’intranet Voilà trois ans que la fusion entre le groupe Mornay et le groupe D&O se préparait. Klésia est née. Elle regroupe 2.700 salariés répartis un peu partout en France, dépendants de 18 conventions collectives. Afin de communiquer en Interne, les partenaires ne se sont pas reposés que sur les neuf numéros de la lettre d’information envoyés entre octobre 2011 et juillet 2012 aux salariés. Ils ont joué la carte d’internet et des réseaux sociaux. « Les employés entendaient de nouveaux noms de responsables sans les connaître, de futurs collègues se trouvant sur d’autres sites. LECKO - JANV 2016 - RSE tome 8 – Équiper et stimuler son organisation pour se tranformer Date de publication : 28 janvier 2016 La transformation des organisations se poursuit avec une acculturation globale de l’univers professionnel. Ces programmes de transformation se traduisent par une injonction interne de revoir les outils de collaboration, d’accompagner les collaborateurs et de développer la collaboration. La nécessité de changer à travers la collaboration est de mieux en mieux intégré par les managers. Ces derniers sont confrontés à leurs limites dans la remise en cause du système qui les a promu. Cette situation explique que les usages se développent localement de manière hétérogène plus que d’un front uni piloté par l’entreprise.

Quel réseau social d'entreprise pour quels usages ? via 01Business le 03/02/14 à 18h03 Environ 40 millions d’euros de chiffre d’affaires, c’est le montant du marché des réseaux sociaux d’entreprise en mode Saas en France en 2013 évalué par la société de conseil Lecko. Réseaux - Nord. Comment Bonduelle mise sur la collaboration 2.0 de ses salariés Via Google Apps For Business, le groupe Bonduelle aide ses salariés à se mettre au réseau collaboratif. En partenariat avec Google, le groupe Bonduelle mise sur le déploiement de solutions intuitives pour sensibiliser ses salariés aux réseaux collaboratifs. Depuis presque deux ans, le groupe Bonduelle cherche à développer auprès de ses salariés une stratégie innovante de réseau collaboratif.

5 avantages de Google+ pour les entreprises ? A l’heure actuelle, travailler sa visibilité sur le web revient principalement à optimiser sa visibilité sur les moteurs de recherche. Et dans la plupart des pays du monde, le moteur de recherche le plus utilisé n’est autre que Google (pour rappel, Google représente 90% des parts de marché dans de nombreux pays d’Europe). Mais si Google domine tant les moteurs de recherche, l’entreprise est également présente dans de nombreux autres secteurs avec Gmail, avec Google Drive ou avec Google+. Ce dernier secteur, celui qui concerne le réseau social de Google, prend d’ailleurs de plus en plus d’importance lorsqu’on parle de la visibilité sur internet. En effet, si Google+ n’est pas encore très populaire auprès des personnes qui ne fréquentent pas le milieu du web (je ne connais pas grand monde dans mes connaissances qui utilise ce réseau social et les statistiques confirment mes propos puisque seuls 30% des utilisateurs de Google+ sont des membres actifs).

Comparatif des réseaux sociaux d’entreprise : la matrice 2016 de Lecko Le cabinet de conseil dévoile ses matrices d'analyse 2016 des offres de réseau social d'entreprise et de collaboration. Jive confirme son potentiel, Slack monte en puissance. Lecko publie son étude 2016 des offres de "social collaboration" (Les Réseaux Sociaux d'Entreprise, piliers de la transformation digitale). Elle recouvre à la fois des solutions de réseau social d'entreprise (RSE), des applications bureautiques orientées social (comme Office 365 ou les Google Apps), mais aussi des applications de ChatOps et de collaboration d'équipe (type Slack). Au total, le cabinet de conseil français a analysé quelque 30 produits.

5 facteurs de réussite de mise en place d’un RSE Arnaud Rayrole, Lecko Lecko a caractérisé les niveaux de maturité des espaces sur les RSE en 3 stades : Espace de diffusion : Une organisation centralisée dans laquelle un petit nombre d’acteurs diffuse des contenus à destination des autres.Communauté : Une organisation collective dans laquelle un noyau d’acteurs conversent et organisent l’espace accessible également à d’autres plus passifs, même si certains prennent ponctuellement la parole.Réseau : Les utilisateurs disposent de leur propre espace, interagissent avec d’autres, créent des liens, contribuent à faire circuler et hiérarchiser l’information La mise en place d’un RSE doit viser comme objectif de capitaliser les savoir-informels et maximiser les synergies potentielles. La première valeur perçue est traduite par une audience accrue sur les communautés, montrant un intérêt supérieur pour ces échanges et les personnes qui s’y expriment que pour les diffusions d’information ou de ressources.

Related: