background preloader

Carnets de géographes et de recherches

Carnets de géographes et de recherches

Mathis Stock • Les sociétés à individus mobiles : vers un nouveau mode d’habiter ? L’exemple des pratiques touristiques. Mathis Stock Issu d’une communication au colloque de Cerisy « Les sens du mouvement » en juin 2003, ce texte était destiné à paraître dans les actes du colloque, coordonnés par Sylvain Allemand, François Ascher et Jacques Lévy, Les sens du mouvement. Mobilité et modernité dans les sociétés urbains contemporaines, Paris, Éditions Belin. Un enchaînement de « mastics » en a décidé autrement. On constate aujourd’hui une mobilité géographique accrue des individus pour l’essentiel de leurs pratiques. Le problème. L’extrait d’un entretien permet de comprendre la complexité des rapports aux lieux dans une société que l’on pourrait appeler « société à individus mobiles » (Stock, 2001) et de mieux poser le problème : « Je suis très souvent à Istanbul, j’ai de la famille et des amis là-bas. Cet extrait d’une interview avec l’actrice berlinoise d’origine turque Idil Üner permet de faire apparaître au moins trois aspects de la question de l’habiter aujourd’hui :

Géographie de la ville en guerre - BLOG magazine CARTO « Le monde en cartes Géocarrefour « Make the valley green again »: soil pollution management in the reclamation process of the lower Swansea Valley (Wales) Cécile Ferrieux et Robin Le Noan A geohistorical look at the difficult transformation of industrial wastelands in the Fensch Valley: the example of the ongoing conversion of the SMK integrated steel plant (1897-2018) Eric Marochini From private concerns to a public issue or… is it the reverse? Maurice Olive Etude comparative de deux anciens sites miniers : La Commanderie (Vendée/Deux-Sèvres) et Pen Ar Ran (Loire-Atlantique) Controversy around uranium waste: from putting a public problem on the agenda to challenging expertise. Comparative study of two former uranium mines : La Commanderie (Vendée/Deux-Sèvres) and Pen ar Ran (Loire-Atlantique) Saliha Hadna The Cevennes laboratory of the post-mine. A coextensivity of mining, environmental and sanitary causes and responsibilities Béatrice Mésini The circular economy: vicious or virtuous circle?

Revue Géographie de l'Est [fr] Vincent Kaufmann et Luca Pattaroni • Mobilités. Luca Pattaroni et Vincent Kaufmann Nous bougeons de plus en plus. En termes de flux, cela se traduit par une croissance sans précédent des kilomètres parcourus. Beaucoup d’encre a déjà coulé sur les réponses possibles à cette situation. En-deçà, ou au-delà, du caractère positif ou négatif de la mobilité, il nous semble qu’autour d’elle se dessine ce qui fait à la fois la qualité d’une vie personnelle et celle d’un monde commun. Sommes-nous vraiment de plus en plus mobiles ? Les modes de vie occidentaux se caractérisent par la nécessité de jongler avec le temps et l’espace pour réaliser des activités de plus en plus éloignées spatialement les unes des autres. En se déplaçant plus vite et plus loin, sommes-nous plus libres ? On considère souvent les pendulaires de longue distance, ou encore les élites cosmopolites, comme des « grands » mobiles, voire même des « pionniers » de la mobilité ouvrant un rapport au monde s’émancipant des anciennes tutelles locales. Articles folder. Va et vient.

meridianes-geographie Les Cafés Géographiques

Related: