background preloader

CONFEDERATION SUISSE - Aspartam - Sécurité de l’aspartame

CONFEDERATION SUISSE - Aspartam - Sécurité de l’aspartame
Ce que nous mangeons et buvons chaque jour a un impact déterminant sur notre état de santé. En outre, nous sommes quotidiennement en contact avec des objets usuels comme, par exemple, des jouets, des cosmétiques, des vêtements ainsi que des bijoux. Ces objets peuvent également exercer une influence sur notre santé. L’OSAV et ses partenaires veillent à ce que les aliments et les objets usuels vendus en Suisse soient sûrs. On en parle Etude nationale sur la nutrition menuCH Comment se nourrit la population suisse? Une sélection de thèmes Vous trouverez ci-dessous des informations actualisées sur le sujet, les exigences auxquelles doit répondre l'industrie agroalimentaire ainsi que des données spécialisées sur la législation en vigueur et les processus d'autorisation : Service central Cassis de Dijon Grâce au principe du Cassis de Dijon, de nombreux produits peuvent être importés en Suisse simplement et sans entrave technique. Denrées alimentaires d'origine animale Objets usuels

http://www.blv.admin.ch/themen/04678/?lang=fr

Related:  Actualités francophonesActualités Feu bactérien en SuisseInformations concernant le stéviolPrincipales informations en Europe

ANSES 12/02/13 Etiquetage alimentaire L'article a été ajouté à votre bibliothèque Mis à jour le 12/02/2013 Des informations qui protègent Mots-clés : Etiquetage alimentaire L'étiquetage général des denrées alimentaires est obligatoire et doit être conforme au règlement européen concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires. Certaines des mentions qu’il prévoit permettent d’éviter les intoxications alimentaires, les réactions allergiques lorsque l'on est sensible ou encore d’équilibrer son alimentation… Mode d'emploi pour la lecture des étiquettes. AGROSCOPE 14/05/12 Localisation du gène de la résistance au feu bactérien Certaines pommes sauvages se moquent bien du feu bactérien, mais leurs fruits durs ou de la taille d'une cerise ne présentent aucun intérêt pour le commerce de détail. Dans le cadre du projet ZUEFOS (sélection de variétés fruitières tolérant le feu bactérien), les scientifiques d'Agroscope et de l'EPF de Zurich ont étudié la résistance de la pomme sauvage Malus x robusta 5, leurs compétences respectives se complétant de manière idéale. 2200 plantules de pommier sous la loupe Les experts d'Agroscope et de l'EPF ont cultivé plus de 2200 lignées de pommes et analysé leurs caractéristiques génétiques. La sensibilité au feu bactérien des plantes sélectionnées a été testée parallèlement à l'analyse génétique. Cette approche a permis aux chercheurs de localiser et de cartographier exactement le gène de résistance.

PARLEMENT EUROPEEN - Réponse à question: E-009006/2011 Critères de pureté garantissant la sécurité de la stevia La Commission a annoncé qu'elle donnerait son feu vert à la commercialisation de la stevia au début du mois de novembre 2011(1), alors même que les critères de pureté garantissant une qualité et une sécurité suffisantes du produit ne seront arrêtés qu'en février 2012, en violation de la législation européenne en la matière (règlement (CE) no 1333/2008). Il s'ensuit que sera légalement autorisée, pendant quatre mois, la commercialisation de produits stevia sans contrôles de pureté préalables, ce qui aura des conséquences imprévisibles sur la santé publique. Rappelons que l'AESA, de même que d'autres organismes internationaux, ont évalué la génotoxicité du steviol pur in vitro, mais la dose journalière acceptable a été établie en fonction de tests sur le caractère cancérigène de la substance(2). 1.

AFSCA 13/05/14 Session d'information FIC, règlement étiquetage 13.05.2014 Session d'information FIC, règlement étiquetage L’AFSCA, le SPF Santé publique et le SPF Economie ont organisé, en collaboration avec FEVIA, une deuxième session d’information sur le règlement 1169/2011 concernant l’information fournie aux consommateurs sur les denrées alimentaires (FIC). L’objectif était de présenter les évolutions majeures depuis la session précédente d’avril 2012. La session d’information s’est surtout concentrée sur l’interprétation de certains articles du règlement (e.a. sur la base du Questions and Answers de la Commission européenne). Les thèmes pour lesquels les modalités d’application n’étaient pas encore connues, comme l’étiquetage de l’origine, étaient brièvement abordés.

ASSEMBLEE NATIONALE 13/06/13 PROPOSITION DE RÉSOLUTION EUROPÉENNE tendant au renforcement de l’étiquetage des produits agrico présentée par Mesdames et Messieurs députés. (2) Dominique Baert, Serge Bardy, Marie-Françoise Bechtel, Chantal Berthelot, Jean-Luc Bleunven, Guy-Michel Chauveau, Yves Goasdoué, Édith Gueugneau, Christian Hutin, Jean-Luc Laurent, Annie Le Houerou, Serge Letchimy, Gabrielle Louis-Carabin, Hervé Pellois, Napole Polutélé, Boinali Said. Mesdames, Messieurs, Le récent scandale dit « de la viande de cheval » a ébranlé la confiance du consommateur européen concernant le système de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments, et mis en lumière les insuffisances de la législation européenne en matière d’étiquetage des produits alimentaires.

AGROSCOPE CHANGINS - MAI 2011 - Des chercheurs d’ACW décrochent le Prix de la fondation Rudolf HermannsLa fondation Rudolf Herma La fondation Rudolf Hermanns RHS est une fondation de la station de recherche Geisenheim en Allemagne. Le prix est attribué à des travaux hors pair dans les domaines de l’horticulture et de la viticulture. En 2011, le premier décryptage au monde du patrimoine génétique du feu bactérien est honoré. Font partie de l'équipe gagnante de la Station de recherche Agroscope Changins-Wädenswil ACW : Dr. Brion Duffy, Dr. CORDIS 10/06/13 L'étude de l'étiquetage des aliments à travers l'Europe L'étude de l'étiquetage des aliments à travers l'Europe [Date: 2013-06-10] Le projet FLABEL («Food Labelling to Advance to Better Education for Life») a été le premier programme de recherche financé par l'UE à se pencher sur l'étiquetage des aliments lors de son lancement il y a trois ans.

Recherche Agronomique Suisse 2(11+12), 526-533, 2011 Combattre le feu bactérien grâce à des variétés peu sensibles Silvestri G., Egger S.Recherche Agronomique Suisse 2(11+12), 526-533, 2011 Le recul des vergers de pommes à cidre, dû notamment au feu bactérien, met en péril l'approvisionnement des cidreries en pommes suisses de qualité. Les variétés peu sensibles sont capitales pour maîtriser à long terme la propagation du pathogène, pour approvisionner les cidreries en fruits suisses de qualité et pour préserver l'arboriculture de plein champ, qui modèle nos paysages et joue un rôle écologique important.

Related: